Revue Web

ESSAIS

Le jeu dramatique à l’école : de la proposition au choix

9 juillet 2006

Résumé : Cet article propose, à partir d’un cadre théorique élaboré par Winnicott, une étude des processus en jeu dans l’activité de jeu dramatique menée en classe. L’acte d’apprentissage comme celui de création est une prise de risque. En intégrant le jeu dramatique en son sein, l’école intègre au parcours de formation qu’elle propose, la prise de risque inhérente à l’acte d’apprentissage comme à celui de création. L’accent est placé sur, d’une part les conditions nécessaires à l’émergence du jeu des élèves dans ses rapports avec la réalité, et d’autre part sur la gestion en classe de la conduite de l’activité.






  • Texte en PDF





Masquez la colonne info

Introduire une pratique théâtrale à l’école, c’est y introduire le jeu. Si à cette occasion l’enfant joue pour son plaisir (« L’enfant joue pour jouer, et pour lui, jouer c’est jouir » Château, 1946), l’adulte qui lui propose de jouer ne le fait pas vraiment pour cette raison, mais parce que l’éducation artistique offre la possibilité de finaliser les apprentissages, favorise le développement de l’expression et de la créativité, permet la découverte de l’autre et aide à la socialisation1. Elle fait partie de la formation que l’école doit garantir à chacun pour le provoquer à s’impliquer de manière authentique dans des activités qui lui permettront, au travers des apprentissages réalisés, de construire sa vie affective et sociale présente et future. L’Education Nationale accepte qu’en son sein un espace de liberté soit créé et qu’une activité comme le jeu vienne questionner un fonctionnement établi malgré la méfiance maintes fois pointée aussi bien à propos du jeu que de l’art et donc de l’imaginaire (Duborgel, 1991, Brougère, 1995). A travers cette démarche l’institution tente d’intégrer, au parcours de formation qu’elle propose, la prise de risque inhérente à l’acte d’apprentissage comme à celui de création (Serres, 1991, Aumont, 1992).

Dans cet article nous présentons une forme de pratique théâtrale utilisée dans l’Éducation (Primaire, Collège) : le jeu dramatique2, en pointant ce qui s’y passe à la lumière des travaux de Winnicott (1971) dont l’analyse sur le jeu, bien qu’issue de pratiques thérapeutiques, permet d’éclairer cette activité encore mal connue. Laissant de côté l’aspect didactique et la question des contenus3, nous nous référerons à ses travaux pour mener la réflexion, d'une part sur les conditions nécessaires pour permettre au jeu d’exister dans un rapport dialectique avec la réalité et d'autre parts sur la position de l’enseignant/pédagogue dans la conduite de l’activité.

Le jeu vu par Winnicott

Winnicott insiste sur la nécessité de développer la capacité à jouer pour permettre l’émergence d'un individu « sain ». L’enfant qui joue « est ailleurs ». La caractéristique de cet « ailleurs » est de ne correspondre ni à la réalité psychique de l’individu ni au monde extérieur. C’est une aire imaginaire qui permet au bébé de s’aventurer dans des expériences à partir de la rencontre entre sa réalité psychique interne et le monde dans lequel il vit, les deux étant au départ confondus. À partir de l’adéquation illusoire entre une réalité psychique et une vie extérieure, l’enfant va progressivement élaborer une réalité externe à lui et l’accepter. Ce n’est pas qu’il prenne conscience de la réalité extérieure, mais qu’il la recrée au moment où il peut la concevoir. Cette idée est fondamentale, c’est l’enfant qui construit une représentation du monde qui l’entoure. Il est dès lors confronté au problème du frottement entre ce qu’il perçoit objectivement et ce qu’il conçoit subjectivement. L’élaboration de cette aire d’expérience, préalable à l’existence du jeu et que Winnicott nomme « espace potentiel » nécessite un terrain de confiance. Un échec lors de cette première expérience est déterminant pour sa vie future, mais dans certaines conditions la possibilité de faire l’expérience du jeu peut permettre à un individu d’élaborer cet espace potentiel, car, dans le jeu le joueur vit une expérience similaire à celle du bébé, passant de l’illusion à la désillusion. Il ne peut le faire que dans un cadre sécurisant lui garantissant la certitude de ne pas s’y perdre et de retrouver au sortir du jeu un équilibre entre les mondes interne et externe.

