Revue Web

L’édition papier de Sens Public

La Société des Hommes Célestes

Edition électronique du livre de Roberto Gac

17 février 2006

Ce Faust d’un genre nouveau transgresse les limites du roman traditionnel. Cette expérience s’appuie sur le nouveau style d’écriture et d’édition développé par Sens Public. Fondée sur l’écriture électronique et sa transmission par Internet, l’édition papier constitue moins la source que le prolongement naturel de cette aventure. Roberto Gac livre ici un intertexte constellé de citations des innombrables Faust qui ont suivi la parution de la légende faustienne au XVIe siècle. Le volume s’enrichit d’une couverture originale composée par Herman Braun-Vega à partir de son tableau « A Quiet Sunday in Central Park ».






  • Texte en PDF





Masquez la colonne info

« Un Faust latino-américain »

La Société des Hommes Célestes est incontestablement un Faust d'un genre nouveau. Roberto Gac utilise avec brio les ressorts de l'intertextualité et de l'auto-fiction pour mettre en oeuvre un ambitieux projet littéraire, qui se déploie dans une perspective résolument critique : dévoiler certains mécanismes fondamentaux de l'éducation occidentale contemporaine et de la psychologie freudienne, à travers un récit original et audacieux, plein d'humour et d'une parfaite composition. (...)

ACCEDEZ A L'EDITION ELECTRONIQUE DE CETTE OEUVRE

L’internaute qui se sera procuré un exemplaire de La Société des Hommes Célestes édité sur papier (Sens-Public, Lyon, Mars 2006, 25€), trouvera très peu de différences entre les deux éditions, mise à part la forme « feuilleton » choisie pour le lancement de l’œuvre sur la Toile.

La seule vraie différence concerne la numérisation des notes faustiennes disséminées tout au long du livre (525 pages). Tandis que dans la version papier les notes sont purement indicatives (le lecteur aura tendance à s’abstenir d’aller chercher la référence dans l’Index faustologique à la fin du livre), dans l’édition électronique la note peut être immédiatement activée en cliquant sur l’exposant choisi. L’internaute verra apparaître sur l’écran la citation faustienne dans sa forme originale ainsi que des liens concernant les auteurs des Faust pris en intertextualité. La lecture électronique pourra donc être modulée selon les intérêts du lecteur.

La Société des Hommes Célestes comme intertexte - activé avec sa constellation de citations faustiennes - atteindra de la sorte sa véritable brillance cybernétique. Tout ceci, évidemment, dépasse les limites du roman conventionnel et ouvre la porte à une nouvelle modalité narrative, que je me permettrai de qualifier de « post-romanesque ».

R.G.

Répondre à cet article



|