Revue Web

ESSAIS

Philosophie et histoire : Dialectique de l’universel et du particulier

9 février 2015

Résumé : À propos de la philosophie et de l’histoire, l’article précise qu’il ne s’agit pas d’entendre le terme histoire comme la branche des sciences humaines dont l’historien est le spécialiste : la science du passé humain ; le terme histoire renvoie précisément au devenir humain lui-même. La question est donc de savoir si la philosophie peut influencer l’histoire. Il est d’abord question de la dépendance historique de la philosophie : la réflexion philosophique est une réaction de la raison à des stimuli historiques, et l’expérience historique est la matière des concepts philosophiques. On peut cependant parler de la fécondité historique de la philosophie : le philosophe peut, par ses idées, influencer des pensées à l’origine de nouvelles doctrines politiques ou de nouvelles perspectives scientifiques ; les textes des philosophes majeurs sont d’une actualité qui résiste à l’histoire parce qu’à partir de leur contexte historique, leurs auteurs ont pensé la condition humaine. Il est donc nécessaire d’apprendre l’histoire de la philosophie, c’est-à-dire de s’exercer à lire les textes philosophiques en pensant avec leurs auteurs.

Mots clés : philosophie, histoire, événements, expérience, phénomène.

Abstract : Concerning philosophy and history, the article specifies in what sense they must understand the idea of history : history, in this text, is not the human science for which the historian is the specialist, that is to say the science of the human past ; history means here human future. The question therefore is to know if philosophy can influence the history.The first thesis in the text is one of the historical dependence of philosophy, and that all philosophical thought is a response of the reason to an historical stimulus : historical experiences are the matter of philosophical concepts. But we are allowed to speak about the historical fecundity of philosophy : philosophical ideas can influence thoughts which become the origins of new political doctrines or of new scientific perspectives ; the texts of great philosophers are always actual because, from their particular contexts, they think about the human condition. Learning the history of philosophy is therefore a necessity ; it is important to exercise oneself on thinking with the authors of philosophical texts.

Keywords : philosophy, history, events, experience, phenomenon.






  • Texte en PDF





Masquez la colonne info

Le thème « Philosophie et histoire » propose à la réflexion la confrontation entre un concept majeur, la philosophie, et un concept mineur, l’histoire : c’est l’activité philosophique plutôt que l’histoire qui est le principal centre d’intérêt de la réflexion1. Quand on parle d’ailleurs de « la philosophie » par rapport à « l’histoire », sans autre forme de précision, il est à remarquer qu’on s’expose à un quiproquo. Car, si dans l’analyse du libellé la notion de philosophie fait penser à une discipline intellectuelle spécifique, celle de la réflexion systématique, le mot histoire a en revanche, pour la compréhension de la question examinée, l’inconvénient d’être autrement riche et, en tant que tel, équivoque : comme le souligne Raymond Aron, il renvoie à la fois à « la science historique2 » et à l’objet de cette science, le passé humain. Quand on parle de « la philosophie » et de « l’histoire », il est nécessaire de préciser quelle idée on a en vue dans la partie de l’énoncé qui désigne « l’histoire » :

Le même mot, en français, en anglais, en allemand, s’applique à la réalité historique et à la connaissance que nous en prenons. Histoire, history, Geschichte désignent à la fois le devenir de l’humanité et la science que les hommes s’efforcent d’élaborer de leur devenir (même si l’équivoque est atténuée, en allemand, par l’existence de mots, Geschehen, Historie, qui n’ont qu’un des deux sens)3.

Aucun de ces deux sens ne peut être négligé dans un essai comme celui-ci ; mais il est évident que l’examen du problème privilégiera l’idée d’histoire comme objet de la connaissance historique. La réflexion porte en effet, non pas uniquement sur les événements humains du passé, mais sur le devenir humain, le passé n’étant lui-même, avec le présent, que l’une des trois dimensions du temps entre lesquelles il sera montré qu’on ne peut établir de limites distinctes. La question est donc celle de savoir si l’activité philosophique peut influencer l’histoire prise en ce sens dialectique où toutes les dimensions du temps sont comprises, pour ce qui concerne les hommes, dans une même unité dynamique.

Or, les idées philosophiques, avec les systèmes dans lesquels elles s’expriment, font elles-mêmes partie intégrante des éléments de la culture de l’humanité, ou d’une partie de l’humanité, considérée pendant une séquence de son histoire ; autrement dit, là où elle a animé la vie intellectuelle, la philosophie est traitée par l’historien avec le statut épistémologique de patrimoine historique : l’historien spécialiste du siècle de Périclès ne peut pas, par exemple, se permettre de ne pas accorder de l’importance à l’activité philosophique de l’époque, d’ignorer le procès de Socrate, la vie et la pensée de son éminent disciple, Platon, et du non moins éminent disciple de celui-ci, Aristote, qui fut d’ailleurs le plus prestigieux des trois précepteurs d’Alexandre le grand, l’un des plus grands acteurs de l’histoire universelle4.

La philosophie, certes, même au siècle de Périclès, n’a pas l’exclusivité de l’intérêt historique : les jeux olympiques, appelés « jeux grecs », la grande activité artistique de cette période, avec des compositeurs tragiques comme Eschyle, Sophocle, Euripide, des compositeurs comiques comme Aristophane, ou des peintres, comme Zeuxis, ne sont pas d’un intérêt historique moindre5. Mais la réflexion est ici invitée à se concentrer sur un aspect du problème des rapports entre l’histoire et les œuvres de l’esprit : la philosophie.

Il s’agit ainsi de savoir si la philosophie peut influencer l’histoire dont elle est précisément un des éléments ; le paradoxe, en d’autres termes, est celui du tout qui serait influencé par la partie.

 

I. LA DÉPENDANCE HISTORIQUE DE LA PHILOSOPHIE

Dire de la philosophie qu’elle est un des aspects de l’histoire, c’est-à-dire qu’elle a, pour l’historien, statut épistémologique de matière à connaissance historique, c’est autrement reconnaître qu’elle est dépendante de l’histoire entendue comme l’ensemble des événements relatifs au passé humain ; la philosophie est l’une des manières par lesquelles les hommes, chacun dans son coin ou ensemble, font l’histoire : là où elle a existé, la philosophie ne peut pas ne pas susciter la curiosité de l’historien ; la recherche historique s’y intéresse nécessairement comme à une des singularités de la période et du peuple étudiés, au sens où Raymond Aron dit, reprenant « la formule fameuse de Ranke, que l’ambition suprême de l’historien est de savoir et de faire savoir wie es geschehen ist, comment cela s’est passé6 ».

L’historien qui fait des recherches sur une époque où l’activité philosophique a été remarquable, comme la Grèce de Périclès ou le XVIIIe européen appelé par Kant, Siècle de Frédéric le grand7, ne saurait valablement expliquer les événements sans tenir compte de l’apport de la philosophie ; il ne saurait procéder comme si la philosophie s’est produite à ce moment-là et dans la région concernée par le mécanisme de la génération spontanée ; l’historien de la philosophie lui-même aurait d’ailleurs tort de n’étudier les textes philosophiques que d’après l’ordre chronologique de leur apparition, sans s’imprégner outre mesure de l’histoire elle-même : il trahirait à la fois la philosophie et l’histoire s’il perdait de vue que la philosophie à laquelle il s’intéresse est une réponse à des besoins historiques. Expliquer scientifiquement les événements, en effet, ce n’est pas en faire la chronique, mais démontrer les relations causales par lesquelles ils sont liés. Quel est « l’objet de la connaissance historique » ? Peut-on se demander avec Raymond Aron8 :

Répondre que l’historien veut savoir ce qui s’est passé, c’est assimiler l’historien au chroniqueur. Précisément l’histoire n’est pas la chronique, la connaissance historique n’est pas une simple accumulation des faits. Élaborée par les vivants, elle tend à reconstituer l’existence des morts. Elle est déterminée à la fois par la curiosité des vivants (sans laquelle elle n’existerait pas) et par la volonté scientifique non pas d’imaginer ce qui aurait pu être, mais de retrouver ce qui s’est passé9.

Ce serait donc une entreprise digne de Don Quichotte que celle dont le projet serait, non pas de connaître, mais de réhabiliter et de pratiquer une philosophie du passé avec pour ambition de faire ressurgir les conditions dans lesquelles vivaient les contemporains de cette philosophie. L’allusion n’est pas ici uniquement faite à ceux qui, sans avoir ni la profondeur ni le génie de leurs idoles, contrefont comiquement le style de Hegel, de Heidegger, de Husserl ou de Marcuse afin de passer eux aussi pour hermétiques. On pense surtout à des projets proprement folkloriques, comme de restaurer une prétendue vision du monde ancestrale, une vieille « Weltanschaung » en la baptisant « philosophie » parce que la philosophie est une discipline prestigieuse. L’idéologie du « Retour aux sources » ou de « l’Authenticité » professée par le Président Mobutu du Zaïre dans les années 70, et dont l’auteur parlait lui-même comme d’une « philosophie politique », procédait incontestablement de cette aventure donquichottesque. L’objectif de cette doctrine burlesque était de reconstituer et de réactualiser l’identité africaine précoloniale, de restaurer l’être-soi africain dans ses identité et permanence. Sakombi Inango, porte-parole du général Mobutu, explique qu’être Authentique, c’est, « devant les situations du XXe siècle, réagir comme l’auraient fait nos ancêtres si l’évolution de leur culture n’avait pas été interrompue par l’acculturation coloniale10 ». On devine quelle torture morale le pauvre Sakombi Inango a dû endurer pour concevoir et soutenir, sur commande, des idées d’une telle absurdité logique : faire fi de l’interruption dont l’évolution de la culture africaine précoloniale a été l’objet, retrouver, recouvrer cette culture telle qu’elle aurait évolué jusqu’aujourd’hui si elle n’avait pas été interrompue, afin de parvenir à « réagir », devant les situations pourtant spécifiques au XXe siècle, comme l’auraient fait nos ancêtres qui n’avaient cependant aucune idée de ces situations. Quel laboratoire historique permettrait de savoir comment la culture africaine aurait évolué si l’interruption coloniale n’était pas intervenue ? On peut reprendre les questions de Kant  : ces sources, où et quelles sont-elles ?

La philosophie ne fait pas partie de l’expérience historique de tous les peuples et de toutes les époques de l’humanité. Mais là où elle s’est développée, elle y a ajouté à la singularité des événements. Parce qu’ils sont, comme on le voit dans la Poétique d’Aristote11, le fait des caractères, des passions et des actions des hommes, les événements historiques, pleins de bruit et de fureur, sont nécessairement singuliers, c’est-à-dire, pour reprendre les propos d’Aron, que « l’objectif dernier de l’histoire, c’est une suite d’événements que jamais on ne verra deux fois, le devenir des sociétés humaines12 ».

On est en droit de parler de la singularité des événements historiques parce que l’homme en est l’auteur et l’acteur : en tant qu’il est doué de volonté, l’homme est autant capable des décisions arbitraires que de choix raisonnés ou, tout simplement, d’initiatives sottes. C’est ce qui justifie la définition que Raymond Aron avait improvisée de l’histoire universelle au cours d’une conférence prononcée à Tübingen : « die Weltgeschichte, diese Mischung von Heldentum und Blödsin (l’histoire universelle, ce mélange d’héroïsme et de bêtise)13 ». La singularité des événements historiques tient au fait que l’homme, considéré individuellement ou en groupe, est au bout du compte libre au sens large du terme qui n’exclut pas la capacité d’agir de manière arbitraire, c’est-à-dire le libre-arbitre dont Descartes parle dans les Méditations métaphysiques comme du plus bas degré de la liberté14.

Les phénomènes humains, tels que les événements historiques, obéissent par conséquent à la causalité selon les lois de la liberté : si on ne considère que les phénomènes historiques, on peut justifier la position des tenants de la liberté transcendantale par opposition à ceux de la physiocratie transcendantale qui, comme le montre Kant, ne reconnaissent que « la causalité selon les lois de la nature15 ». On notera à cet égard que toute science naturelle suppose, de la part de celui qui la pratique, l’adhésion à un certain nombre de principes, par quoi il faut entendre la représentation des règles auxquelles l’entendement est censé se soumettre aux fins d’une connaissance objective, par exemple le principe de la permanence : « Tous les phénomènes contiennent quelque chose de permanent (substance) considéré comme l’objet lui-même, et quelque chose de changeant, considéré comme une simple détermination de cet objet, c’est-à-dire d’un mode d’existence de cet objet16 » ; ou encore le principe de la production ou principe de la succession dans le temps suivant la loi de la causalité, qui énonce en fait l’idée du déterminisme, d’après lequel les mêmes causes, dans les mêmes circonstances, produisent les mêmes effets : « Tout ce qui arrive (commence d’être) suppose quelque chose à quoi il succède, d’après une règle17 ».

Or, peut-on penser les phénomènes historiques d’après les mêmes principes et avec les mêmes catégories : comme ayant quelque chose de permanent (substance) et comme déterminés ? Un phénomène naturel, quelque complexe soit-il, se produit d’une manière déterminée, et peut se reproduire, se répéter, parce qu’il a des propriétés stables (il a quelque chose de permanent), et c’est ce qui rend les phénomènes naturels prévisibles ; on peut les reproduire expérimentalement à l’aide d’un outillage approprié ; ainsi firent Galilée et Torricelli : chacun, montre Kant, mit au point un échafaudage expérimental et procéda à des calculs à l’aide desquels ils purent élaborer, le premier, la loi de la chute des corps, le second, celle de la pression atmosphérique :

Quand Galilée fit rouler ses sphères sur un plan incliné avec un degré d’accélération dû à la pesanteur déterminé selon sa volonté, quand Torricelli fit supporter à l’air le poids qu'il savait lui-même d’avance être égal à celui d'une colonne d'eau à lui connue, […] ce fut une révélation lumineuse pour tous les physiciens. Ils comprirent que la raison ne voit que ce qu’elle produit elle-même d’après ses propres plans et qu’elle doit prendre les devants avec les principes qui déterminent ses jugements, suivant des lois immuables, qu’elle doit obliger la nature à répondre à ses questions et ne pas se laisser conduire pour ainsi dire en laisse par elle ; car autrement, faites au hasard et sans aucun plan tracé à l'avance, nos observations ne se rattacheraient point à une loi nécessaire, chose que demande la raison et dont elle a besoin18.

On peut croire, en lisant Kant, que la raison scientifique procède arbitrairement puisqu'elle voit dans les phénomènes uniquement ce qu'elle produit elle-même d’après ses propres plans, et que la connaissance scientifique est arbitraire, hasardeuse. Ce que dit Kant, c’est que si la raison s’y prend mal dans ses plans et calculs, si l'observation et l'expérimentation sont faites au petit bonheur, ce que verra alors la raison ou, par métonymie, le savant, à savoir la connaissance qui résultera de ce travail défectueux d’expérimentation, sera de mauvaise qualité : la connaissance scientifique est tributaire de la qualité de l’observation et de l’expérimentation ; et celle-ci est elle-même l'œuvre d'une raison qui, de par sa nature architectonique, c'est-à-dire en vertu de sa tendance à élaborer les systèmes, à unifier, à totaliser19, s’applique à rechercher les lois nécessaires qui régissent les phénomènes : la science est une connaissance systématisée, et la science de la nature serait impossible si la nature n’était pas elle-même un système, une totalité, si tout dans les phénomènes naturels n’était que contingence et pluralité :

C’est donc une supposition transcendantale subjectivement nécessaire de considérer que cette inquiétante disparité sans bornes des lois empiriques et cette hétérogénéité des formes naturelles ne sont pas appropriées à la nature, et que celle-ci, à travers l’affinité des lois particulières sous des lois plus générales, possède bien plutôt des qualités requises pour constituer une expérience en tant que système empirique20.

La question se pose de savoir si on peut en dire autant de l’histoire au sens de réalité historique, si le même principe vaut pour la nature et pour l’histoire, à savoir qu’elle est aussi un système : la supposition transcendantale d’après laquelle l’histoire est un système est-elle subjectivement nécessaire, c’est-à-dire légitime au plan épistémologique ? Dans le cadre de la physique avec laquelle on compare ici l’histoire entendue cette fois comme science historique, on dira avec Kojève que l’idée d’après laquelle la nature est dotée d’une « structure causale » est une supposition transcendantale subjectivement nécessaire :

Autrement dit, on a le droit d’affirmer qu’à une certaine échelle le monde peut être considéré comme s’il avait une structure causale exacte. Et ceci prouve qu’il possède réellement une structure causale approchée21.

Il n’y a pas, en histoire, de lois immuables, et la raison historique, c’est-à-dire, par métonymie, l’historien, ne peut pas, pour expliquer les événements, les supposer résulter d’une structure causale exacte, partir de cette supposition transcendantale qu’ils sont a priori régis par une loi nécessaire : la raison peut et doit procéder à la reconstitution de la liaison causale entre les phénomènes historiques, suivre une démarche régressive consistant à remonter la série causale à partir chaque fois du conditionné vers la condition, mais la liaison causale ainsi dégagée n’est pas pour autant commandée par une loi nécessaire, c’est-à-dire que les événements historiques ne s’accomplissent pas d’une manière nécessaire. Raymond Aron observe à ce propos, analysant le récit de Thucydide sur la guerre du Péloponnèse :

La question : que ce serait-il passé si… ? est irrésistiblement posée à l’historien qui considère le passé sous l’aspect événementiel. […] Puisque l’événement est action d’un ou de quelques hommes et que nous pensons spontanément l’action libre ou, si l’on veut, choix, nous le pensons non inévitable par rapport à la situation. Non inévitable signifie que l’acteur aurait pu, sans être essentiellement autre, prendre l’autre décision […] ou qu’un autre individu aurait pris soit la même décision plus tôt ou plus tard, soit une autre décision au même instant. […] En d’autres termes, quand l’historien raconte comment les choses ne sont passés, il observe le hasard au sens de " rencontre de séries ", mauvaise chance (éclipse de lune, désordre de la chaleur du combat), décisions fatales prises par tel ou tel qui auraient pu être autres. C’est à l’historien qui nie le hasard de faire la preuve et non à celui qui le constate naïvement22.

Dans le cours des événements, il y a donc la part de tous ces facteurs qui rendent, non pas certes impossible, mais difficile, très problématique la prévision historique : des facteurs objectifs indépendants des acteurs historiques ; des facteurs objectifs ou subjectifs dépendants ou non des acteurs historiques, tels que la qualité et la quantité des équipements dont ils disposent, leurs propres qualités intellectuelles, techniques et morales, leurs passions, leurs compétences. La singularité des événements historiques est le fait de la liberté humaine telle que Kant l’a étudiée dans la Dialectique transcendantale :

La liberté dans le sens pratique est l’indépendance de la volonté par rapport à la contrainte des penchants de la sensibilité. Car une volonté est sensible en tant qu’elle est affectée pathologiquement (par les mobiles de la sensibilité) ; elle s’appelle animale (arbitrium brutum) quand elle est pathologiquement nécessitée. La volonté humaine est, il est vrai, un arbitrium sensitivum, mais non un arbitrium brutum  ; c’est un arbitrium liberum, puisque la sensibilité ne rend pas son action nécessaire, mais qu’il y a dans l’homme un pouvoir de se déterminer lui-même, indépendamment de la contrainte des penchants de la sensibilité23.

Ce que Kant dit de la connaissance scientifique de manière générale par rapport à l’expérience sensible, il est permis de le dire de la philosophie par rapport à l’histoire : « notre pouvoir de connaître » ne serait pas « éveillé » et « mis en action » s’il n’y avait pas des objets qui stimulent son activité parce qu’ils « frappent nos sens24 ». Si la sensibilité ne faisait pas partie de notre constitution subjective, nous serions incapables de connaissance au sens strict du terme : il n’y aurait nul contact entre, d’une part, notre faculté de connaître, et, d’autre part, l’expérience sensible dont nous faisons nous-mêmes partie, et qui nous fournit les objets à connaître. Science et philosophie, a dit Platon, sont l’apanage des hommes25 ; la science n’est pas l’affaire des dieux, des purs esprits, puisque, par définition, les dieux sont dépourvus de sensibilité, c’est-à-dire du pouvoir qu’a l’esprit de « recevoir des représentations en tant qu’il est affecté d’une manière quelconque26 » ; et comment un pur esprit pourrait-il faire preuve d’une telle « réceptivité27 », être affecté par les objets de l’expérience sensible alors que la sensibilité n’est pas une composante de sa nature ?

Kant, en parlant d’expérience, sous-entend toujours expérience sensible, et donne l’impression que sa théorie de la connaissance n’est qu’une épistémologie des sciences de la nature et des mathématiques ; en réalité elle comporte également des éléments pour une épistémologie des sciences humaines. En effet, bien que les événements historiques soient à rattacher à la liberté, c’est-à-dire à « la faculté de commencer de soi-même un état dont la causalité n’est pas subordonnée à son tour […] à une autre cause qui la détermine quant au temps28 », il n’est pas absurde de penser l’expérience historique, non pas avec les mêmes catégories et à l’aide des mêmes schèmes que l’on emploie quand on pense l’expérience sensible, puisque les principes de la science physique ne sont pas transposables dans la science historique, mais de manière analogique avec l’expérience sensible : l’histoire est l’unique cadre à l’intérieur duquel nous avons nos intuitions philosophiques, et les événements qui nous pourvoient en intuitions philosophiques, nous les vivons historiquement, à travers des expériences personnelles, nous en prenons connaissance par ouï-dire, dans les journaux, à la télévision, notre esprit en est affecté comme par les objets de l’expérience sensible ; parce qu’il est limité dans le temps et dans l’espace, l’homme ne peut donc connaître que les objets qui lui sont donnés dans l’expérience – dans la nature ou dans l’histoire : « Ainsi, c’est au moyen de la sensibilité que les objets nous sont donnés, seule elle nous fournit des intuitions29 », l’intuition étant le mode par lequel une connaissance « se rapporte directement aux objets30 ». Aucun historien ne peut par exemple, sans susciter le rire condescendant et l’indignation de la confrérie, dire que Dieu, les dieux ou les fantômes ont fait ou dit ceci ou cela à telle époque ; c’est ce que la tradition en dit qui est objet de la connaissance historique.

Parce qu’il n’y a en eux rien de naturel ni a fortiori d’historique, parce qu’ils ne sont pas, par définition, limités dans le temps et dans l’espace, les dieux, dans l’hypothèse d’école où ils existent, n’ont rien à voir avec l’histoire. Si leur « esprit » peut être affecté, il ne peut l’être que par des « choses » qui n’ont pas d’existence historique, et qui ne sont pas donnés dans l’expérience sensible ; leur « esprit » ne peut être réceptif qu’à des « objets suprasensibles » et anhistoriques, contrairement à « nous autres hommes31 » dont « l’intuition ne peut jamais être que sensible32 » : pour qu’un homme puisse valablement prétendre connaître des choses qui n’ont rien à voir avec l’expérience sensible ou historique, il faudrait qu’il commence par prouver qu’il a changé de nature, que la sensibilité ne fait plus partie de sa constitution subjective, qu’il a cessé d’être homme en somme et est devenu un pur esprit  ; cela, d’ailleurs, disqualifierait toute prétention de sa part à connaître les objets de l’expérience sensible : son « esprit », dénué de sensibilité, ne saurait être affecté par des objets de l’expérience sensible ou historique. C’est ce qui fait dire à Kant, avec raison, qu’un homme qui brigue la connaissance des objets suprasensibles, qui travaille par conséquent lui-même à perdre tout contact mental avec l’expérience sensible – et historique – dont il fait partie, non seulement perd son temps, mais également compromet sa propre santé mentale : il développe lui-même une disposition pathologique qui ne peut aboutir qu’à la folie ; il y a en tout cas trop à faire dans le monde et dans l’histoire pour qu’on se permette encore d’intéresser la raison à l’impossible et à l’inutile connaissance des choses qui seraient hors du monde, à des « événements » qui auraient lieu hors du temps et de l’espace :

Il est possible de penser maints objets suprasensibles alors que la raison ne ressent cependant aucun besoin de s’élargir jusque-là […]. La raison trouve suffisamment à s’employer avec les causes qui sont dans le monde et se révèlent aux sens […] pour éprouver de surcroît la nécessité d’une influence de purs esprits de la nature, venant à son secours  ; les admettre porterait au contraire préjudice à son usage. Car, puisque nous ne savons rien sur les lois en vertu desquelles ces êtres pourraient agir mais que nous en savons plus ou du moins pouvons espérer en apprendre encore beaucoup, à savoir les objets des sens, l’usage de la raison serait altéré par une telle supposition. Ce n’est donc pas un besoin, ce serait plutôt une pure présomption qui ne débouche sur rien d’autre que les rêveries de se lancer dans une telle recherche ou de jouer avec des chimères de cette sorte33.

Dans les Rêves d’un visionnaire34, Kant parle de Schwedenberg, qui prétend avoir « maintes fois causé après leur mort avec tous ses amis35 », comme « du pire des exaltés36 ». Le propre des fantastes est qu’ils ne se soucient pas ou guère de l’expérience sensible ou historique, ou qu’ils y voient la manifestation de l’action des esprits :

L’empire des ombres est le paradis des fantastes. Ils y trouvent une terre sans limite où ils peuvent s’établir à leur convenance. Les vapeurs hypocondriaques, les contes de nourrices et les miracles des couvents ne les laissent pas manquer de matériaux pour bâtir37.

Or l’expérience, comme le dit Kant, est d’une richesse inépuisable ; cela revient à dire que c’est capituler devant des tâches utiles que d’employer la raison à une entreprise aussi insensée que celle de la connaissance des « choses » dont l’existence ne peut être prouvée :

L’expérience est, sans aucun doute, le premier produit que notre entendement obtient (hervorbringt) en élaborant la matière brute des sensations. C’est précisément ce qui fait d’elle l’enseignement premier et tellement inépuisable en instructions nouvelles dans son développement que, dans toute la chaîne des âges, les générations futures ne manqueront jamais de connaissances nouvelles à acquérir sur ce terrain38.

Ce que Kant dit de l’expérience sensible, à savoir qu’elle est d’une richesse inépuisable, est vrai de l’expérience historique. C’est dans l’histoire que se trouve l’expérience avec laquelle commence la connaissance philosophique ; même un livre éminemment spéculatif et foncièrement conceptuel comme la Critique de la raison pure laisse transparaître l’expérience historique qui le nourrit : un lecteur averti peut le rattacher à l’actualité scientifique de l’époque39 ; le projet critique de l’auteur, qui est l’évaluation du pouvoir humain de connaître, l’examen de la question de savoir jusqu’où l’homme peut connaître et au-delà de quelle limite il n’a pas le droit de prétendre connaître, sauf à faire preuve de charlatanisme ou de folie, est propre à « un siècle qui ne veut pas se laisser berner plus longtemps par une apparence de savoir40 », qui en a marre de l’état de tutelle entretenu par l’Église et le pouvoir royal traditionnel, qui dénonce comme illégitimes les prétentions épistémologiques de la Métaphysique : faire des idées transcendantales de l’âme et de Dieu, qui ne renvoient à rien, des objets d’une connaissance scientifique.

Un livre de philosophie – un vrai, celui qui peut faire l’objet d’un mémoire ou d’une thèse-, est donc nécessairement un produit singulier : il est l’œuvre d’un penseur et d’une intuition au sens kantien du terme ; c’est-à-dire qu’il exprime la réaction de la pensée d’une personne à des stimuli historiques. Un philosophe consacre par exemple des livres à la gouvernance et à la morale parce qu’il vit dans un contexte qui souffre d’un déficit de gouvernance et où la morale est devenue problématique : avec Kant, on dira que son esprit a été frappé, éveillé et mis en action par le phénomène historique de la mal-gouvernance et de l’immoralité41 ; les règles qu’il élabore, les principes qu’il systématise sont précisément ce qui fait défaut à la réalité historique dont il a l’expérience. La philosophie, comme l’a montré Hegel, est donc bel et bien une activité crépusculaire, étant accordé que toute réalité historique a toujours un côté crépusculaire :

Pour dire encore un mot sur la prétention d’enseigner comment le monde doit être, la philosophie vient, en tout cas, toujours trop tard. En tant que pensée du monde, elle n’apparaît qu’à l’époque où la réalité a achevé le processus de sa formation et s’est accomplie. Ce que nous enseigne le concept, l’histoire le montre avec la même nécessité : il faut attendre que la réalité ait atteint sa maturité pour que l’idéal apparaisse en face du réel, saisisse le monde dans sa substance et le reconstruise sous la forme d’un empire intellectuel. Lorsque la philosophie peint son gris sur le gris, une forme de la vie a vieilli et ne se laisse pas rajeunir avec du gris sur du gris, mais seulement connaître. La chouette de Minerve ne prend son envol qu’à la tombée de la nuit42.

II. LA FECONDITE HISTORIQUE DE LA PHILOSOPHIE

Ce que disent Marx et Engels à propos des idées, même des idées philosophiques, est donc vrai : « Dès lors qu’est exposée la réalité, la philosophie cesse d’avoir un milieu où elle existe de façon autonome43 ». Autrement dit, quoiqu’elles aient une vocation universelle, les idées philosophiques sont produites dans un contexte particulier : pourquoi ne sont-elles pas cependant forcément vouées à perdre leur valeur avec le temps ? d’où vient-il, par exemple, que, vingt-cinq siècles après leurs auteurs, les pensées des philosophes de la Grèce antique, comme celles de Platon ou d’Aristote, restent toujours intéressantes même pour un Africain du XXIe siècle ? C’est à se demander en quoi la philosophie peut être considérée comme la créancière de l’histoire.

Le philosophe qui pense, quel que soit le niveau d’abstraction de sa pensée, on l’a déjà dit, ne le fait pas ex nihilo à partir d’un milieu universel, mais à partir d’un milieu particulier, d’une culture particulière qui lui fournit ses intuitions. S’il était possible de penser à partir d’un lieu universel, comme quelqu’un qui ne serait de nulle part et d’aucun temps, on produirait des idées qui n’auraient aucune validité dans le temps et dans l’espace, qui seraient inapplicables partout et en tout temps ; elles n’intéresseraient personne, ne s’adressant à personne, n’étant inspirées d’aucune situation dans laquelle celui qui les lirait se reconnaîtrait : on se demanderait de quoi il parle, à qui il parle, et pourquoi il en parle ; ce serait comme de prendre connaissance d’un délire. Un livre qu’on écrirait sur la corruption comme on se livre à un jeu par pur plaisir, d’une manière telle que le lecteur ne sache pas pourquoi il s’y agit de corruption plutôt que d’autre chose, serait ennuyeux, à la limite illisible ; il serait absurde d’écrire sur l’idée de corruption à la manière des néoparnassiens nègres qui écrivaient des romans avec pour dessein de ne pas faire deviner au lecteur la race et la condition sociale d’origine de l’auteur, c’est-à-dire comme si l’esprit dont on est pourvu n’avait pas été, à partir de quelque part et à un moment donné, marqué par le phénomène social de la corruption, comme si l’idée d’écrire un tel ouvrage avait germé de l’esprit par un phénomène d’auto-ensemencement intellectuel, par une sorte de parthénogenèse de l’esprit.

De celui dont la perception ne va pas encore plus loin que le particulier, on ne peut pourtant pas encore dire qu’il pense, qu’il « philosophe » : il subit le particulier plutôt qu’il ne le pense. Penser le particulier, c’est s’en détacher et le prendre pour objet de réflexion. Par la réflexion, le penseur envisage l’universel par-delà le particulier, il conçoit un modèle qui a une fonction heuristique, et cette idée régulatrice, il la propose comme le modèle dont le particulier doit s’inspirer pour lui être aussi semblable que possible. C’est le sens de l’allégorie platonicienne de la caverne : la pensée est une activité théorique à vocation pratique ; comme faculté, on peut, avec Kant, la décomposer en trois « pouvoirs » qui représentent autant de tâches intellectuelles que le penseur doit accomplir :

Quand il s’agit de diviser […] notre pouvoir (supérieur) de connaître a priori par concepts, […] la représentation systématique du pouvoir de penser prend la forme d’une tripartition : la division distingue, premièrement, le pouvoir de connaître l’universel (les règles), l’entendement  ; deuxièmement le pouvoir de subsumer le particulier sous l’universel, la faculté de juger  ; et, troisièmement, le pouvoir de déterminer le particulier par l’universel, c’est-à-dire la raison44.

L’acte de penser est comme mutilé si celui qui s’y livre en escamote ou en néglige l’une des trois exigences, s’il ne fait pas usage de tous ces trois pouvoirs : sans la connaissance de l’universel, on ne peut subsumer le particulier sous l’universel, et on ne peut déterminer le particulier par l’universel qu’à la condition d’avoir au préalable subsumé le particulier sous l’universel ; l’entendement, la faculté de juger et la raison sont donc trois instances, trois « chambres » d’un même « pouvoir », la faculté de penser. La différence entre le penseur et l’homme vulgaire est que celui-ci ne sort jamais mentalement du contexte particulier où il évolue ; il s’y complaît et s’y est tellement familiarisé qu’il a tendance à l’absolutiser : le prisonnier de la Caverne, qui est né enchaîné dans la Caverne dont il n’est jamais sorti même par la pensée, ne sait ni qu’il est dans la Caverne, ni qu’il est prisonnier, ni qu’il est enchaîné, ni qu’il est tout cela depuis sa naissance : « ailleurs » et mieux qu’ici, c’est-à-dire l’universel, est une représentation dont il est encore incapable ; il ne saurait donc déterminer le particulier par l’universel, ne s’étant jamais efforcé ni à la connaissance de l’universel, ni à plus forte raison à la subsomption du particulier sous l’universel.