Présentation du jeu dramatique à l'école

C’est un jeu collectif pouvant se pratiquer au sein d’une classe par petits groupes. À partir d’une proposition de jeu, chaque groupe construit un projet dramaturgique : il invente une fiction, un projet de jeu, en élaborant le canevas d’une action dramatique (drama) puis la joue en improvisant sous couvert de personnages devant les autres groupes. Enfin, les participants échangent autour de l’expérience afin de rejouer. Tout au long de ce parcours ils sont guidés par l’enseignant (ou, dans le cas d’un atelier de pratique artistique par un comédien professionnel4). Le jeu dramatique se différencie du théâtre pour lequel la représentation est le but. Il résulte d’élaborations à des niveaux différents (auteur, acteur, mise en scène, spectateur) dans des temps qui parfois se chevauchent. Pratique de découverte et d’initiation au théâtre, il gère autrement ce travail et prend l’œuvre à sa source pour la développer jusqu’à sa réalisation dans le jeu improvisé sous le regard des autres. Le but est de privilégier le développement des capacités d’expression par l’expérimentation des différentes étapes de l’élaboration de l’œuvre théâtrale.

Il s’agit d'un jeu avec les caractéristiques définissant tout jeu : libre, circonscrit dans un espace/temps le différenciant de la vie courante et suscitant des relations de groupe (Huizinga, 1938, Caillois, 1958). Pour exister, il doit donc être débarrassé de toute contrainte non acceptée par les joueurs. La liberté peut sembler illusoire quand l’activité se déroule dans l’école, car la place du jeu reste problématique. On l’envisage plutôt sous forme de « liberté surveillée » dans laquelle l’objectif dévie parfois jusqu’à devenir la maîtrise des élèves par l’enseignant et non plus la maîtrise du jeu par les élèves/joueurs. Il est intéressant d’analyser les objectifs informulés et parfois inconscients qui sous-tendent certaines règles imposées sans lien avec le but affiché de l’atelier de jeu dramatique. Dans la relation pédagogique, l’importance de l’inconscient non seulement de l’élève mais aussi de l’enseignant qui peut agir sous l’empire de ses pulsions sadiques inconscientes est depuis Freud (1908) reconnue et analysée. (Millot, 1979, Fromm-Reichmann, Cifali et Moll, 1993). Si jouer, c’est faire (Henriot, 1969, Winnicott, 1971), formule qui a eu du succès chez les praticiens des activités dramatiques, il faut accorder à ce faire une valeur symbolique afin de ne pas rester dans l’extériorisation brute des fantasmes (Chap.2, Rêver, fantasmer, vivre). Le groupe de joueurs élabore une aire commune de jeu, « chevauchement d’espaces transitionnels » où chacun négocie les éléments puisés dans ses ressources propres, voire inconscientes, qui vont être utilisées sous une forme voulue et acceptée par le groupe pour un but précis : jouer l’histoire. Dans le produit joué, il restera des traces de ces fantasmes, mais, travaillés, symbolisés de manière à être acceptés par chacun. C’est une première approche de la démarche de l’artiste qui travaille à partir de matériaux divers pour en faire un produit culturel socialement reconnu. Le jeu dont il est question dans l’improvisation correspond au jeu en train de s’élaborer spontanément (Playing) défini par Winnicott (chap. 3, Jouer. Proposition théorique). Il permet à l’individu de travailler son rapport au monde ce qui est profondément éducatif et créatif. Ce travail passe par le groupe. La valorisation de la réalisation d’un projet conçu en commun, de la réussite du groupe, la découverte des émotions partagées lors de cette entreprise, sont des aspects essentiels de l’activité, car ici le postulat de départ est résolument optimiste : l’individu se construit avec, dans et pour le groupe.

Le dispositif du jeu dramatique

Jouer c’est oser se risquer, être capable de maintenir la distance « jeu/réalité » et cela nécessite l’aménagement d’un terrain sécurisant, espace de « liberté protégée » en évitant l’incursion de contraintes extérieures au jeu. Les meilleures conditions ne sont pas données mais toujours à construire. L’organisation des quatre temps du jeu dramatique correspond à ces objectifs (Page, 1997).

