Revue Web

ESSAIS

Apprendre le slovaque par le biais du français

22 octobre 2009

Résumé : Pour élargir les possibilités d’étudier le slovaque en temps que langue étrangère dans les pays francophones, la Faculté des Sciences humaines de l’Université Matej Bel de Banská Bystrica participe au projet ALPCU (Apprendre les Langues nationales des Pays d’Europe centrale et orientale des candidats à l’entrée dans l’Union européenne) du programme Socrates-Lingua 2, coordonné par l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales à Paris. Dans le cadre d’un projet triennal fondé sur une coopération internationale, des dispositifs d’enseignement multimédia ont été mis en place pour les trois langues suivantes : le bulgare, le slovaque et le slovène.
Mots-clés : enseignement – langue étrangère – Union éuropéenne – INALCO – langues slaves – projet de coopération
Abstract : With the aim of enlarging the possibilities of studying Slovak as a foreign language in the French-speaking countries, the Faculty of Humanities of Matej Bel University in Banská Bystrica has participated in the Socrates-Lingua 2 project ALPCU (To Learn Languages of Central and Eastern European Countries Candidates to Membership in the European Union) coordinated by the National Institute for Eastern Languages and Cultures in Paris. On the basis of an international cooperation, in a three-year project framework, multimedia learning sets were created for three languages : Bulgarian, Slovak and Slovene.
Keywords : teaching – foreign language – European Union – INALCO – Slavic languages – cooperation project






  • Texte en PDF





Masquez la colonne info

Depuis mai 2004, la langue slovaque est une des langues officielles de l'Union européenne. La formation en slovaque langue étrangère est de plus en plus recherchée. Le projet ALPCU (Apprendre les langues des pays d'Europe centrale et orientale candidats à l'entrée dans l'union européenne) - Socrates Lingua 2 (Élaboration d'outils et de matériels pour l'apprentissage des langues) s'est proposé d'élaborer des méthodes innovantes pour l'apprentissage initial de trois langues slaves : le bulgare, le slovaque et le slovène. La méthode de slovaque a été conçue et réalisée en collaboration de l'équipe de l'Institut national des langues et civilisations orientales (INaLCO) de Paris, coordinateur du projet ALPCU et de l'équipe de la Faculté des sciences humaines de l'Université Matej Bel (FHV UMB) de Banská Bystrica.

Langue slovaque

Le slovaque, langue slave de l'ouest

Le slovaque est une langue appartenant au groupe slave occidental (avec le tchèque, le polonais et le haut et le bas sorabe) de la famille des langues indo-européennes. C'est la langue officielle de la Slovaquie. Des minorités slovaques existent en République tchèque, en Hongrie, en Pologne, en Roumanie et des communautés immigrées gardent l'usage de leur langue notamment au Canada et aux États-Unis.

Les systèmes graphique et phonique du slovaque

Le slovaque utilise un alphabet latin modifié, utilisant des signes diacritiques pour noter certains sons. Ceci permet de respecter le principe phonologique adopté depuis la codification du slovaque par Ľudovít Štúr en 1843 : pratiquement à chaque son correspond une lettre. L'alphabet slovaque est constitué de 43 lettres : a, á, ä, b, c, č, d, ď, dz, dž, e, é, f, g, h, ch, i, í, j, k, l, ĺ, ľ, m, n, ň, o, ó, ô, p, r, ŕ, s, š, t, ť, u, ú, v, y, ý, z, ž. En plus de ces 43 lettres, le slovaque utilise aussi les lettres q, x, w dans les mots d'origine étrangère. Les systèmes graphique et phonique slovaques sont caractérisés par trois principes d'opposition. Les voyelles brèves s'opposent aux voyelles longues. Les voyelles á, é, í, ó, ú, ý sont des voyelles longues, elles sont surmontées du signe de longueur « ´ » et leur prononciation dure deux fois plus longtemps que celle des voyelles brèves. Les consonnes liquides l et r, qui peuvent jouer le rôle d'une voyelle et constituer le noyau syllabique, ont aussi leurs correspondants longs en slovaque : les ĺ et les ŕ fonctionnent exactement comme les voyelles longues. Les consonnes dures s'opposent aux consonnes molles. Toutes les consonnes surmontées du signe de mouillure « ˇ » ou « ' » sont des consonnes molles, les consonnes c, dz, j sont également des consonnes molles alors que les consonnes h, ch, k, g, d, t, n, l sont des consonnes dures ; toutes les autres consonnes sont des consonnes mixtes. Au niveau des voyelles, l'opposition de dureté ne concerne que quatre voyelles : i s'oppose à y et í s'oppose à ý, ce qui signifie qu'en général une consonne dure est suivie de y ou de ý, alors qu'une consonne molle ne peut être suivie que de i ou de í. Pour la prononciation, il n'y a aucune différence dans la prononciation de i et de y ou de í et de ý. Les consonnes sonores s'opposent aux consonnes sourdes. Certaines consonnes fonctionnent par paire sonore/sourde, il y en a dix : b/p, v/f, d/t, ď/ť, dz/c, dž/č, z/s, ž/š, g/k et h/ch ; toutes les autres consonnes sont sonores, cela implique qu'une consonne sonore peut être prononcée comme la consonne sourde correspondante selon sa position dans le mot, et vice versa.