Les idées d’un Platon et d’un Aristote ne sont pas d’une actualité désuète, elles nous interpellent jusqu’à aujourd’hui parce qu’ils ont pensé au sens strict du terme ; ils ont fait appel aux ressources de chacun des trois « pouvoirs » que sont l’entendement, la faculté de juger et la raison : ils se sont livrés, non à un travail de description des situations gouvernementales ou morales particulières dont ils avaient l’expérience, mais à un travail de pensée au sens où Hegel note que « la philosophie est essentiellement dans l’élément de l’universalité qui inclut en soi le particulier45 ». Pourquoi en effet nous reconnaissons-nous par exemple dans les pensées de Platon ? C’est que les tendances et les désirs qu’il étudie avec minutie et art sont inscrites dans l’âme humaine ; ils varient de formes et d’expressions suivant les contextes particuliers où évoluent ceux qu’ils animent. La question examinée par Platon est celle de savoir comment les contrôler, les diriger. Ce que Platon préconise, c’est justement ce que Kant appellera connaissance de l’universel, c’est-à-dire la représentation rationnelle de la fin envisagée et des moyens qui s’imposent : la fin, c’est le type d’homme qu’il convient de développer, et les moyens renvoient à la représentation des réformes politiques et éducatives par lesquelles il est nécessaire de passer. Le but, qui est la détermination du particulier par l’universel, est atteint si l’on a procédé correctement à la subsomption du particulier sous l’universel. Ainsi, dit Platon, une tendance prospère si les conditions politiques ou constitutionnelles de son épanouissement sont réunies ; cela signifie que si l’on veut encourager le développement de certaines tendances, en combattre ou en limiter d’autres, créer un type idéal, il faut procéder opportunément aux réformes constitutionnelles qui conviennent ; la réforme des mentalités s’opère en fonction de la manière dont les lois sont appliquées, ce qui suppose d’ailleurs aussi qu’on peut parfaitement envisager le scénario d’une politique délibérée de perversion des mentalités46 ; aux tendances dominantes des mentalités dans un pays, on peut déduire la nature des lois qui y sont en vigueur, la manière dont elles y sont appliquées : le développement du type feyman47, la tendance mégalomaniaque à la construction des châteaux, et la propension à ce qu’il convient d’appeler nomismalâtrie, c’est-à-dire l’idolâtrie de l’argent, autorisent à dire que nous vivons nous-mêmes, ou que nous sommes tombés sans le savoir, dans la « timocratie ou timarchie », néologismes par lesquels Platon désigne « le gouvernement de l’honneur48 » :

De tels hommes seront avides de richesses […] ; ils adoreront farouchement, dans l’ombre, l’or et l’argent, car ils auront des magasins et des trésors particuliers, où ils tiendront leurs richesses cachées, et aussi des habitations entourées de murs, véritables nids privés, dans lesquelles ils dépenseront largement pour les femmes et pour qui bon leur semblera49.

Bien que le contexte particulier dans lequel il a eu ses intuitions soit éloigné du nôtre de vingt-cinq siècles, Platon nous parle pourtant comme un contemporain clairvoyant ; ses pensées sont historiquement du passé, mais elles ne sont pas philosophiquement dépassées. On comprend que Raymond Aron ait parlé de l’homogénéité du passé et de l’avenir50 : l’actualité est elle-même historique et le philosophe qui pense l’actualité ne réfléchit pas uniquement pour ses contemporains, mais aussi pour les générations futures.

Ces idées dont la validité résiste à l’histoire peuvent-elles cependant influer sur l’histoire ? L’avenir, qui est contenu dans le présent de la même manière que celui-ci l’était dans le passé, c’est-à-dire d’une manière indéterminée, objet de jugements problématiques et non assertoriques ou apodictiques, peut-il être débiteur de la philosophie ? On peut répondre à cette question à partir de l’exemple représentatif de Descartes, le penseur de la pensée. Avec lui, il s’est opéré une véritable révolution copernicienne : en réhabilitant la pensée et, avec elle, l’homme, Descartes a intellectuellement rendu possible le Siècle des Lumières encore appelé Siècle de la Raison. Que se serait-il passé s’il n’avait pas intellectuellement procédé à la restauration de l’homme dans son droit de penser, s’il n’avait pas convaincu que penser est non seulement un droit mais aussi un devoir ? C’est Descartes, pour emprunter à la terminologie de Kant, qui a fait triompher cette idée que l’homme n’est rien s’il n’ose pas se servir de son entendement sans l’aide d’autrui, qu’il est honteux de s’accommoder de la condition de mineur ou de l’état de tutelle51. En définissant de nouveau l’homme par la pensée, c’est-à-dire par la puissance de bien juger et de distinguer le vrai d’avec le faux plutôt que par la foi52, en opérant de manière décisive ce retour au cogito, Descartes a jeté la principale base de la modernité dans laquelle l’Afrique tarde à entrer ; avec Descartes, il apparaît que c’est la connaissance rationnelle plutôt que la foi qui sauve, que l’homme ne peut pas se sauver en faisant confiance à des artifices comme les sortilèges et les prières, en tablant sur les miracles, que si Dieu existe, il a donné à l’homme, une fois pour toutes, un seul moyen de se sauver : la pensée. La consécration de la pensée, et donc de l’homme, se produira avec les Lumières dont les Occidentaux parlent aujourd’hui avec une fierté justifiée : si la révolution de la pensée ne s’était pas accomplie, ni la révolution américaine, ni la révolution française, ni la révolution industrielle n’auraient eu lieu.

La philosophie peut donc, par ses idées, déterminer l’avenir ; l’exemple du cartésianisme montre qu’elle le doit ; mais, logiquement, elle peut aussi exercer sur l’avenir une influence néfaste, car qui peut faire le meilleur est également capable du pire ; il est possible de faire triompher de mauvaises causes, de provoquer des effets pervers ou d’inertie, en tout cas de retarder le progrès en mettant en circulation de mauvaises idées, par exemple la misologie et la superstition. Faut-il donc appeler « philosophies » les doctrines qui, classées au plan académique dans le genre « philosophie », répandent la superstition et la misologie, c’est-à-dire la croyance aux miracles et la haine de la raison que certains déguisent sous le titre noble de « raison plurielle », avec des « raisons » tellement différentes qu’on se demande à quel dénominateur commun elles doivent d’être désignées par le même terme ? La psychologie transcendantale d’un Meinrad Hebga par exemple53, dont le défaut est certes d’être moins démonstrative que celle qui est réfutée dans la Critique de la raison pure, professe des croyances superstitieuses si courantes, qu’on peut se demander ce qu’elle a de proprement philosophique dans la mesure où elle réhabilite l’opinion, donc la connaissance par ouï-dire, sur tous les plans ; cette « philosophie », puisqu’il faut ainsi se résigner à l’appeler en raison du statut professionnel de son auteur, repose sur le principe sophistique d’une conception « triadique » du composé humain, sur la croyance aux « phénomènes paranormaux », et sur l’idée transcendantale d’un « moi paranormal », l’équivalent transcendantal de « l’âme » comme substance dans la psychologie rationnelle d’inspiration wolffienne qui, elle, avait l’atout philosophique d’emprunter à la rigueur des mathématiques. En fait, il apparaît qu’on a affaire ici en réalité à la doctrine – saupoudrée d’une érudition dont la culture philosophique est l’un des ingrédients – d’un soi-disant « exorciste » à la recherche de clients à « délivrer » du Diable et à protéger de la « sorcellerie » : la superstition y est caressée dans le sens du poil ; et le lecteur crédule, impressionné par des artifices sophistiques comme le latin et des équations mathématiques et physiques placées en appendice dans le livre et qui n’ont rien à voir avec le corpus du texte, en est littéralement fasciné, hors d’état de révoquer en doute ce qu’il a reçu en sa créance depuis son enfance sur la « sorcellerie ». Le « maître » ne se doutait pas lui-même des effets pervers de sa doctrine sur ses « disciples » : tel d’entre eux, gagné à la croyance superstitieuse, professée de bonne guerre d’« exorciste », d’après laquelle l’homosexualité est une pratique démoniaque par laquelle un « sorcier » vide son innocent partenaire des « chances » dont il est doté et se les approprie, s’est mis à se livrer avec ses étudiants à une homosexualité rituelle, convaincu qu’il augmentait ainsi le capital de ses « chances » de gravir les échelons de la société ; tel autre, qui prêche qu’il faut être initié dans un cercle ésotérique pour devenir un grand esprit, néglige cet élément, important pour son « maître », que, d’après ce dernier, les cercles ésotériques, appelés « sectes », sont des églises du Diable, ce qui contribue évidemment à diaboliser quiconque y appartient ou est soupçonné d’y appartenir. Cette doctrine, dont l’auteur est « prêtre-exorciste » et « philosophe », apporte une caution importante à des pratiques rétrogrades comme les procès en sorcellerie. Les admirateurs de cette psychologie transcendantale ne se rendent pas compte de ses contradictions et lacunes, des sophismes et paralogismes de la doctrine du père Hebga : afin de ne pas avoir à « multiplier en vain sans nécessité » les substances54, il décrète que, pour l’Africain, le composé humain a trois instances, alors que, d’après ses propres enquêtes, dans beaucoup de cultures africaines, on retrouve des conceptions faisant état de quatre, cinq ou six instances55 : en fait, il en choisit trois parce que ce chiffre est canonique chez les Catholiques. Le père Hebga ne dit d’ailleurs pas si les conceptions « africaines » de plus de trois instances sont fausses, ni si la conception du « composé humain » est une simple question de culture. Il passe au contraire subrepticement des résultats discutables d’une enquête ethnographique à une profession de foi métaphysique ; c’est lui qui, pour les besoins de sa cause métaphysique, introduit subrepticement sa conception du « composé humain » dans « la culture africaine » : c’est ce procédé typiquement ethnophilosophique que Marcien Towa a appelé « la rétrojection56 ».

C’est le rationalisme en tout cas qui a fait progresser l’humanité – le rationalisme de type cartésien et kantien ; et, comme le montre Raymond Aron, on imagine mal le monde actuel s’il n’avait pas été marqué par la rigueur et les idées fécondes des penseurs tels que Kant :

On ne se demande pas si quelque chose aurait changé au cas où Kant n’aurait pas existé ou serait mort avant cinquante ans : la Critique de la raison pure n’aurait pas été écrite et ce manque est, en soi, quelque chose. La question : finalement les choses ne seraient-elles pas revenues au même ? peut, en théorie, être posée. Mais elle n’intéresse guère car, en l’absence de la Critique de la raison pure, peut-on concevoir les idées qui sont aujourd’hui partie intégrante de notre univers57 ?

III. PHILOSOPHIE ET HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE

Parce que la philosophie est historiquement féconde, il y a donc intérêt à en étudier l’histoire : elle recèle des idées qui ont fait leur preuve. S’agit-il cependant d’aller chercher ces idées dans les textes où ils se trouvent pour s’en servir comme d’autant de modèles de pensées à appliquer ? L’histoire, de manière générale, et l’histoire de la philosophie en particulier, fascine à cause des modèles prestigieux dont on y prend connaissance ; et cette fascination historique est un obstacle épistémologique au sens où l’entend Gaston Bachelard, c’est-à-dire un facteur interne qui bloque le bon fonctionnement de la pensée en quête de connaissance58 : auprès de quel penseur prestigieux irait-on d’ailleurs de préférence s’approvisionner en ces idées dont on n’aurait plus qu’à se servir ? Celui qui a une parfaite maîtrise des idées d’un grand penseur ne fait preuve, comme l’a dit Kant, que d’une « connaissance historique complète59 » de la philosophie de cet auteur ; ces idées qu’il a bien apprises, quoique étant objectivement rationnelles, autrement dit rationnelles en elles-mêmes, sont cependant d’origine endogène dans celui qui les possède de la sorte ; elles sont subjectivement historiques et non subjectivement rationnelles : ce ne sont pas ses pensées, parce que la connaissance dont on peut le créditer « n’est pas sortie chez lui de la raison60 » ; il n’en est que le dépositaire.

C’est ce qui a amené Kant à distinguer entre le concept scolastique de philosophie et le concept cosmique de philosophie, et qui nous autorise, dans son sillage, à parler de scolastophilosophie et de cosmophilosophie, de scolastophilosophes et de cosmophilosophes. Scolastophilosophie et cosmophilosophie sont des néologismes de notre cru, inspirés de la distinction kantienne ci-dessus expliquée ; c’est l’école par rapport au monde en somme : la scolastophilosophie désigne la pratique scolaire de la philosophie, friande et maniaque des références prestigieuses qui apparaissent alors comme l’essentiel par rapport aux idées personnelles ; dans la cosmophilosophie au contraire, les idées personnelles sont l’essentiel et les références l’accessoire – c’est la philosophie comme elle est pratiquée par les philosophes originaux tels que Socrate, Platon, Aristote, Descartes, Spinoza, Kant ou Hegel, les cosmophilosophes. S’il pouvait y avoir un panthéon des philosophes, c’est ceux-là qui en seraient les pensionnaires ; les portes d’une telle institution seraient fermées à ceux qui ne sauraient faire que « l’histoire de la philosophie », à ceux qui ne s’occuperaient de philosophie qu’à l’occasion de l’étude des textes philosophiques écrits par d’autres qui, eux, se donnent la peine d’élaborer et de produire des idées. Les uns, on le voit, ne sont que les agents-relayeurs des idées dont les autres sont les producteurs ; c’est la différence entre le chevalier et l’écuyer. Kant a dénoncé, agacé, les airs de supériorité intellectuelle que se donnent par rapport aux producteurs d’idées ceux dont les capacités philosophiques se limitent à « l’histoire de la philosophie », et dont la mauvaise foi ou la naïveté est telle qu’ils ne s’aperçoivent même pas de leur propre dépendance unilatérale vis-à-vis de ceux à qui ils doivent l’occasion d’un travail intellectuel :

Il est des savants qui font de l’histoire (tant ancienne que moderne) leur propre philosophie : ce n’est pas pour eux que les présents Prolégomènes ont été écrits. Il faut qu’ils attendent que ceux qui travaillent à puiser aux sources de la raison elle-même aient terminé leur tâche, et alors leur tour viendra d’instruire le monde de ce qui s’est fait61.

C’est en ce sens que Kant a pu dire : on ne peut jamais apprendre « la philosophie (si ce n’est historiquement) ; quant à ce qui concerne la raison, on ne peut, tout au plus, apprendre qu’à philosopher62 ». Il n’a pas dit que la philosophie ne peut être apprise d’aucune manière : elle ne peut, a-t-il dit, être apprise qu’historiquement. Quelle connaissance résulte cependant de cet apprentissage historique de la philosophie ? Avec Kant, il apparaît que l’apprentissage historique de la philosophie ne peut pas, tel quel, comme miraculeusement, produire une connaissance philosophique dans la pensée de celui qui s’y adonne : il ne peut en résulter qu’une connaissance historique, c’est-à-dire de l’érudition philosophique ; sans autre forme d’exercice, l’apprentissage historique de la philosophie enrichit la mémoire plutôt qu’elle ne développe la raison.

D’après ce qui est contenu dans cette page trop célèbre de la Critique de la raison pure pour ne pas avoir donné lieu à des interprétations superficielles ou erronées, l’apprentissage historique de la philosophie, c’est-à-dire la fréquentation des textes philosophiques, est, parmi d’autres, une occasion d’apprendre à philosopher  : par le biais de l’apprentissage historique, on peut apprendre à philosopher ; il s’agit, dans un contexte scolaire, de lire les philosophes en pensant avec eux, ou alors, si on n’est pas dans un contexte scolaire, autrement dit si on s’intéresse à la philosophie sans en avoir eu une formation académique, il est de toute manière nécessaire de lire les philosophes et de les étudier. Kant recommande implicitement un apprentissage historique raisonné de la philosophie : avec les textes philosophiques, on peut exercer le talent de la raison au sens sportif du terme, entraîner la raison à procéder à l’application de ses principes généraux, lui donner, à force d’exercices, des habitudes critiques.

C’est de ce talent de la raison que font preuve les philosophes : apprendre à philosopher, c’est s’exercer à emprunter la voie du concept ; c’est en ce sens que Hegel, contre la philosophie de l’intuition, du sentiment intérieur et du savoir immédiat qui n’a pas besoin de preuve, a préconisé la scientificité de la philosophie :

La vraie figure dans laquelle la vérité existe ne peut être que le système scientifique de cette vérité. Collaborer à cette tâche, rapprocher la philosophie de la forme de la science – ce but atteint elle pourra déposer son nom d’amour du savoir pour être savoir effectivement réel – c’est là le but que je me suis proposé. […]

La vraie figure de la vérité est donc posée dans cette scientificité – ce qui revient à dire que dans le concept seul la vérité trouve l’élément de son existence. […] Si précisément le vrai existe dans ce qui, ou plutôt comme ce qui est nommé tantôt intuition, tantôt savoir immédiat de l’absolu, religion, être […], alors de ce point de vue, c’est plutôt le contraire de la forme conceptuelle qui est requis pour la présentation de la philosophie. L’absolu ne doit pas être conçu, mais seulement senti et intuitionné  ; non son concept, mais son sentiment et son intuition doivent avoir la parole et être exprimés63.

Hegel, critique de l’ethnophilosophie avant la lettre64, a raison de rappeler que la profondeur philosophique n’est pas le fait de la révélation, mais le fruit du travail, qu’elle n’est pas une performance spontanée, et que la philosophie n’est pas quelque chose à quoi on peut se livrer sans qu’on le sache, une activité qu’on peut pratiquer sans apprentissage ni exercices : il n’y a pas plus de philosophie spontanée que de mathématique ou de physique spontanées, on n’est pas plus spontanément philosophe qu’on est spontanément technicien ou artiste. C’est donc un argument spécieux que celui qui consiste à dire que tout le monde peut apprécier la philosophie parce que la raison est la chose du monde la mieux partagée, sinon cela serait aussi vrai de toutes les sciences, de tous les arts et de toutes les techniques, puisque la raison n’y intervient pas moins qu’en philosophie :

De ce côté, il paraît particulièrement nécessaire de faire de nouveau de la philosophie une affaire sérieuse. Pour toutes les sciences, les arts, les talents, les techniques, prévaut la conviction qu’on ne les possède pas sans se donner de la peine et sans faire l’effort de les apprendre et de les pratiquer. Si quiconque, ayant des yeux et des doigts, à qui on fournit du cuir et des instruments, n’est pas pour cela en mesure de faire des souliers, de nos jours domine le préjugé selon lequel chacun sait immédiatement philosopher et apprécier la philosophie puisqu’il possède l’unité de mesure dans sa raison naturelle – comme si chacun ne possédait pas aussi dans son pied la mesure d’un soulier65.

CONCLUSION

La question examinée était celle de savoir si l’activité philosophique peut influencer l’histoire au sens où celle-ci désigne, non pas la science du passé humain, mais l’objet de connaissance de cette science, le devenir humain.

Il a été, dans un premier temps, question de la dépendance historique de la philosophie : là où elle s’est développée, la philosophie apparaît, parmi d’autres éléments culturels, comme un trait de la singularité historique de la période concernée, et elle suscite à ce titre la curiosité de l’historien. Il y a dépendance historique de la philosophie parce que la réflexion philosophique est elle-même une des manières par lesquelles la pensée réagit à une expérience historique déterminée : elle y réagit par le travail du concept, au sens où Kant définit la philosophie comme « la connaissance rationnelle par concepts66 ».

Pourtant, quoiqu’elles aient pour origine une expérience historique particulière, les idées philosophiques ont une vocation universelle ; et leur valeur ne se limite pas au temps et à l’espace qui les a générées : le dialogue philosophique avec les penseurs du passé reste toujours possible, les idées qu’ils ont élaborées jadis ou naguère sont susceptibles d’être réactualisées parce que les tendances humaines qu’ils ont étudiées restent les mêmes par-delà le temps. Si la thèse de la fécondité historique de la philosophie a donc été défendue, c’est sur la base de ce constat que ces idées ont fait leur preuve historique, ainsi qu’en attestent l’exemple des philosophes grecs du Siècle de Périclès, ou l’exemple des penseurs européens au début des temps modernes, avec la « révolution copernicienne », opérée par Descartes, qui a abouti au Siècle des Lumières. En ce sens, la philosophie est l’une des créancières de l’histoire, et sa pratique mérite d’être encouragée : il est souhaitable notamment que la philosophie fasse partie de l’expérience historique de l’Afrique actuelle.

Reste cependant à savoir comment rentabiliser philosophiquement le patrimoine historique, si divers, de la philosophie. Il apparaît à cet égard qu’une bonne voie pour « apprendre à philosopher » est de lire les philosophes en pensant avec eux ; il s’agit de pratiquer un apprentissage historique raisonné de la philosophie : cela a pour effet de développer des habitudes critiques, car la philosophie qui peut contribuer au progrès, c’est celle qui puise dans les ressources de la critique.

 

Notes

1 Il est ici question de concept majeur et de concept mineur dans le strict cadre de l’analyse du libellé du thème « Philosophie et histoire », pour souligner que c’est de l’importance historique de la philosophie qu’on se préoccupe : on ne se demande pas si la science historique, dont il n’est d’ailleurs ici question qu’indirectement, est épistémologiquement inférieure – ou égale, ou supérieure – à la philosophie, mais si l’activité philosophique peut influencer l’histoire, au sens de réalité historique, dont l’historien est le savant.

2 Raymond Aron, « La philosophie de l’histoire », in Dimensions de la conscience historique, Plon, Paris, 1985, p. 12.

3 Ibid., p. 11.

4 Les deux autres précepteurs, qui prirent Alexandre en charge avant Aristote, furent Lysimaque, le spécialiste d’Homère qui cultiva la mémoire du prince, et Léonidas, qui l’exerça à l’endurance physique et forgea sa volonté d’airain (cf. Maurice Denon, Alexandre le grand, préface de Hubert Juin et avant-propos de Pierre Cuendet, Édito-Service, Genève, 1983).

5 Avec un livre comme la Poétique d’Aristote, on entre dans l’histoire de la Grèce antique par le biais de la théorie de l’art (cf. Aristote, Poétique, traduction de J. Hardy, préface de Philippe Beck, Gallimard, Paris, 1976). Quoique Aristote y traite aussi de la peinture (op. cit., 6, 1450a, p. 89 : « Polygnote est un bon peintre de caractères tandis que la peinture de Zeuxis n’a aucun trait moral »), c’est l’art poétique qu’il étudie dans ce livre ; la poésie y renvoie au genre général de la fable, et désigne un domaine vaste, qui englobe l’épopée, la tragédie, la comédie, la musique et la danse entendue dans un sens inhabituel pour notre « culture moderne », mais connu dans la culture traditionnelle africaine, où elle apparaît sous la forme de l’art d’imiter les caractères, les passions et les actions « à l’aide du rythme sans mélodie » (Ibid., 1447a, p. 78).

6 Raymond Aron, « La philosophie de l’histoire », in Dimension de la conscience historique, p. 12.

7 Kant, Réponse à la question : Qu’est-ce que les Lumières ?, in La philosophie de l’histoire (opuscules), édition étable et traduite par Stéphane Piobetta, Denoël, Paris, 1985, p. 58 : « […] ce siècle est le siècle des lumières, ou siècle de Frédéric ». Ainsi justifie-t-il son hommage : « un prince qui ne trouve pas indigne de lui de dire qu’il tient pour un devoir de ne rien prescrire dans les affaires de la religion aux hommes, mais de leur laisser en cela pleine liberté, […] est lui-même éclairé : et il mérite d’être honoré par ses contemporains et la postérité reconnaissante, eu égard à ce que le premier il sortit le genre humain de la minorité, du moins dans un sens gouvernemental, et qu’il laissa chacun libre de se servir, en tout ce qui est affaire de conscience, de sa propre raison » (Ibid.).

8 Raymond Aron, « Évidence et inférence », in Dimensions de la conscience historique, p. 52.

9 Ibid.

10 Sakombi Inango, cité par Youssouph Mbargane Guissé dans Philosophie, culture et devenir social en Afrique noire, Les Nouvelles Éditions Africaines, Dakar-Abidjan-Lomé, 1979, p. 32.

11 Aristote, Poétique, 6, 1447a, p. 78.

12 Raymond Aron, « La philosophie de l’histoire », in Dimensions de la conscience historique, p. 15.

13 Raymond Aron, Mémoires, Julliard, Paris, 1983, p. 54.

14 Descartes, Méditations métaphysiques, texte, traduction, objections et réponses par Florence Khodoss, PUF, 8ème édition, Paris, IV, p. 88.

15 Kant, Critique de la raison pure, traduction par A. Tremesaygues et B. Pacaud, préface de Ch. Serrus, Quadrige/PUF, Paris, 1986, Thèse de la troisième antinomie des idées transcendantales, p. 348. La distinction entre les deux types de causalité est reprise par Kant dans la Critique de la faculté de juger : « […] la possibilité des choses d’après les lois de la nature se distingue, d’après ses principes, de la possibilité des choses selon les lois de la liberté » (traduction inédite par Alain Renaut, Aubier, Paris, 1995, première introduction, I, Remarque, p. 89).

16 Id., Critique de la raison pure, Analytique des principes, chapitre II, première analogie, p. 177. Autrement dit, si on ne suppose pas que l’objet étudié a quelque chose de permanent par quoi il se distingue des autres objets, si on suppose que tout en lui est changeant, alors il n’est pas connaissable – ce n’est pas un objet.

17 Ibid., p. 182.

18 Id., op. cit., préface de la seconde édition, p. 17.

19 Id., op. cit., II, chapitre III, Architectonique de la raison pure, p. 558 : « Par architectonique j’entends l’art des systèmes. Comme l’unité systématique est ce qui convertit la connaissance vulgaire en science, c’est-à-dire qui coordonne en système un simple agrégat de connaissances, l’architectonique est donc la théorie de ce qu’il y a de scientifique dans notre connaissance en général et elle appartient nécessairement à la méthodologie ». En ce sens, quelque efficaces soient-ils, les « savoirs locaux », par exemple celui dont fait preuve le « guérisseur traditionnel » qui connaît l’usage des plantes grâce auxquelles on peut traiter telle ou telle maladie, ne sont pas scientifiques. Parler de « l’épistémologie africaine » pour désigner la réflexion sur ces « savoirs locaux » n’a donc pas de sens. La vérité, c’est que les tenants d’une telle position, qui critiquent l’ethnophilosophie par imitation, sont des ethnophilosophes inconséquents, c’est-à-dire honteux de se reconnaître comme tels.

20 Kant, Critique de la faculté de juger, première introduction, p. 100.

21 Alexandre Kojève, Lidée de déterminisme dans la physique classique et dans la philosophie moderne, présentation de Dominique Auffret, Le Livre de Poche, Librairie générale française, 1990, p. 63.

22 Raymond Aron, « Thucydide et le récit historique », in Dimensions de la conscience historique, pp. 132-133. Dans La philosophie critique de l’histoire (Librairie philosophique J. Vrin, Paris, 1969), Aron montre à quel point les néo-kantiens allemands, dans leurs théories de la science historique, ont poussé loin l’imitation de la théorie kantienne de la connaissance. Ainsi (p. 16), Médius reproduit purement et simplement l’Analytique transcendantale : il donne « la puissance historique (historische Potenz) », en réalité le pouvoir de réaliser des œuvres, pour l’analogue historique de la catégorie dynamique de substance. Si ce pouvoir est en effet quelque chose d’inhérent et de permanent dans l’Homme, il reste qu’on ne peut pas savoir comment il peut se manifester dans telles circonstances.

23 Kant, Critique de la raison pure, Solution au troisième conflit des idées transcendantales, p. 395.

24 Id., op. cit., Introduire de la 2ème édition, p. 31.

25 Platon, Le Banquet, suivi du Phèdre, traduction, notice et notes par Émile Chambry, Garnier-Flammarion, Paris, 1971, 204a-204e, pp. 64-65 : « Aucun des dieux ne philosophe et ne désire devenir savant, car il l’est ; et, en général, si l’on est savant, on ne philosophe pas ; les ignorants non plus ne philosophent pas et ne désirent devenir savants […]. »

26 Kant, Critique de la raison pure, Introduction à la Logique transcendantale, p. 76.

27 Ibid.

28 Kant, Critique de la raison pure, Solution au troisième conflit des idées transcendantales, p. 394.

29 Id., op. cit., Esthétique transcendantale,§1, p. 53.

30 Ibid.

31 Ibid.

32 Ibid.

33 Kant, Que signifie s’orienter dans la pensée ?, précédé de la Réponse à la question : Qu’est-ce que les Lumières ? et suivi de Vers la paix perpétuelle, présentation de Françoise Proust, traduction Jean-François Poirier et de Françoise Proust, GF Flammarion, Paris, 1991, p. 60.

34 Kant, Rêves d’un visionnaire, traduction et présentation par Francis Courtès, seconde édition, Librairie philosophique J. Vrin, Paris, 1977.

35 Id., op. cit., II, p. 107.

36 Ibid.,p. 109.

37 Op. cit . ,Avertissement, p. 48.

38 Kant, Critique de la raison pure, Introduction de la 1ère édition, p. 31.

39 Bachelard note par exemple que « c’est l’astronomie newtonienne qui a donné sa rigueur à la doctrine des catégories kantiennes, son absolu aux formes a priori d’espace et de temps » (Le nouvel esprit scientifique, 14e édition, PUF, Paris, chap. V, p. 104).

40 Kant, Critique de la raison pure, préface de la 1ère édition, pp. 6-7.

41 Ce n’est pas un hasard historique si, au Cameroun, à un moment donné, tant de livres de philosophie ont été consacrés à la problématique de la gouvernance et de la moralité ; la liste ci-dessous citée n’est pas exhaustive : Lucien Ayissi, Corruption et gouvernance, L’Harmattan, Paris, janvier 2008 ; Corruption et pauvreté, L’Harmattan, Paris, novembre 2007 ; Gouvernance camerounaise et lutte contre la pauvreté. Interpellations éthiques et propositions politiques, L’Harmattan, Paris, janvier 2009 ; Hubert Mono-Ndjana, Beauté et vertu du savoir. Esquisse d’une épistémétique, Éditions du Carrefour, Yaoundé, 1999 ; Les chansons de Sodome et Gomorrhe. Analyse pour l’éthique, Éditions du Carrefour, Yaoundé, 1998 ; Ebenezer Njoh-Mouellé, Discours sur la vie quotidienne, Éditions Afrédit, Langres-Saints-Gréosmes, mars 2007 ; Joseph Ndzomo-Molé, La Soif des Grandeurs ou Le riche et les chiens errants, tragi-comédie en cinq actes, Éditions Masseu, France, 2010 ; Autopsie de la ploutomanie et de l’esprit de jouissance. Essai sur la mentalité digesto-festive, L’Harmattan, Paris, décembre 2013.

42 Hegel, Principes de la philosophie du droit ou Droit naturel et science de l’État en abrégé, texte présenté, traduit et annoté par Robert Derathé, avec la collaboration de Jean-Paul Frick, seconde édition revue et augmentée, Librairie philosophique J. Vrin, Paris, 1982, préface, pp. 58-59.

43 Karl Marx et Friedrich Engels, L’idéologie allemande, in Œuvres choisies, Tome I, Les Éditions du progrès, Moscou, 1978, p. 21.

44 Kant, Critique de la faculté de juger, première Introduction, II, p. 93.

45 Hegel, La phénoménologie de l’esprit, traduction par Jean Hyppolite, Aubier, Éditions Montaigne, Paris, 1977, Tome I, préface, p. 5.

