Revue Web - Article

Monde numérique

Building Global Community

Gérard Wormser


Résumé : Le paradoxe de Facebook est d’être à la fois une entreprise cotée au NASDAQ à un prix très spéculatif et devenue en dix ans un quasi-service public. De plus, chaque utilisateur consent à laisser la société exploiter son activité en ligne pour doper son offre publicitaire et devenir extrêmement rentable. L’écosystème Facebook incarne un capitalisme cognitif devenu plus puissant que bien des États. La question actuelle est de savoir si cette entreprise saura gérer les responsabilités mondiales que lui confère sa position unique pour articuler une pensée cohérente au vingt-et-unième siècle. Tel est l’enjeu du texte récemment diffusé par Mark Zuckerberg, Building Global Community. Cette première contribution expose les intentions exprimée au début de 2017 par le fondateur de Facebook. Mots-clés : Facebook, éditorialisation, algorithmes, connectivité, public, médias, globalisation, opinion, bulle de filtre, segmentation Abstract : It is ironic that the Facebook has become both a NASDAQ-listed company at a (...)



Les structures spatiales de l’éditorialisation

Enrico Agostini-Marchese


Résumé : Comment penser l’espace à l’ère du numérique ? En nous inscrivant dans le sillage du « tournant spatial », nous nous proposons de conjuguer la théorie de l’éditorialisation et la réflexion sur l’espace à l’aide d’une confrontation avec l’ouvrage Terre et mer du théoricien de la géopolitique Carl Schmitt. Mots-clés : Espace, imaginaire spatial, tournant spatial, Carl Schmitt, Terre et mer, éditorialisation. Abstract : How to think space in a digital era ? In the wake of the « spatial turn », we propose to combine the theory of editorialization and the reflection on space by means of a confrontation with Land and Sea, by the theoretician of geopolitics Carl Schmitt. Keywords : Space, spatial imaginary, spatial turn, Carl Schmitt, Land and Sea, editorialization.



Hermeneutica, une expérience numérique de l’interprétation

Ariane Mayer


Résumé : Avec Hermeneutica. Computer-assisted interpretation in the humanities (MIT Press, 2016), Geoffrey Rockwell et Stéfan Sinclair s’interrogent sur les transformations de l’interprétation de textes dans le milieu numérique. En particulier, au travers d’une méthodologie hybride faisant dialoguer réflexions et exemples, théorie et pratique de l’interprétation, ils réfléchissent à ce que les outils d’analyse textuelle assistée par ordinateur révèlent et infléchissent dans l’activité herméneutique. Au cœur de l’essai se trouve l’outil Voyant, espace numérique de quantification et de visualisation textuelle développé par les coauteurs, qui leur sert de matériau pour aborder les mutations contemporaines de la lecture dans les sciences humaines.



Twitter et la philosophie

Adriano Fabris


Résumé : Peut-on faire de la philosophie sur Twitter ? 140 caractères suffisent-ils pour développer une communauté virtuelle basée sur la communication paritaire et le partage d’opinions ? C’est à ces questions que le présent article entend répondre, à partir de l’analyse de deux expériences conduites sur Twitter par l’auteur. Le but n’est pas seulement de faire émerger les potentialités et les limites, en partie déjà connues, de Twitter, mais aussi de vérifier la possibilité de conduire une investigation philosophique à la hauteur de l’époque dans laquelle elle est amorcée et des outils à travers lesquels elle peut s’exprimer. Il s’agit de comprendre cette époque et ces outils, de sortir de l’acquiescement au sens commun et à ses catégories, d’exercer ce droit de critique que la philosophie s’est toujours réservé, en particulier face à ce qui peut sembler inévitable. En retour, il s’agit de comprendre ce que la philosophie peut être aujourd’hui, à l’époque des nouvelles technologies, de se demander ce que (...)



Lire à l’ère du numérique Le nénuphar et l’araignée de Claire Legendre

Dominic Forest, Michael E. Sinatra


Résumé : Cet article se veut exploratoire en deux temps : une piste de réflexion sur l’impact du numérique sur les sciences humaines, et une lecture de l’essai Le nénuphar et l’araignée de Claire Legendre, publié le 4 février 2015 chez Les Allusifs. Notre hypothèse est qu’il est nécessaire de jeter les bases d’une théorie et d’une pensée du numérique, comme de poursuivre et de favoriser l’implémentation de nouveaux outils de recherche conçus par et pour les humanités, en lien direct avec les questions d’édition, de diffusion, d’encodage, de fouille, de curation, ou encore de visualisation et de représentation des données textuelles, sonores et visuelles. Cet article propose ainsi une première piste d’exploration de l’usage de ces nouvelles possibilités pour la littérature québécoise. Mots-clés : Claire Legendre ; théorie de la lecture ; data mining ; close reading ; éditorialisation ; culture numérique Abstract : This article is both a reflexion on the impact of digital culture on social sciences and humanities, (...)