La grammaire slovaque

Le slovaque est une langue à flexion externe, de typologie SVO + ordre libre. Les verbes sont conjugués, les substantifs, les adjectifs ainsi que la plupart des pronoms sont déclinés, leurs terminaisons (désinences) changent en fonction de leur relation avec les autres mots de la phrase. Il existe six cas en slovaque contemporain : nominatif, génitif, datif, accusatif, locatif et instrumental. Le nominatif est le cas du sujet et de l'attribut, c'est aussi le cas de la forme d'entrée dans tous les dictionnaires. Le génitif marque la dépendance ou l'appartenance (complément du nom), c'est aussi le cas utilisé après les expressions de nombre et de mesure. Le datif marque l'attribution, l'accusatif est le cas du complément d'objet direct. Le locatif marque la position dans le temps et dans l'espace et l'instrumental marque le moyen, l'accompagnement. On distingue trois genres en slovaque : masculin, féminin et neutre. Les substantifs masculins animés ont leur propre système de déclinaison, ce qui signifie qu'on fait toujours la distinction entre les masculins animés et les masculins inanimés au niveau de la grammaire. Le système verbal slovaque est caractérisé non seulement par une conjugaison riche (14 modèles) mais aussi par la notion d'aspect, catégorie verbale d'ordre à la fois grammatical et lexical, caractérisant tout verbe, comme dans toutes les langues slaves. C'est l'aspect qui permet d'exprimer la notion de durée, de répétition ou de détermination d'une action. A l'exception de quelques rares verbes bi-aspectuels, chaque verbe slovaque est soit perfectif soit imperfectif. Les verbes fonctionnent par paires : imperfectif/perfectif. Comme la majorité des langues slaves, le slovaque ne possède qu'un temps du passé.

Méthode multimédia du slovaque langue étrangère 

Pourquoi apprendre le slovaque langue étrangère en Europe ?

Les origines de la langue slovaque remontent au 6e siècle quand les tribus slaves s'installent sur le territoire entre les Carpates, le Danube et la rivière Morava. Le slovaque, n'étant pendant des siècles ni langue d'Église, ni langue d'État, reste le moyen d'expression de la culture populaire slovaque. Codifié d'abord par Anton Bernolák, puis, au 19e siècle par la génération dirigée par Ľudovít Štúr, le slovaque devient dans la République tchécoslovaque fondée en 1918 la langue d'État en Slovaquie. De nos jours, le slovaque est la langue maternelle et/ou officielle de plus de 5 millions d'habitants de la Slovaquie et d'importantes minorités slovaques vivent en République tchèque, aux États Unis, au Canada, en Hongrie ou en Roumanie. Depuis mai 2004, la langue slovaque est devenue une des langues officielles de l'Union européenne et la formation en slovaque langue étrangère est de plus en plus recherchée par les étudiants européens (mobilités et stages en Slovaquie dans le cadre des échanges interunivesitaires ou programmes européens), mais aussi par les professionnels ou les touristes. L'importance de l'apprentissage des langues étrangères en Europe est aussi confirmée par les conclusions du projet Socrates-Comenius 2 ISTEPEC - Études interculturelles dans la formation des enseignants pour promouvoir la citoyenneté européenne (2004-2007).