46 Les lois sont prises ici au sens strict où l’entend Rousseau (Du contrat social ou Principes du droit politique, suivi du Discours sur les sciences et les arts et du Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes, présentation de Henri Guillemin, Union Générale d’Éditions, Paris, 1973, Livre II, chap. VI). Rousseau définit les lois comme « des actes de la volonté générale » (p. 98), ou encore « des registres de nos volontés » (p. 99). La perversion des mentalités par les lois est donc, stricto sensu, un scénario logiquement absurde, puisque le peuple ne peut pas se prescrire des lois suicidaires, des lois qui l’empêchent de subsister, qui font obstacle à sa souveraineté, c’est-à-dire à l’exercice de la volonté générale. En effet, dit Rousseau (Ibid., pp. 98-99), « il ne faut plus se demander […] si la loi peut être injuste, puisque nul n’est injuste envers lui-même », car, dit-il encore, « toute loi que le peuple en personne n’a pas ratifiée est nulle ; ce n’est point une loi » (op. cit., Livre II, chap. XV, p. 166). C’est donc à dire que les registres ou les actes de la volonté particulière de l’homme fort d’un régime ne sont point des lois. Ils peuvent cependant, sous l’étiquette usurpée de lois, produire des effets pervers, provoquer la perversion des mentalités, comme, en Corse, la tradition légale de la vengeance, la vendetta ; c’était là, dit Rousseau (Projet de constitution pour la Corse, in Écrits politiques de Rousseau, édition, introduction, commentaires, notes, chronologie et bibliographie par Gérard Mairet, Le Livre de poche, Classiques de philosophie, Paris, 1992), « un artifice de leurs maîtres pour les rendre faibles et dépendants » (p. 384). Plutôt que de réprimer le meurtre, les Génois en effet firent de la vengeance un droit que l’on pouvait acquérir moyennant payement d’une taxe officielle ; et, comme on peut le lire dans Colomba de Mérimée, celui qui ne vengeait pas dans le sang le meurtre dont un des siens avait été la victime devenait la risée de la région : « Qui pourrait n’être pas saisi d’horreur contre un Gouvernement barbare qui, pour voir ces infortunés s’entr’égorger les uns les autres, n’épargnait aucun soin pour les y exciter ? Le meurtre n’était pas puni ; que dis-je, il était récompensé ; le prix du sang était l’un des revenus de la République ; il fallut que les malheureux Corses, pour éviter une destruction totale, achetassent la grâce d’être désarmés » (Ibid., p. 379).

47 Feyman, à partir duquel est formé feymania, est un camerounisme désignant l’escroc professionnel et mégalomane qui s’enrichit aux dépens de l’État, et qui n’a pour ressource que son intelligence de fourbe, à la manière du Scapin de Molière dans Les fourberies de Scapin, à ceci près que Scapin, lui, avait mis son industrie de fourbe au service d’une bonne cause : escroquer un père avare et tyran pour sauver l’amour légitime d’un fils en danger de perdre l’élue de son cœur.

48 Platon, La République, introduction, traduction et notes par Robert Bacou, Garnier-Flammarion, Paris, 1966, Livre VIII, 545a-546b, p. 305.

49 Ibid., 547c-548c, p. 307.

50 Raymond Aron, « La notion du sens de l’histoire », in Dimensions de la conscience historique, p. 38.

51 Kant, Réponse à la question : Qu’est-ce que les Lumières ?, p. 43 : « Les Lumières, c’est la sortie de l’homme de l’état de tutelle dont il est lui-même responsable. L’état de tutelle est l’incapacité de se servir de son entendement sans l’aide d’un autre. On est soi-même responsable de cet état de tutelle quand la cause tient non pas à une insuffisance de l’entendement mais à une insuffisance dans la résolution de s’en servir sans la conduite d’un autre. Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières ».

52 Descartes, Discours de la méthode, suivi des Méditations métaphysiques, présentation et annotations par François Misrachi, Union Générale d’Éditions, Paris, 1973, IV, p. 62 : « Et remarquant que cette vérité : je pense, donc je suis, était si ferme et si assurée que toutes les plus extravagantes suppositions des sceptiques n’étaient capables de l’ébranler, je jugeai que je pouvais la prendre, sans scrupule, pour le premier principe de la philosophie que je cherchais. » Il dit encore : « je connus de là que j’étais une substance dont toute l’essence ou nature n’est que de penser, et qui, pour être, n’a besoin d’aucun lieu, ni ne dépend d’aucune chose matérielle » (Ibid.). Ces déclarations, de toute évidence, ne pouvaient pas être rassurantes pour l’Église qui eût sans doute accordé sa sainte approbation aux propositions du genre : je connus de là que j’étais une substance dont toute l’essence ou nature n’est que de croire, ou encore : et remarquant cette vérité : je crois, donc je suis, était si ferme et si assurée que toutes les plus extravagantes suppositions des sceptiques n’étaient capables de l’ébranler, je jugeai que je pouvais la prendre, sans scrupule, pour le premier principe de la philosophie que je cherchais. D’où l’interprétation dont la pensée de Descartes est ici l’objet : le cogito, ergo sum est la réplique polémique implicite du credo, ergo sum.

53 Meinrad Hebga, La rationalité d’un discours africain sur les phénomènes paranormaux, L’Harmattan, Ouverture philosophique, Paris, 1988.

54 Id., op. cit, . p. 130.

55 Ibid., p. 129.

56 Marcien Towa, Essai sur la problématique philosophique dans l’Afrique actuelle, Éditions CLE, troisième édition, 1981, Yaoundé, p. 32.

57 Raymond Aron, « Thucydide et le récit historique », in Dimensions de la conscience historique, p. 130.

58 Gaston Bachelard, La formation de l’esprit scientifique. Contribution à une psychanalyse de la connaissance objective, Librairie philosophique J. Vrin, seizième tirage, Paris, 1999, p. 13 : « […] c’est dans l’acte même de connaître, intimement, qu’apparaissent, par une sorte de nécessité fonctionnelle, des lenteurs et des troubles. C’est là que nous décèlerons des causes d’inertie que nous appellerons obstacles épistémologiques ».

59 Kant, Critique de la raison pure, II, Architectonique de la raison pure, p. 560.

60 Ibid.

61 Kant, Prolégomènes à toute métaphysique future qui pourra se présenter comme science, traduit par Louis Guillermit, Introduction de Jules Vuillemin, Librairie philosophique J. Vrin, Paris, 2001, p. 13.

62 Id., Critique de la raison pure, II, Architectonique de la raison pure, p. 561. Entre « on ne peut […] apprendre qu’à philosopher » et « on ne peut qu’apprendre à philosopher », certains ont cru et dit qu’il y avait un conflit de traductions ; il s’agit en réalité de deux passages et de deux paragraphes différents dans la même page : « Jusqu’ici on ne peut apprendre aucune philosophie ; car où est-elle, qui la possède et à quoi peut-on la connaître ? On ne peut qu’apprendre à philosopher, c’est-à-dire à exercer le talent de la raison dans l’application de ses principes généraux à certaines tentatives qui se présentent, mais toujours avec la réserve du droit qu’a la raison de rechercher ces principes eux-mêmes à leurs sources, et de les confirmer ou de les rejeter » (Loc. cit.).

63 Hegel, La phénoménologie de l’esprit, Tome I, préface, pp. 8-9. Il dit encore : « Les pensées vraies et la pénétration scientifique peuvent seulement se gagner par le travail du concept. Le concept seul peut produire l’universalité du savoir » (Ibid., p. 60) ; ou encore : « Je pense […] que tout ce qu’il y a de bon dans la philosophie de notre temps pose sa propre valeur dans la scientificité, et que […] c’est seulement par sa scientificité que ce qu’il y a de bon se met en valeur » (Ibid., p. 61).

64 L’ethnophilosophie, vis-à-vis de la culture africaine traditionnelle, s’inscrit dans la logique de la réhabilitation-à-tout-prix, elle procède de la fascination naïve de l’histoire africaine. Fabien Eboussi-Boulaga écrit à propos de l’ethnophilosophie (La crise du Muntu. Authenticité africaine et philosophie, Présence Africaine, Paris, 1977, p. 7) : « Celle-ci se présente comme une plaidoirie ou une apologétique ; son arme est la rhétorique qui vise à la vraisemblance. » C’est que l’ethnophilosophie repose sur le présupposé d’une philosophie implicite, ou, comme le dit Paulin J. Hountondji, sur l’hypothèse d’une « vision du monde collective » improprement appelée « philosophie » (Sur la « philosophie africaine ». Critique de l’ethnophilosophie, François Maspero, Paris, 1977, I, p. 33, note de l’auteur). Hountondji définit encore l’ethnophilosophie : « recherche qui repose, en tout ou partie, sur l’hypothèse d’une telle vision du monde, essai de reconstitution d’une “philosophie” collective supposée » (Ibid.).