La préparation : À partir d’une proposition, les joueurs se préparent à s’engager ensemble dans un jeu sur lequel ils s’accordent. Libres d’imaginer l’histoire et les personnages ils doivent respecter la règle « se mettre d’accord sur la fin ». Pour des joueurs inexpérimentés, savoir en s'engageant dans le jeu, quelle sera la fin, est rassurant.

Mise en action du projet par le jeu : Sous couvert de personnages, les joueurs expérimentent alors devant les autres ce qu’ils ont imaginé. Mise à l’épreuve du projet, le jeu est un essai qui permet de confronter un imaginaire individuel et collectif à une mise en acte. Il se passe dans un espace délimité et signifié comme différent de l’espace de ceux qui regardent.

Les échanges : Les joueurs échangent leurs points de vue sur ce qu’ils viennent de vivre. Ils ont été confrontés à différents problèmes : l’expérimentation de la fiction, le déroulement du jeu par rapport au projet, les imprévus, les difficultés. Puis, ceux qui ont regardé parlent à leur tour et font des propositions (dont sont exclus les jugements de valeur). Cette procédure instaure un sentiment de sécurité pour les joueurs. Ceux qui les ont regardés (les autres groupes de joueurs et l’enseignant ou l’animateur) ne leur disent pas ce qu’ils auraient dû faire, sous-entendant ainsi que ce qu’ils ont fait n’était pas valable. Différentes idées sont émises, parfois contradictoires : leur diversité même est une ouverture de sens. Les joueurs retiendront celles qui leur paraissent pertinentes, de leur point de vue. L’enseignant intervient ensuite et s’appuie sur le travail du groupe pour faire une nouvelle proposition amorçant le rejeu.

Le rejeu : Ce que les joueurs ont préparé, joué, puis discuté, leur apporte matière à réinvestir soit dans le même jeu, soit dans un autre jeu. En effet, par « rejeu » il faut entendre : jouer à nouveau, mais pas forcément le même jeu. Il vise plus à développer les capacités des joueurs qu’à parfaire le contenu d’une improvisation particulière.

Ce parcours conduit les joueurs à considérer le jeu à partir de positions différentes : celle qu’ils ont avant le jeu quand ils l’imaginent, celle qu’ils ont pendant le jeu et qu’ils sont en action, celle qu’ils ont après le jeu lors des échanges et celle qu’ils ont lorsqu’ils regardent les autres groupes jouer à partir de la même proposition. Ce faisant, ils se construisent une représentation (toujours en mouvement) de la relation « jeu et réalité ». Ce dispositif et cette conception de l’activité, en reconnaissant aux jeunes une grande liberté de décision génère des réactions parfois surprenantes mais auxquelles nous devons être préparés car la rébellion fait partie de la liberté que nous reconnaissons aux jeunes souligne Winnicott (Jeu et réalité, chap. 11. "Concepts actuels du développement de l’adolescent"). À l’adulte de ne pas abdiquer et de répondre sans renoncer à des principes importants.

Mise en turbulence du cadre

La situation suivante illustre cette difficulté. Elle condense les problèmes que l’on peut rencontrer avec des jeunes en grande difficulté. Il s’agit d’une classe de réinsertion d’une quinzaine de jeunes (de 16 à 18 ans) exclus du système scolaire, au bord de la délinquance, en déroute, n’ayant ni diplôme ni perspective d’emploi. Les deux premières séances avaient été difficiles, mais les élèves avaient pu jouer et en avaient été satisfaits au point de décider au moment du bilan d’améliorer leurs improvisations la fois suivante. Ce jour-là, ils arrivent donc pour la troisième séance. Ils lancent leurs sacs à travers la classe et se laissent tomber sur des chaises. À ma demande de m’aider à écarter les tables pour créer l’espace de jeu, ils les projettent contre le mur, puis s’assoient ou s’allongent dessus. Ils attendent, m'ignorent délibérément et ostensiblement. Je leur demande de se mettre en cercle pour que nous ayons un temps d’échange : « On est bien là, on a rien à dire » « on vous entend de là ». Mais, tout en étant dans un grand mouvement de turbulence, aucun n’ose franchir le pas du refus verbalisé et assumé. Je leur rappelle les improvisations qu’ils avaient jouées, les difficultés dont ils avaient triomphé et leur décision de faire un rejeu. Certains reconnaissent que c’était bien, mais qu’ils ont peur (ce qui me permettra d’insister, attribuant leur réticence à une peur que je jugeais surmontable), qu’ils n’ont plus d’idées, que ça sert à rien : « Et puis il faut toujours qu’il se passe quelque chose » « Ouais et nous dans notre vie il se passe rien ». Ils se lancent : « de toute façon t’es rien » « tu f’ras rien !  », « On est foutu » ,« alors on en a rien à..  » (geste à l’appui). J’insiste en leur demandant de faire les groupes. Sans bouger l’un me répond par un geste désignant trois groupes vaguement dessinés par leur position géographique dans la classe. –J’avais, me semblait-il deux solutions : tout arrêter ou travailler à partir de leurs réticences.- J’annonce alors que le temps de préparation est commencé et que je vais passer dans les groupes, voir s’ils ont besoin d’aide.