« Si on prend le cas de la mobilité comme un type particulier de contexte éducatif, on constate qu'elle n'aide pas seulement à améliorer les savoir-faire communicatifs et linguistiques. Son importance est beaucoup plus grande. Une meilleure connaissance de la langue nous rend plus mobiles, plus flexibles, plus ouverts à l'échange culturel, plus sensibles aux questions de notre propre identité et de l'identité de l'Autre. » (Chovancová, 2008, s. 212).

La méthode du slovaque langue étrangère pour les francophones

Le développement de la collaboration des pays francophones de l'Union européenne et de la Slovaquie introduit une demande d'apprentissage non seulement du français langue étrangère en Slovaquie, mais aussi du slovaque langue étrangère dans les pays francophones.

Nos expériences de l'enseignement du slovaque langue étrangère à l'INaLCO de Paris (2002-2006) où les études de slovaque permettent d'obtenir les diplômes nationaux : licence et master, révèlent l'intérêt croissant pour le slovaque notamment pour des raisons professionnelles (traduction, collaboration avec les entreprises slovaques etc.). Les étudiants francophones apprennent, pour la majorité, le slovaque langue étrangère en tant que débutants et ils préfèrent apprendre le slovaque en confrontation avec le français.

L'approche des manuels et méthodes traditionnels (manuel + cassette audio) qui ne tiennent pas compte de la langue maternelle des apprenants ne convienne guère à l'apprentissage à distance et en autonomie. Pour combler le trou, une initiative avait été prise par l'Institut national des langues et civilisations orientales de Paris. Dans le cadre du projet ALPCU - Socrates Lingua 2, la méthode de slovaque Découvrir et pratiquer le slovaque (Baranová - Křečková - Lemay - Pognan, 2007) a été conçue et réalisée en collaboration avec l'équipe de la Section d'Etudes slovaques du Département Europe Centrale et Orienale de l'Institut national des langues et civilisations orientales (INaLCO) de Paris et de l'équipe de la Faculté des sciences humaines de l'Université Matej Bel (FHV UMB) de Banská Bystrica.

Découvrir et pratiquer le slovaque

Le projet européen ALPCU

Le projet ALPCU (Apprendre les langues des pays d'Europe centrale et orientale candidats à l'entrée dans l'union européenne) - Socrates Lingua 2 (2003 - 2006) s'est proposé d'élaborer des méthodes innovantes pour l'apprentissage initial en autonomie de trois langues slaves : le bulgare, le slovène et le slovaque. Les trois méthodes multimédias ont été publiées en 2007. Elles sont destinées à un public débutant, francophone et adulte (à partir de seize ans) : étudiants (spécialistes ou non de langues étrangères), touristes et autodidactes motivés, toute personne en contact professionnel ou individuel avec la langue et le pays. A la fin du parcours d'apprentissage suggéré, l'apprenant doit être capable de produire un discours simple ; de soutenir des conversations élémentaires sur des sujets variés de la vie courante ; de comprendre des expressions quotidiennes et de lire des descriptions simples de lieux et d'événements publics ainsi que de saisir des références culturelles de base.