65 Hegel, La phénoménologie de l’esprit, préface, pp. 57-58.

66 Kant, Critique de la raison pure, II, Discipline de la raison pure, p. 493.



|
# robots.txt # @url: http://sens-public.org # @generator: SPIP 2.1.26 [21262] # @template: squelettes-dist/robots.txt.html User-agent: * Disallow: /local/ Disallow: /ecrire/ Disallow: /extensions/ Disallow: /lib/ Disallow: /plugins/ Disallow: /prive/ Disallow: /squelettes-dist/ Disallow: /squelettes/ Sitemap: http://sens-public.org/sitemap.xml %PDF-1.4 %äüöß 2 0 obj <> stream xɎ_s;*$a$aS6 $\aU&=/xkRƒ i:MӼsZ\_¿ۋ1/6ӯ?~|j^'s1søLJ m_> Wdp1D''rBqd Ȭ8G{<^|t&г@ȼ&ɼ! jY,yDyޒsu5UJ`ZKSf6 +EGc2L[,e@}^)$9K827vHj@Xm{ I\WZ䍼7Z.KHd ey}"4 @]EOUGIc`g,x^ߤ;|Wuu#,ujR\Vd&r)9*+ZҎJmik*(mCp=}4 ejV&0r&=֙bd߰J9Ln ll+ʹp-l덈6zGS@)u>aOA5 )g&'p^$ALu1YTDM',˛6h攛 f|d4TUDC@)h>K\6*o玽<'7Fw<$7RZ+()|PUj($Brz8O_kNUp~ 2j weV)fpycyGM1 :f#&*ܵvI%#/CGC-fD_S,Fh ocA [|ESH$PG֙GH[J6BU5!AAc B0Y6Ʉ6l\tBrv)*x %;mb av}da0㏤tH< K| zJ@g[Mw\.u 6j¬yHj?SVaS\d =©T_OcͰxdn +GTDIv9MqeSn7!tne6]ZK:,@+rF80C}gR UtKLr.xvh)tv564OٓR+OGqFx,G3Y Wy\U$TuoAKb'W*a^lyh"7GW2hBfڣјUΉee$"@A Koӝ~~)P F͂_ *2.QUu:\3x/,eܳ0KFT}W{zJ&IE\kH,K%TuZnSQc(K#TFFD$:[o6WYʞ$g渥{ \#|ԫ1 bA-H#RԼ>`Io1|gPvd1RY#m(YfHh(dXKr6Vԕ[wQ>I<_m2%Sdd (cE5U܁Sicb(4 iS=EõfDߐfaZ&-jکm-u/1O&V?%jؽ68afyJ~ G{ͦ\<֑[W!V8h4Y Xֶ"R YY{ !H 5k2cbo\-d9]a+_u%`z8˯V(V8zըYTJJՙ\v[{Di;-y *[fk^QoX?=wC1`}(B-<1y͍cQXn< *1'K=EQpp/T.`^ O{\zĔ`ҭ5.h$v~2UJ*L)›Q4M:ꦜ/ҾnB]Q2bY)o|=v qe[g+uT]4et ܛ؋׃׿c"<|giv>#v::tg˳ ғ&Gbm[mP9fo:cPc3Sƭ}.OU3DOsʃ20p]JGPY`ȿ0s~@)apZѱmKLVR`@O}@UeoP܉͟^f]— zAzD_O'.ux_~*3=u^M!Ot釰g endstream endobj 3 0 obj 3827 endobj 4 0 obj <> stream xOgGVJa0NCvAWA34 '<\$ L6 .xd`$YELm "hx0@CC k\SNsZt~nT B!B!B!B!B!$/姿?:o{_.2!d@s?P7?߽? _֯E< #Mz \_%`@:^}rOςjA![!_ * Ԛ'[1hB{Ϛ+R4'BH3`jBDdԐ>y #Tԫ}=O) ܺ!LD oa_[W?WB +W!f"f,/[PB&SЙ^s]J>`zyЙ̍9\#d %rLӎ9g6s+T$BHsྥ*Ci/ b@Bv7nP b@BvTQ퀻ԲQUR/+Z,!$U.!$-\9 D$j*ezϚZnY`_3ZMVpMRK9`8|M!&P`Iʬ6\Aq%z`F?0;twW* }P}bv  ij^L0 Z5a[/pTBܟqܨPS1_P:tg/E[ 99IJB{$EV*:4j - a~j.slI2иSRadW:ͦV60͖R*ӱU[$vL׏^V?*OLcP$I 9՟/#,X ͧO+ULj LvyAp2Mjd>|-~o\+|UuMF5Kjb}_+[}v{]UkՕ^$U3 ͔y?##C2JaDM~)W6^$rDPV VV K{J Y^tMmWjT V^A.KqζX`Bܢ-v ݵToќ6#ӜU‹(W~㸧ܲҋ/J6=/ۆ@T߸JtWN b8F U.+I9)RÌJN+,0/rB1Jg˜beZ4a6Nj-yŃfqN~I(g ->*?@*X-b38y6WVݟ"UKUrM(j C/xdn2-].>$1\tN[ә=ݗNgCľrh/E׉4^;&_0KƠKMP qzY?J/EKs" Iny~ƫk#.QQzH8KE.뀛S@|7a6*I⽌|sNNfulʤO!Uѿ_%AUaYEb'⨳3s1$ѥCd̏I2kd6KVy$I![W@ScCq̩*2DR]a3AK՚J1̝ϷL2Z9 %t\%?e \<꿫W zVc-Dk[h9{l:TM,Fz#\Pҡe364gK.9Tme֕K9]Nϋ Ui>вJor}Tp9|,V'[rRM\TYQvnr+L=]NV*skcT\ 4x4T`t&o{^K%Jdu2]znګVs4Q .-wJJ_%(U&DCm//% Z Wj>Po*[j"\RU.IN Ix3u±b3?/*U*%t[BY,}TU'`+J9k$wCʡ܎B,CRmČTTUVWau^)oN*CScWwQ|[y9uÀUw}R>1_ݔ*>ϥܟl .Q~2j+ץYW<:B?U5*turdRWSbC~*DžKpW=Wj֯K`r}H]f.Q{29IDǴ'}Ѥ|R'iOB9az`&1 aΔ(u=Cr.C]R j~ տ1`ސ%X_{k]V)9Jďo};㥮\r|2oM(UGJ_EhM|^fj/MhTJ~OgxA&! =m Eqjb5+5(RԚXmNt`y u}^Wn[nTszw3=Z !d \t OT & {tmF&u^=j  ˗[_`>> ,(AlJ%ĬSY:Yц?H5!d?*DNc;_ )pOe~e?0 [\'#p$F+Dzs&h iµ/SAP~|!yJjRgk5G ]&>]wW-乓[Ͼ8̦TЄpcx~J=p0jaOߢ{ gf%$̴( @X'S%椧_z`o5>w0V_o:|roRVŨY;7 0hITC!"a _t]c-,࢐Jѣ5|;?I!&SH!e:|MWxqXy׏5RlRVk4ka+ T!'uQTk pTT^,q¿Y.qG9Eo~?%Jv^pc lhSy]TJ<[5TJ^@0VqgZI/ᩜ~Q3UBi:}>n3?kMʾJ%IJV0̪@}? JI@pk䡑.+fT?~eC , L Ju!^_@vJn-R3],.x;ZyCȗ֤oݐ%$|J51̂LU*?] /BZ)Յ.\aϕx~6oʗJuza j qBD NGXm\Bd+Q{1L,_w&3m4ׄ|̪BR `lryf> 7Z&Y 8 K}Cb6=RDڅp7}RݍnbǨaiw6a. 9ϰZ*ɑ *7j rk5ۈ`(x%M>`HƏ^gJoEh]+2> stream xˊ+u_;uv \b.3@M~?:IG*r]U]^^Ӓ>Ϳu=~9ey l?_VjOoYO&}xiL :_na_K^)l?NɤO|\m?bޖyǯw򀡏rJ=ޫ{]΀+/^~3#| _D=>#t]dOBmeLw+ZX,8Yv/̀{KD<$NAMn[SB!% 'Id6 Spc2cba H RzXrvo/7`*`B" jdd$7h-!Qt&X!\6z36U \^.CD$Y<3H:C*!H//1?+W]Z6%?haV ՊTAe0] .~ +: 7Xz3e=\~=nbFh/1x%3#aB N.پEXh+Kqs*cr;p6@tcXPyV UC$Bx͇|q ÚlϠ#>N}~FS_!Hlof0gnFUv6-V!]ݫ̸k>`QuS"CFFjH ]^gy CCaV`: pK}~+nIƩD%aNC Ц\zלÉ ķnϵ׆)uZ*erԡe55|ܐMfi<Im CP<3A0ۺbu vˬYD`5}TTvDU9@ꔘ* 3x&)ASWu]cwۄƅ8Ϛ!Ǡ~{mLm.q 7D-ۚs>H(#f10aҁS]ba󁲁C4gT@MS.k5@XO*J]6=jBL@ ?LlDxRMtǠ3l<"’(TeuJp4ST5 M6L d_D l$;*۝z 0fs*bsbjP2*ũkؘ9;xyI1 %C!vVz BRO)d ^%7H%zF]r}& ֊l9<8wY!\qqC[@DICXOe( ŐI!`9.vTJU2Ǭ2=BlՁi0|c L9XN⭗I$3Z:\i-BV;`_ZJ 'WapAv@v%9""_|nC#0%z]ЃyON!E3P c](q7tY%RJfG#12rQPҒ/1XF99֙`kj2.N>ȵ_WODY֜4EhtfDV[5KrjRU;g=f@ϩư5`"'KN*|d32-j ˏ XY!b4m5*CA8x-z!WkP"zY^lʋ1XC#vR+VKX Hq)oЯ:xJGL9F>yXS?N[^~Ĝ,> t&36՞ 1(aP"O?$F@?Y RQhRE:JZ|3p~T`TEV3?Cġh@BLH$9ClD&vT[&Р5849 ,gֆָz?L{6|QG벾S_*])P4%  Xm Qn@$5Le=}P󘾎6c[1d3<*#[*4}U[2j_sj[:|e31A]zIO"Bl~,u]byk4ڔB 0[oS0 X1'Kb-ܳVcşPW[NRTvyO)miifc~'7+1>7scRs{)npvޕljQac@BuBΊb_A҄mb]!(s6`i1~,[27묖ՙc[`j\-U!%{+QƩM((YIjd;,qZ` }(nR|P,M ϹM? GdٷghnM*Cn˱m ^WxV%~^hwֲjM:)% dGI7J\?>Lա& G]4Pjr+͆^Ohnvҁus)PbQ`~ QA"n8s_[Df{{*5~Il< \89(ZMY_g^c;\ci4ZVHs5gq(}PPKhuQè(=ʼ~S.| ;ˀvSڜ!<<f"Vs"cP!0m +}ufPׁ I0Ծj /=(ָa!M͵\~2Wjq)GZ(P(i0wI+BW[*(yWp5U\J2zb>RwuWfS;ի:pWxgv_0-jDمq.r*VmYuZ&yW|vlSgﬤlA籿nŬ-/Wut9l9׫r45*[6;%\;2FZYj\ >y0A9@1B;Ǻ |̜ .p2GlS(; /Pf-"79Q b:ڽX̤+Pc=SZj5fqH%M|B$h80̊VcG/iކ Ʌf1 ,=z3Zӹ2~]YfAedfvcrЯ* endstream endobj 8 0 obj 4872 endobj 10 0 obj <> stream x=j,ɱZ_h]%u/3xw5llȈ̈Gu3 TUFU^~ۏ?1%%_0/ƾ7?ǟ~>y_~ o^]~?NyWm K\t{k>_@1seΩpsEݬYe#>Ew$2o[~?[ w?c0ޮdXXmO0sn8MWdvwA|4#pH^0^`\j9| |?>W.G8|c-}4"h^R9^̆yh;\/.uMUtl(#dCy~^mLRp?~42Ӑ>y)l| qxXef4e =q f8@ x柱(|(eq |ؔmaDfwwFA<,@+ nBIO+z~)(p{!yhX*薵L{᳏BePBvBfۥ$"]?PhD0A/ִkHM[KAb%p#5vKMWVlvRŖz4`U&@q3"(Puj3?q91^h+Y9}\$q0)Մ\MIjp/v2Íh1ZOȎ5K ¬>wiȐq=| w..^.RP+_ lHPa@Fc%s 1)ąX%fyD?P+CTžvmpy:](AQ[Z=8Ͷk MҲb̆w4xfIB{~5= f k#TȐr7.L ,GݵY,#"Yw8~V>(P^%No9I$$90(f(~\{ COlb }TC^|\DkD"XӜ{ó(Z ]<\,;v[tTyKeYhA4M-I#T[%zb &MPn5 =ͣwٴpp0d3 ĩR<,Jf jmKΚuVrP 7_+PӘ4v^U$)󌥚mo֬ܦ* 캋D *V#̐ʭ璩U8h6S惄mdn\MGqTWZ|.<ۻFI] Yb23cL:?ti^9]{GI3Twjf10Iܢ%̚AOZ8]/x80a JR/]qs=^-D.ыI^qZW=Щ3Vո:9-';HS D8ϪgErٮfR 6J(ܮT'iEd3_CH 1}(FѬs@R8sf:"fP+:B>0T;5E1b6H!x6i~5&FL@ ER\HX6XkݡgXҮ"E#1Cܧ">?ըu{p_'.ѬsVT3 1sFeZdACZZW:Ȼ5pմ_ϒJ.Imavf`B> _?E)8{gOow]4ZIiIcTXXs.+19pJ)TZ "=5o^ƭ9Ch4W[i#\!C QQ4U߷qU+*7-@t2b qs΄mMY~8Y ek1)~\/>ls @3uR}c[eA{NFq=g Ҟ/a##uIBE}Ư лrڭԽ*\|t6b|k:}P'}y Y D%X0v\k 4id';"Kbl דwEL ʣiP5v\9]N792U#mkY림8'|Brd'H%U1G =~֧knnA~:iҟ2AګƉ2]cpL0Tp"{k뎒;;soC_M eLJ2ptl٨)6 V@=ՊO&5g:IO=q] r9ܳ^[?>g=uI߲_2Rt\DqH%~6>EOv|&'1:8Q nP̲h;P [w攎2BC9\K0v>%RvJo`lHD{&$:91%S:QUN8z5-G#kv^+{Y|O)b6-n> }O??.%7 ~4WZ'O(W;O30WZzGЗ"iDL:Ǽ@G7&g)ET>c#-Фq%%\fwt_5d ulwY[ i<߲5P4Gg}-Wn=*{cV0'ү<hc*@??GS;g{ׯ m]@5hs$(һzGDtHNˣZg@IjA5n+iz(Du 9uXUZ\#T Yf5UR73.^A D%OW_7xR3^["eȷOJʻ{+"̀#zO&1DF~׹FF[SuJA+K+Ǚ1,=}8^..Sm8Z"l KU,X2hhOɪLIQs~;3LRJhH6ȱAJAu“IY}?-.V+DG4k1w?y[#\=f?Y@Ó,\s$*DMVm2H&/w8k=7֪u6>\l(3$[gCZ_KKpus,jw1uE*A T鐭²wg&Qx6s̳SMbDZ_C;@3$΋٠`1RaE(JA> vnE`DLJ8yfc9w+ &"]9Q ]~y 5ӈM73| [WrWsqyf||A K D 1v.=5dZ{Eg*$X:RrODAS8&M[d;zu彲 JnuZx?#Tsyؗ9bJSu]QWdD^eo>e6gbNgKEU"bPV6&5BxRh0x -[mfv 0`t+1T>\dTbYRTPJ1h$wօy4]C!44;6)@ӕ!֮Y5rr)(BN(õ |9Bi.щ\#t-| lSWOw|~ ?LHw)vҘxǼ*#qoTcꛨ6i4Bf=7Dt#*Ǔ)I8XͶ\ "cb+G,a 7AtI+ '`;S6g!{~ҮՏ`[" Nt赞Kc.RTGg,uB(T[Oޕ^TɌ9yDTٰpz^759:5 ^լ.AK/l^xңjjչܾC^$(~Vh5'}LN\ԥoLzįԏv3?,M.ChdTѷܭ >7nIi  "[YNs*NY[׃6By/57P[1ߢG#D`4?\KK zOp޴]#wF`LV+K-M]c3=1ȫ#Q5u2Ia6 ڒ 9޼!٬o `wQ / \-R UI-'Jn)K9/a=vwR;7L'm[Q]6{b\3աtL H&PwwA`x"Vg#LTz)LS[._ۘ?>dkםI:K_O073-3gN}2b MoK(++w߿><..BruW`Ox඼ԟ?ZsZxa‚6 *P r\zjq)_~u{]z&pB9S;9t(q矙SpS9q_Lf%v[=Q?鞍r ? i4#?@vek7 9=>fޢ |`%?ο endstream endobj 11 0 obj 5305 endobj 13 0 obj <> stream x=Ɋ$Kr: &|"!k4f.}oQ ;+"3j^?_- Gx/7˿_x/7ս_~˟ؗ3~|>^7_Û9fnm,_߯) ~?޶pd@u!Mj 3WFy7WT͚^82S4yǺAB-ū>߿D5[|o/_0wWL,X`'97٦+2; d,]*q"4nL8S昈%#HG\it`=ᛀPh9|색LLkxIƾFH,,e]/'uřyf\,X|~\Çg \^V\yb2|yZa#ح}p k#f{@քx ne7͖@(hRSX~$UD>V1nzfIp7ct̞]b@j翬$ n9~ n=0$V<@q;_BJ8K| |mJ;gaƈE?5SuIebq/ZlADh} !~`A]*%4ȷ@coQϕѨlϙ ZxW]=a*ƓыhQ<=xHZ&hP/w${`[O/u $r;*NF ͌djIzSފ<ד`Oř٧As~ΊbXAIyIB7%]+4{2'trR?#2|FDш~%c5V;e}ziNm \'&т*yJپd(i\\~+hSVMpLSSvKZNpzC.dY~w]}9^:Oj̱1zm"lڦ4@Bd vRƀ fׇg8X K=Ź0M83֠n߻p 794 ;#|ht&5R"^!PiwGژӒEs&NL<Ւ5)wCJ~{OeSj*;請LlJD^m3~Ő1O ]OPI> Zp(j_lC`rG_ߩp+(Chح,+K*€׸/F2(q%5R`٣]ݱpE4 $Vm|fuŪ:4 qM~Rq7p;ty' ^c PBljBtv %\ [uUYV0DbA[/$oLQM/%Qna |_o/$0$SMR{1x(ԾOP3Su{ *lL1؞!]"`k E%Cl{*\9 ֙L[8^Bar]Ԍ\檿o"(ls5iBڡ83oKp(.0ӰxX7{m5ciknN4YkAVyznQijӜht1ͶyE{=NmFI޼Pv0ԖZv'c-Y7LN(abW/v|Xed|\sSMkqQ UTD/[!c%R5Pr`$ V\hIq"WQNP 4+'U_W%qc%W+3;E]z0AQ~ aevuD3)pL K3XXwe"bs(.3 pGL眾 j!UJuܼ2'ҝ'3VF/V UM:ib80#z!&V?8ia">qjj|PYPuexOͻ{gf1 `Xb{+s?361'M7Z\-,^0n4T88%xuW:4R{8Q7XmHdnl5nsfҍFFHM*jb\y:e8(1>Z|~AVFSta.w1dEEjcXs(7O(Pbl7W&}:k *GZ=?ښaYJ h@?9zEC@$_4<x3(Smx⦣]Uzm@QqcT!HU[]3gi% kYLPŖ63э >s%oҩ>nX!;5+CgvLAJ6t͍Kv'̍ԽGS4 Ow RQHKK3P:(ri}tGrg8ޡUr3QD۱vx=4cæscӯYfN*x&W/ƃhLs˳xK~^'hq5 k| O iNumt+k6\k N(!v}\Wi=wqt:>4XM򄅰5Al{2zռ8GX;ܹH}~ڮ3.Qi:0ȤBsa&5yufI)UlYr)g,WZ R*yE$螴iYl* ?=>ڬgns \.lV'w>gp32h|շ; su4Ntg8.f'Nq=:BI_vSTVn'ѯ.1K749Pq%pd.UWe\$&g^S5m:[{3zhj*]`mvHjaWٽ"X-F|{sP-ԓrcݜ>ӑS>3TiR7JC<}- zT)£k*6(2 $B ^T:޾շCF:Tl/%qxA`7V67JZم7xtH TH 9Ad&;J~D~*2QEsQ*M+^M̉Y>AbIPE[j.e@n<lݵ*e(1 Z@m8|ɊVǎßxr(+bU+>ު(ZP=dpҾO_FeS+|+Rx[DjtM GKXwynomINa?AW=IYu9}~KhHָ/8km_Oym؇)fcZ&'Y5pN, tPGD*CD" 6g*^:9n`ΏKч}#=׻ﰻD&מrV\X_CK\=xz^' J RU~}% ]aLyP?fO}~8!q8;W5NKFą_ٳD ~]' UC[g=7L4*U!.*O,9%j,;^<ۃ8Qv< s*GyrNoJi;]oʈSf!.ldե|ֺ٣;>UW9wjJmUM\㛻WX'_Z2g9*;tpWyo?+JPUu Fz٘u4rnNr(沵_VC降 ^=kHݑol/ a3#ɢG5055mG5U#JබM(dN-žr@ZU{דR0XUFs qkNoفwW]{W-cnU{Nh5Y;獭9z>64κ (?zz~8="CLBd`H 'bHW}UnL?@z[Ltv4o j|j!>R5!ui15y @}!Zqҗ3"΁Fj/$1#wӆj*maFʢv}Z]~lhl_YP\i,`&;.nlYH5l=B hy9Qơ}v-"D >Uܘ+|?&Fj߂Rvb\:Ai6~K §غ f|<1).|O>#gNaDY}JjTjMN~(sd]ѻJM`:ō]{# |1?CrWNθ7k1٬& %;/r»4f6~dK°+JPWCW8R}ĆiRU]'.Li|V$HJ|6{f(>x :P94l $/Oc身 V=GSjcON^%mh8cY }|::ߙYڶ.ЛlSzhAm/Mq=VSDIQ=[&Zk0^z%qS*5i9%Bm% BwOtQX.5a8yj4`}XJ ֱpm}iÄ'mׁMG2{6 `VH9\B;4&aew8 <&y:LY}zO(XS^`3^㊃p}Fl DOڞh1\ KzxGdۙb t)v;^EZFͧdf{!;،Ֆ'f~I!|gfC{k%ӽ ~yRʉW0xQ)^=M?ԼF|-25 M p ;|r\l«uƥ/c}}eS*M en &|W|] !(@a^^sb?/' +uGFcY^n*S$jIY~/pp_fV@]1mL!*[{+X ' WL(_i.7C=CyӸE^z1 endstream endobj 14 0 obj 5426 endobj 16 0 obj <> stream x=Ɋ$;<dkw$ 230>}f`2?2dyPldߗe˿y.7ͽ_~_͋/ݤuIގ<ϻ/Wn}*??.Ӊ#o'\ i5_P.f)2αPsݬYe#>EWl(eP߷x'. ~. ?g^~x|zybaB7?fSÙm:"H+Ip Ke#g"iqL%O*y*JmZ_H+O!rOBWZ919+S$ /U@2f.dߙH&> (e1ҟl+ʅbl;Bo 1m1 #9Zo-|%C] 1:v\ zx _8.4Vૂiё\z%͵UD+Dd߂cftÁՑUŬav6Iod{C94{9| L=&v#;/2 YR3 e~fF( sVFHP6ء.30r"G@OR[AlY }M*۴xJQ@9[azx>yw(V[%ʱ1żX 6(l |gw}pkBJ(eݰQHEe#VclXVm5U}PMJ@V _ж%|Yť\U\@ ǀ~GKf-n<1ˋmzN g@o&HcFT Ϫ*D`zBQSt,Y 0,o \?f2J$"Ml̓v{0Ұ U=Nユ 9\ܸlT2&w6\t,ԀODU d,nJЈG*tUGId&[m,JU6hG'Uw) EZ R#ŋɈ5NqH5kx^ls$0Apa^M|q0oi[kO#mb#YU68(rF}6}2aYAPP| |+5mF/Yd'М-DdaR.~Ti1ண/-6 }@D\s-.MJ"N/愷0/Z ~>9+!.F(Z J tX 3P|g]BfЀs5E#8KR K ;UU0ؤ!QgMH/c)0i.FFE3MWà{s:[A$\vZ iZQjŷ0~T|1g/0GuUMB13@-!"NEKw5l ԝ%Ir@k WDh𒉤shof >wlk cRdb*A 4 cr_T,yd2ɩFRDsKI;>n;cM,W/]ஐ]^4$#+abCĆ8e~9 K@ P TMMNeݹ!"UE?8\9cd5ƻ7;tN=m#NAv7y|m92XA'ixR;P9.ǥZa] .V)UEw-!m 9ҙ T-L2!9w(NN,edw礯R-e f?>>3""A`:Sgm%uOڸ .JyZU8&.O%l? #I=UGUipsre׹qf#"r馾wɣܵdSItRgKPTɠ&uNM+>9f"l_9&왪ȍg?;]r=nnOre$Z>ZY]Ӡt{íT't>Ձ}S^v'e!AI2MĂtXYR%W1WF Dc!HٕZU)R5k^ET~@Ƈgn:IZs.@'&JYzW;N Z}l'yKIo:h2؇|9DJ>b^kʜ_ngK7uxR -V(;lc26 E|zRؙO8%ydqq d9 2ToJLo]t]%8c!ǎOSU8D+Pp U`lg髙 zP)vn" j{ND_%ZR_7U*k2[FytT4fXv0eSѴi6(?) kV- DpFLN+Mpq%;8ozW+YS]r <8[I/A;}[9'lֱO{`] ?K-d~>.lkֹ+nǘkt쉧)7fu#MT#-C?t_mʶvEBx3^FS1 )EK'ZnS#>S8滃Jm֓Ѳ`ga+=1v̓QpmB n&4tÌs{Љ>.{0aOm؝o^W4֙dܘ `E%+ȏZ1T"7ȸrnR';8~y GN$mR;f{!6JIO6q;}_/p65ӟi Ⳳ!=;)-]^ ~q|F3+]C< aAE`e癇?T'Ervn4{sy>f7k]d}'j. s 7jz,*-ROn<]5.]WMVȽecEbֲG ing!PGns TKZvͶ,I0/ @6?7ǭ)N[;V!< ِK$>\ Ce(ϺOS"v@ڼS "'܄E٘婕x(S[@P{raQr'xpt(كY;?'+Ifci9UZàc*nͪƸh6 NFPIےwxcq̧ ry2P#j(R{kv$,8qkH'銝k9d8I9OFU3 8^i&["_w>"2Fh/ޑuoXt9Ywm(rl$ljv㔜 '#XN^E[OΧRH͵0 iw_*,I5 aw4@q*HYȿOG;Õj'-IRȢu+k$5'uLF<YY j?kp\; ˧N=  =1oq'5̵?Tks s.ܴ&lY_@>,r@l(XsKO;'nY"TsӇ-"{%j}w$ 4Qd1)%VM2qXCR2rc<_0k5[IՊcqoCJI>utvf.9w;/.F-۲1&q :p'ܚnInEVxO']rm--u縸J8'g!DIt,Wа>ҀEVt)q9'̈́n)gʾfM6 x859СYt\Ь[hR豈]1'qc"E=D@4 )ikfY#Dy>;`!nDƷb61cB4@|`u¨݈Zj$5nExt'yHi.Q4iL9`Djyؖ&,`O1jZQWDޚ ")S(r?>_;kq5I]ޟ unzz/!mtwb E׻g\3I_/up) Va<_{?yf٩dˡrpU pK1(oCYg\_w',4Wiȵ*͗`JL Z>MC$$Ѕ|,i1݈-)?ˬU$B J^ ݂YGF5P+ =C X)UѕF,(Y=W0{z0_0OA"!}b endstream endobj 17 0 obj 5324 endobj 19 0 obj <> stream x]M,nޟ_1LU04LO/p r$ߏeɖ7r`OUٖHrl~Omc_?￾~|}ǻy3}t~~|ϧ#i˻4ǯ˿D|n'^ i5%*~.f)2w6jvf9M^fp@In {/.c^>WebaĂB?fsÙm:"4 W m7Gޟ48S 1Kmg ?y+KuZzd9|mVZ01-e[:#lC{[pÜ j<QhE[`ڷ-Pc枯X&`aHPm1 ]#˪@i;t|<`%6PV\^:K/(o\" eUu!E2ymL.`2\`n&&<6&hAe:°߆˪,2g/iX)TzV_‚'p:<ץ ]2<؆5x9F>Bvg.,mʂEZ>i~<:b)DqQ0N.27Q#׆8TɔCOWEX l9k7.YQ J YO|ٸglBEX !* K"9wpja?;ـnsC9fNu$p;xx&)z@ڲ̞{h+%(u-_!>EGaLNh())xKyPQ+y;ѳ}fÂ^'|j08<1TOoiWȒ)049Ԭ0I'WE#;+SfH_C81^8GFv $X%= q|-5UNV٥P O`7g""h)nyxpU|zY2Dv$}CF@܄KFRhׄށקܫ*%Fr&PT<esa@I?N31B9 ΍W;!BR{ѽGS@K^Mf1< 'zK+GS:oJS}^?г8)BT8_<Ο 6AXƬR &aTL<˂8?M$ky*ӻiJn&${NOnyۧuR Lio4bm|O Er`ZZuƨ:.aBe?EP^7Ru'~#tTa:Ψf<8\Vч"sfl]q'#b ºܶW@,˞Ad[>Qת(NEE_4;MŠ&I3{૮!% ,0MJ];&r|K<~pfu.{XrF깐1rNG4كBSidA]%LEe$wR.^|񣼧2zEsx3V/W*۞"4%)AhVtqDk[{͘`vEk7zBSѐr]р=)EMg* vtאki< U~җ TM~qms_Sȋ gyɨ;gK˒q8[Ȓd7mz폛Ճ_e |{X7 V'IJ9vďm,@b ZYqAUTclbJTz mdΐBz Pu"I$@"-ker"vҐN( ?+]4OY{z%4|8&|nU wqs ݟ죢S8d5d" q9QVEDZ lYkZ1t +UYHI6 g-*:|*GQ-T"Xi CUDQ~$Kn/\mG*λ_E՟h^@hPQ%\D8=_qgMC#N 02[B+Wr%NP "5fW'"ZHk>F*ޫŌS+ a@CiFgXN/|O=SwE.;y-)6yQZ㩾xZv"0'Rî53YX,6fgxz%|ʷ J$=ƵsyF4Tz l8>kx;:xSQG,:!^(W(}d3lr{@wmTK\~,}d%jfNVsjjIz} zxP~xm #AuUebk/\sĤF+ ~8J 8 lO,ک?=3!!@Rܡ,uoHZGjto%7;7ehN4(0SnHd)B90HLD8ʛ-QF$D _;J#@Iu#W'; ܁@ [&9Nbyx}Mf KNt+{d/ ߹z;7xOoˏ,j(Pq; q /:CX{I_DK/i6rރiY!Vak{CK_$*d:\A:`:ap? {'lpGܬqa oK G͊649IjLaňu|D“p(0*k{rDY\>Z^_  |ǘtUGl3^Y0P zAa@3xgxk2FOۨ xU)"I@&zJ+H[E% Giw՘;C$ME݃ n ЮZ[~-f9] {,9"(;Xhx1UZUҮ(Y,/y#*W_yp0:NgtR7bnm.A1+ء;JR!YNq~^L(΅vQ57ojm^P4IpIx:܂Y͏ya&<]? LLCLH'7wSP@BXlW$5#r eO{ va4B7 %& zALvPk#4H;[d8H\paqҎZ7"~_ЌbN}oڂpἸr(|RN(NC2ߙs •l~ueyc% 3q7qmCC =қ {p 7H]QR]R rCH jpCT hRR\14/lI*\3s jE6yj_tPN%]wM9> 'Y^hq3N X3EnZ N;+8 hO@B}>d[g՞ROsmx%ZQMhF]ҍY pp6ΩO(I& nؓJu$bĵdir&8Ȱ>` /coM,޺ekosQ,e+–Vۣlx,<OgItHS"D(E{/aTdjU2>y| NMA/qmţ{&^0 k$x򎃙2ZY,>-N{G',hpfFZ[؉*wvrKb>3.}N}_ɵSʼne+GSM ?L#|P:UJ;"鮆U0,Rغ^^8_&_Z>YIp u ˟" *_s"rj{.Wx4 Vo2RE+X t c{(++S/o o endstream endobj 20 0 obj 5654 endobj 22 0 obj <> stream xj%_A\@ˑ&x_._WK!Qe&α[ kXǑhy7@D3[u o{9S~n/N$ _¼D { 7X1_ ?4`|3q X18iDJϼeQ*K(,{HN+63!)IbҬ$$?<Λͯg@2&&]M̨ p![8ϱQՌ]&Ke^4VXLd#Dvfe!p%ѩ(eьbfbfw)]Iw#C ="[Lňg\srC!!aQ[b# h|+K؆T[X-O F*2y[ U_в1v_j5&G&~F% TT#xE2=Յ=Rh+ŲH ʠ"HPpa \da %R>E«s1X 60mIS<y' < 2\&X6Zߪy0>|W^Q+ۗe 9[%*s ooD-h'bo['b@.s@)nsx⍮Mo>1C@@簭g @pYTN"ƗD-'ؐ?o &BIxfJ+U™1m6g*,џJPC +mDy,sv%zfh}'MYgaa9iq: wF >M򏉦3~L_K™r#)WtV'hs"XdL@7$CN9H0riTzL (XY̾${ͯ[ u$7U'KT+*(|< j5d!3>sڬ0{Ha˔mFh9#mo2?%UڂJm(444մl|`T z+;i)1H&`%1;oS|ijw># g@ѹ>>|*Q^s2J )[nQm>Zl!C`K@v*ZxHomb$ʉ3MtO?q | =eɻXOAp^UEO3Xluf1|^53@1-N!rmV8\? S6)1i xaYmYkOڪZZ6HUQ7;IN,rq;ZZl)q*K >jok?,kZ uMQ`I`@Y5,}\X8/ykM+4aTi*dzԨ< HRڳ:|fzS&sNH5?r\oBBrݒ6"'U Ńk2[umdN*aL Y(G*( M 2cQ:(v)LK:|b` Nf^E-3Pjü+[6clP9⳯IJH, Z+Bh=^%-I;1ϐ)*NkX6;%=db}9%2[ȦЉ| E= SDnMp|lvh,G&9xAULiysLW5qf(KZג޻JuTPhM\|M6O |:j&շ'XBX$R) k$mR">)rz`႑xATPp#e%:IDSDE|_S W2vP%ɳJWx0,*Ks tԊcMl`tM\qK#&PV'ϊxK4MaE/aQp%kmsAsN"L4{JВNIH@@R)HVdž." e%̳LYA'Y5G*,=LmQ{NzP|#[dQnegD2kKcv.-&Hz1H ւ+8&_QX)lmEp" #Dhڢכ8vWʂ^|&{eI=")ބr@d s~%vա4eM&euVF`e>ޛVye 3p7?]e\ h8vX4(+3W[*R)3uqkˠ@ C@nU o:O4^2&V~ jr5MnTvHP-Σ.fAyߛi*myϩ&:Ӧ13J݄ F$ lyIvΕ#*&Ëuca6uR?c?mSWf\ CWօ0uȜ_^e0SSQ\=UnZmtq8]FFƩrK NHc7cfDZr \ޯ >Wؤ7C.ڠh DڀXYPXw8زeh^S|n[P-TP&?sذn|eO: [ Ϊ0Ur4m{Pv=^+H%{-R+n*zŸvtc@EnO,qK-r|M_VVtVm;jmnX{Y,/F>4a ]ȼTOjCUNCgo]&j)ḷ4kEI U끹.p' 8Ŭ>Q/ X+w? !lHk%+ ܥvU#EwBM&0Y~w}W[`t~P mtiAZ+t>NX[wTܬNK^C6 =)}nee t$SLA:4'gg=)r4|K_aTDo wɮzkG$)NViH !zÐYrɊӛUdh>giJ`O7DdM?HkXSu77HEcy†<8$rogh H_KXNf R 2U\ҍ/XUы^o 9JмU4Z[1zqQ%jU~GoEMa4dBPc.Zo'G0ӧr>v3:tXyZaR*h@ůWlN5'2Zե`7"g ,ddb0g]:KR*IzZUþW}[?ƶͿwr1͘8)6 :>Mƻ 9^#V UGG뤳<~pv@C{w=7'xDRL:+'a|f~P ~f߳|7|K-gwM͸”ov^ԅO="^TN.3gwW#5]8y>Ρ7n=cb_:O1# C-͞Gļ7a/Ƃﻱ]zgU:`!8~rYNk1sXZ` )PX43mmwox؛5)U,(m.`ʖعP[s0?`LqۺلR0Z"y2+X󆜐|.{ Nok{ Y8Z endstream endobj 23 0 obj 5049 endobj 25 0 obj <> stream x=I#=>ujOз9sЖ/]U=̔}SE]ۿ.eK\t/[_۷?^?fz1_/zҗUݿ|h/1 {Uvny:idݮi8kyu5V=?ݖڵ޴ZbL^j 6#矏]=W4NWMtlN 3ϱa6С$  o*o?q 7#Gyx. <|2K:i-b`x6+-⋻$K0.j*ՔN+N '鐷˸k0>]2F5o幒p %0qp@ ~xTRDZBa2^^Tؙo$aVQTFR< Xϛl: ?j\Lɖ'mGTd0'UdfK3YZC`\J6ت8 X|1Ij~ }\Ħ zʮZpUE2(p@@W>)Ȳ p*֊tm%8LUL nY:I(h|\e #vзZW 8bzdaH3ݒjhd(W* jBl.?q`-zcփOF Ko;O ;H$'[OxVJ@F!e[ FU.x/BؑÏI3[I8Ym!?_AxRy KЍ ;hNet^&ٷ>rznTWQRUnC TJFRUC72\t5&e SJ+8RCt1]5\Zm#oXRHQ,DIBr˥t"P&`XzJJȮM c1dQwL.3RɅJ{ H^Wq4} ٭!iU5ХLROTɐqI2Cf>5M( f}!oEI{E"8mOB )V2̚xʥV'0Vo4Jư;pQ&{ 媑Mz-˒ilH쐊0e]A\bUSNoU'a6W VIn,ވza>{V2grUdm%Vb@FoaKx&Yx˜,S^ɦk4n Px U3 U0#,[S{=eE@yAIP8 {-._aDFxX{RC=.p20-{2j{dLjf֊Bou&P","A{kEߡW~L`c5ZQyf0͑;>V.m9'Z?L{Q$*lX5J 8Y@ˏVD9GZW76B$u|z>3 Ń3Q|UAfXA.}(&2R&ĆHU@-SVؒvNk E;!0Ft#CNO!