- La préparation : Je vais d’un groupe à l’autre, pour les aider. Ils rient, parlent d’autre chose et affirment « on réfléchit ». Les trois groupes décident d’inventer une autre histoire, mais parlent en fait de tout autre chose. à la sonnerie, je pose : « Après l’interclasse on passe au jeu » ; ils sortent, en « meute », me laissant prête à renoncer. Après l’interclasse je redéfinis l’espace de jeu et demande quel groupe passe en premier. Le fait de les interpeller en tant que groupe de jeu, les soude à l’intérieur des groupes, mais les divise en tant que « classe » « c’est eux qui passent en premier » « non, c’est eux ». Je m’approche du groupe qui semble le moins réticent et demande s’ils se sont mis d’accord. Non, ils ne sont pas d’accord. Quelle est leur projet ? « C’est l’histoire d’un braquage. Non ! On pique des fringues dans un magasin. Ouais, et le mec y nous voit. Et on se cogne et je le démolis. Non. C’est lui qui me rattrape et il appelle la police ». Je leur demande de décider des personnages en les nommant (le vendeur, le client, le policier) et passe au deuxième groupe qui a une histoire prête : « On voudrait jouer une fille qui a un copain et son père y veut pas. Et elle tombe enceinte et sa mère elle le voit. Et sa mère elle le dit au père. Et le père y veut tuer le copain et renvoyer la fille au pays. » Le groupe n°3 n’a pas d’histoire et ne veut pas jouer. J’annonce que nous passons à la partie suivante : celle du jeu et que le groupe qui n’a pas d’histoire regardera le jeu des autres pour, après en discuter.

- Le jeu : Le groupe n°1 accepte de jouer, mais ne veut pas aller dans l’espace de jeu : « On est là, c’est bon ». Je leur montre le porte manteau sur pied qui se trouve dans un coin, en suggérant qu’il peut être utile pour les vêtements du magasin. Un garçon va le chercher, le pose près de la table où se trouve son groupe. Un autre déclare que ce n’est pas le bon endroit car dit-il « , c’est la caisse, il faut le mettre plus loin » et il le déplace. à deux, ils mettent une deuxième table : pour le patron. Ils acceptent de mettre deux chaises pour représenter la porte d’entrée du magasin. Un espace de jeu prend forme. Le jeu est très rapide : Le client entre. Le patron est à son bureau. Le vendeur à la caisse. Le client prend un manteau et s’en va. Le vendeur bondit, le rattrape. Ils se battent. Le patron dit « je fais la police » et dit « haut les mains  » avec deux doigts de la main pointés pour faire le revolver. Le jeu s’arrête. « C’est délire ». Ils discutent. Le jeune ayant joué le « policier » me dit « j’ai l’air d’un con, j’ai l’air d’un gamin en faisant « Pan-Pan »... La prochaine fois, j’amène mon flingue ». Devant mon air perplexe, il me rassure (gentiment) : « vous en faites pas, j’enlèverai le chargeur  », à quoi, j’ai répondu, me raccrochant au cadre comme à une bouée : « Au théâtre on fait semblant ; On n’a pas besoin de vrai revolver  »  ! Ils décident de refaire le jeu immédiatement. Un garçon du groupe n°3 signale que le policier ne peut pas être le patron. Lui, veut bien faire le patron. Un client, cela ne suffit pas. Il en faut deux ou trois pour que le voleur puisse prendre les habits. Cela permet que tous les élèves du groupe n°3 (resté sans projet) s’intègrent au jeu, pour rendre service... Ils joueront ce jeu dramatique trois fois de suite, apportant, à chaque fois, des améliorations et discutant de manière extrêmement sérieuse du thème choisi (le braquage), de la délinquance.