Les collaborateurs au projet ALPCU

Sept établissements partenaires avaient collaboré au projet ALPCU. Maître d'œuvre, l'INaLCO (Institut national des langues et civilisations orientales), Paris (France) a eu en charge la coordination et la gestion du projet ALPCU. Il était responsable de la méthodologie et de la modélisation didactique, de la rédaction des contenus pédagogiques ainsi que de l'intégration des données dans la plate-forme multimédia et le suivi de la sous-traitance de cette plate-forme. La Nouvelle Université de Bulgarie de Sofia (Bulgarie), l'Université Matej Bel de Banská Bystrica (Slovaquie) et l'Université de Maribor (Slovénie) ont participé notamment à la collecte des données multimédia respectives (bulgares, slovaques et slovènes), ainsi qu'à l'élaboration des principes didactiques généraux et des contenus pédagogiques des trois méthodes. L'Université Hasselt, Diepenbeek (Belgique) a eu la responsabilité de l'évaluation finale du produit, expertise tant fonctionnelle que pédagogique avec des groupes réels d'apprenants des trois langues. Les Éditions Langues et Mondes - l'Asiathèque, Paris (France) ont eu la responsabilité de la production des outils réalisés (CD-Roms et livres) et de leur diffusion au travers d'actions tant au niveau du réseau commercial que des institutions françaises ou partenaires. Premier opérateur européen d'enseignement à distance, le CNED (Centre national d'enseignement à distance), Poitiers (France) a apporté au projet son expertise et son savoir-faire dans la mise à distance des contenus de formation. Sa contribution a porté principalement sur la définition de la collection (inter-complémentarité des supports, introduction à la problématique de l'enseignement à distance), sur la rédaction des cahiers des charges pédagogiques, préalables à la rédaction des contenus, ainsi que sur le suivi et l'évaluation du dispositif mis en œuvre avant diffusion.

La structure et le contenu du cours Découvrir et pratiquer le slovaque

Le cours Découvrir et pratiquer le slovaque est réparti entre le CD-Rom et le Livre. Il comprend 5 modules dont chacun est composé de 5 unités didactiques, la cinquième unité de chaque module étant l'unité bilan. Les modules sont thématiquement motivés selon leurs contenus linguistiques et communicatifs. Du fait du caractère modulable de la méthode, celle-ci peut être exploitée à des rythmes différents. Dans le cadre d'un apprentissage intensif, une unité peut être travaillée en 4 heures environ, ce qui représente au total 100 - 140 heures de travail. 

Le CD-ROM

Les 25 unités didactiques du CD-Rom mises à la disposition de l'apprenant représentent un volume d'apprentissage de 100 à 140 heures. Chaque unité de progression comprend 4 textes « didactisés » (à l'exception de la première unité qui n'en comprend que trois) ce qui fait au total 79 dialogues et textes. Les textes « didactisés » du CD-Rom racontent une histoire de quatre amis, trois étudiants de slovaque langue étrangère et une jeune enseignante de slovaque que nous suivons dans leur vie quotidienne tout au long d'une année universitaire. L'histoire se présente sous une forme de petits dialogues et textes répartis dans 20 unités de progression. Les 20 unités de progression sont réparties dans 5 modules et elles sont complétées par une unité de révision-bilan à la fin de chaque module. Tout texte « didactisé » du CD-Rom est accompagné des indications de temps et de lieu ainsi que d'une description de la situation et il est introduit par une photo d'illustration. Le texte et la photo immergent l'étudiant dans la langue et la culture slovaques permettant les progressions grammaticales, communicationnelles et lexicales par le biais des fiches de grammaire, de communication et de culture. Les fiches se présentent sous forme de tableaux commentés (fiches de grammaire), d'ensembles d'actes de paroles ou du vocabulaire thématique (fiches de communication) ou d'ensembles de textes explicatifs - en français - et des photos (fiches de culture). Les dernières mettent l'accent sur l'aspect culturel et elles serviront de support à une découverte de la culture et de la vie quotidienne slovaques. Le contenu des fiches est explicité par le jeu de couleurs et de la typographie et par les exercices qui s'y rattachent. Les fiches de grammaire se distinguent par les nuances des couleurs rouges des titres, les fiches de communication par la couleur bleue et les fiches de culture par la couleur verte. Le genre des substantifs slovaques diffère souvent du genre des substantifs français, il est indiqué par les couleurs différentes dans les fiches de grammaire ainsi que dans les fiches de communication présentant le vocabulaire thématique : les masculins sont bleus, les féminins sont rouges et les neutres sont verts. Les fiches de communication présentent les verbes dans leurs deux formes aspectuelles : verbe imperfectif / verbe perfectif. Chaque unité de progression comprend environ dix exercices, dont des exercices de compréhension écrite ou orale, exercices d'expression écrite ou orale (exercices de prononciation), exercices d'apprentissage du vocabulaire et les exercices de grammaire. Tous les exercices incitent à revenir aux textes « didactisés » ainsi qu'aux fiches de l'unité. La structure de la cinquième unité du module, l'unité de révision - bilan, reprend les compétences des quatre unités du module à acquérir sous forme d'exercices plus ludiques introduits par la vidéo et chanson populaire slovaque. Le lexique actif représente environ 1000 mots et locutions. Il s'agit notamment du lexique des dialogues et textes « didactisés » complétés par le lexique « actif » des fiches de communication qui se distingue par un fond de couleur bleu ciel du lexique « passif ».La priorité étant donné à l'oral, les textes et dialogues « didactisés » du CD-Rom sont sonorisés et chaque unité comprend des exercices de compréhension orale ainsi qu'un exercice d'expression orale (exercice de prononciation). La structure du CD-Rom permet à l'apprenant de suivre soit le parcours guidé, soit le parcours libre.