椡lW,j4ؙs(fSD@E/8/+U)pjX͎z-cV}n+ ӭ6~0TAՉqc+q[_P?n>Y?m݁즟M%,j#EGfcrqA[BgMM$GYgNEj>՜/;?N= wkK8iYm99WS]&,&xZ\5B@r@߻U(]G.lp\&(<r,$fƐbwA,a9j^:[09k9B;+ f uT҄^wsįXVԟldߢ4cpcA Q*߀⬨:?So+6l҈['^_4EXPB5YHº?W Z~3(Y~R6Mner*Jl8}f%`5jDm,bJwJU9#| {A+5'&Qwgs>ٷİaLk(qm<ٜk#N1չh["N S="a!ɖ Px`^ʠX'j8udz:%JhX#;`ARgF\PBNԜͧ]px9+D/TƧnhOt Β'Wꉭ*<#%f'كbY=ܢ. {niH'Y#\מ9 NLEŇz[QZS/@$7kr8'N2It}&[V}Bx[ЂE*`8'[qIp@^,;Wbw宪ߞoA^:0S_G*WbOjcǣ1ƭ۾ av"(9i!WjT(_C\xFRpd9 |zcO t(ߞl-=VtWI=/Wk RZPLDKCZ]\aR nv r'`Q7aWI5g[hv1yyIuZ!r8b)\UJyZoGA%yvE 5rZ@ٷ5(gla h8{g}mDeGM|ij\a;/LO(SiD>ߤHU47(0ٴ#}ߴPIE__n:e3.BkutMa2,do.x3)۽ugE_NDMvNy@ίu@%ng"7Jw uRhՉD71`AO\dJ ECExb 7 I&&[f[]f=pJ^BA9%To4TPT LT@='"kX\"R C>Q=(zLmd%u|w66_j Xv2=3@m4 63*)L2tfxǙ.Rᦸt7P8hYCɣ餺`/V eбVр>#^?Ujb.?7"U%Mףm TDΆ=\[#_ZmhtR a3tsjrjG"/A1%~˯7{ߪܰKmcK/0+>yH $lx /YrӮmgl|b 9ITgP6 CHusr7ȒC *nS+QP˜~hE|2c D.Rd!hYwRITqYB˜ktgRATnLj*qZYZo{2u0Iyv%3ova6PTC`ZkP}QzJ7ʿ>8tb¥ٟ7) %׋8{^G;wd|a~ 6n`ĉSي|dc^0 _ofoX; Wdx{C+@׬UҀ |eoʭX\{iuw1 TYg&D#Arg*yFkӼŠ^L`|K>3Q ZawLW>髆2)( nQy1Uid2n&sw.Rhl&I-_ˬo$B QOk{' 0[m'IJd2>Yf~h DMH{.|k$깝;m Hr?-A endstream endobj 26 0 obj 5650 endobj 28 0 obj <> stream x0L/0D*e wG^8JåW'_BJ`b:K{@5sЂjeȋ<f } Yʬ+\}FST(y+@++y02  IbxE=6q ո|j<_[ * Ȗ-]k+2Xq3 p8F*&]iA=HAQ.-OQxlL:5)n3W:$\die)?e327_!Հ1LBoo<kLTƱ<e87J1Mfd=a_b2dj֤ 9W\^m(_zҸܚ"LY֊{ U_({P&塻82`@`P0K>I<@dP{ iOZ<1o~ONR П x'9FI2I<@5~/5y.NbAֶt>D;tKm_bžw^[[#LeI,߁`EV{GG\KP <1t\jַxԵN(,6Tѣ".U|ahBP&LE60ص2j͌&v4QbR`loE]13G;C^xe+jOoi]"B$PcGz6 1 "F5JԘ K1 Gkvx)泇`ߊ!h?`"}8͟`M/6L0bU q3!]ϐ8 'vbyx?[ͫfWM} w7D&|c,d# p n} :zS#ĐME g%x'O3{9{r:̃uy9ŒB_17Z"L!;΃SwAe7b{rUvIŒpDY1wnDp /xG^J?W! D(!uVyڡ>P(ZܢWSxRSZsDamf8E* 3Fr uHRv1Ӷw j/9;%ҏr3Y4j@L+e>CsG&ǜ>]F? DΤ.e|5xkBI{6 sQ`ډLSQx"3:ţf'Mg5:d6dOϢ#`]#ӝІa!orGq% f00e9؆,nY5^ $kٹ8h+:52 | $ӛrt 56o35Dn7#ݡn<5m9\P !N)r,I*1KQ4'trr@Ed_O3EZ\.PV^NbXa<%%qFG`9@a?H`4SIL(,snQD}mQgh6Vo'rHB\ ,"ɜlwʿ u05TDUpr><-=!*cM**;(qz2|hs:|"Ӟ\dl:(&օw%oekCzP,abwJ0l^S&|R}W6inc!n.ɚ1YAMg1;sI.6p#P ٨t% [JXӤGچeڨp}/vϳq%udF?W0T1!T/PZRW˖Q2:!l_R'K3੸ѰV|].lPI<󁫠+K|6m W+GwR*Gz)LMCq(tGN(sҖKy9swgU^F m CN_1-,)3u I @}H 1fC(up[i5Iw"w,tdũz?6C-R-ZMZ(x`FX'zr Ϗan&3OV-j5>*56; re𣷵y6m9Ka^)}H9 JhS aHv Q=doK#S,*T b'gj)V hJl[k,=x]%njQ+4drXp]viJi i^e@Cj)vj0)I#޽leW,6I!}_-@B^YuА߆9Y(vP1ƶҡAB|h+:&Ob-)pX66La"R4G 7 +8Z.bW_4*Ԣj"H*Ic;mf1=\j2u-l5ͨsď f4@n1Mi"Azu޾elRndV~;CaaXPPYu9rsn:A g{Uw5PC&bK-Rn9u]*jvc{;>]F])^ugYM* nmaW?E$(hš!&[A>њbh ds"i͹4$g7RSY)UT~1v=Q%R4`U"omHEv֧bɅ} +3g(J'}*ez_u=auG$jR50[yL 63X/r>rL=GtjuUnz-#C$c dJvZ꫶~qMs0ԉۏʇ2WCjJ}xCa`+tXHw{+VqJNIqy& 26mމPțm-9%zFrzsbQIQ9Ϊ .(B?U0ޣQ(z/׮uJll*zDVu3+NBprVEFR|=_Scm;Ⱥ 2l3K}c!ؼ~7uu aIOޝQq~L)!ϸA7!=ڸ.q&IGsp/9!&q:.T٥뒊4\ uup qi 6TB#n(C{7AKVΒb~-;Jd>lbf5㢊@%_B޲Zr7~2/ )ujPy> 䉻s>;* ? \zkf!>=^!9(?桚䪯["i:&.*}8F{eAgv$ǩ`F1l).0ӯ).{)*,tUDNB'SOoF>fvlQ$ Ss}G?qri6V ;ܳ67NrHHzx|tdAmbfmQޔ:R?:Sh nϜK+O mdRqS)'\|#uN Z\(#`owؤ<Ո w 4r;=XEh̃iitq¶i6PX@ՎXmؿW^QwG endstream endobj 29 0 obj 5343 endobj 31 0 obj <> stream x=K++Kn0 \ev $lG%J>.tRZo?m-|}S~_NK¿Ϸ >yoN|NN}}y_?ߎ0q= ܮe_߯?F lz}LY?\^U_Wl81vCjΰVZpAX1 Qw ^6w5?{6u={z@ů{{j^NJ#&Ϳ8@`@p&&?~hM N$鏰hJEs֤i QV`#A+Ͷ91ls&HbOA6}=GpΈ8bï‘ib=<H{솯j/ Q2΄T"3q<:iG'|ql=y8{qu4BF Uy2]z3M:8{~)<<_H&Yl\9^j 9(_ߤÉ-gZz S#vӛU5B';BBn =^w?rYi;?X.a*-|mC+&Vs_t{ cǎRaLnfgNf9|q=ZP"=GcC|CD~~5ƕ??JP, YjO5Ӻ|Y͌8fn_Yt56[qjtG$MnQ&y XV9x@&EnZBzt&xY7ǕQ_ycLֳ8+!%YF5jIflseL8^}Z`߄l!/,#svTHڔISW"|%]I;N}t)Vf9.bMNY12@)=1 &xH'2Ix]#hKro@$ϊSm,z׭[H S!Vw}$ndeIKdD"0.zIXn}pɩjW~1tf_bnt, c~WcUEx,E% I2"CUUsX%nWkU3gIh D^8E>v T=)6n4í5-ZħzhSə| -"d0aJM ]&k3 >;tk׺h:XZ(׷ tJ_WcWX'D ;j?*%dv_3Z&ȹ$vqj#OVYɠg]kVpq^ZRZM)եЅoL>u>SYtq>|X?NVmC4V-Cij+/f/*@lgW+95?rq.f`Ri^#6it%ǵc"5 NM e+1W \*2Rm\jOjN6(,bDuDZyj`Q[ ~zi4k] 8R`5V\" fJs)9o}4*ڠ!_FT}CَVl-F*eW(5N7Nɽ=CSxAvHqeȪ(6M2*ʚj c TSz6y>ȥVBx::k\"/"9 yWclTK\ce*.h]'SDkGբ/S/6 D,ҢϏ0U* 4ZX{U.i;z݉XQpJu}F9] v[-Hz=gӑ`hK2,u, 8ņ(,ل6u犿9+OzPjрNݗ?)-gO0HrP6-irjsB0Y`!< 8Qڊ\{v*`#Md:הY]H)7RMlw $t)DE#}|cGSʡ'bq!ֻX tL`hlM)asSA\ד_* ҹyѪz@VN@ sf2` iЋx&gu2)Vsn1"(۬Կ1D:s{!?m-SVd+zt.gv)șdVO;Y6-ް^EdZPOv~jjwB׵&Zz:j)R.ke"{6x0m fZD1ٳ"eM{T9%g鉮fD~ޗ@JG+Ń8Vi=.J:R` {S|Ɩgs~nU2 Vm.kTv1JcpP-eҬ)Ib?WABb BaLi,I*8Džn]ӊ]9 xZ)jTKZrn4OvEY]05AA,yVo D׊H,ydkԲлM̀ Qwut 2dQ5 Po2d\e%CgZ=QAU(}Q m|ڮ h6< 4Iu+*ij7 ^PID<SA?+]/ _M*i ی[XYb-t}GH=nUiߪb}Imѥ(i҉gf?Zg>蹻ᛪycɿur}*`MYgKLUDƱ^}ڰ ="觔NCYT'C-Wl 2J5qZrIHdHnsmw`qj,I9*K)I*| QFalϋ`pQ1':iї{ (@PhaR QRixnūla`t|0-qi> ԛj0;ģhoyȐc{G@'&g}pyZ;q01f M"{.58х|j649fej@3#|B9G*RtSU.h΄%ɇF'i+=Ċgyz daOZf8j3s)Ɵ->H-,QMk,R9(ϫ%Ag֝M N)w2%?+dg^)ʏb \i<ňt+^FfO*%emȺ'jQS942VwґÄZʑ6H;ji{hf<ĶS-r<ؤ[w{q„*/YCj\M}Q#ã)Ӎ]zQ*u|h{g7(.X=>+VDYu&s|^KC0(IhWD,k!daݳks8Dd0 Mx7(Na A:b9˴O/6H8 % 'Xn 6N^bN>sjm{m[Rmińk,l2Ȕ2JpeϵԵ]Ӱ 25[ʍcGN`@.8ϯp?`Ʋ?z[}`;0zqe+0͌wӷ>c(2 mDo|_gEJ`\njF9PHQ'=/L!}zqۢ_jsR `.V੣uu`M~#{e bv>\dޢO~z/=G|iD`"KsYO/D "U fLNrDziv#O$sBσC1iplĂOyĹOđF,ߙ`Hʚ#/.ړ 1T@jBL{/֪Mi>)ߕ6) #~:|?+]?y!sQ(ad*❳JR.0~=4OP+?ɤοf2 C;y߻ f?r4 J_TL"'\07|f0ʌ@A-lȟNvѻ endstream endobj 32 0 obj 5279 endobj 34 0 obj <> stream x=K,;o+fI]C<}p Kvy@ |XlI~Tws…>=]e[컽?OӖ#اݛYő{J?ק6O>Wn?Or^q{n_~t"~^p{},Dž4]ޚϛ%(nf)2αPsݬYe#>EWD2[>9 | @=?xoˆnK/~!<3tD&i  kq"<448 1K 3 G^8s㴞(SѐDLKxJYHx2Rd,`\?A#|<;^t[_82ɲ9 {# ?!CʦrՆAYi⶷E \8. LïYe<Eʄ˳h?2[ò,(/D4'ðha YmL2O9$C;RlJ5p_+ 3!Q1\gmM޻iMSjScS[z X"SYZ*?=Ӏ*~ wRe=ZiiX^zX`Jmf}/RP Y6"vfL6&tC DmS.rDh$fD6֫}44eW^F7Ars*")fv^pkڃqA3P[~ק'zIgr52$&!y~&VnGO;4ʙɮn@YHI5bae Oa\0]'6o٬M>ώ+RtA;,+`Fgf9S\0PWZ Eĸy7Ϝ--·c!M=wl7@KwmRV@k ХeQgd,TUW7W-\b{%â`(uYh=RgGDE캧hīHJOWpP9st/4 ?N\޿:%<@i_24/ Kιws^;O,IOyFEcZjI#h\_[]u2I g\H.M߽$G:hzjq7sf#W8Y]yWbmx,^{#'+$qdݤ O2-)i6&y=f![* h-i!=M)xDM(H 4whB6Pm uѶA5)N'&Nds~3U~j9b!!sAܱp#/!=8eΊߤfr=Ru1$A:O(ɮ5ϞQwU",I}_~NьC~%\7.v-QW 6OqgVWpPU&=^]d|7v(c\ufoDH8m49aM=;sW[GwݚH\Is"mG&> 5_MU #_D-3(#¿Oϐ`XE,^1rNwr  .(jO;cCtԤIgglj,0fYO!Z'&DXQsn\qմao>,UM(syYMj]d\!IJ20yWYS߷1nvHiN-{k#'\'cC c`8d\MK;A"쑋s5RzX5*-v6C^h;lqjE(]BFg'.r;l$V&#b֯ų_%bC)YܴۯtӒC!yҮo*:%k-vt&ж:bV%ӱ뺾j:o ]Fgy >rݕF•+;Ԏā an[ֲUf ŵKU6&l[lTcny 7l5uѣMҫSޚˤ-+! )?Vuyұ&О8'#2/F\Y#)TDIfrԂf\ ϪUn{6Uv\A3% ]WӺ;ֺ&Zl,B<4^:@YFoTs7ϲA<d٠qkA!g)-'2x$2gΛ<&L>skWf h](!mi&BTB}FPXU\Ԟ[6=,n+BjiYb-DiNj@))x] $\9DbXl>]BH;[ᚏb-A2X$Xf5F07qE۫a !9Zx=54А"6Y )^Kn =*4ejJjAN3׌VLC0Ӵb䜿えO,A6Ν%B6?q[OT1$.g)#ݚSR\@ ª=MJ07qʩ0:E.NR*Ats[cOGZquϘǃy?U⃣iN6ʬj?5l:w8ɼ{pKd<苡\εVG#U@V+/6J5ꭻ%9Phdk']xFl+x\b,C Z7%U`Ieyw)]9*]w ˛h7DIaP{( $Ib.!616SaZlra9 9w.9KIHddQWXdxTS* 2}` k"NԦ:!2z&c&&1ÄOׯGw*f.§i,ޏqgXoSk2׵}O -TN'Z%>ngTC T2wr((u3cVmU޴yQ9x{*gLew?:(RL̩Zdhs;-c8Jz~&1;Vs SgZA1&.[ChuӉڙm$2gVsͪӑϲEWŵSN%̱GPeOi띮-^YI2YS(I5?kϯDݟ~ȳEaʭPۛѺi<)XPp7&<}NUGZvB(Pܕ&&Gujf$.Hz#Ų]4}tɝǚ>&ܹceX"̙.R'R!Gó%1ˡ<'*m5l׈;׸X3qG[%pAƔ mm{RkU!fj|DJ-;ܾuΪP'*}J1?l lܼ(YFqj1 7Z4("۞?ň uS}4/[ >H (~KQ,}|#SޢKuL'Y[2"1DhbWs@C` d( n4q{ p"n[/8Q$EČo+G%&_hVԼ\Q p6[ *[R6nŨD)qwոJN6jpGHc8y&EP3 lu,)Cؿn ƒ!1!?5_d%{(^Uf M< QA9cFtJF(/GJ!"ԮKHʂvÄjn^trQe2p$^}r ɕLk)]/%"zcG2c#LԏOCd^} b 8[E L{yR~Q:uBMD'l}.Df4;!"~fp q^ɣ,.Vڶɐ0LCXW c6ZJ]7U$B]b,`knz~@`厀Yd =C (y+=µD,\+OGWy~_,x endstream endobj 35 0 obj 5076 endobj 37 0 obj <> stream x\K,nޟ_1@O*zg]8!< @&?%K^9Ue[oKU?oۖ Gxo7_?/o̻{Kɿ׷6oƾ_O|>qsۣy4<_<}9.< \M,8E%^W9Z=rȝEI::싀LGȹ(S[a:)stJyFv91Vr g.kHnZ±D46TY39ZgS7?G=B4!$kcR#tZ2-n\Qj";וJ6钜 ˜UO 'iHeiVQJj1wն;BM>zѨh2cN%.3VA&~h(ԅkpK493AMaxHa[M * C)wVQ@]̛qGΘit.; }U],G\k/_=_!t{ͅ2ԒVXbظ*N,!:BCr"!_ j"I6*0uD(9wJo$}$"].P'iwz&-oCBTNEktyH+J4 xj!?s2iQ<v0 X^ zACBPXi[sc!BxbWBM"GuVr`9<竰Bĵ}I B3+{>BV(U'>Q׫a,ݏzq}uVh0d|x/|če:-M"@5={2BL;w> ))YZRVM569u[m[V.6cg.6:R~J+.rȪ %`hw{e Vђ\N023-^+/m"CJrk8NTX[n !0NDm-N6[Q`sfUX4ȼ0u琩o 斾O~0[R_v5'/m5S[DDR'~3/F`e⏽LrA{M }XJ+4Zs#^ >tn5L aI\Ab0auWWV: _q$q[w*,Z5WY%cUBڕ]պ?@~z؟T_Zj_RȀ(i^{gΣևzUGB0sPfM׵" 5، h џTVOw%kI2rr%'%4z2'o pTP*B)@=(cXئѳT$|cTs]Ȁom9kpmC;[h^@82Vag-%4@_>?8X@ uy`DOA7ί%jF8`L RT3 sR4&[yMcλC].C#~TrLWoICXu7Z@gޖȾ5F&#%*30{-6|\:"zpM#s *I+:Z ɳ;Y>s(2~52dqi:ˤ^HK %dgQޛ seӓ, =F|ͽmzya4QO4>+vSrlpU^.<)s>tԮ# .GIJ< hvFۘuߢ̡:ZtIr}EVEBc LD YHEݪb#f` rf:1̯Z 5 )"ϙ9}͟0[0,!'ð/Ǎ!Y9)!T(\REfz 65RΤVP?:n$nXrVFwM>JSp>LM!o{4")„=6agub<9q{A&S~lO 𢯎'Y)iFhy4kti9_5z.z"Hbvz9oE09,}n[04n1'M@ڌ64e*MauQ r掩ھ.쌍UfIlw6z[kMO>}uzタ!pk[iWC?K8'"BkYD/|A4yzZEEiz7ihYB+z]Q GX6㲿^G(L7N*輲,3\Tu24U}uDfvdJ@ʓ 2$ _ol8G ^m 9<__dP Eo J}[j7h)8¢^tRL^}SFx-T#ojT)-ӠWj A;Ǐ(3zsO7&fXQT/Ny6P4rv8=!xa2$I(v^pO$86ziDx_HUo]V/$|vxvvYZ)JF7XuǽLtD>6XT 1!eݻ#,˷=Q҈bwdѴ<kzm$qDܶRXŋO_5S>qOyeZWV94>s 'Z (Z%9?`yŨOG 9绉sxa5H~-rE4ؠzaIYT¹g>1! :Q3bN3y߅&]jmyO4>!4Ŷqԋ.+B)Zg΍ @b 3^(\ D@jyZ*󫕃D9 ڀP[M fKl8n߱.sOy|gp[O5Dh  K~@4,woeO5@ܦY{ o`t' p >vu,NH^̊QL,j[V7\ߖ>mտ޳/<04!XmB#VJWtAWyR5΃3a+CI@ endstream endobj 38 0 obj 5312 endobj 40 0 obj <> stream x]Kk%nϧ:` }@Cv TRIW?>]U*?ۋy_=mS8‹}ڽyٟ_OO_oyc^SJ?y2t_m?#j[x5ٿm>ǷۿD^p{/Dž4]ޚ%*7{\w6jvf9M^fp@I}Ϳn ~, >?nωnc| LIJ> #- 0lI2.܁w8"4,?L/_`x_97u#4\zz2"m Zitu@'!G|9l Bm|XL) ;2ր @IlK>`;|{>{>PͶs|^+Q%_&Ʃ>PlqôX@[CQ?QwR#E^OYR:\#aUG*L2Zn˧ ٮ=Z ReibZ9/D[WVmL2Of߳=/W[e%mYj ݙh\"Ϻ+xğҜP!cs'v!*h)KYb0! KG[[5Z/1M1zd#AV ,&E(13ՠG#-DO,bTpBj.3!nZ"reۙ?gq<*)];T[-Xk%xw8EuJMUQ8Q.B:ː˥NUDAMʃ[찺Nxl*L1 kd;܌ ]X6Vh39g˷$>s?"&Dw26(8Mq"b5h`>U&4qbyEl}7TDd""jZ̶frf[qBr/ 4NG]QFc͙ڸډ!}J{D @O{:8dd]JD[Wg0>.lZxaɸ3=X0;1sLuoF6+q[0ˉ]cJUԪ"TȒSt3ku/vȰipQD,D[ ή 8F2>1 MHeD 6re[~3vTضɨo;XX+"GDաt,xgm>i.gn=trCcYHLѫ@K`d[Eˌ4BJx]|4&.晲7f"MŢ)[7UHԑJZegS Ik@/LjʦFDm9E{ vgRXYv@^,luD˙P[9]!Ե(?oT yMʿiԱfivSV#YS.]jW9`8Z귚l6^åՉrِYQ։ObqD΋Ԗr##, vI _(={}׮K qu 4J]pk"' /SGpG- 3m0rpEQw jHDi\6_h$hBVT8`[Ϟ~64;[Jrwz.G.IVwZ#L9K LFmSl(>AG! Z+6iP:o3\<(c=!'^Nh9Smuh>(<:q́6ŏ[vjĝ G 6љaW^sBg\}d[t\f>f]QB*wvVcQUmL\:'vg,]u%\:ubHg /G̢_ -ꂖkDG>p5 P_|GtMS DF] n3`k۪z5}4QZܰrΘy,O8,#JmDШ뢌% YXW+dIE7 X]C@4^{hLͭVST<[AJulg%o\iI`c9 Gzɔ]*稀;ӷ;>0Cʃ]GZafIPA (ɚo6Y 7j8T7GxLZA x5=v*}Q |Xb UDϑ+@@ItL[h K( dZlK*SLO4Bv5 b!O6rWE]e6}G<# ~Z>d^TGq) tlXsSGfC18s騳.rI+rIHeAQ7,ބaRPҔuJ%S0.Y]G^Q:O Rڏt:f14Pư3~1`Tz:,3~N\mӮ=6th{ۇ$YJǧ@ 3G=Rɏzxcljr+>K26xg \Y:3~3퉩Ǫuge1W xLՎq˯B @A!]]23SYMEaӏ No爍74A.뀀HOEGF:kKȓ"ODioetD/G&Tq" HF!b%TZ'W Rӫ+K3sC_}|hX!}T@%g*>ѭOH*rT“TB.VIVԠWᢱf^70̍Y 1m*%=)8wЫJu|VlvGaz;TVה5DęnqC{5O.uEyH'Utg,fAMzGRv@~J~hK8< ,L#XQ0Tk.L/Yw9G:8\bfsd(ls#u :!U #V/PLw,]7P3S jymf-@1Es_UJ =o Q톻Z ͙^Gm6sRQ{RO_3iP+KYF (? 8<ۏգ|eOg%Y,[.ޏc-9c3K&k< [V)NKn]6@_7O0'~憯Ŭ%lzf{ ',:Җ' QcG&|/H˝ʱJtXflL[+ԇʫg!U_9$O!&βـ?4J#ֱ=ߠ+H&;X {;HCb U endstream endobj 41 0 obj 6074 endobj 43 0 obj <> stream x:w# QzC<ԅ(w'RX[ [!áԨB!Zgw8 8۩BGkIUj!3R /pxh.{/P59}4kk$j~ݢF{ @AH $ôk Z492Ω(#yj =HŧzAe{CFt[[?.,Q 0:"R30*ϩ(f'Ȳۭ3dA`-$b((̉ H-%oS6 ==(=ؑ{|+iT/"ˌ5oP ΄ "H i]E}*tᨶ%ӑW$'TA ցw9Es[O^ d~x#>>~k! <<6-.;FIh b5Њ@G{.TmH܌05Q^T@$ܛ4Cp= '3ӵb 6sVիDaU n4D9[xL-- B| od-r2ߎ?ތn@7!IR~p(j ٮ@29F&fۙ4UJ)ꑴ2đ^b<crAmvbpjg\M.-4 *B&˘Jd(zV*)znH=';HBe>l̂AIܣA+NC 蝅=1057jt&Fcr8N=[6t4Ee E,D#}(LӖV|gi' M_&/%'.'"xhijܨ^ÓPhLhT=d9Jn'~ EiN~#\&PGC%\`+Q'+"#-O^!b?I9P ]vۋNeb5kN9Y;#oFtj2 BA01nS:BA'ʟ`Tp+sp&%^\wBrbͼLU޺ !-1rݣn^k7E'q]gc Rgc D  7̨ǰq]N5q밶tLlt$F0! ڼi>O͆0B7NxT&.z6MQU@qN=N)Ov"c'کR $ Ɛcd(H\.`!p #0<{G ~i?QK} '~MIT:[c&6o KyJZC%Fc1^8|%bOsEH8YrԨ^j Flz3/%%| ,4\\ k`"˾2L?icf5K&VgG"=XFxA$2gp80O{bٗ`S)Q&Aq^*@ܧm(q(ψFҘ/{JshZbn~3H(dGѪhL+v(Ӗ({`IF :(aNk"=j[6 W{(hYm|$7FE։">OȪKIǼIv.@DpYSƽNҜ"bpX,[4e" L;o`S\+Ynveɝ݉$] ?c9*j5G/~y Bi .8ᎬplAr,Xtq@ 1 8@UugĮBYi]:E$;l0\ʧs-l9^ZXl`ZAlƎdzs&Qh`2X0sAPX1 $.kvT l;P`Gpȥ3U鴧oPt mˢvHK^ 9mF_̖a?K78A thkq}/qTW8;ZO}n-^Nة~,B/X\|jksW ͫ"ulg E;g-I: ) o]L\|7{׃]v*U72]ZOQrw]v 5zT:L{L e4?[ŧIR5-]ry8J[&zD,+tb%Tv7.*c6Us/,]?1w,Z&Ǚތ.]8~tt\ִ% 3gŇ/ۆY$=gN&ͦYnc>ᛎBX$) =Wz,¥H'?g#I B_ݑusP>YfN<<cFgYN ?|{ybG K`0͚ >b6;M#XI'>>}1=}K3lL9{\ϩ HV7]O5msv?ekbb+\Da:|.L((fO(';}|KcMgCO>XB6N;8RW̥,2j\x8&r$rIB-~弯q&waZ]ǯ=Y91QߔtHFmqvI7u ?qA<0^E4r_݊D_ es cTN>oOFۇM|u7E%ŝELpB z|~MoE[Pd EIzB#rp̠WT%6QH` rh;9i UEez2ucU:U':GKo' -1 Y aeB=(6my#pGMu݀I<9_HAhBS8AgM8?n@eRO,& r~fM |։*+s ]=Zwv/ooBy.X_*l,Ȕ6EP]w4 VZ [Wj0 spho~/6vuNl-Cos^OVGA߶7F1/-I? p3>[^D#mm(l-Vތ^N[P,a~ ai(g/Q.1K+z/$[p?(9=bxbtyF b6 zglo`qz{So8EO JŠiR.F.!ʇ ߥKj7f:ΥE lLW"4pn\jb:}X-`ހH2UwN;E..O6"ny)u6tk!fq{/a?_Q!{8q (;^\(/w}>C^u3]+_y:,_Zf͍Cf.Ȃ{pJ2DIy/fc#6 +pRJ@s;s|?9.܍"o\"u\;}kf.0K ?Py?sIg| endstream endobj 44 0 obj 5089 endobj 46 0 obj <> stream xK$b΁U04rXr $XlI~taaږeYoɵ=~Oiy_wOoޘg'cŤ|ǧ#Obkx1_l0}/e Ktykޯ >@1Seg8u؀]͚Z82S4yź[FeWWY3|^ c| ǯI> 3-= yN gLP2.q"h0u@q\j;s87_:U.G(|c-&hR)̆_~a6#GrGö-ә60]\ʀ2bB}@7o\Yw OO61^,^coMAq D)^MmkP4̍ݐ:7&,.eeu!o)w;StH ᳢P0)aGT6<< 2H!rzD"N@KaHAsFp w$GM!*I~avJ!ULԈv{yRژdM|8O\Pn8ʲi>((?C.ԐR̆Ì$Opl`l8ưg|4{[oM62=xIh K5VڑD%#m -+Vgh9X9rϽsmP&hzD2a)\b"3" 7E3ЋxE?U~{Nk%r|I81(!ym$dJuD}SP{e۶q0s.yֻ:h튿Jl7=qd'5Jj_Rlsw. A׺N#u9h3# F)S A6TRwZ Ƅc&k91ۂ$` n0S\(T)@4,LDGY ߢn]S"*SͪW_|sxdʅ^):XՂk[,Ι mY&xVP@#. G[IMy[zl `|+2u4RpfFTf[9Mi()^0BJ%zN IC>G6=".ty-lb{@8kp:Ra-$^HZ,yÞpFW٨*Q__HmOV Xl;&0V -S `ܰkf)v՛a ~ɨ2O'gO('6ʖx #K$JAΓGZ#~^hI8ƬlLHD2ձ*!2 t/ٳEzh`ؾTg8!'_Aht@hkF,NEB(nS f":hVM;vl#%uHZo@$質P.AJg[(ere& J=z7 ^DP~8@QhF瀃EanR+t%4,'8eGn- M"V6IsO4Ge^` Oи(y4EF0T&ٽ*M'%`۪ºEOۨmblH*K'![v֍!Г2p~&67qÎjT2ݮj+y4QomjSKS'DƎ& b| I&Oy#H\G֔H(g$O#3D {+'C!7k񐥧 &DZbduxD C'L~C 2,W*Ɏ\y`O@M;T2`Oƚ0ORPQ%hޥݷor p`AN%$꽘.An^q[`zG5Ԃ(?Ғ4mӔ\%5z|.oYC\բĕ-bF<8d?K%`8 .Dc*c/p T3S0@Pjʹ(vDdznVkkV_p2џ.>{iɂXצI!΍Ūd`G XjjNx9FܘR.QáfHx*1!C2R5kqsqֽ w5W,RW3^c5ǚc)[!P=б15譽fDc& $W0A$QLqȱlvʈj;trY`}{3TtL[{N{QFtYU׊c'"Rk2HD'gS5 1Hh+-/s2,TT/Azd@"ƃm\fUTc:1W2=tIGղYBn ;/Jt2\b1&[&*ȢEY\Q׉|1(r\i50`ϞFm.l xBLȺrh3cRpVHTwК6Dߚ@ .5DƫoDv!_v"+9du٘zZ\J |DJͬ9 Έ*mEal_I= /)]ίLKqŵ2k%ݍbl4q3636=QrI|@zcLi|eidNZx@X~Dž;>*QO ;- ۪ >csQ 1^}nw(? j @yf?0XUʊyŔQ @vIG?66?MŰމaXSY.9lVTvA%+QGO3L9iP\8tqKURhjׅ/v \bfq;rcXWP)|ljI􋛶WNo}ՠ#';e?p`NF!ջHF䇫&(TU1Ct\ /9ee߿O&|%֗*2 1l,:pziNV:焗E@o_SJ[795AC BloO(~1zQBv*8ש&(xM!hU=\IZޅC!& "zxtjS yڳ 7k/l2S 8#WN^ 9#gư[@e7GþbC??f߄vo.$}"LX]&[ KT' 2B{$. jc}6SBGI.@6:.h6ptyCp4=U< 5)KnRp8#vV/:?ƛ߬ח jo0nA9\c+OD,k#u@ g{GެY*l]ݡ2) * XV"]w~e+ 4Nȕ)C}qr߆Aܐ{SwiĹh@8+ԗmƅ8gR]w{Vw\_cXt%,|o1kl݋1uqr1^=89uN/|U-2}yNkF k ,,iws؉}-:uƥ?g}N];n{,}DtSO4;}ꈣ(k\(2r$ۯ%3P*)XWq$e$~؎LXv)@p uڲ" )/>BhhkJYz˱}H %ްPDbk~١sky~ҏm+|'+_ endstream endobj 47 0 obj 4966 endobj 49 0 obj <> stream xɊ$>_QgC3Lh o߼ߡ"$ŒS5 td")Kۋۿ/e#~˿]߿}yq_.2c/j?}~a|ˑ'x5-v~_0]<n׼r^HYf6s3UF9aj5qdڧhu7[u7Ï7We6vM4?5x/z֞30cҋ@+ϩ6aH;6@#g"MT|8&0s8}#(*]D;/!r8!A;-xD8,KR$\̆u2 AtlaG%>3Kۖ|O\Ǒ,x)o`4ǿvh'0:Bd( pɬcR/~oQά ϛJa$qu'vTrӓ%p T\1N:^%>8iH0 0}fPDT-iy(%mȊfSwGT2DZKGSH mT*^Gب~bpT7MM^J%וg583=aXhabIS(561_*p珄V\vʻ)f]Gye6ݻ qJAU!tmr"l{Cߚܗ6v; ZceGcqX?I+  fgfv ' 6B`J=ȑJH\( …zw`dq4*SzfG&ͩP=NKS$\[*`\k}f+<6݀l;P͵7\C}Gh%¸+:ZZG fF*o_ ZNk3ØVBO/Dޤ`L4r;K2Y1m>r i^HxG8?ShS[6?DF~g#\(1[M]27?00&V]ɳb8,1]s_1Fsq]jN1wm߾s+N[[ KɑS[<%6rǘ*j?$ ͳ"& _8QV'̀cU*~^pcĂkK=l.qHR g{1GC82XTF*| ! 6 ]֝DA0cjX32js-+hA#{]ȓ!j,Q0FnO)w,ف {BSe_J sSk p5՛61!5GG~]-a,/Ȱt[˷PuSSQ^Io:xrhd~"m6S-3F1 yDM3v{ӉzLV;~{6b4JT/8a z>FnW: Ca&5‘q pU8/P,XVM-*#rr<,R0 DN햪-]vݧv'Jif w qi]-0m^i[AړuW }\S*;˜Q1O7 ?Gg;(ҩ~N//'2g0c[f~jL,cz\"Ҙr/Q=&Eiĸ|11e?ɞV[bTht:;ʤPG-l 2 c;-TEH_Ŋ?E,N?KlV6mL1b~;a*?ݑ &lcd +H+`8im߻<#÷t*!'r'&kCF$HS2׳,9~pndjS&dv0A֫fUI\m)hSS?"8L%c+pkD&R5Ԗ4TL=N<= \iS}CTUQdb>3IW"z7}oeW6f^ĽZSӄL=kCV&Q$zifRyQ%AD@!h7ȷ V-a#tO*M"oagHtddUJx66( 5;^36V7ڛ^=H_T6XQ'>7\Sv9jsR fy+ƚI. u})BK㞎Ia QBg.omjw_o = <̕d^xUXnP<JS? SbJtVA[*d~̥ytl^gO|@s,'X6ecӋDY\eVFŨzDWG1:a|K}wѭN%"-J_z= ?ѻ2 |ˣYSiQ81'L> 6qӢ-{׊ g~lx<*cmR*C*kNc4؏Q: }OxQr炗vi% s,f Ҹ),^R8\N3%tޘhX'ƆZ ̍"H%LrYUQEMPeB:_dqdӮ ]]Ť oŎsCJ~U8VGSD{.aRzNqкePs<Xoc0DjK,B;u(1M~mq$z^f'~Z<% Uգ5# l9WjRj9Hj岬axm7+D!]ݬO% f:v=Ic5j,$}2I_ (ԥQ-'Gs UT\<IJ~,a[6olWې=lŻMnTI.@EdvĆlfTϙ#K_fXtFjIY{7*úv0hk'F*.U JSFs(,IﯘYWX@"sjBݓ/8O䨤x2;_ ̳rREZ3;.C6}\꼅ݲbb>t .Ac8B_LzY9QG}AORr*vï_9+tҀzpaΎj橩a*4 !/X[uoS4_hϕ;Ի6W*چ.d%.2휆]2ݡ*Njc z],ahY_5Ga!=B}wpfxB VCw!yq55̫g|LÚvQ] 7`ylidMeHB9c}!'qZXtDT|BW4Sbƶ G?6zY\gz-ҾhջDo ;ƃɥ"Q0 >y񮼁Uqy t2>;#tZDn86<\6] zO#J}M,"Wc=P) =պ3 yayIUuO1]^!9󾲂e' 9lD˪콫% aF ܩm zS)֡cE߀g%/4B .ٖRxvE[#'2oNT-{:itˑˋSj5 y1qo߳x1싙"Vp|[ =?pJ4Yt_Ԅb}Lf,z՘ĞX9`?m-ZSD#b9UxV  D9QtҲ.y6' m` n_>GdF7VmHcky[rGDEϢꍾz9(vaϯ<}ߤѺ ?E YfKfMrwHl8+B7I :9HRsԨX#ӲuGNGuxF)bD0rSS1:5i(OF!‹ā䉜 k^o9TAt6!DE]Q:IWiD u+`CWi3P`ifh|*-m+S׻ sn#EM1$w2H "}GA&4ƗzI[?g'Y:;\+x˪VUN.08q-{nU+w2 s ?^ɰ`h%ڈoX\"E{J0r>v> e{eՎM?8)ծ"/B(X7~\V_DH]֦*xYҤ5vmn)_\#IҲ }:^ (oj~Ppe`6D:T͢}O@U~4 b^Q֌W5v#IduAؘI. u'`f8rpE'| y> nj]l5nLWHH7J/z\bAV땵&!^lnc{bKL&dY!3,Xu`bʛP;/v)_~ul˦KU0t'PqЎNIJ*Y"yf&DJ.;߱uσۺPwʱT+*9~ͤW0{) &X![ H?`?^ endstream endobj 50 0 obj 4932 endobj 52 0 obj <> stream x=K$=u3"HȪ:maffaaf.ײeIH?dYoɎݼ?ߖ%} {xo7ۿ]տ|7c~ìןǟk~}S_f_/ܮr??yz},zI}Mu85E(W[LX:Wlvf654c͔KcW|O;1 |~\/+6c- ?I =&e}a16Y=: d,̝(_q"|i<|Cy`z9&v+̕&e4qK:/z`3Ͷ9!1msb$Ix\|.Qv٘k{1$nkm} ^^5w7|~/Q l Qzq (I{}Z>}UATq3 xiVC@]6_HHRqxgB׾[02zpLVA1F+Ci1w2R ,,ؐ}*Oؑ SѶW*e)  WJ<58 ucFhn#1W0a:%W$Kӓ/nL蕅gj;蹾D>=LkLۛ%Od?2cB|{KBQ(>ՙI% A~v*_~e/Y1,_b.pɬqGVPF--KyN]MEG#atKۖhi$:SBly:$Cz|ʡnuRrS; C~1ǻݶM)Rߌ챿Ƙӭ%\ P k孵 ۧIOPԯ kn V "Hbfݳ8nA>\Zx$Ҳpq[Im-x3|FB *W缙 !