Les séances suivantes se dérouleront à peu près de la même manière en suivant une évolution lente. Un temps de réticence extrême, un temps de jeu « sur la pointe des pieds » et du rejeu, parfois en échangeant les rôles, en discutant des résultats, des progrès, pour terminer par l’expression d’un sentiment de satisfaction et de la conscience de leur progression. Ces jeunes en grande difficulté ont commencé à jouer, à faire semblant, à s’exprimer, à vouloir communiquer sur un autre mode que celui de la violence. Ils ont progressivement vécu cet espace de jeu comme un espace de liberté où n’étant pas jugés, ils pouvaient (re)construire une image positive d’eux-mêmes. À la fin de l’année, ils ont souhaité montrer leur travail au responsable de la mission d’insertion du Lycée Professionnel : « pour qu’il voie qu’on n’est pas des nuls ». Cet espace de confiance dans lequel le jeu a pu naître s’est élaboré au fil des séances. Pour cela, j’ai dû accepter leur fonctionnement de « la première heure » pendant laquelle j’avais l’impression qu’ils vomissaient toute leur violence avant de pouvoir être disponibles pour le jeu. J’aurais peut-être pu les canaliser d’une manière différente. Mais je leur avais parlé de liberté. Ils la prenaient : liberté de paroles provocantes (les gestes de violence ou de provocation ont très vite disparu). De plus, leur violence m’était donnée à voir mais ne m’était pas destinée. Je me suis sentie parfois découragée, fatiguée, impuissante, mais jamais agressée en tant que personne. Au contraire, à partir du moment où ils ont compris que je les acceptais avec leur mode d’expression, ils ont montré beaucoup d’attention à mon égard.

Les séances sont devenues des temps de négociation entre eux et moi. Ils s’exprimaient avec leurs mots. Je leur faisais des propositions de jeu avec mes convictions et mes mots. Ils finissaient par accepter ce qui venait de moi, comme j’acceptais ce qui venait d’eux, avec, je crois, autant de perplexité et d’hésitation mais aussi, progressivement, de désir, des deux côtés. Une fois, nous avons passé toute la séance en discussion. L’échange était réel. Cela rentrait dans le cadre ; je ne les obligeais pas à jouer, mais la relation n’était pas coupée. Nous avons parlé des difficultés à jouer ; de ce qu’ils avaient envie de jouer ; du plaisir de jouer ; de la peur. Ils m’ont demandé avec qui d’autre qu’eux je travaillais et ont été rassurés de constater que je travaillais avec des publics différents. À la fin de la séance, ils étaient satisfaits d’avoir pu discuter : « C’est bien de pouvoir prendre le temps qu’on discute, moi, maintenant je crois que j’ai moins peur ». Petit à petit s’est ainsi construit entre eux et moi, puis entre eux, un espace de communication et d’entente possible qui me semble correspondre au chevauchement des aires transitionnelles définies par Winnicott.

Conduire l’atelier

Clef de voûte de l’atelier l’enseignant a pour tâche de mettre les jeunes en mesure d’utiliser et de développer leurs possibilités d’expression pour un projet de jeu leur appartenant et qu’il ne juge pas. Cette fonction, pendant l’atelier, le conduit à prendre une distance par rapport à son savoir et à la nécessité de le donner à d’autres. Il travaille au contraire à laisser aux jeunes la possibilité de se l’approprier en fonction de ce qu’ils estiment être leurs besoins. Il doit donc renoncer à une position de toute puissance, parfois tentante lorsqu’elle lui est attribuée par ses élèves. Ce renoncement, qui n’est pas l’équivalent d’un effacement, permet aux sujets en situation de formation de faire usage de leur propre créativité. Le savoir de l’enseignant devient un objet à utiliser dans le sens où Winnicott parle de l’utilisation de l’objet par rapport à la relation d’objet. Le rôle du pédagogue se situe alors dans cet espace où le sujet dépasse la position de dépendance et utilise l’autre comme appui à sa propre créativité. Encore faut-il que le pédagogue le permette et ait fait le deuil de son fantasme de toute puissance, comme la mère suffisamment bonne dont parle Winnicott. (Eschapasse, 1981). Et bien que l’atelier soit un lieu d’apprentissage, la volonté d’enseigner, de transmettre un savoir n’est pas première dans cette conception de l’activité de jeu dramatique et c’est par-là qu’il y a ouverture pour une appropriation possible du jeu et de la démarche créative par le joueur dont le désir n’est pas rapté comme souvent dans la relation pédagogique (O. Mannoni, 1980). Le joueur reste sujet de son désir.