Le Livre

Le Livre vient compléter le CD-Rom. Il contient une introduction sur la Slovaquie et sur la langue slovaque, suivie de cinq modules qui reprennent les mêmes thématiques que les modules du CD-Rom. Les modules du livre contiennent les transcriptions des dialogues des films vidéo du CD-Rom suivies des textes authentiques slovaques, dont un littéraire. Leurs traductions en français sont données en miroir, sur la page en face. Ces textes complémentaires permettent de pratiquer et de comprendre le slovaque authentique, apportent de nouvelles informations sur la culture et la vie du pays et font découvrir l'humour, les proverbes et dictons et les chansons populaires slovaques.

Les activités ludiques complètent et développent les thèmes des exercices des unités bilan du CD-Rom. Le Mémento grammatical reprend l'essentiel de la grammaire slovaque ainsi que l'intégralité des modèles de flexion numérotés. Le lexique bilingue français - slovaque et slovaque - français contient la totalité du vocabulaire des textes „didactisés" du CD-Rom. L'apprenant francophone y trouve des informations utiles, par exemple les numéros de flexions, les couples aspectuels ou la rection du verbe.

Conclusion

Le but de cette intervention était de présenter quelques aspects de l'apprentissage du slovaque langue étrangère ainsi que le projet ALPCU - Socrates Lingua 2 « Élaboration d'outils et de matériels pour l'apprentissage des langues » et l'une des trois méthodes élaborées dans le cadre du projet, la méthode interactive et multimédia Découvrir et pratiquer le slovaque. Ce cours de slovaque est destiné aux apprenants débutants leur permettant d'acquérir, à distance et en autonomie, les compétences linguistiques, communicatives et interculturelles correspodant aux niveau A1 et A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues.

 

Bibliographie 

BARANOVÁ, Elena, KŘEČKOVÁ, Vlasta, LEMAY, Diana, POGNAN, Patrice. 2007. Découvrir et pratiquer le slovaque. Paris : Langues & Mondes - L'Asiathèque. CD-Rom + livre, 165 p.
ISBN 978-2-91-525546-1

BARANOVÁ, Elena. 2004. "Apprendre le slovaque - version européenne", In Études françaises en Slovaquie. Volume IX. Nitra : FF UKF, pp.70-73. ISBN 80-89132-28-6

CHOVANCOVÁ, Katarína. 2008. "Interculturalité en tant que "valeur ajoutée" dans le processus éducatif". In ROUET, Gilles, CHOVANCOVÁ, Katarína et al. : Enseigner l‘Europe.
Nitra : Enigma, 2008, pp. 193-213. ISBN 978-80-89132-58-4

PEKAROVIČOVÁ, Jana. 2004. Slovenčina ako cudzí jazyk. Bratislava : Stimul. 208 p.
ISBN 80-88982-87-1

SZENDE, Thomas, FAURE, Jean-Luc. 2004. "Le Cned et l´Inalco conjuguent leurs efforts".
In : Canal éducation N°26, pp.24-25

Répondre à cet article



|