/896R+!z4S)'IC[aL?1FfQ AֵG 4ߟ̫~wKKIaQ>'Cs<0:22YKIXeGBRs2 eXJO˸'cjP_H3}4lC}&JV6N<Êr-$o_ )ԙSzs>q}enTuҵ41{-Ru'Y IOF%fEVvH?X&::I#ڹSK=pOE}nY/W'5zh<)cI"cNvUxے _H|^Pj'i+3`8>kBX |!UUǤ1'{8.yg*S(`0>}UK҉]0r!\IU\,!d20'Nq1-Vd]3O`2&([qcUS=JD33FhÛZS鐯O.A!ٯPd *>*$SWÐigl9yJI%9&O4rqk3,a; J wݞZ6B¶݋!yY), 8 (g5uRR7RQbtu j񈏨bT hvsԀ:hU pFh<0V"[Em]JY@pu]Xו 0XKM*sFI\i'g:~rxdy~k%M{myJ#di+~.@_ /cj, bnՏPg"ۡ|].%]7 '& X㏕9k;T#³ H5 qGOO]fxAlasħkV3i+v`kvNlDl?Wx_X]xKEHo?ol/5jY0{,i6aH 3NV ~#E%< $RXj5R_$1#[AqL @4 ֶlMub$g9"&nAaPV#6tJu|> L{XI d,a!eon=YJ`T (a6!Zw 9 :v.+F[T=R(Ƶ!N0뙭|PRP!eMĆ jr\1L05Q+%Cݑ qV/nO (7?EZN4ձFgPQBUb{Fpwa,1^p"76Y1p@&l<!E]zURU'QCmSYvS5Rux.,bQ A7:m㳼@N FWrXYUmM+/Fif$=;=G\^g2G1Pͺv,[KzBB얙1EL;'+L0}"o}1҂ὁiY!m2SgA󀰱pS7A10Z%߬U^ۨD[?(DTRMꡣ#Y^aPL΋BDiqSlܧS6>CJ88+_Js)lA2q˵`C#l|&M#mR" KPāM1Gwon6Z^ҩ "Җ bc?oF;dOQ Iptby'OlHz]H=JJU!)olcuB=e^=dt {3 3A8KF"Y3RH `@%̩,{*x"ef*/1'`D Cf {߁%-?mic!Yj|Pɚd7/c őC@DzARʤ֓x }Xc2cb3uiOʼn|r:;;06ȩ hn[F/;ѝ.е颾ӻq?9TC}=T+Rl+`6ȗzRr{4v)ď4?(s֑JآD;Twz"ithyە4hH7BAqjQ{ONR/{g'xHIg8FTS8<-}%= r>'n<}މDN#2k*D~b9jJB))DMŤ \h}H J(!*?PmıV$kҲ/ eD]M}d#; *JehBHIgJ W'x cRvJ3CX#ד2\t5[ ]kЍ"90JFBHzekSx {vb(ti%OO-C +"t(FAmMqt! ep{;~χ~Psߙ>AnzԼiWTYUŀCIZͽDQ@ne(\f%](yCDsq˦nXi2ɚG󄵽?gOk3.ܔ2z IEAUBvAbs;LY(_+2B3g]ǜjr]@?Ohw9ݵ"LtAK,+9|iDs"V5%oSj/9"6b]! =gTY@.Sika',2 v{+w UnknWQ:=2MyWnp߼@)^A6Xg2Z[{/m}~" |>d,΅v)( T#dduU5^=M xȓТaC>1,jGW@`%'L+ɷ1WDpXfxغ,O`U5&9^tpL! b&C&7Qs1D6*}%]&̌StS\jQ-i6 yH^c)(EWkFy}6kT2*Ut}:,jHqE~ɯWzϠ@)jy\r3 SÈMC=8Lu- |PP4]”v_@Vb?7[#%0mN"3z޷]8>IM< 1̣)K3GM WUF8Ԕ]}pl}eaQ ha8bʀ;_++n~iH a;a] endstream endobj 53 0 obj 6574 endobj 55 0 obj <> stream x]Ɋ,;߯uCdfwH"E .Q6-L6hW\L&=We{pW{_^^Ƽ{˷y1t_~p#7fſu>#s~?޶p>Boբ_WU{Zg6jvf59MfDA-ū>;]3|^`j͟| pƯ雼&Z,$t[z 6٦-: d,]($q("\4.y~&bP0m}f-u/{Cߣfֳ_":V`"jW)fsf3mͿeWO]̰U f7ߤB>ӂ R}vWjwz*& }'Y ZibgUBըyPZ}KxR& 1Y(;`mxzSk {Jث{(줚ֽy;u]o>ZMkPS jwR k4QE=9L':QU 9sT:82ܛ-SMT[|җt,3֝xpS?w)-̀ DSVz[8eЯhmcڱ70ȷQKtsZ.Q˴~("5ߔԐ1ϩsg!XBN6"\N\@hyPǻʪj|Kh-p!ڂڔCP*֯ '%%ePoe| ?ZB7! 9Ze4;NrosfjiM BpKܫt ){Qʸ"fpl7حF/~ \nUFYЃvn[QBns%wBT~+cu6Slق*W'mC R Hkbo` 2,7 ژb^Qz]%W8ѵ/M!aza'XhmR{kvnՖ1J+ynL٣v "{bv=.q6{ҼC7"b @A'g8S 6 &4g,#ƒ=^VS<s8>mS fhK(ʚUvbc';3 4ï+^KG,] 7\wv e؊-%Q$Z@b'$Z yoL0Qqcps"#]'̇Q>5:$ RcЩ` ,BP qaη5F+$Nh7U)8"L ?t4$b7hD4eb߮HbɀX }+Q4 ,rj&u0MF5+G"Mֶ4ERkg|i8.{ wl ׁD.2G] 2`4z$葋 pTH, * #h\ebxGJ4vg vlL.v3m2.H!(W QOS@ÖE\h]…uØ8[pi .9j `R}MqކRoE.H y˓QG6V7aK3о܌ T[dX1.PO>C (n@1X=sgrbmgmj2҇DJrF_ΣwR?#?ADfx< OG+Y~ߧV]cSRNⱼcc9P𮃾'<*a+VlHNƴ)N-GȕwȆ9tkE:3벷1+Qo'7SGk ev C!q?]e9U*b]biXt9b";"ljUZiAuE(];ϱ_ bV< {aZ0* e=-ܱe6iͦ\ _\# gJv"C};}ZMxKzDa0ZXxVm2LצA{+G,nh;֩,|g XC [5`wΪ3ȸ:W% 2w@1"ƾ+ =0b;Jk˼\q=~+n^(ߣkEޅ[R58,٧8[| /s^vL`=V A`mUZX5 O{Eo`CPX.&<. 4.=.CST-Y| M٤&c{Obc<& G$vBNf;ЄJvuuԽk !E9r|'RνNbSc39_YH;Xn;vۅ}6; .k0i1=0_O,yfn=rh:(!1Y;V).ɖƒЮڲ6tk"Y~Kup 1*@wy3ߘWc&ipvKYTʧDj(zztS}qRq5'Hv8%1V,g n+$$o=Bū0xG-XJ2TCou' Zw Ȯsiyh= "ndP~'?*Hy!kNu> vZhdf" d %$)ؿk触=zoXȷ2fAXLJA^llO7'ў6CePmhQjb+UvuP;*QsQP6 *&mR)=哝C黖spw*:JÚ#"(e=Bcg4N[JB߱n(8ip<5Mx{EB5UG1ԾNBy~}d+gz8zᴙ w Ȋ*Oȏ`u;";Dceִn:ս63= togq\E6gO,eخIdeqʣ"T9 bR,=jb B5-{}>歫2}{,؜euX؜)5oH%㜥q{69Rs*಻GhMi&;seBU0ocR9g]*/Fo:k%}θ3r;pwUǁQ`.(f#aҔ<%v$<v7jEr]dkf 唱W?q'N9uVe 79)0B>!U8Q/5`Zv`Ldcˣ;Þy oXZ:-}Haz;Yy'3#&xx6Yaz $ Uw43Ljotˍ}a2ȝ,Tv^"lff:}(&-˘lINO7"!"pDr8#i.?[HKյiU,[N<82At!gHD>X2'Ơ.Z|7]-މ$;l|VagjI9|bC#|/ׁn|- Ϲo,)l9Mқqh8ia@;Xa Z#ީ3qK 77^v*XmVF3J݂7 1[Ǒ.A3QI](Y? }^EוoPmAҶOPTm Nvbl& L셒CSaL; R=U{oP ldE`n/5!=$lDspE8Y5X86dR{bZ2Mt\R=n߁/L";}OAyV w۝+.{8 6GAѩjiMoP̼͐fH$7ȳ(-E.@L|EM?WK)u-KW;Qa;iUem8ض[BDI3j}5~m[DayL}%0:sA0wd.=HmSeTFe6YٲQS8(/*rpnV%W'-YFg']-g֡H,xTxR7ѻPah,]W|̓9g,oXZxChVEXhԞh/.Mk&m/Bjq͌ΆYǣHogIߌ2;-sغ)).bUCMTAX8T`pYD,GE?pj7ڙ_Ax'|*[}HI:9mZqq&KDn$NqQ ynݲoh9p6;:D}[αy:86ےϏ bA]4 ~\@؆Y9;w~\t;|)dĽOQWy/dϞx[^'/a+S)c*U v eW,|(E7qO4%fgI2t[3<>Y)*Y.ciwZ-JTD.3XC{j0HǸ#/7-uJʞ P`thH"FkF\zy8 ?ZaY>)jRtPgp;ƝѢZBG}tbC}O8o%Ǻ~S+!,_UP֬l+} 0{x1teMly?H$TPH`aH8'fa&\)_j:R[ޜI/s/?/UU픟¨B/ԃ sTwy7(ݠY?Z|Qfl|,V.)0=\ɯzdֵX?h?Vۋ>/>f +z5`Zy}_\WynHTvB@ endstream endobj 56 0 obj 6113 endobj 58 0 obj <> stream x=Ɋ$;<7dkCan sx̭{e~d2-)twI6yO~x8ʷp'yxyr)yO`y6o?>~|ϧ [x6?[~>Dޗ¿=X&zێ i57۠ȱPe \ck{X[˜g}W3({Px|Ÿ?scj5Yr/ׯ4+])<0b;ғ_@3̱Qa$ca Fp@Q3 xt|8&s0s"ukTQTzz7 ,m Rѥ)́\ve_z*G]YYkg^hlTk߾]T͆p~^I0*EFB [h+l ,},fjOl]NFK0ƫ^* 8CE7OGN1}6`TiF@h|(BiaDL4N|#pT7ʝWO_쑖2SHoh@Gw Mq] Y4cUxR/Bz{䲑̈kczmPōP׏ZFW4A|2Df)jdIc ex۵w G[I0¥X6Uq!U@Yk¦}Hmemh- Il71O0F1Âv?l& mߝf2@'ĭ`Ɔm󺺛GBIjz)mxJJǬBƥR)A6 0elJkLxt킰B{J+*ob`eusR͞~Ek'gw}icV6"^qjiU:~mP@mf?;{U{m[%ޗ>D58hnYOտvZm7Q V\:o.5#6ҳQcG Y8KE HgBS'ui0Q{&uN}a4`2*`fP2&-XUgZs҄R'[YS 3:v:nF*UJFMW2vOlM@5_9!^*?1ֱrdoB~>bɨ3ЄbjO58ՀȘC$8m p9BZP&2$SZj0;?8lW3DC-8 Eε2W^t_v($]}%OSdEX fϴ_=|7 &qIl1Zj=> Z ?' ٫q$T>98 kԸ`&^e8)?Ldpu7poHy}(q)M-_6EF8\,b0AG8O\fwjYYG!Zl (Ps2F:[9\a `S2fA3UZ=6+;X {(bGLwyoXȘquNPH,l]KzWeq} u DNUv"Գ pXd::A^ذHY=1G=wK1q @2p#AȮC{43$Si /*8{%:U2U rLD=A0AWt!IWyۗ,E8p֌\wV 8knL~Yfl5MLH_;DNw7xiw,zBxF4V}^ʹ21ƌ_W˕|<@Q0s \lj`ވlUKnS3'X6!Ϲ?NƖqmȊ/_܇pҪ#eGE2eȇIX@x7NlcR8.r8W)&..R9V;)W']-DS \pE -2cMǦK?Ҧu 3 oʰY(1r_E[b'OuI|;ªb[ ܙЮnd[Ɨ.z?Dw*o+;DY|tSGNSP eL8cc EE2W4Q"O_TuPl8 (W@. RU飱ÇOTl$MIVbͯ|yZY>.JV&Vs[ V)?!0ͱDbqG\#Y%2Kql/ZCm0h)$v 0+ƉP+}-֗s(y|k!JC6CqMF]]*=տFPllfp^V~R1lT FxeϺ=E /mbϙRCW4*< 0.o]A۬)F (wCMWOwe=n޻j$,t?|S(RYߤCr`rc{(Srq -*URNhBsD5+zQE(Cx4i \Κ &DA<ړc~\#08W=|!Lo)ɏļ&$4.ݒ?N"SϮz<=F RҰLQ{9@)TE abOEL$Å$\Re${žb,&R.J2\ [YZDبx?3tGYgmf[E1y5&bc;x$yu[6qՆMzV̢PtSTp(T2"-̱nNSgڥ]ሊ:Uc?.YoW}/ec֜YY7EEo*mBhioFOh3?Dc*ub6E! M[*fʤ>2fWaccwo#yI1CbzՋ$̜aq~v#FmZxMe^zыv&K6e *sSsaAȸ^֛Tx sJd"DZCk,2^h6::Լ羵azX.9iyݜ39=JR:H.k,9XKx)JnS~g-q %=;Cs}LɾU뺡"Hpl3Z ;BCcߔtX3ȻR #ļ謪=+79*ǷoSp>/7Mc\ǦMg'|e_tݫGd:敤IFE(VBYўi x8dИTVy!wDX=36o |x- 3sO;, II3Ơt9=pl?.pYe 濍81[2+ϫ{*L=dy1F!EZa囧=X =s|!OίlMGMu71 W7%R.V{SAK8"lMa]WG2ui*雳pZ39sA/7, H_A"rIE o|f+HKςGZ\}\Dm¨5F$!p]xC)~ a?Y*AciA\곽탑cڛPCopŠ +P3,j(L{%0h>{8zF(V.չ߆H6ҝAzJ֞)`> stream x\I$;ׯ@vwH"8̭`Eߦg]Lfi񈨡yP/%lloo?lW8›}ٽy_ˏơ{Iɿc_~Iǟ~>yw_»9.\/U~~\yG z5Otyk. ~cʸ[8u؀]͚Z82S4yź[&}}?l[~`kg{<͍.+Y&F,(t[z a97٦#2;L#XXpR>pxY3`~9&s#1Z8'_y A>&h^R9^̆)k}) m& $"W ( ̪q.s8FʤHH/э%F^4b +SWovRU{6 UM-Mdت'`FsxsLh ɤE]HdU9je{6|𙺎G8i* :|:F(HI EsVL4MVT~ڵ[UwݾۈTh,)4N*b۸`YÝ(COʼnO=34) Y_0t1Kbc:y̅fWaL˘a3%fhHL|&{4U>k B:WPnAC\;!=_AfXZDYh0lӵaM52fyp4߬׆4Y!h–/X ђ bg6R&OW j5bcr'to(8ɀ%;03|D.'TD)FRNx_쯆2IH}CD旁=SOvBD,^f'<[o )"zOB¿ɤ3\)*q^ANj qXHI@iIbĖQ^pʫ9i#gY{%݈~WX[g1|.PW9?\P1S2&xsN"=G"h,Q|Gc' wyp`9͢fJ1՞BRRr a#tN=Ǭ2FAPJzEI(Mފ :%&`mZ2-,ȺvI;rk*I4OWI9_lkH|8nŶ̘jhHb@eh~j3Fc/R͹bGxDjq:uD!C9X|a / g?Z#Wi2q4vC*+y\<ڈ\kD1aYm2XF*6]2һ->Em TUXJ՚iyLO?Ӛ=v#K./ S3 fj*)WX$z$!1m=ع0ʋD\[7lMuHc'C p]d~,GU\Nb/i΄V|Tv;MPZTcYY.E;YH:vӁ>WE1%ꗼ%ٮ9͎.:LMDNLmL&m%86tpG fTr7$FN*+F:.#8L4n{8+Ux~TԈ.=e'2LJVȢ7Qaj|~f (:Vuh )"ap#2_s[F t*h"qoXNOMDgfkv{èwMQOȒ8"=m/aZk>@]:E^ZXE UnHUkeAQ)xP͚2bJ![ɷ{֪VNb+U"k}jh6FUjY=SޖPME5RMqV>Ǧíəv_Za2_<8CLndiLBNݻ(Hh[:ߛGkk-pTR&j;'C0qR9Nn\Zt@4)%Jd98s]Pۖy͊*2M~)c^p Ƽe)D'qĶei R6]N؎f 8WdOG"cG>i`.lLxQn/ۭo)WE]D4)]p?ZUՑQא"TBJ45i5>2Ő.e]-;J[ 7t}vw6oom1YdHK3ZqwG3DvAt+VrBN.z%A{ OMԯuN0MtjQ1>>]ꮺڪ f+R޵L1lGܝ L,ե ~ ݩ`<;Xiut}:BcFgzxBst-LL%7a3њ h\[F@n'#SMrZzgUe,QEؽggZ3n>{$w\~g&㙺.*I{Alz(tt,H'Hˇ g8=QfC ij]?p%rcU̪R4EG޴&6T3zM,yO8x|dSEcc6ϩ!%7¡])M}9)Z%>Oס1?"1Ge)R%y8l'VwAT0'}R(}D_uKI:0^Vce7#[TKvs$BBy3p8¯('=GIapǷMřmGA4!׽GxrI5 BdDhAo-eQ_:'j/ z)q *TN( ÷J? Y{#Obbjx>5H ţ :/?7<ʙLl(vMxC4d{t-^|-? "R}'|Q vS(\ݤ@~KRZՙ#(O b*K8S6k>!J=n/s&ܰ<N&(}eFR!ʹ|5θLje,e>j\fb?tAs'~v-ֵn;{<l7p\QIT?aj2 V4]1?BNbӰ whFզC~V\b6nix 5xrģP˫UpT@tMl)'cIsg r\zoPI@źRto#5k1Uҁh`|\\;'ku+mDFӑHec43u_RmSw&ʅ#v&D/lA}zRCx0|V`|;ZP_/N >ViMt}4thobD 4GNO~~{E+ V*ܡ4jB߶֛Iw \S#JyqBn|+BJtfo[yCQǷEE:MC-JZYA]- x5!״s8(0:,hyv| 3wxOόAs"߬{5f4%u{X\NyNvbo0 aq٣~׺ H\`zC9J{r@ɿ&$^~YR#'-c|FE21u<!FqF"֚xpa)\a3錡Jio;7:@!IK"g< >SQ/V^? XMlو/a#{a'FEm'ͿXOq} E\^(? vUt11kWo!'V/ dhZ&xm݇~4=|]"T OvRZlgtThإRPfi5ydt>\:{b]őM}`A~Z*9זG-$5ލκ},g?p*$(~}UJC;,+X6P+r*>|ynI_ߎq endstream endobj 62 0 obj 5175 endobj 64 0 obj <> stream x<ˊ,v32 6nPWV{pNvfJSOӖ_e?Og߯xO1+`sLHt3ʷ#- 8D 3oG,=݀/+f^!GZ,SsѴ)&S(,QVlNDLlN$$Al{$q>Cxo5(29Mخ v2b!-,_Vo]o6{&YSJ:VI#2eM@qML=:D$8) MZiHM|vIK#_ʸ73&uJ~93) Nbfm~ut@!$KȒE/Rv[dwsup)zm$p^ @ؒp%) 2A+ft]G -3'wDޕ@HgJB蝿W JZ5lن†ftzv1 /)x_y'?v+k:>/LU,1Fq8]l6Mzgy|U7Cd6 }-xp$ @_TmLN6С%-QcgRb`ЯBy%c覾}jP,sPYG:?  ]|[<p{R UcAChy-^¯ c ?zQSjDw%*9eXNIwڄH(Ike`^lD3mv4,$ DJ$핫ltflX}rз{Ո-JI#`X|gYӣjOL{(PL,-Ldj啴|eQנt؄NŎAyA[ ҩeYtV f-onVr^}7DԽ<#Y-.*kR.1n)Ab'J])tz(/m|i } F`k6a 4@duIoajYY~${칀;0CW1[l0rլ۵CudԐ7rM)7哅Z1]E|=eQU" ְj"2ؔ"O5-1]gʪPAwTW1ĬKAq``46ocTR ΁`o% zYio}Z{_:2Cӹ(!JJF9RLTn3j>;UV w&YMӳфF%γI_hZ>L]-'Ӵ}ᑶk @I(;U(=34=2/h*vx}ߦpILܥ ܹGnFsJ +Al4!k{@بG{朗w|)|.{IiM7Yk5sf6Cf4(o7asK;Xw7rߞ7`'b45L4uy ?m4 XuPy1(n[@}yo go(;z,hhOچft)˵ʷ wg0-QъhJ6zUb cc1vAjf(&c.->CI@kwX ,]:7ɱ@'I{yFR h,;ў 1/=L8%,L!0T rWEo5Q0fk7 ']3#@4ɖ J,?"8sK'P[jtS\vW utڅ^BnrveyN(%<㪫u7Jɳm/$ ёHOS͘gFd2j[$:%T,}dW_Wdu(%mYxDzb5J`D:^Api"|Z ZfZy7Ejʱ|TGP̀Rܐa!~ D&ԖF &YkG ^AhA(罔3("71::B=,&g;Ea?CZs>w=N0IC6><AW=4Ǚ@9#Q>sbrrH)cNN_ 0G'fp|F 7搥V] "4 auR"$į(QIo˹p`uFVb]R5^(u$@LtV)͆SLI:jgXv#XUP& )Y V őʆfBw$ktW6Uf:dNFVR8 Ef ^-gr9ˋjf7_Rr!/dm~%[񋷼9\UȲʆ_wlC]}.43}LQOb4ԜԩiGї<]WeDz ؀eqq|/?l8Im>Dk}Y4ǁt%#a+"q2un.6nCD!9Ou-4TA Yf>[>H]Khjҗ{I_Gc9,Ч|CPsV˖9`PS93cP>y0՝eԙAS'Jrg/-DEo'K*1 Jd0gEMC+"vD!*Va@Z֚}Jdu *Ȃ,L=)z s4Deb8rB-pmL` yHHHd(d,r ,I*~RyE[B'RGFZA Okbㄮv# tU*]H%tg(qw: }TOGw(Ā;p489az|x{8=8 @m٨W&$ /b AL{~o |1lLwcR\j X"z%nǀ''l1\8Kg3FFڗO.eߤKÍP|g%'! %%X *bΡ)IW$sw>䆢w#ɸ4b3y.O0_ϧy?B>{9:O i(T endstream endobj 65 0 obj 5141 endobj 67 0 obj <> stream x=Ɋ$Kr:  dthᡛ̀ߗАUዹgooK-?~? ?xc˾7b|7aގߎ.}.~^L>7} ׼r^ا[}b6uD+oyalNm7kV{ȸߣ; 2[ >>[a6zyi-@k=Kd='&f, t'sl8MgdtXػ|1xxY>Lz^@8n9y+ ^YBpvZ q?˞e@!}Ō,Fo>yc$1O dL̟髌U<=MU@0"~_tOlyN8lQ PnCMTI@uB ;Odn̛lĿ^OVfyX7h9qaᳲ(0Bjdr: HigwB\Θ!:Sݭ]T+p:^/F8- xˑВ-D*@9=/fә"0U`hQWvR jA<eӀ 4`#;<2%Ũ۸%[*{_(V"ąP>m 4ܚM ί3nD8?yp8:vo&|1H1GC3nڐәI9TUs՜~ ğ)Qˍ~<"k 9YUcZی)#)Ȣ NUWHS]bq9gyҘ<6MF=D1\DWɪs}2j#ڬR ~:aDȒ֕)&^eI{v\H\"5e%(R3xbw`SV[桎[ A6u‰[t;ULaŽ *ց>qzk#v%p-.3.3eW}ÉVpC][cfiLݩtX;:hMVͰGxEζxhu]NO[H^!h1jrupvl)\* Jlz]ޝ*M| QW&ec.7ctsF41)U8O w+ =;GuJd'z4_BT#:?:9+wҩd* 1u!u'+t#c9?c!h:y)g.[K>Qicmr'gw-am)}m]k<ڕbbWv1m_2"iIkWP[ h6q xTc.vQ(@զ >9eס\99ުj%Kpq-=7 %' ρ;a2ѻg$3nz讂K;FfCL{/"҆-΋e@1H*͍qvofj^X=ы܎"ց3IpT;IpJkgHGm)V9簙26G.:/HX 1l;_a lNkg2Nǰix>+1p?}זkzI w{Vq[n{[G[~E( 9z 4Z~~0X1#j*[29'9eJG^C{^+[lԛZiJ_ z O^`(h5b[>03AuO@쏺e0?@͍ao'qs48"3iij:4)inr>}pEȰޛ蚎I8(oO;@kο@?g>{xft.cDAY(cwB} [n*[lYq5 j PّSh(Y09G%-.Ǝd!_벐0 CV`cd.sjWYס$4샋dX%bQQ<\w;̘~:{`d;pGc5 35 `7F(OAnv/Sx!y?rj>ԇm6ڂo=5;G&oK^򋿡SG&*ʳQ:ޗ,MK=72(k3kZCVg0B0 ȸkKCaD<Ԃ&̰=[~}rQZQ턖V4]ok{.xh]=-(P 2М$I#l^C3g7KGSkЯ y)SgIx8.p} $~?+yAzU~Q 1!0svɐObU,7$zYXO6/td(j"㪵n^PҟK뢌1"KA/oMfˉ)oC%QF+T  ~U%r+6Z))a͡Ѐk|>v?ABu{M޽YWs$HQ]X@L^T=,^5If`w*a4c6SS sr򣻦fίkzpfX [uIk i׸ζ%Ꚏ!k6<1z±p]!BմoY*3f[W* BC?͸M~~GktOTK'zxͿdKk(70V̙.Vo^" g1!Vdt3"!\lZznFnclTi;K`ugūcK$YNT-忆 _6r I@?"|l#9xk{!܈(,vYTEҷO,`dҽP1ѠUߘP+G`XJwc.E]7/eܪWFo˼W>3C'ޕ` ߒf|˄0JC//E U4ڦN }m$MƦ E%^r(7oZ*ȉ`)X^[57 3]njUAMiҗS."pl'));l`㌩z7tv~/+TvPog-K#hƉ'?7|c&1P,=|Ո7Ҭ~yу7\9CZ&\kUz;xڿbk \()< RX|GZ>Z/T?%xcuf:-Gփ fy"m~:b_`ԟ`bE[L|_9 K,~ \y~f-%heuҡ,F{%?Qc|3ƹsnՖ|[E2 c{-FGtGä;K`q@KiI7j0)m<Uؔ&^7WJ*2Y.;Bf":6^zĬ /%a4Vwi/]esr9n =*7>\6wRȂ@TA5{KZPŲJM{+j'C ѯ?SxM(6@sS}҂Jׅ/Idq-/~8 *pCEfwrĒ Pto^w=gv,NvTQg28y@ׂ5Bǫ7'Ʀyܾ5!iGتZl'^qiΒz҄c1}@##ډ|Y'r;' n] )-6%K(Jըi۹u Jjp}׾7j{ ev$Z1_-Js{g#|y',r*Rs,,&"B:a1z]q-_Nݩ*uƎSnwǐ}Vxjw޸l,fC@L6Qj4MB]ڽ.VQT![-k7۶:꽍+\_מ"ݭAQ$eeMceR+ %149 {۾. ZV߯WPZ~!MVѹhnਜ਼k$i~uל)f&3SqM} *_'y2A-m.> stream xG^3K~z-_C&kmkx{~I~&~0o&pJ9*UNm}`9퓐'MK;P$Pg1ro'K$keS?,Ю@r/`}Q3.!eW>?휥 ؐogC8V 3ˊ+7@SkXT֤cO`>Sbm\wfܺ$WEl*$!m85Rd]z2 wH6$f)a@c,KHrY+2K&nTA…Y{.DVceUUpk(4S7&PW@䝵*hC?h[p-l)+](r"i%s nIʁ+#;5K 6} =uuyR9%J<[Stf{(e3=d(L}go&ke=')=~Im ӮF ďx~ůa) Edy8~Sduci+!i,]+.jIt!|,g ,Qf _dtUR6{&tC/`m_kkHӄeD T:Zb4 #j7zhÁ|իQX=."` D X\ SN>\[UDAe:E@>vN 4+cXC^QHa[L;0XB/iLM!_YIL ;ʜ."f yCYQYiB GJ5G>ЯS؛z_#&)EWdbEj"Voʢ z(9o`<}Ԋ {COt_+7U.Dh?&_u&rc yr(Qr>sX0Ie~?Q;qӜ’STթ' VJô= Q߾uH \ 3jqh6u5VNm\s"\e3YdәVDX(tk 7) 3)Sq\z!. }$MxT+Mォ^r*.ɼ\ tiYpA1 bzZf--DV8j{NakMjWx&hok^6 UTH7kp2Kr8קCrȷp~`We1EgH䬷QѕU$.QCG%'Z:6]ocUmNϙ eG'kx``Y%˖-=*}N-`t V+]:n)6ﱜ-n ̭IIG^C?YaFp5Q]2Vڀir#ωj̀#8aGO 03 A'Lixo6E0/Hx ,SH$9s4D SgZber6x [,9ˍ) ǝH6RjD X nKatuk @ѭm]iŭC![\J3,5l )h Y=b neYݒ +4Aç6(4kcn{ߤWE*9I3ݘq(d(kd0@i9t?6w&O ;kN ˚¹ 8oϞn?FGx"^S/6Cm~`<{!HFyUKڇ2.ΦZ֭Y򝕕=4pڣQ;+i?XtD`anVst ?.6FVrl5FD.u8cqƕ.g"3N(yl@[;H~cϭWQ]V"ܽJں#J6u,nmCc"PB .xc(MY;$fD YM^-5Ţ8ˆ"cp 2#8I2xRiA/hSYa:]I6¢7zR݃E V4蓲G᫳K /M&>"%L+hg 9 [ɹhR@[&/V`6S{SqF!`U\sOU|B$?86enjP'ik?wۓ%<>E}Ų7Kȶt˳Vq0z$+c=,n8,\/DpF}݃2Ȍ>p%-t_u_WK! n3p.jhwgBoYgV5̯g(M/w?ǞِŽXw=G 1@,=>D}%z] ~ȁgYPG]'RqEH>xN9[APXxLP$4x8NɝpbȾLDi)hFfHbF%'McPp{u¥_12< c !Y=U}Dc9QHH9c`P<aK@yV.T^q.@tˏ3U̗?KF_8pϏ辶"h&vUgY%y8B'_HvNr S_e0I"*¸.(Yw銰k42(};E;ZS>spn,T5P^zWgTOW^#Ec/y|J>҉&\bt⍔J7g䤗~< ݮXw -\U-2Ÿqwo:k{,ʫȠ'͞yCX|GLe颓5$(۳ATZr-=T6+v,%)2.r͇Dn#aIs!qx<:k&;<༛0gjj&Woi7/;(JbVHeshrRx^kf=CAtNx2ˀ z4]NaA&TN+Q|#έ^!$H gN gd@1oJs(Smb尣!(MhUM79^F^1aR]N%-x\;d)Ӹ(ƍrfkMb$?&YОu9ܩq2 Oit?W@~eQvٽDE| > 'G7gR[-sr/`W5o҆WyX\jנVN7{qtenqb|6O'XG-fLGI`6m֩&ao+<jo Be_^́];[F+dƹQ*OqF;᫭m6 ײ+ؠ ', 'nbݡ.> stream x0_ 8.1f 7#cQk]㲞(|%X}2ӂx /)ҁ /fSvpyyRueB&g+&*lc: :fc 2X͸ڲͨW$ GA0<“7 t0H)=l@|K*-'%F66K<]y'θ]^cj@Z軙j 0|a=s1k&n Ը@gw#8 FpY:Gzj]0v˚;ycg}q+qukBiL!/!;q~ԓ/@K,fe`}V>ydۅ&Q5pFi#܊kHS(WF*"z˞sT09+E.VBWag ik7i8x2I^+3Z<)@ǻ>Y(7^@0%S0ZccCXqCc#D>)βRn4$drO~,jm!^>sh;TIcZ6xFf_>qEZO.?f~X^H <6P JѨBDe:)lq IU0wcL=zRnF=E.]{d6\dw {ZܪjC=yyYM1>4=ɒ%&z PaV/z^GyCh*20Ćq azhjqhZhFFG" 9N$G_oD&tQA1U'nHB~=dK*>M}vC)Nab2gA]@rp H, 5-/Q*֤F`+VNLgӂ,=@OJ ՙ M*MR̓,9>؀Y~a+V9[gwUIq9q9YMgAU.J6d!e־3j眷$ Z6Ώ,\Zd]!-C(v- B/F*1}n044k|ǃ#U@Q Cu/òt4J6L-(,$+31vAԾѡăSe$5-E+-vOEݷy չR*;*MۢR J*S Z+J?櫮L.*B'1 6\)"L]6fI]5 ,%=1SBtaOЖ:E4鸣c5%-AW J_VE8{u@YdR2L%Pč",!>Rfؕ-`Vv[N:ֽTәQTS$UW}$~*xHih&Jz]'8v[;FoGn| r5$$f㣦ِG7tyۤkjd4vTRe<k W2.评WO9ZDh/4P`{(rn>$xʯk3iMC$%"d*Ͱ[͉*Ut+UTr['vRyҷ{ -UVr>NQQ.UJ_횠 vSZR_)(h15,vh!y\s̒\cv*εJmZuZ/W\đHt3`R/\q-+hJNig{Ԣ\~<_5]&F*ݯyH]P Ic&rd8uLoN;ݡs:D=(V(g4/ DWn3 3HP+#Ψ^$EN-4'|ՍZA%Fë9jjtqÝ `ToC!m{P'M+џ9~kl\ %k$q H•dbFMA) ~>U$UȧjHRe)^~ ٞCI+DҋƹUg^#jk20;tO8c5#=qA1$5[Ď9j6]rج\XGԢ*te"Xt@1hok[A,$J.UQKkKQh]7H^,L37]uu x/aq1z:/yv(7-D|bwN!i2=/~l9Hw"51egxBk{Vo^'Z!Hqw<LJ+mRi*8)]v*_.w}Yw|z nJ%}A{&Ci[U@_x5tu5 ;*wfFu'ҰoGOY8[J㫮%C8E 1a텱u{kb`ev{ 4>صKHOt1l#Sϫ,h,<k3lsd1LD{7C< H L8qU'잛!HOAVvQѦ7@o*覐 nJ'a_|Qxtjl즇[4]3BP;igk!{D]] ,F% lls6sZplA\?N.] L[I7v @.*ISiJ~FRZ)vIwr*0W0ۭy5^rFy QA`'ZZ'7l7qvw`NV__;d!b;;P IqDiĎ mF/Gԅ#HkZvV,:@8Jz \ aMѕCbĀhWuH?R7(+򵬊^XYQ;/=P,BjcW}MsBq¶zi6@jCmH٬$b``̆WI`sg ,+e^ endstream endobj 74 0 obj 5017 endobj 76 0 obj <> stream xjs`ނa`lr{`䖗@ K~?*T{Z*վI={N[zr=n~קz~~UٜBP'Op}a~h|\~ug{Q~LYV\6w='@u.L3qb+#͏pNۀ+j/c}*XvSD(%T/ ^Q<߯'h|t]/mx_o)v# >FgU='eʱIcHXB2>6z tKC &?ר~[e`Tr\QiXB"WEpV2rS+6km{2ƫR|:蹈=)4mU '|E3g#S6@0g3 IjN槲QOX+GAx앜ܓ@L_žF_@ ŠҬfkh\W Z;:m2fGQ`Ew9""YuJܞ~w{/l*'DZ(iz6IؐBO67&0"rCǖl<^Uh A,h{8(>\[ {<7+XnWp8V"OJLUFh]鸳k1C[i & k9CـLRxo)1;SSݣj6jF'5V+UkFֺ̀jQvgGuK&\ j2 IVNk R!Lrmٹpj܅_.uqcHdp]6HPBm^sȯ iHk Oc4$ ljxvզZakĽz\h7,N[DK HD̡r95$b'Branu3m ,[w i \RG|ϛK1FТ*aAZW\!et Sn`M#g};r׌cW؝$Li' わ/)1uh욳-vܢVc m}Bty3*5!/p럨WBMvqe2dGrfCT']۠Ewn}y.ɐqz8m: d[Pρ1ժ|Ӟq)*r|[n˽k&r3X! ouxj7/o }Jm9y8PA8E]KXLy]}DV%MvܑݸA)Bرsno3:*ڝBx@jWd<)8MS{WPe/2CFvolKf-Oi\Ir$P!m43Ɨ2Ju#ic٨0810z=fU 7ՃR{--x2EڒڵO7- ]cARwʑQR%d~&X/#L.]TϾ4G|]';ee ڇw&i*[<`s#=ώ/X}v5{FF"n&-Pƙ c,eN)x{4*=gIv1k0kNXi[ (un2Әv\/ɑb0&֟;({0!"c n tdd~ma;6$Nx'E fZ6&z*8od3투/L,.A)t/C[?H \>(H7U{׆Gr7?>n4Kd[tK{3&=FjBXPvd+DTr Maei#I*dH.&YR͇8<[pY7Ml96*o>yUaE}XnBdÙ 4“lo>Y(/+6 S*BJ&mNdaaMéRj8& N*­ﭰ^>K?xï%a痎 IR6+l xJւrB_$Čk)U*O2wu{ GyG wHy }Ɯhs*O$0VP:b*Y&Gw ~-&/Hpn1$)ſoS|e[ ]q>WA'B'koՎ|pGqdA  [~$4P_ gm /wߵiNlqӞYʙ]*SٹңƦxeqE 2Y_P@_I56_v1لp&=_xA DBFZDǜu4'30஛벐~ Yf R]+X8oԞpBi=ʝ3> r?LH endstream endobj 77 0 obj 3181 endobj 172 0 obj <> stream x{\T8>3잽e ,쁅(ED,^" bbn6}&ih.͵+&M$V6mӚĦ9g%~7{9<3333:<) hq(б!8зg Bct7BkmҔ!$l]ֵm]B"T)+켧o2fuAFwHtF׆+3l[鳐PV9W lQ/!#HK} _*Ehz@(7А y?< @9V4xZhuzd-[t%%+>!I(r>D(|)ZNC@WBnStZ{4~ mC#5Z 9xTCQ]A;#EעW֍ȈQGv$ Bף<i+01:*rQhGA{;.(AtȺ@A4h):?B`'UB+E‘ˍPx!IS,Ev h^43CobLByh1g &_7QN \APҏ ^3ү2 TՕא DˁGx^D#廔]qn&9 " 8N Z~b Ǹ'/)'"&!O3lJxB*jCg? Ah=x6^/]xގGq|T&|uq4CTOML0DnB@꿏@yp^|;~?cqgW I"s.s\U۹<ͽ'@uj1ՓΨ w4HW=yщȻ(0 Ae@}AWxs<8 >cFSY@I1O๜FE NKr\↹\{{3w =|:B~5@J=NA}z\a0O m~5M;HiLu\54.ը[J@Rcfr5#+s\\>d9GrKq nD=dܚ?2yth _C>V(F7s/7w?&r T-(zۈFOjt_jn9O]h3.8R RT]֓ߣӠ7N~mhEONĿ&ѕ ̩lݧmBxz P<-Ϩph&1rڪj!7LXm\k ؁ n)8Ar\, qT  u<@"Q7rX3g ?