La sociabilité numérique comme ressort de la fiction

Sophie Marcotte


Résumé : Cet article interroge la manière dont le roman contemporain intègre les nouvelles formes de sociabilités découlant de l’usage des dispositifs numériques permettant des échanges textuels (courriels et textos, par exemple). Les représentations des nouvelles habitudes d’interaction avec autrui, examinées dans Scrapbook de Nadine Bismuth et dans Les Charmes de l’impossible de Karine Glorieux, montrent que l’utilisation des dispositifs technologiques comme le téléphone cellulaire, la tablette et l’ordinateur ne contribuent pas à créer de la proximité, comme on pourrait le supposer de prime abord, mais bien de la distance et du vide. On remarque que si ces dispositifs agissent comme des médiateurs dans l’établissement et l’évolution des liens sociaux et affectifs entre les personnages, ils représentent aussi des éléments perturbateurs qui empêchent ces relations de se développer de manière harmonieuse et de durer. Mots clés : Sociabilité ; numérique ; liens sociaux ; interaction ; Scrapbook ; Les Charmes (...)



Se réinventer with a new tab : remarques croisées sur la langue et le numérique chez Guillaume Morissette

Chloé Savoie-Bernard


Résumé : Cet article s’intéresse au roman New Tab (2014, 2016 pour la traduction française), de l’écrivain montréalais Guillaume Morissette. Né francophone, ce dernier écrit en anglais et est actif sur la scène littéraire anglophone. Son œuvre thématise Internet, et nous verrons comment l’utilisation de la langue anglaise est d’abord liée aux liens qu’entretient l’écrivain avec l’alt lit, courant littéraire américain, plutôt qu’à une revendication politique. Mots clés : Guillaume Morissette, alt lit, Montréal, Nouvel Onglet, New Tab, littérature anglo-québécoise. Abstract : This paper focusses on Guillaume Morissette’s novel titled New Tab (2014). Though raised in a French-speaking family in Quebec, the author writes in English. He lives and works in Montreal where he is a key figure in the English literary scene. His aesthetic draws on Internet culture. We will argue that Morissette’s choice of writing in English is not a political statement as much as an effort to create ties with the American Alt Lit (...)



Le fait littéraire au temps du numérique

Servanne Monjour, Marcello Vitali Rosati, Gérard Wormser


Résumé :Souvent conçues comme le vecteur de changements majeurs, les pratiques numériques constituent une occasion de mieux comprendre le fait littéraire en faisant apparaître de manière plus explicite que jamais des aspects ontologiques qui, en tant que tels, ont une valeur atemporelle. En particulier, et c’est l’objet de cet article, le fait numérique donne l’occasion de réinvestir une problématique qui parcourt l’ensemble de la réflexion sur le statut de la littérature depuis Platon et Aristote : celle du rapport entre littérature et réalité, dont Sartre et Derrida avaient déjà œuvré à déconstruire l’opposition au XXe siècle. Selon nous, le numérique souligne l’absence de séparation entre symbolique et non-symbolique, nous empêchant de penser une rupture entre imaginaire et réel. Pour rendre compte de cette structure, nous nous appuierons sur le concept d’éditorialisation, qui vient désigner l’ensemble des dispositifs permettant la production de contenus dans l’espace numérique en tenant compte de la fusion (...)



Le selfie : sur la phraséologie québécoise la bêtise mémétique et la poésie

Daphné B


Résumé : Cet article traite du néologisme "égoportrait", inventé par le journaliste Fabien Deglise, et montre en quoi ce dernier reconduit un discours sexiste et une conception étroite de la pratique culturelle. En effet, la traduction francophone du terme anglais "selfie" consolide des stéréotypes sexistes, associés à la pratique du selfie. Cet article tente ensuite de brosser un portrait plus rigoureux du selfie, une pratique culturelle qui peut être saine et valorisante. Finalement, cet article examine le selfie dans un contexte littéraire. En analysant le travail de deux poètes contemporains, il montre en quoi le selfie peut être un procédé littéraire. Mots-clés : égoportrait, selfie, identité fluide, néologisme, langage technologique, mème internet, égo, narcissisme, sexisme, slut shaming, poésie. Abstract : This paper aims to show how the neologism "égoportrait" coined by the journalist Fabien Deglise perpetuates gender-based violence. In an attempt to translate the English word "selfie" into (...)