`نsr G3'HtdiiOF6hZU#^M8$SL(SMEXkRMҼr2suЩYgݪRP4~Rdlc)ۜeͷF%-4p?0<#1<~ſ [X,b3{tR:"Fd L5!!8y#P׫I&Υm j-M|nײͲâxa:L [GI@q*Q JiNX㑚}*d#kufEHjJ%`3&hXfNcHEVdjckȳ Fjl2!h㈑i~4t_w΂-Z T#*NOs :`\K϶9Ϸm$ys%#3NۗNoӝ|Tn7/& P4aW%DC0Ef g+֚pQ X{5ք +*̠݌}XuG|uK>KΜZ ؛P neJٶqbp[^쓆 J {,L:x9_]ŗ31v?{x,3Q21 x@FHdet|KStW^O{\:j1]xNq=L"'@Jl]LD|EL0.l"&KWwS2h%EH0rO{pR+,* fct1rIK\"NOK+l\2$D}BF.x.Υ]f85Ffm'sE'}_sn%-+H)/) "81H IB o:ÓJmj7W>jmWg~{*f~VZ†m=v{~ /q U]uf,vlU J]FaŶU+w 0&rORÃ܉d9צj.ׇ~mHI/' Jq8sILLwuiR{unH P_xsȎFnsvy[$'u:(YDʼnܼQ!F#* L85;o $g|S3F a#6&yfTo E]BQ8b0w5,f"P. `P0o$*Jf:?"0\ddĿ=OyOg`tQ=^Gm@ᬢßI%"hVQyIa'Ha]lMٷGg!48f;D%1xJ+PBD Oڻ9C$th\F D2f +ӖRlm]m4:AǩEEmJJ-XpFƨR({k)ej^ԍ_4(ꁥW"7mx \d#KRp$N%d>_ nPXArOrOti QV i%bȗKax7 e~ʀSqIqir2*ǪzC>-[IL=!E$!#./W2!-&0;n5FIL.I t9@42밨 u#:^b2)}=]tN%[fuЩuμLtu8Zf Un`a|\@1#_RavEf+6K N;)R.'79tU,[*R);{\씟fE% qmLD'F誔el*FehsxϦwZyt#x᡽ݪv,[v[䞇&uɜ_r}_~w<}%QC("RL j+' M݀z5Yܜڧ{l=頊Ĭ2A퉞2$fI lIM$Fшq`GmUc;5"Ig@pR$O2D_< Z(Rbǵ'7P(P(])2+%,mka=O&o fHN":elɌE/f#5jJ&7$#ƒͽTRRl)[B'|m_P[-c؏m+"ww̅9~&"<Wa*VUT垰x bWLU_"68wFE(8 #zT^ogNaꮏ [DϻdbY@|ԻPVy(f. ۇ58Cab(>p2Ca E©I`y'Aƾa-(ZE8"gq <1c=:6w͞O{v=)Z??Q֣/풯N6#Mǚ>G}GfEa@r|O9UgU(SUԛ,]E{LށL0ifGK茊󰣠@G8YwXX\ # (OE V|1CC'QP|GD[ǠZ~PNL!y9u+>5XSbt3C$O΄|:7 8ȜɍF΢=w|U@|+Nv+pYNS[Ѿ=֣Ўhw)Y'6 tvzH7ףd=m0 7B8SjsZ3g7Qځh7(EfM+tq9& ;POOu<=2~8`3"8p ϒZ$b=L"fГA_N:$%Q9IkN8&`%6UGؖIݭh 3^ɏliP<@[t,uJ|R/?J`cr&Y;W7ޜ_o<{\׮oxN`rݞ>?ا*6@ȅޟ|H^쨉!v eX^iVj֩5"quY-XkUUfopnPmv-8QV/TM \Ht7/Xzm&7϶&Cle$3"m/^cGLE%Wv3(@obG'E3QN8SN2N8zz)*X}82deg~Lǐ2LL-.٪=mX$zDmnVo;oG Bmhc媖Qը]Z b H PBv[~Glo3qFݸ}$;6O{߾S__.nGE 07?=+x%iYfAʒ{0힑z>;vœ\9/>Ouqmfի(ЋScʑکj I02nHىS=x3xL?)5Œ媳-nɳl[ROz>^}1dCIMLxRv-efTkER`YN82=;;}#$kv$ Df }i\UZgO3Sg$QêHOvyozezFa,$fL~~ʟ =\=U޿?2/~^v=4RgD>!{VH>BusF#.p[ F]:b:J dHofpDTkۅaD)BX8"7f'c~g'Oh%VVJijvI|*7~0/g9 l99$ǝo*7ieTL{L8!0v>a;U3䯒09}<15;t˝߷Ug @rb?,ΛnׅPfZx#FTF0- ږ]#)dg03eSVDS#o@IFy)%Kq)]aa hzGMY3G]&j[tmev7Mj?R(Llnjv9;Ni朎L!G ?M͏Q]^)?xomdEq,XHC>ב5(;>N-Wygϳ s.ڭ)ag[n~^:ҟu;ּп`Cw׃/xjm&cRFo%o /~ř/od6~+-f/_~Y%[OsM}pv@UH-h0IY>j%h78Hx:3؞GrG~ѣ:>e ~/MGxcXeTۊ+H^G:U!m}\%g7{|hM=! tRl!f:{_&'r&=,[ɰ ]"B7Yѡ Ly،fs(`[F,_R ,1|( @'ea|CQ7['׋B( fk Fhnamj܅l|dR _quV弿줼7)aؓnSbe'k)8z7v}K?ٴǏ]u7ۗ܎eb}奟+/PX&z-D+?+4Qe MզΪ /ln2]cg`67ŗS42ٚrYZsN36gsҕ)7:oH-ִ>I7!q Y3z"Tjȡ9ORE_a0Ny(úۜ1Cx?cs3_V*ŮXz<=g8Onik'#ՒBN>(e-."tD|QRf.SF`XQxMDQ`U>6 ox`Yc}2};SsRo|rG?>j&L|Vy%|o m wfo۸h{0'Pe]n.}Yo3'g]Rw>ӟĺ?5o^;ٷK//OKY.{*oxywW R`mV 8|1W4,+*rh,Sadv^gφ!vUEb;Sf;5Ӳ[3-n $.Jk*ݝi-<-njttK3;ﶇ;o'ۢjn/r= į*tዻݫ!v$dԆdlԘ[됿 ޅ͇]aŧ7cTئ䮶t~5y`Uw\}k¾C[)݌$[8L]p_cq9O#I{Ӕd5bΉ/lԶ:/%ݚL%mK&kBd!h"+ M&2Te". bł96 =oZzZG)KOR}=[z+V/=ρma LF.8>3쇷 <˿h-QܝaY:gkty>p?w`_ hnJtQCQ@K\¥5sh=-ܫƒ}SUa/阬Cz BPRhKn|2L~]A0#mK%U@ET.A\oD,6\˿t(~AH9`MZjBXūM?s0ռmlہ/~<]N;݈{8ǫ3 T.'1ͧU9F=Ub׍c1t_( 0__/ h'3TFxlNbӾɸvqٿ }7;0Y;t@ 3ZMz08gYC~HHXT* q!_΍ӝQdzG]x6($DI3oߵV~&,xC̵> ɯ+߉nUIEV:xckۄ3Bɤ!Z1Eyy%6~hlci>uKv~gĩ7~;ζl+ 7HOrhMO}#ϬR󃏺W>$k/KV!^z¼Zp/dΔOTDjRCvoC ]ftPw-Ro^~{%X&Y\#Qa)ߵy B/-OZ7iK~cNsBKZDQ+}XR9-NbXc)2 `  fV!'Q`5ߣ$(t E;9 l4a ]dw381 `U epQISXW`/6.X7*@3LTPB!x/E0ڊXN%qt(@HAa4R!x{3ĝ l*Z5B[ FYo7A;mv;X?R _,U Ahap%76:zRHuA.-4D{Qz2^Hh>@ 2NLN2R J;xij-M8'A~t>M;ݬ^\V?0BhI9bI(+!ȡ8h0P 5  :u٘)} WBـz폍5'F3PYlx&1{r4CqzJ57)U s `7[iO0_l̵ r(׆ֳYI7k#ēA90 `5%1le$pL2ZhzJe j"N>%l.;֢<-kWNw3e&: 7^eA6Nn3I)F/^]}hREzYtr˽q<#2 ԭ{>fV_Q0wգnIŤ_ϑ`4Duk-^Fo_STqʌ~~ݶeR<|V2Y ѱhYFIBأOVs_kcI )%&='s<:!*̤0*__WӃ8K-˗,1!uL2mcTV(.S ds uT*XŶ=P )H}1i IO R_Qkr6od\$f{Ɏxe~/3#:2StnYnV/}a[5[kS1~Q&I1zYK$Z!yj!S"c0yb!SedQƯSez[7/1j۩٧pfzڏdr/= ,N65<3sa\$k$ZC^FWEfu0Ɓ!&}uY4~JAZ'Q@jxQ ,g1QϮJ!UUJylMZxz'q-[[$hjfk{).wGkTBrHSx!rPKo,VG&ȗb#Jbcj)b1:(V0іirûYl2l \K5<]GӬ9-grT5w=PN_MlUl{ h䙪d\<x)15X!['U(q%\KɳQRMlhi2 l_ujUFLze)QGxZR- [/Wf|\`ʖ 6JRphĘAgǦ ݽlJx5Q'-]4;NG{Ai[6#̓6wvc&PWU hzͦaaC!mK$U]ʺpÿ#M}@`,-=ᨈMJ2xg7ӯ9Q1`n06 LʊR4q MQ`P)C NHX kݢjnAӊjiqTP׼JʪhtVbqӢM`4T6Ju VfqmUTRP(5H/Y\ yk+,Z\Pj`X 6ICՍ Y1My҂MhT_дlhTfk.h^V6M^!OnԸbUrWYWڰx&iQݒjȜ_ U_R-w\RxiTUba5U404YWMj0*j lhU]:OhXHuW[-BY-M@ՓTUW,ixN֠{kseΤ&:saO1|{S{oi{oi{oi{oi.zO3dBeN+yi ;OH̛KL__q݋R f6 b6u. +#G(FTPGRs ޹8A' .gԟ9eq)s=qλϚX`߭X!h5 "Ba!TV*A臰 Z¥pQ#Vdq.Klc^jwBAhN?k!p8]@cV[A9%hK2mf=}ʓ̂ T9; ~mzbL^@fQJN:s -:!#+򐿓r 9d)Uq)30wɻZrr p <6y[(B9vA8 cy b~/.@ȟ aXLM&hIid oG?LDB#KzP=Po%AK#BF;FnF+F|+WD#_]@ԭRl.m.m.mA!R@edW*}-<ix zyhyh q9@BӁ;Yl8B915#c+$aQ yxF)[􋋸;؜R#`e?H[%w;&;y*P*Kg{6bbwr']0njQ_ 6Z=Oz'rNuyr5-_k Y8Ap%z7깆{v/w\pfOogW^ A==e2V13H`.fzSYKqW O[hYB' !EHlFԘ4NѨ5hFkE_94,'[kR8ׄt5R\w떭 qZjgkƅHC_/kً&7c2#4d@[n=o9˝yUڕ8)pJƖ) DRZkߣ >S]uZ[p' 4WZ3?$ O3C&UƻO˄A_բL2<SCU{326f g!㼔 8 >^b8/G(NxCq%Ppr37Nb(͓( -1[XOq8Q |ڱ𭛻'v*U}MG}CVo*᭒]uUxj/ZUԲwU T5:70jݷdJ_*@c"’ ⅴW ka`! 1o٫A[+W}DymONko1᝛& x,!5l!Тi*h-2S)r^37- ~L)!❏Û6!guw7D.}:V #Tm /[ٲW )<'WGș!s"+yZߤ-4BÁT> endobj 175 0 obj <> stream x]Mn0Ft DBH) RQi@"cVlc?ysƶYtZW&J辝ۡAkean |k9 A4棬[YDAQ 穱!Um//%łP4Ҏ&۴s BUU`5qɵk?G( ϊXctcLryLD~d> t։B>>T[> endobj 177 0 obj <> stream xX{p׹jmˎl [,`WP @2A?4$,zU_iqHytRʤIC;}LNc;P\hS{ېIN3dLۄr{gԺ962(}}9Z; A/"̈́> @})qDopOwG:2 v'h-~m؄Y6葾`$Z !|p* :i1*Gg"Ǯx,(mSy<_&dߞCٚ2ͯΎnO"~w,Sxҏ]<# /븷뫸1«H=$-=x`Ѿ{ǝu5kWJ BmBnͤ?Mo:`w]WR%wYJr|M9dJmL"ݨ4 ۗxil!˭TD'25kY4e{d =u>9-(HτS|ya 9@g_MLYmVe) d󀙜="Kt쵟iZ<8zNW@@j^rȸo`QOeu[E{3v;rTnqzdqV_TPߗۏw*Zg$NMb4#ߣy5\n^ PT\K.*n͌a\'1\@3v1\.b z.FO~nHʸ?kCuPk2f " "߫"E5*ݛ.%|K|ˠ2%4";hEau 1aͳ+6322~a 9R0,0|L*k9)zbUؠaXoukՉCD,;cx,!BhPw0d ׸ =a91kY㋚@#qI+qcu7YL1e1;,L8eb 5r"H̥<1"=:Bcє('x  R5B8:w54x"PT |[\CQ_Ǐ%a GhBjq&v,WVH5*:7#EiS?':%*QRݫDc}pL 9j0=xOJzC [ R͵}}}5mM c 9!1' 27bV6vqݰq݄;xo,nbayYFNQjP҈ø& A%5k/~t1 nAK7ߢ/b1WRI-+6bXM>C,SR*?#ǑG r=ؕmi@Ϳ %ŲH"o]5?GUD84|lgjr@'ը&r$qj9\>ܥO?Ӎg8ۿeI|麵n*3 VJk6Ry{tӻy=)ov׮F=s:@+QkIx3Wk#Uc4j9= }iZ{Ydj~fCAֹ8~^k԰=5gGȝ" sj71ByeSs˜[>guri~w8o!~?pe;Cߺ1sAPEyWˮ/gC7޽ 7YA.!xC4j dl ESyD" `G~wẍl*\uKa0F;tY ]f]H^YB*15<88@'q]&\z̝ZZF?tOoeW_ I=Y QkfAZuh]FxMׯW.+܁U+z1YAF3\C3eH?:0| 8^G 1b>JXY\Ʃک4Ta//\/AV>d'eu2{3`\F\˼)\pT%bt .nON.Ax׾ok_Ʒ߾߁cM:~kV~[onX758$ ~~ kp}n,;Dzo7p}G*=_l?_9:i]aKّ#g*x8x˜ ,":RH`pO9uԐQzToL ND!U"4<#Gt2uq|N<ڼ7U ~y>/V[T:JvR4Q-7WpD276˪($WS(t 8 .8SЍ;n)Q:+KUEu*L[gG+?,4 ox0ta'sц=Z1F_͎K \8[,QʝhR*clo^Pgw*#R匳ͭ .Qǭ(zgNd*yC)te֒D%l-#F[(fGP1#Ir'5MГ/&%3Q}*AKBm횵}3 endstream endobj 178 0 obj 3572 endobj 179 0 obj <> endobj 180 0 obj <> stream x]AO 96О&f&=?´؁L)VM<@x7kQ13.qe0HU5fߖsGcl_[2opzqwȁ&8_{'Hj[8=O6=u.;"_mKuw=.:dKƘۭUHw>,K1)t~ڀ[IT?)+ +m endstream endobj 181 0 obj <> endobj 182 0 obj <> stream x tŵ0\ULY5#ifE[.͛~?y`݆K+~v_sr]= C^+{x<:aC=#QFlțPp!;x!){"I6r=^_? F+bU5ںD}CcS -Jk{GIL6}Y̞3w^=.L.^һt+W^vE1Ot >ɽ|0NT_A[у:Kt=ɮ^4~3+->7gO nxށn`OE}0zmK8WK=E\XmPm ~g|q m/~µm$ԧR"4 ~+y>/p5.9~~zcۀFAw{T-8yt=֡4M!y#/GFGAW '~-Y!\|#z? u0k/lѕAȿm4-×a n@]]~]@䏠UmG7 >Gh "8͝PTWU*ˢ%EqP0/7'y=n3aY-fQ s2h`V*Kѵ=eC;hGzH rK{Wйj.c'=zWy($Թ*;BѹΑᱧ}`\;Icҥ'Nݽ=,|瞞4xwg :״AW|2Oz:,\}m?ku ,k*]ݻ;"}K.\:i vU`w^NYP=W{:!ڂ)P`hyh^_v/gլѯ{$S4{#>dD,hrbdb#{w/=8kY$dյ{j:8rzp#b ZaG~;KERX&M.e4wA8'pZ@s!^)"k`0O]K;=ep3}- EJ, K o]e?P܃Raf8;W5b?yݯt/GMGS(Pz7 n"蠰`(;ћ`P4OR<T,][#%5G8X k⻖QmY8db}Zu/f&_j\GYk.K0imٓ !>Mޠ.J {)boy/?{&0Z~jE"xëo=7$.5w[7v0yKgQ")b&؃飽01gef]{d%9mؼ |PQFLvw )c̏! .\ml`(tȴMٽ;꙾e9PR 7ɸ5çˡD2MPM֫\~ڠx=?=u(jpH8̥k[kN+Zr;m bÆ  .GE#zĞ}Yv ;Ž8a.}Ihdd3М^0R\[Qb'̘(Yf̐*d-?DoP VwZBH:492!K i^Oɤ~' 8D)z(AElfz1.2/!edQIleɑgQKKKVCCԐ}Ge\*d$\cN6W҉N2ۊ.bҨQ6bs+nّ84wclfbɤ&E--P{ԝ>R/ND?\#\r3W'"I)p-?<.:5d; ҋ1%XM *1KnOxMwWqDfe!pdv#b$>ox{WLL^/ A-Jh5I 汑Fߊ ih)q (Af#MA(4⦬vܕηI綵9rl3*H Y3ils|Xf -Z%P=<4tyH/O1vAYGwbQf " ~io&$\iU>`ľni}3驺ZL8%{E9"w]]Mu/ J}̜]GLiЫO^Ymi?),N e^_xiRW(]hDY>N粚Prn Y*-Y!OM%>cV^.u,Rg:8bdu>1 MAS)2lDJEteB^FWw 'ZdތL+4NS/*!j>Ns.U̢D$2rl_T)JIٌ%5Yeww'ƻIEԳxry7M@raC:8gx_E*_Q"t|\f9 :QVzLO>=ÑezB'>wP34D` Ί&d[oF<ٮloj.wVl^Vx]<ʽ!3ʅs.$cynG2ٓjdPt*:~QeXUb;9r+n-ПE {(YH,wHXc4ɫQchƣ`е5D]]m{qr]A񁁧rّd][N><'Y5mnʆ7$o 4{Y{ܱ_5͘9cr[7|EEuU;IхQ!h*Dz]>ⱔ&?S\9y$,R\tsHqqQX۲ kGdj⫞z&9j5 U™qs ~"X+[VB4QQ | Icca::u ,@w8`YUg5VՀ$2deZ{2Ve(# ;^Bk#"s*Z$TL;yLw7,.<}CK龡{q[7TiS7:kʜ"|?툍<9mf|$g-t|PZ(t(-hHb)/䱁pz1/8 8, bqFPIĘ 3U`+mq >%]i!*??`&,g18f&pi|lڵfl5fHPG}Ahg9riYrc1ƪmi3RXPc1TFeSWU!<'JFKE#$TQƸ;NɸUn\4:`=/=4ʚ^SxYQv ֵ:ZZ&q9vcnoVCWx7|Rd//,-+D54 C8#=D@gNUO0uMJ=Jq)q)^5F*Q|c: 3+?!1(ٖ)`*Rt0C11Fi|dKDӵ$Sj==X0hx#-;kgY[x(%v&}YRX[Du]#61ա.ͥl3Q6{͠͸tNٙZza*-S8)x]}@U.* :`VM»ϓW٘B/:x|':tV,ť; ݁>Yw>O tPʻ~:$jEZcl՞ȶ˦DT1R6!f3fd3E ۣanNٺ=eL18N*ifT`uﹼ??R#(vD϶t-[ekctKq~DS%jv:.׻lzc|?'kTF 7/xmEOc75ˏ 0҃ѭ]jsV 4fӡaTT>ݬc=Q$gbyG=*,޴j67ghͱH cTdD71 H׬?k:ޯZ1\Iݤ3n҆B&f[ ,nѹ }&te7UcQO GM`>;bs{gOIG̽wяӿU\Z|~k =Og &1ܻF/f0wF,tU )H #E%xA& )&qLlA5фRH[ {+J(+GNL˺(IFEZFEʨ`IDjp |)lȟɃ](U rV8$Y F@;j>dB&ΤӳF&Sև\IC`l@e~M !B4L߁ARD}59:W')Ǣv[lg:ٜ >RTr-'t$MZj1Zbqө/wASS38JU JqԢ҉&y-H 'PmT\Zԇ7 ;G7|]_pF$u1{m3?.7 p.mܸbM͕6=a\@>}ɣV!\l%6l*1#S򱩆6uK'il8lu5}-̊Uƈ#X\rݙ~FyȤ{v]=Ttu*l᭮)*>FvDr^ձ:rwW>4&MTM3/q F/fpdrhnWum+ේCf51ju,)׈6WͨuUchg_#}1eLbQ68ewm6q~L.Bg!{!&BL.\CQO&ݫyRj3=~E(8ZxM߹1|95_}\?O;gߩ|>2Sq}'Sb()Y׹`㵯vMQRXyv\d3Cz ү//lڊHI[*UOZm~=iFU I3Rb!U>>N>l8h^3llrl%|!̨>òsg)G'+?ƛc~QS&J+?I0RX4 "踀l\7A5]F1_11g5e9phʲn3ztQ(hc%0c:=mB,~I.: Y bJ)UD oLnC6-d6hlXrg%afb2Lű pf,60S*c*b2آw%%0;]S[5 sGXrU-GLqђʫUӯ,(.ݴ&A^pe5ow*(?a|%Ө؍ȢO[ $N/0Lt:ifӭNkTT-fGhF\cv6s;gEVMT#6QVcԙWT9vK[sn tZ?g@w2r u:.uG[EQY9jJfIB J1.,nåWO2i} >EWPՏA~~rbxW$[^een.4-_n"݂d@"(Fgzx>~8~`}tiz4U)+˄rCo4S e&&_Dky(̊3sIMtZʳC.2 0D\E"X#F(zz7c7& Nm5:&# D$G!BSG 1X?ۮ]jFEDJP ·\1*nc ?+՞ 8qzC-b?y;T6)(Ť%ICh.Mq-,hx=ICC 5RH- 1>ɳ?C#*r=y4WqIk젮GS8\&?CX!+B`WpfkȽ!8o.!ӊ (b Aq8qg F#_Bb~HD=> T~މ %vRU&c ( 'V _@+ :xbV5%^x]X1jI4if%>Q%SZ|%hAzԸ8p?@;1e1Y7}nC,,#t ِa[#i|65\Vj߰haO b(ǥ`B˩CU$Wka b6U:͒PiY֐2<6-&)dgIR21Oj-C䩿UpSc:P1{q8zΝO>+ze <΂_h2M$5KGG< 4aXs_qeZ\52ɥ4s4wLŜ)CuI{.sw7q :1B Y, ;OQJ5:Zеa7 8{ѣ~K(d&gpF' k;<@&;Q i&yY{^2D4| p!<<[?aR4Dx$(+eBhBFNdп("]z% |_j!)%5Go7d3ό7S*7lώ3nx<:$mapyQ n=ܠY*W*Aوd}4wl1z*Fh`촤L.NFhlg~ T WFm`%3ۢ8_.7뾄|P|6l0E٘]i2JIbfG3T?MTm.pΈm+J3CPU&LL#OEyaRR Og|4m?o}rm}a[o?Ӡ46dպNhj? ~ԛW-_ѿ{Y|e>koL.+mT>,Q6XIfŜ9'Y\AC@ ^2V/7z޻=T5a1,1+Cfy #bYM-2][w/߉ Ue2'A F Qws4QgǫJL{]Vp1Ӏ=̊ͦzvpzSZ~¯ziQ_ n(kyAg78JJFOMDBoﰯwt7rRZ02:+ȣ(Y'Zl .BGHPz:XĢD?QR)G E"Cn3vQ\L0XeWzXa+jCڳhyO{z-Ys涮++M W-X2q275$fymU'n,[;[q:Ӧޚ64l~-u=TO1M܀lu C&.dhݖ-hn ^(l?6P =@UfQ`Sq-s<(| *Y;jNtF *$Hl hAIg&7¸;Յ%&߯%^֜X-cOiǫ @Z3!FKl"j6DY6[tr Pȗ8n:p0M >ig\kA6ۤK-"ٹ"3S1A(vF SvfLYm֠kuulaƘGӶ5p;S>(nS&i$-4S9u:=$e2 A0|T?,_(_˵^Y9"x(05*z-B1b6 EV;#PlVn8!=G'0GP %g_!Jv1y NdĹ$h)ǓvM-ז`al:MV쇑dI28Y0HnLqi%nj)/x!:1 a9IȆ6ZWۇ.afd"X5 /Gj#G?jI`r\t݈_Kӵ`u|T/UBm.27TMuMGݫ#fCrIQrW7H1'KO*C66 ,MY,mf'#n>rCr F::gDOkũhJ\^.ٔ2],sхU}¶061N{dƘ6[P[8x\]8a$ViDo??}9]Kn*+K?moeU _1}S~?PQu +acڸVLCN!!J1$̒Y|w`gL &)31Cz؏=!?A1.Tp`<7v c#ŠC[`P#_NBtRW<,y"ӄ)ޅE-ދvs\ل3=QX(۔@nəCrdp"h&1/`Ũ*/XոN?K>%.G`[Ͽuׄo*[DX/Fxo sqΔ'n:ON+}bg;MnRyN%c$ Kw; m{ƸRfNtWJ@wtm&@]).6lniۚq-fꢨVcUݵ̕8t],y%5WJy])iةKx1nNq"皩Yn;1gkZuu7o;m;oDŽ\o`z{:_ॱΗ-V둟\vR״F1~qAA1Q:;mĈqnD4<յzr5be.?#' 9!/.r:@ =Yd<,M12/f؅ ;ܕdžs :w Zh:S@lR@,ܒYBgTK2^Si[6*Zrz9G kVM㑺uI9?6Gck+*;[ZnxJK7kq ~R$Zy͢g[hvL+|bnQYٚ .Xoץ.gaqM011ߥ9bVClāX - BcQKEE]iPlB"/1;czx©Ncjtn t7[d q]P アX(^cĈxw3gdS K )JA?驘+&s-;D0R%lA; X]3[tHClk giWveQ,9]psKsה ߟ{?py'v^zޟN?;ي>r/kمhB($DNt9BY螄'//0ojwBxSs+°%cAGFU't< AMq”4~*{WO~ w8i|>U(n#?w-{7h:!\h-9I7.cm23!BT{HOJ@}*IEiif񩀵,""lnv4i?rJ!GUWk5a{דܓNHP z"9<8|s@7 C{#8ԉ.uTwgjPgg!q6Eh'~uQKswz[wSeL70#xs|isw |8$ѬOX66ElIDƕE9a#!F吪gi! ќ:@clo'O孞;gm0 ힳ)!m | oM}쁩~{vM9sƴo9MG>|RV/s?/$x."1ZZiغq |CaXal ArRx@[|Y hlF]Z4G^wWGx5<<FyqaKkLO\ 'S)xJ~W '>9|7gxuDE 7PK+.¹ 8d N9QcJ*ϲeFh3`׆yߒϦ=߿ vWkcPފ ϲb6VsX[T+Ŝ\$$T"5x66j ~mt%\v!] U׃#FO2c~pS]Ͷw`Pթm GO瑷Uïj=x2B!0Pl42&K Fцq;/E -T>8LpO X9K"&S6R]o0f/ ߑB4P|82hJl,~ zH–B4ѷ":؉׫uTkd7< ug*%yή[ޜ۴ $QT`G ?p6H8+b6:LYJ\ `H.h*4N5wL(ZH=y95uŽe*\jRL+w6ps0/3yhJЫp| ő}^3Q`A*+:V@aFٕ`BAzouȲw< BTZ6 t(HzNU{^e[Wy 2w*Lhq GdK70;,6{cd ۠cw?pS:Meieazs}eo_]%It}KZ4IGU_큞qMG>8պKhVljX#\dB+*P9r: GiP7Z|XXú  RJårzGwqyh*n'#ɣ#Tql TOϢ UwZ@VB_)Ue .7ܒ0:a߅+2~9tmO"cımn7Yn"^?ŗ6l:;oh˥ uL=Z0hijfFzS5a2siQ)UZ+I*m=x0WZX;7{n95D߻.[lye_Y6WZ9K yQĠ[rs^u6$^d(P@&$RF%Qv+wQuβW^=x[ ?poEM%?-v}=JR!{PZFT2BahtₑzټD#%NnTQ'D79ҧbC(ԫnO$d)2>=FiScnVPWqtNhylYe7EKO*j2u&~c—Q,6kpa0DFNmDR`+\Guй2s>W}z0ߏg%Vqw#W+M:|i R8$9UcHX2p'(T i%FΦ8:QէZXjRa~ڗa7ƃ}_Rl;|@8 "^{v;P\nRh!#"}[Yb١PHxH!1i.eajqe(C1WE,7Ӭ:|yL̚j֥Yb33.ff3b3c1 l]]J]d :5b LSq\a9{I̿rY+ZME|q󓭝:/O-wMOزGu]vk.Qr{JwL*fI3^x u dkIv F-`vaCnBMƂp2kyR)0xI0O@Zc{vUiPHO=DPtɚG[mYV"kX:vX%ڥff`s稖1빛:JQ]qIj!l[JqN}F;;( hp# "㤒z>=_ 'gmk0٧'h>-QNEv8B[yp=%!͖Dhwl,g<̍1Ԕ~o-2&Rh"a`_/ϫo0R-14 B'u-R4f.ec)[p]qsާZ674POYSvM3]DMUT\gXM}$M_ȕ[M7E"FvIO]A3l+/]gG$?_z_#W\{p/*G,RJHI`4pXg fόQ#!g5m~mS/6oh`l1K4bSFHZnF]:lV!6,4]; S PF1ӪWu_1o+ul<ÚׄNb@atv/s8y8y}H81|Lf*|*xe|4':r9ԓp&9誆nZZV)%%fӉ Dt12T"*RRl.UU?xQewնjNnӓK+s[E|ByqEUY/]MAtzȤd\٘@el8C#]r]//_R}Y`;6呍skHOr w&l]ݏs8mΏMSGR|osm`ٯ"2uʈnTr.Dcm"Yf{sU%j>{j84oZ`t5bCώ[kw?ؐ/V1GwGh1B>.ҐMuBi70ٴ,VkMem ʳ}U =WOŲz9@0>4R JFD"9̋VFPʎ=A#ˍH0h~OxN&IldPj~<猓͵dwSy}կ*៑?%SM\jB>;֯TQQa: ?7E~CHc_k19$r<=uRI?J{=-l]Dр2 &U"/`W< &)=D ڡha+!XVI\>4S[}2] sϥ+)2Ia_/RefU.̖2W,SUdшp6) ך)rBoځ/m}},?$[>ńi?=&b4]ĘBR#Z@/ΕfM6>E|eؐz-6HkbK>EqS8;A.-ehC^C,YQB-!\KHD#2"؞{g&BTX5y_0P'5e8Y?Mn"c>g wۇW.© kEq7Bw(mrq_7׷lۜceI=]myyRnn0(nxC e-99Mˢ%tG:/X[K}&I3a ʉOE(Q8`ٌ]qM}{g=Qg7/^c㲊jܒ7nh&=Ż/髌ߥW/>TU.3f댇\ݷ)6"v^ ؅xb5ba*:=m_*{)>% P ,>MBba;Y XLz_A~>9R?=K w~AE&TLD8O5i@)kMc<3z@ A װ+Vqh P#v=#k@Wu&͊h%v##deo>ZpF(hKthnή-;/;ܥnOō"n-l$/4֓:d2Yh4[ D xl\_"IO'S@."+K*5UU??Ly&u2F0H2bPp)J7Ef*4*bѠӢJW%VNԥS5$ sln,X JMnDkrt^tD!7H]\Kq)_/_2KTFހBi_׈$߰K(fm'(w".,Vf _+]=nQKhX6<8p<͐An5咽QgR=(ebؚK]SpQȡYuA1~ѷÀQ1k4l?ܯX&;^Wd6cra_-Not}6ZCFϘQϨoR7+xY쁗m^6 nzIRH|_~[5w^uP҅K+J+:gH@Cܫ:v!/c19ըE{eQlswäӯp˦X 帿˓7̜xcws?߰jJkQ*/2bb qٶ\ÓDE<_>PW44h_lNc eq|]2p&.j5~3zjum_'ASbtijIگ{'PAco943Qǔ.] P|([-LC[q7d \#Z.qUgC/N_vW.)hZ(;اD'TTN@SgVN_,..=im{m嫫Wull~^bO4SrHq=UZZ5y]q/丹K.u.-Y>4aBۡƌмq;C\VU+CJ%_ QŨg,vYItΕ3Y\}Zǐ-_ME⨟[77ؐ mZk#7c?|lR^pEu9_OϏ{%MY5V^LޞwCqs()*>.Z8NKㄇ.y|cj21;˜/(7l 8̥)U[rQ]?;ΎGKM^C |tт^_WQSmc@w}J8n]\wb)&̖YwVw2׮ufzYjʢ`.a=l V1(TݢS`x>'> +1fpݗuzr%䥳.屙+Wm%xk'pfuK/+8>.: D~ EBv$G^$%[iv^z#p?8&#hJC="dLqIuS2N*{ܗ3πR+>E%e{VY !>Bp'L`=S?it{/WYbȉeTyA^ *k]Z+B9۸_~C.3$imЂF>@f_ۋ /G'!]~0 BP  Qc3=hz4l~Mۜ/pUgF<:d_e9Wޔyެ3%?ɸ7 *&K%tVlB>-.WqOlKEUՅWL9vյ;jeuu'f''n_Z{1\iN-G@smG LSH`^XN3KyKbXe o12Z +Y9TI.<_K Gki? h yMKKem&4hKM[,HlOadi3}𳴕 YNfi' KX,fY:}{)KXkX:幝,}/K,]GY]bj]_fIVr@&tZAjڎ-Q-p] qpsOq; =BU>t-|f8V!J`d5֣ x 寃&xw]?\ }VSŐo&%EY*Aۡ^گ=!86@5-D5*L%Pg@K!@Xԯ w)}Z9ݫ|5ɺm DGӥ cAiղ.ga|1d+~VhG?)& M~zu;yCf6-x P UlxZ|;tNwݬgӵAMwyƖo)ž>WZZcՖd[zT*X?/fh[~boP#: 1Hog5duP\\7za:[Xd `z_ƾ!ӉffjYJ\bVrF;W_hj-}?QOH>j]ke3WzNscbd ]JTDKZe[X˗Wkj2`@{e OǯM3mgfT1PUJMoexr1mwˡ91gcshkֱv^XS`*_;WCI/:2g)<}]hM}\r,a-6jgT"E9iz4^g*grs&5FI4^7+M38_*k\iF-eߛ4U wWjcczJilYF%xn5*ؓG>ҧ7z~|!=gl/ɀeĿ\ҫwzsxsPScfv>lMӸ>e{o`Hg`BmBm25tαDØ6KACurc,NBbMcߍ۩^^Xy(\@`?*c=WWR(u<׶3ˍQiN|eWPkKѥ_3ج5[ c-tQłLY7'c&wA͞Lg!঳M7uxR9h؈g2i2Zl8π&w]ED XPs6+{:<N-̃{ĸZ JhQm\xJplMPdm+=GO3휨Ll<΂|sXjkg>Lj_:Y hZ_|>:F}wW YkFYrZ$x;IeN fhԑjgP0t8&a7ն(m,jvNvv7}[l֏sk0je=Ɛ {ة13%j}tl3ۢcuЈZ~6_ z+ mלt_Wrhz){Θ|TgEgk\Ǵ{>Ix87a=ù6ѫc_'h{/BAnvk/zF`@km}VZBwX7V%,blazoM(.!hd^vP: -Z"[`>'k}& .[\^۽PMkhlK`5ppǙhto>>Hi cOtթ GK4hm$Vd^%5AWb~a_+#ƱoF܄fr ZZV3c\kkk*q= P2#|:uxu /{^7_x DoO|Upoo|Pklzi!7eG1A{K{C{ݵ{_^{inoۺd%H Oໟx 8Gz>>4;xPICpměƖ`3['-V88Zj5}x6>7 ;~:Nݷ`r oe[~ Yo)o"dla#]+Y1~>j;o&n}uFf-Z)KТqQWupkrp.GU.g+vكwڃAW^0 א9xv ~( 9],?cWk{ _ `Oxm@o=@ϣ2DFly<ύ7[# 5Az0 umtbi㩎v nֿ{] 9(A0hID6o[AsA1ұX5AM"xչjnf@ZBҿWhk|?[XQ%+eLˉt[_- sO,7 ?E endstream endobj 183 0 obj 23358 endobj 184 0 obj <> endobj 185 0 obj <> stream x]ˎ0}"bD||Ɍ$^TH%D!m311~ie58oxMO)8dyquߟoe:wGno![|8v%=̯o3^c?EZmOk\};My CE_R[ñ㱿lY|Y׫,LQp8\3- )Vs[Vs1 jq\r!0{W- o_̯;:՜0:^Ӊ:|<_aD}0C%2aأ߮dˀLZ+O*NB>z.W:NC%,ߡB5/Gߣ-&u^=o0nQoQQu> endobj 187 0 obj <> stream x|y|[Ejv[lK$o-k8udcIlĎNE&MZ t@<dhҍP@P( K()`;3[_{$33gfΜ}ӏ0{iOEO¶޽cMw~"Kmk FHپs@/#d`O-e#Xr:L B;8xϚz/w3F_sEl*xھ]=" { vw 4ЇK?FE&dhJ1[6ÙJw{22>v C~,!#<{ B3y9qE/}Eq7{s%x;=x|z;7ylA64 zE`[[RoAj1H8:TԼApWst:o|8_L.Gt=DZũ؋#xnmx!evEE/[` ;:|YO> <, V Vkl;(ă= 3n|]n7Y-Fn䚹_=7  rr !t|;Q'.BJ)3;Cx+`+|/{O 4߀zup8r)tz_բ}GpB3z>^BSzGÿнrzݍ^@ǔ55˗U/(/+]R).* 愂lϛqRj1,DF8Hׅ=~Hk\W yMX\Κmđ# O?Ƒ=qDw6o80O/ND#=aEhBo&pJذl TT$@p\9 @VȉS!*b]\ ŕ8:(<5~m}=z ą)hyXU5  Pay;)Oφ5_ \C>?~AQ?;;;]@xCWQ\BL=Άa~F1FCmwX }Uuq=PNKCtwUf7uQ=U=Zt4$}@닣.UR4޻)\iaӆYq!d ;p歅==ZQ1=>5w9-'c ݰubG=cqK ^dJbq V{Q{>uP`I w)XcQYiO mFjۇy& <ȩs9]g3.-eq1x^yH G!},&8/<Bx:B)OMb@1tY-P{R=U kDM  &}8~x0( ?n7ǭ:ҩj5Kװca`q.m) .-N;w%= l8U| v'-0_1I0^9>Kh/ m&j7Db B(:XFOJa{}uꈒOR>@^P$EVD<vMBwACd؄=0u'dţb EMs[ocʈ`aUSZCpaE#(%HA/"P-)[T?,yY cRǙrKC5xy-֗a!'feMy#W]PW؁?ϰ /n*RrukVq8=_\gӧ︲򲚈?ZJps -[_R88[K|/JE˕A848Y^;]XwY;Eu eQ=+D1SH)qE7}{[ZjBa|Ɂϒ_O޲+' z J)AhmS"Ou'+O\R؍ziѓv6ƍO9#E6UEHR]ă#᮳ӥ3`@mZ4]~kuu!wrQkUxT4y-ʼn:rwK6߼uW.n9DȒAkdI(y_{msIii篘?