« Archive-it-yourself » La Fugazi Live Series

Sylvain David

Safety Check : social network et sentimento di sicurezza

Peppe Cavallari

Source et fuites : du sens des flux de données numériques

Yannick Maignien

Remédiation et interaction dans le milieu textuel

Élisabeth Routhier

Lex Google : les enjeux de la fiscalité du numérique

Cyril Coulet

Quand Internet réinvente la démocratie

Niels Planel

Ouvrir le livre et voir l’écran : pratiques littéraires et pratiques numériques

Chloé Savoie-Bernard, Jean-François Thériault

Beckett Spams Counter-Strike

Sandy Baldwin, Yvonne Hammond, Katie Hubbard, Kwabena Opoku-Agyemang, Gabriel Tremblay-Gaudette, Phillip Zapkin

L’Œ

Gladys Brégeon

Qu’est-ce que l’éditorialisation ?

Marcello Vitali Rosati

L’importance d’un avertissement

Peppe Cavallari

Gouverner la France à l’ère de la guerre froide 2.0

Jean-Yves Heurtebise

Âme et iPad de Maurizio Ferraris

Peppe Cavallari

(Re)construire les marges

Sophie Marcotte

L’ambiguïté politique d’Internet

Marcello Vitali Rosati

Data.gouv.fr : de l’ouverture des données à l’ouverture des possibles ?

Yannick Maignien

Pour un concept de l’ "e-citoyenneté"

Paul Mathias

Repenser le numérique au 21ème siècle

Michael E. Sinatra, Stéfan Sinclair

Patents and Liberties

Michel Rocard

Humanités numériques ou computationnelles : Enjeux herméneutiques

Jean-Guy Meunier

(Re)constituer l’archive

Sylvain David, Sophie Marcotte

Après l’accord Google, le chantier de la fiscalité du numérique reste ouvert

Cyril Coulet

(Re)constituer l’archive

Sylvain David, Sophie Marcotte

Digital Praxis for Disseminating the French Language and Culture Globally

Sens Public

À quoi rêvent les algorithmes ? Le dernier ouvrage de Dominique Cardon

Peppe Cavallari

Rimediazione e interazione nell’ambiente testuale

Élisabeth Routhier

Archiver le présent : le quotidien et ses tentatives d’épuisement

Bertrand Gervais

Du papier à l’écran. Perspectives paradoxales de Wikipedia

Jorge Orlando Melo

Safety check : réseaux numériques et sentiment de sécurité

Peppe Cavallari

Ouvrir le livre et voir l’écran : pratiques littéraires et pratiques numériques

Chloé Savoie-Bernard, Jean-François Thériault

Dibutade 2.0 : la « femme-auteur » à l’ère du numérique

Servanne Monjour

Economic Models of Digital Publishing

Gérard Wormser

Philosophy and the Internet : a question of norms

Paul Mathias

Existe-il une structure de servitude volontaire dans les technologies de l’information et de la communication ?

Eric Fourneret

Une philosophie du numérique

Marcello Vitali Rosati

Voir l’invisible : Gygès et la pornographie Facebook

Marcello Vitali Rosati

Virtual Worlds, Machinima and Cooperation over Borders

James Barrett

Humiliation prométhéenne

Jean-Jacques Delfour

Fuente y fugas : del sentido de los flujos de datos digitales

Yannick Maignien

Une réflexion philosophique inédite sur le web

Peppe Cavallari

La virtualité d’Internet

Marcello Vitali Rosati

Les ordres du monde : enjeux des systèmes d’indexation des bibliothèques numériques

Ariane Mayer

What is editorialization ?

Marcello Vitali Rosati

Botcrafting and Botbreeding : A Simplified Economics of Evolutionary Algorithms

Idriss Aberkane

Précis de photographie à l’usage des sociologues de Sylvain Maresca et Michaël Meyer

Rémy Besson

L’Hypertexte et ses prédécesseurs : cartographier un jardin aux sentiers qui bifurquent

Gaëlle Debeaux

Médias citoyens : un enjeu social et démocratique majeur

Thierry Borde

Révolution numérique, révolution culturelle ? de Rémy Rieffel

Rémy Besson

Banco !... L’espace public à l’heure du numérique

Gérard Wormser

Après le dernier clic : que signifie mourir sur le web ?

Peppe Cavallari

Toujours en ligne sur Facebook

Peppe Cavallari

Level 6 : hommage à Chris Marker

Christophe Premat

Internet et philosophie : la question de la normativité

Paul Mathias

Prométhée et la nouvelle culture technique numérique

Christophe Premat

Hyperwriting, a multiscale writing with the method of loci

Idriss Aberkane

Le numérique c’est pas sorcier

Patrick Beurard-Valdoye

Le numérique, une opportunité pour diffuser la francophonie dans le monde ?

Sens Public



|