~SߙG >"H'->."l>HW-1*~$ oVf GţGoJZI@h[O8۸nn֏b!~WGn(4p+j µZIXp3O! ) Z {0" =d=#|Wn>x^g92qqs!GY6] t, JvƚVMv ԨafI~+`ıĻ3w}x^~=}%9aHxfO^QPM,=P4]1d:NuFe"YgELVu$LI<tėޖH/+h/+zGÉ?]WϽvC9`0y['܅M li'{IsE0{n`V՚_֙ոv_wk‘ij3{},Ȗx֔mH1~ &:~s$Kȍ))rJ_"(S9Q| {!=[Y)d0dsp>YVsfCߣeY/ $l~S,gVi7Q^cC.ل~LëlV!`6bHԘVh&ZMMҼ)VK,A 9?fġDa~曅gޏ?MV7N#3oFHPn,Ou)C6çbW,z1]un,YJXtǜ3SΐAQwHo.tVwh?hNLKz97deM4Eg-/jK\%w9QF8˫$d6A/R}M)i4bALe)ʻht:\qO4>3&e{5D)3NBB*ۉ }TA\9E+|:GJWgA   c=rΉk2(UFSUF=/I]܅#sZDs"Ν+Cfa^jZ*I W1j U^*n箊Ms% XVݚU8ˉp dV./6ĕo)*ŮEl6?i^yؐ}$2̼zl<⟕er nĘD(&b+LvX.s: LD1O̐l'{qVeꮰK)0O FX: wp`) S8ދ_gH@B|~zcwDdD:I$μsٌ38GM`lЍV\rDDť!CJ\%~bWs E ,GV(k9KrhB=)-|peY ي~mO$'чcow5 9d!'6g(j@eBP0,@0xC(!WKeR7 zÅdIŰv!H1~H9s%ـe HPHd=&~kD=*QҺ 5@Pq~z@љ'1$gño=+w:pbG*fuJrfSsf.sr"OǒwѫI(c`9ez_EY%;\ye-S6׭&|INw{'_V|ɞ pXӯ6ſ 䚬\PFW2oTIKZd QLdQ/QZv{FM_xcb% ye :9D2*q  [d$T"+9{PYLXݮj67'>wGɡZ Qoǜ$MRNh1MRޱD›שNqV_(e~ART/ |m/\7[a6 /*ټivsmvn. -ۭ1.fgy,p ԭsb[J iPeW8itl29*dYMhQrp TB@Lp.®e4eҤE+$m.HAildw[w$;8/YzS[m+7`JGrtS^3<+_ukV֜؟? A6+ȳ?B2¿#?'vP;}%"9;RUTIX`#,0ֳ SWkUkhCh]2{z8`}DUmqZgm s& |EDN22?LZtzٝқ](]9az|84fV+2q}&sp0]J=~xb % 9VdhאsKMfI>lPY_~i.d<uŇ% =>xA Fhb+JNA zs =AA1 eEELKzY'B$^ԗ*D+OOS˥R8BQ#eڽ4V%hM -ik>zM=$ˣyj5~yN _saKˋWǞX^ ;/r-rۋg֮o|RX O-_qmnNbeU]zCJ(;u< yfUXz}a+oD̫ߑ- ɿh@\7i^"DHH^ل(yGuYkBut2Hj%4M(9rpVrQ(>zф{w$.M|:ñ?@j̳ q=jQdbzk-͋FCQ1n0j쉰$} W?<7ބhs:խE}Xq.a4I`+,+Wӗ%B"*NOYȅ:DdL^i6"2J$d6{3ggp S)B 4PXGh Ǣ`gtWV~ "ql^S%g11|jW'=EN`kIzё%k?f8o zb*z)=?TA i@1r FgEҝss}{`G))H;//b(lE`uW1³F|Q 8e$&{Qڲ+B9\bu5ˮ_HqisFvܞUEt,[Z$˫'/:!03 WX:\w_WH.V V< ':q^B5-)T%x ^tPw:B:@хTmkRTNaB :]ORFm/L벐YQn=TǞύ]X5``V#F zN YUS(`eY` ]f`Xǖ`;m?mk.`6`a;<ʶT} O28Q) P34kap&ǾR{= C)6|5kWi+` .bPy?? eC骑;243]5285uԏPeK[46`h닰oѨ[4rr?zb!ƂoRTz4z4 e)CB0RvCpAe~xs/iYmlrk5avA>GN3z|PFg߼|2rf[U6Xk'x hZKGj!vI6= Ϩ3vI_sw=xG5`Gk&ʝ!6or6a\1^ڧQQ&!%)ùsi83G evGQ }̔k;\:8{c1ĸS/hz;^ΰ(-c섃l$0ٷZvFC}llP'Ni*ɱY`1vNcP=&9vNɑve+1 ]e6t}̊]iVcVg5>9';Gѵ뜵y.ͷ&Y6(Ղ^\=z1_Rv3 Ǹ7żNGTtcDS7ռDr(5~ 0Mk)dISszq-_ݒ0k|_k^if-ܻȓLwkNj.6?}uXU4fEֳxjק;PT&/IG c'~ {`yΟub1%7xMs|WeB6珢=!ݳeZKW Ǻ5=QV_-Eo#UГ \&-,&M,ީkANi [`-:u=` z٠uг ^ͼ_ RkR.j-1IzhkZX{-[Oodp,GtefMx*- 0Q@w.ΪQlF(};U-F(믆v)Zaf=;Fƽgͬ5w*URu4zwmViiBmasXjqTiԱV;-dαx-LV-;Y idګRNuyQΧ%վu&MrҵqvZx]ǼgQh&H^g/>w|5{F%{mv`зQG:7A Ծ5ec,۠)TEØϷt.J~9_WKy_7 ?os2/aѹ&cŴV;. 0f{ܥ_Яkšz|ry}kmau(⿣ϜI$| pU`JT*'pޤ:L&jldI &=LUFdOj@V Lt)>SiM1n2n#j$=90NܸIZZ5A4 ?_9ttCdjX H\D I_P,(ImEVk@(GlI{'  0%{4ݮ^Fd'm66@&T|J T']. 0[*S |LLKaIF5+4`:Iq#1W ': `(P\wrd09*0eWkSppo(lc 6r͓/% )^ru7ޒ7/oYoCA)3{c{=kywV쭇ޢ?QIl?c~| i|44~4>u62}nse' O>QIlIOH% __cƎ]ucc)ઓV<P~PI<~ ('ԚջJ(P꠬:PVoi[VV;<^(W@.[˰rl>WF2xzJEia >)es8džQq><ވ^z̩eAl]t"~W^:o_1ǰ2'@pq{ʷ|a~ӑJ¢oW:~x5A~]=M܎l5^#;|b`lmO8BA9DlQ<C)> endobj 190 0 obj <> stream x]n0 gj?=#F3aϨ?T쟥BIQR{V?/O33J[ƈ'g ~L endstream endobj 191 0 obj <> endobj 192 0 obj <> stream xY{xU?GwA(BW$i$ inI*Қ/E6"CA*®qu\qtqvs4qf:7Bޮ0m5Usι+M4<$do*!y^(; l}߷~048W| "X܃W1@nM:w#7U>ek( +}$ Fm K?+:bNw^)No0ҝ};t`lc+.a)O)w9~mp~( xDɳ%Wd^ðN\s]H*KV8#$P6Qß'\c`N[:]C:<߆yJ =]ЦLM!wFW;!xU{p߁W0ݮ䋧n6{Iw,L|B,oõ35imo.=؈B~YW ZI5y~ ۄ?1I~=a+Fy:^uwṐ.A{h;1z/"oɫִ֭475nfzeU bnXZl K ϛkͱeX-Ѡ #Oj (3eLƮ! :($.=DtI&Z002b\c5x{.n[>hƞ^.Y=XlZ|Q:=tAؗc1}`WJ*\OlQA|kߤ9%Y1Z)*1o f|kFdUwN'Νο%^S#VC*TV8Ɇ dž%N$$t{g"9lJJȞm$St3`3jN &|i(-ET,OI%)Ng $'mzoO[\Lˉ4cF޼3gvbo}*r;O'֎=D<dߥ{Ƀ rȂ 9'dJ`u[&}'ɔ`@z2Y#.eD4{ip~F̠'imvh֏v$ni7{MY>n,,TO|*Vc>x"i&efdʰdɓ,eK\ IIiiM4k˜G+*4JQZ!=Y,L4Թq-ʧQY#؛gvm<_ջl{ȿN*~R<Zݹ1\C*(ےtĄ3&VkX +,7qNIYk x3?vrpMBD򯞺t_ AX9,2$ff]gyRVhFY46eK&I33EK,Z9NdUvRD.N-|I&͔!/}]rnQ7՜ rRЦӷ>w}~vks#/=ZMbk[9nkBC|^xY໲vKC+od~!dr>u4 9X/o  p`4LL%5&b1LMGLLc&}Y <^}c9yb=;3?I>QaW°BKqߛa6ʢf8'Xp6>)[ժj&VHq4I:rqb`E(8hP/b?X/w=s^U>}-")O({g3R'ʅΚ"*FCoD23+˔"4F `ģ,fɿ"/Ǧ;xuM853ډcyxygZFrBPFGݝ#\ F$q#|,#$i _qqn]Ͼ1_~ޱGb agMNgJ 9==-lk/88lbȧ<#!U`7y  I`|fOگvZe7[w;q&;*3oũx6pbD9c# M']aꋂ68a-M)gGټ9~7fBvy}ә!_9O?|r8p/|b{=v&a)~(᳌)&}?;;E00BsLoy?.ѳ/Z~F|J`sN[5:?$XopiFaite`c I>%H`h[8'*.JKH~*J4/JZTjA5J@q]UFހwERtU׿PQiQII:T020)V|>%|2#)Da"IL6vw~&Qցp xiHboK J4+V}iKO#mQ" lɮmҕ6*ft_yw@F)BÁnͅQt}h8Uz{aBhڅ%JxK7*Bf^a1S(QŠB1BJa@8ciŁ{7#LEh!|^4mt)0N˷;EӠ|f*%B)pBJEz-[)ZUX"\usm!V0[U`hC 4i7-B P4R ](?>PWBB LGK-* |/KxfQ?Ğ ~(6JjѲaHբ=ԣ]N+A+rA-s/ʽy/j'/A!_oofz)R̮?EkRxkG h(+1 t-FYE#8gyPi51KPEgZk#v|47]Ks [a8nrm|\_ZYvY&|U"lׇb fB0Zax5~Ͳ ;Q8fhuOuYR nCBzo"lVYH 1yFH/ː>'Ke[؞Z;^"-ZJLB:rDUgYQJag@Z8mU4B5QMqw$D/72w?d)dV)^v26Uneq|[aբYF> wQ jv!].K="}W)EZk;W!8}Wr=?JSN?. 9*t\}n.d'敫wc('°,bk؈SxσC?+TFkc%!ld6o'Y%8<  ;{61>>W21ƞG sȩK.Ưi3|ۿceqclة1]o>cG.#"ʰ}8겝}ktdG],d6HDLq3ew۟.L.p}ZǶ?B?m„GF|ۯ ]byw]n]rg,'JS˃/pphLySK]+,+NMjHP|$wz 9zB=,9>r\Hu |Arvp'zpM~03%?hJrYG:p؁z<~粕qHeωs$I~̜b%1n7\]}A쭁~lD#bv]oۄ/pIDY$m3hTYGzR:mo_[j[Zh[]cZij$mAX ;y!Q[εB1;RE;܂؍5O4srK\rs|[MDZe\muf6p5 _4|eU?ЕU-sj]^)qA(іB,mRKDl KeEX-ee2a1Tl4 :2LZp &ZTC:QZSn^жv{=:խvf{T2%fe@'D"qQ# tIzE"8 "QEp$4R0@;hDI]bvtD;L1uF,ڠ uWt$ endstream endobj 193 0 obj 6054 endobj 194 0 obj <> endobj 195 0 obj <> stream x]n0E /Eģ4B$X~R1q}=㴕y:icgO^,{|F9X櫓hò+--eIa8WKBmnFܱ)p\C_ )k` s}$v*_AZ9Y\E +$8a.4yu> Wˊ(F)\hBk:pN;! "K2s]g4!En#f> )UEn:l!m>-mA endstream endobj 196 0 obj <> endobj 197 0 obj <> stream x{y|SU=oKҤޖҖ%)  HZ%,6tUhc@\l EqTT@PpAꂂqQ6EatKJ~{9svϹ5ܸHar~ ~K)BIBT0,?r;!9 {Qo.Izu#693<F p &e!4^A`DXt] 8 \veܙֽ}-mO۵:w 5Ӂ[f*E?}>g F =(rrUCmКt8GО];!] }yF K^zUK3LB%7°7o:(,aG>xHڿ ]zH>`bpVIOhkPDV"z dH5pZh`4ԀŁvh`&RЬ_I@1ByQZ=Vwvn7Q@;M#F@07%HC>XDIq5?+zA}<Hl̳)Fl̻țhhz %[x5Ҭk@jj=cd0$]t)gd2g|33cXFm agΕ?)Nyoŏ?(0PZ>AޙkŪ XIaa=򚓭t),ʇ{=j\Ȏll>&ቄWv$1?9$&RY9,qy{NLQo_2$'5$1Z6)hFIrkȃ yД<_8kT*Pz n nŷ-pA?tEqe]n3R㛤 w̽{#S[5B!z"pO,f-HJ:WX&H KT8ڵͤKT``3tqVp=//Yȶuk|l-KZ`drG)ьz'ysXiZya;M<y\hxC'Fۻ;xrcAAb$#)Lf=Wy*ܯbyh.ts T~`tܷviQfJU't|/$;>zM! @\6gCk6TdCS6fGE%SR*d3Dqe!A#uEfҋe?ulOдfiٜe[V\OLp/\\>}ԩ^_Z6nYRrusF̸満+hCדAfyQMV2Vo5j[,(̂ Y{tfA{fEصvOH԰86*F1+/L㹃³\ek}#F[gn zJ;K:{S D(op*"INg@kL̀Д g h.ӊFh t9מ4x!U<=|V5 ^Ckn]|f ս8y&3'O_{{}iށ=IR>E NC-Vt{J'\g0Йtz~w QeFOِ'n{U\<9(eU^l @*3xƜEp~?>~}Dj1x[9g^z a0⾄P-R2$-M:m_eeY4A |&Td2&8%%QOht;u 1/ފhof^r>yD0Yz&t-ZK-stx7lwo TM0~"{ẏaSK9 h?-9 [o < c_ug3Yt¹stsr8_Wc:p<-b4gMt9=rCO=%=Ar+qAm\=,׬Y_:Ճ0ae8tx]GĶ/(lV3U`yû-mԲs'`AMEKo/64+9󺙷M|Z`è.5lj#EK$-5bfKI2W܉ЪvIA=Tl#OLI,9$6|\"..QnERBy=N.5ê4**k؉QLMZjB >-x ݇=qR β^z]u'7 &{Ϧ4CbRZRMHM^oaLa%MGal: nI4_}#vRp:TT`H.~Ma#h PʸqA.p?z'n,e mlb t1މ PH'co0G.)Tb:=u11U@ Cci6%`=a%SP{4ݻuÁK^uO}ÑKSeq+'+3q{Kp 7wa mǎOpy엄'FV6yܣ+IQ8*mkgOs,01&4ڏū:=It+U  p,o Lۙ}QeM I9R|!+_)m˞(91% VPs0"*rh -N-lJ-PJiAԂE D Юo ?C  5] B1 ;USvT&mv#ժZW~3x[.=r^=.SYXCcLh vͥ:{%~84ѤֈWL FbrJ~k ƻ.]ww.8킗\ ֺv4`8j]pߡ}3]06\tYڹ a \sy|A\0칃 ӡH wR "T\]@\Js'Wa j‹9y_*LA-YW9:s, u z 8lӼקC߲ӂ W0>rkdЌ97ϯ?rG;O=_31UUI3f1iSzksh70S_Jb3Q$+Ȧf?VbN/]p;X=-t-O0~x3KiӢfZL$FkT5g{I>Q8=}ؾyU.݃IQ% 7IKa wo!6.S3Vs+j =wh^fgʛV+? 7s#2'S[7SS,bV f!f+ Z,)aE`5!\$ ZbTcyR9g~ or~DZ4cBshk؏g=FܬcmmwNw[o9C7Kf߱<гa!'ɰY>*+xl,|S9QOdYod&W}y5Ljq]_w޻wC֮Kks ^n;~|Enu ȫ{uikgקڵ 2V/OٟEct̒y 'rIV桂<ұbgAJ*=wtp>@<=?Pu o@ٯ,7 qCzRA2oo@ؗTz T-w!]4ߘj^~=znO *=p2Eb v,˖ 3@zKS5s6>jŢtϡ໇6l1^kehe!׎E݋3g_xrcaBnM"7J!֮-_ _!+9*43n)ҘM42#W:=S3~2IE dwp" S2NbMFS)=;gVlu&p Fh0#,_o0uNP%Շ[hǒd ?awx?[*y)?ӧ,ŸSv^@^RMMS MI1IAU;mvZp fRsndO4qg~bS.[K>N<`ss?.HKd+-0 K"ό}w8ʼ\'ph$z650^5xG/i`j`r\?Wz =Sz (}ElGR p66@4ঀ6::Ҏ0h@yhe *P$B4$GHa|^'lᔏzL+R:wE֭;n* !j6gfY1M]gZTmSC)튣e0^>>C_a~귪fȈY>M鋇~WHjr. &ޕ`̇s uꇙf'T@gIBE+Z!bVhB VYA~jg\ΠGwc>}F= }ҿ-K=.b./+Q_D{ӌaB8#F `&?eu{bdd0^=8[t2)m`%J 6P( _p/Hm8sPOg&>QiS 3ØfI[XX&)^x9|\~ W۔s}ʒtPgL=~K Sxx׿9%[]|#{Z` VK_fh,{mk3^y]"$hK%ѥJ%0V$fp? :YyY:$1j3zz?( Y7%̙:&k!w`w}, ;`A|wZن91fE~n;m+|ϥ KWs*uk~l5c/[8ŏSij.ZtAǥ)}F5pޜ^&1LlfΡwv=,!)*WK<]Mf1Ua$p&?=k[p}_ /},ߴ醻g>n[3g}{N^"ѷ-~ D*Z沦K?e}q~[1~VeyFwZRcWO=_% S8GH)@ķtyBd:*] [d Wc!)2]8L%ØѹV"o.^>5Y鲐CXG( p} y"ƫ:xU eFoc0?"a%[͵c".BpAujZP߯@IdBSքKYE{3L&-OzVg_13ŘmkIsyygKɚH2]ċxMnDd8dh/.ӣe㼚h%id~!2OȦhYhYEn#e5@v!In$9_9r"gcMDH p=e X)ZfH-d?ZH/nv̓thYe9դ/+Z֐t-ZN`DZ2TJ#7MryylܺpmUbU +ֆžļ܁ sUc p]C}0J]@UP`,"p8F\ay02?S݋- DRBݿ /VGE(2|,T" N "81-Ɣr`ƺ`88=xQ\xFIz*zKbHjUOH?#d ^">5 ~tR9q<,MQBgciPcL~s?H`hd@QR-8C$~:BB]yHQ.~sQ"R.)Dr>flk8!"^5\!մVEG.E)G{\)ԫ8gT1J: X&u#-3W׋)ti\QhRx67k2/!%򼵴e&6:'jMmvd/Bіv5J{{Dd)Ur)@m}GQ訥:J8Lq** m@6]t :­x%1R[E8+c͋Τx@7wIj½*:ڀo M8:k j +Rt8+(̧VQK.Ha Foվx[ZJNfLWr0*h4N|}-ژ$@D0?QΉW ʕr WhcÔe]\O&x~:`t|(@!( 02;#c (pa>No޷H$LEcq_?geg'-?쾳{ٿخ_'ۿh/j?~{=LwUBJF:]s4_Ö?ЛT[H,˯wMÝæbC5Zzh}TCp~?lx"ρ9P8{ml0Hk-ºcv<yi}ƽp/ihӶ{nƽaݝ[2-а nM=nL77.ݸ~cF>>}L}\ߴٰZ׷g&S~O=]ŝ`劁p…4ԏ 'TaK\zx} 5JydǖcAǎ`';XNo$;)hwRfS>W,KpkW 3MŐg-5Ԑ/eOnK^O7O;Bl;gL$Д < -S\:'|3#:9E{'͈#t̲{֭#{M)TTa+`ْLFCPxKR a+K \ B0a'+P%!lv+䊎5N0[X"~!'.u6oY;ղ endstream endobj 198 0 obj 11434 endobj 199 0 obj <> endobj 200 0 obj <> stream x]͎0<HR$RQ>'Er"o_{V"g8|͛8K-L/2}::6%俻sǽ}x6,ݗT/~:OY5> UlNq}zqQEVתXs;io>]>k/9{edMmC;^})Zm:c߻r-K 1c(JSG6U « 6b~ ^7xM[f4|7:6.h-$]MJ27+0ԡ)uM7M/uv`y &K{$Ӥs[g4J}čg7wXߡMGҿD-KпL}}_R+6c! W{flo# endstream endobj 201 0 obj <> endobj 202 0 obj <> endobj 203 0 obj <> /ProcSet[/PDF/Text/ImageC/ImageI/ImageB] >> endobj 1 0 obj <>/Contents 2 0 R>> endobj 6 0 obj <>/Contents 7 0 R>> endobj 9 0 obj <>/Contents 10 0 R>> endobj 12 0 obj <>/Contents 13 0 R>> endobj 15 0 obj <>/Contents 16 0 R>> endobj 18 0 obj <>/Contents 19 0 R>> endobj 21 0 obj <>/Contents 22 0 R>> endobj 24 0 obj <>/Contents 25 0 R>> endobj 27 0 obj <>/Contents 28 0 R>> endobj 30 0 obj <>/Contents 31 0 R>> endobj 33 0 obj <>/Contents 34 0 R>> endobj 36 0 obj <>/Contents 37 0 R>> endobj 39 0 obj <>/Contents 40 0 R>> endobj 42 0 obj <>/Contents 43 0 R>> endobj 45 0 obj <>/Contents 46 0 R>> endobj 48 0 obj <>/Contents 49 0 R>> endobj 51 0 obj <>/Contents 52 0 R>> endobj 54 0 obj <>/Contents 55 0 R>> endobj 57 0 obj <>/Contents 58 0 R>> endobj 60 0 obj <>/Contents 61 0 R>> endobj 63 0 obj <>/Contents 64 0 R>> endobj 66 0 obj <>/Contents 67 0 R>> endobj 69 0 obj <>/Contents 70 0 R>> endobj 72 0 obj <>/Contents 73 0 R>> endobj 75 0 obj <>/Contents 76 0 R>> endobj 171 0 obj <> endobj 78 0 obj <> >> endobj 79 0 obj <> >> endobj 80 0 obj <> >> endobj 81 0 obj <> >> endobj 82 0 obj <> >> endobj 83 0 obj <> >> endobj 84 0 obj <> >> endobj 85 0 obj <> >> endobj 86 0 obj <> >> endobj 87 0 obj <> >> endobj 88 0 obj <> >> endobj 89 0 obj <> >> endobj 90 0 obj <> >> endobj 91 0 obj <> >> endobj 92 0 obj <> >> endobj 93 0 obj <> >> endobj 94 0 obj <> >> endobj 95 0 obj <> >> endobj 96 0 obj <> >> endobj 97 0 obj <> >> endobj 98 0 obj <> >> endobj 99 0 obj <> >> endobj 100 0 obj <> >> endobj 101 0 obj <> >> endobj 102 0 obj <> >> endobj 103 0 obj <> >> endobj 104 0 obj <> endobj 105 0 obj <> endobj 106 0 obj <> endobj 107 0 obj <> endobj 108 0 obj <> endobj 109 0 obj <> endobj 110 0 obj <> endobj 111 0 obj <> endobj 112 0 obj <> endobj 113 0 obj <> endobj 114 0 obj <> endobj 115 0 obj <> endobj 116 0 obj <> endobj 117 0 obj <> endobj 118 0 obj <> endobj 119 0 obj <> endobj 120 0 obj <> endobj 121 0 obj <> endobj 122 0 obj <> endobj 123 0 obj <> endobj 124 0 obj <> endobj 125 0 obj <> endobj 126 0 obj <> endobj 127 0 obj <> endobj 128 0 obj <> endobj 129 0 obj <> endobj 130 0 obj <> endobj 131 0 obj <> endobj 132 0 obj <> endobj 133 0 obj <> endobj 134 0 obj <> endobj 135 0 obj <> endobj 136 0 obj <> endobj 137 0 obj <> endobj 138 0 obj <> endobj 139 0 obj <> endobj 140 0 obj <> endobj 141 0 obj <> endobj 142 0 obj <> endobj 143 0 obj <> endobj 144 0 obj <> endobj 145 0 obj <> endobj 146 0 obj <> endobj 147 0 obj <> endobj 148 0 obj <> endobj 149 0 obj <> endobj 150 0 obj <> endobj 151 0 obj <> endobj 152 0 obj <> endobj 153 0 obj <> endobj 154 0 obj <> endobj 155 0 obj <> endobj 156 0 obj <> endobj 157 0 obj <> endobj 158 0 obj <> endobj 159 0 obj <> endobj 160 0 obj <> endobj 161 0 obj <> endobj 162 0 obj <> endobj 163 0 obj <> endobj 164 0 obj <> endobj 165 0 obj <> endobj 166 0 obj <> endobj 167 0 obj <> endobj 168 0 obj <> endobj 169 0 obj <> endobj 170 0 obj <> endobj 204 0 obj <> /Lang(fr-FR) >> endobj 205 0 obj < /Creator /Producer /CreationDate(D:20170326102615-04'00')>> endobj xref 0 206 0000000000 65535 f 0000218771 00000 n 0000000019 00000 n 0000003917 00000 n 0000003938 00000 n 0000011420 00000 n 0000218944 00000 n 0000011441 00000 n 0000016384 00000 n 0000219140 00000 n 0000016405 00000 n 0000021783 00000 n 0000219321 00000 n 0000021805 00000 n 0000027304 00000 n 0000219512 00000 n 0000027326 00000 n 0000032723 00000 n 0000219703 00000 n 0000032745 00000 n 0000038472 00000 n 0000219909 00000 n 0000038494 00000 n 0000043616 00000 n 0000220099 00000 n 0000043638 00000 n 0000049361 00000 n 0000220281 00000 n 0000049383 00000 n 0000054799 00000 n 0000220455 00000 n 0000054821 00000 n 0000060173 00000 n 0000220669 00000 n 0000060195 00000 n 0000065344 00000 n 0000220867 00000 n 0000065366 00000 n 0000070751 00000 n 0000221081 00000 n 0000070773 00000 n 0000076920 00000 n 0000221271 00000 n 0000076942 00000 n 0000082104 00000 n 0000221453 00000 n 0000082126 00000 n 0000087165 00000 n 0000221627 00000 n 0000087187 00000 n 0000092192 00000 n 0000221825 00000 n 0000092214 00000 n 0000098861 00000 n 0000222007 00000 n 0000098883 00000 n 0000105069 00000 n 0000222189 00000 n 0000105091 00000 n 0000110527 00000 n 0000222363 00000 n 0000110549 00000 n 0000115797 00000 n 0000222553 00000 n 0000115819 00000 n 0000121033 00000 n 0000222751 00000 n 0000121055 00000 n 0000126584 00000 n 0000222933 00000 n 0000126606 00000 n 0000131798 00000 n 0000223115 00000 n 0000131820 00000 n 0000136910 00000 n 0000223289 00000 n 0000136932 00000 n 0000140186 00000 n 0000223732 00000 n 0000223897 00000 n 0000224062 00000 n 0000224227 00000 n 0000224392 00000 n 0000224557 00000 n 0000224722 00000 n 0000224887 00000 n 0000225052 00000 n 0000225217 00000 n 0000225382 00000 n 0000225547 00000 n 0000225712 00000 n 0000225877 00000 n 0000226042 00000 n 0000226207 00000 n 0000226372 00000 n 0000226537 00000 n 0000226702 00000 n 0000226867 00000 n 0000227032 00000 n 0000227197 00000 n 0000227362 00000 n 0000227528 00000 n 0000227694 00000 n 0000227841 00000 n 0000227991 00000 n 0000228109 00000 n 0000228229 00000 n 0000228347 00000 n 0000228465 00000 n 0000228585 00000 n 0000228703 00000 n 0000228822 00000 n 0000228943 00000 n 0000229063 00000 n 0000229180 00000 n 0000229299 00000 n 0000229420 00000 n 0000229539 00000 n 0000229658 00000 n 0000229777 00000 n 0000229894 00000 n 0000230013 00000 n 0000230134 00000 n 0000230251 00000 n 0000230370 00000 n 0000230489 00000 n 0000230606 00000 n 0000230725 00000 n 0000230842 00000 n 0000230963 00000 n 0000231084 00000 n 0000231203 00000 n 0000231322 00000 n 0000231443 00000 n 0000231564 00000 n 0000231683 00000 n 0000231802 00000 n 0000231923 00000 n 0000232040 00000 n 0000232159 00000 n 0000232280 00000 n 0000232399 00000 n 0000232520 00000 n 0000232639 00000 n 0000232758 00000 n 0000232879 00000 n 0000233000 00000 n 0000233119 00000 n 0000233240 00000 n 0000233357 00000 n 0000233476 00000 n 0000233597 00000 n 0000233720 00000 n 0000233843 00000 n 0000233960 00000 n 0000234081 00000 n 0000234200 00000 n 0000234319 00000 n 0000234438 00000 n 0000234555 00000 n 0000234674 00000 n 0000234793 00000 n 0000234912 00000 n 0000235033 00000 n 0000235152 00000 n 0000235271 00000 n 0000235390 00000 n 0000235511 00000 n 0000235632 00000 n 0000235753 00000 n 0000235874 00000 n 0000223463 00000 n 0000140208 00000 n 0000157177 00000 n 0000157201 00000 n 0000157394 00000 n 0000157807 00000 n 0000158074 00000 n 0000161734 00000 n 0000161757 00000 n 0000161951 00000 n 0000162243 00000 n 0000162405 00000 n 0000185852 00000 n 0000185876 00000 n 0000186069 00000 n 0000186811 00000 n 0000187382 00000 n 0000197916 00000 n 0000197940 00000 n 0000198138 00000 n 0000198603 00000 n 0000198918 00000 n 0000205060 00000 n 0000205083 00000 n 0000205293 00000 n 0000205654 00000 n 0000205882 00000 n 0000217405 00000 n 0000217429 00000 n 0000217627 00000 n 0000218179 00000 n 0000218580 00000 n 0000218670 00000 n 0000235993 00000 n 0000236138 00000 n trailer < <7B862E528B960F195210C4397004F6B0> ] /DocChecksum /0BF939CAA5EDF0481047ED01C3740E3D >> startxref 236439 %%EOF