La proposition en jeu dramatique

La proposition, comme la consigne, cadre un champ d’expériences et permet aux joueurs de décider de leur parcours en fonction de leurs possibilités actuelles. Elle est ouverte, laissant l’imaginaire de chacun prendre place et cadrée de manière sécurisante pour lui donner la possibilité de se risquer dans un univers fictionnel qu’il construit avec les autres. Elle interpelle l’individu en formation en tant que sujet qui se constitue à partir de problèmes qu’il rencontre et qu’il identifie comme étapes à franchir. En l’acceptant l’individu se met en cause. Elle permet (car elle ne vise pas à obtenir une réponse déterminée) qu’il puisse faire l’expérience de ce que Winnicott a appelé l’aire de l’informe. Cette possibilité est absente de la consigne5 qui renvoie à l’autorité du formateur, à l’extériorité de la loi, du savoir, qui fixe une norme, suppose un parcours à accomplir et vise à un but déterminé que l’élève doit atteindre comme d’après un patron, pour reprendre l’exemple de Winnicott (chap.2, Rêver, fantasmer, vivre) dont les formes auraient été conçues par d’autres auxquels il est soumis ce qui peut le conduire à l’organisation d’un faux soi.

Ici, l’enseignant qui fait une proposition fait confiance à l’autre et l’appréhende comme un sujet autonome, non dépendant, non contraint et par rapport à qui il a une responsabilité. Cela ne va pas sans risque : en effet, on propose si rarement dans les parcours d’éducation que le jour où on le fait, le risque est grand de se voir opposer un refus, quelle que soit la proposition faite. Ces refus peuvent avoir différentes causes, extérieures ou propres aux joueurs et ne doivent pas être exclusivement considérés comme signifiant une manifestation pathologique ou un rejet de l’activité ou de l’enseignant, mais aussi comme un acte de liberté, car la liberté de jouer implique celle de ne pas jouer ou d’arrêter de jouer, sans culpabilité. Gardant à l’esprit qu’il s’agit de jouer, les participants doivent sentir qu’ils peuvent refuser et qu’ils ne jouent que s’ils le décident. à défaut de quoi, il ne s’agit plus d’un jeu (au sens de «  play  ») et la valeur formative de l’activité est menacée. Cela n’est pas sans poser de problèmes dans une classe, mais c’est leur résolution qui permettra au jeu d’advenir et aux élèves de la classes de se construire en tant que sujets.

Le droit de dire « non »

- Une fille de dix-sept ans (dans la classe de réinsertion déjà citée) a répondu lors de la première séance : « Puisque c’est une proposition, c’est pas obligatoire, alors moi je ne le fais pas ». À ceux du groupe qui réagissaient, très mal à l’aise, attendant ma réaction, elle dit : « De toutes façons on est toujours obligé, alors si on peut choisir sans être puni, je ne vois pas pourquoi je choisirais pas. »Ce refus a été l’occasion d’une discussion : « Pourquoi on est là ? » « Pour faire ce qu’elle nous dit !  » « C’est trop difficile pour nous ! » « On n’a pas le droit de dire non » « Qui t’es toi pour dire non ? ». En apprenant qu’ils ne seraient pas notés, la discussion a repris de plus belle : « Pourquoi on va le faire alors ? Si ça sert à rien ? ». Cet échange a été l’occasion pour eux d’entrer en relation (de s’exprimer, d’échanger des points de vue, de prendre le droit de dire son opinion et non de rester dans une opposition physique passive ou active) par la médiation de l’objet de travail proposé (la séance de jeu dramatique, le thème proposé) en le traitant différemment de ce que j’avais prévu, mais en le traitant.

- Même à l’école maternelle, les enfants perçoivent la possibilité de liberté qui se profile derrière la proposition. Il y a quelques années, alors « maîtresse ZEP », j’ai proposé à des élèves de grande section de maternelle de faire des marionnettes, (ce qu’ils attendaient depuis longtemps). Je les prenais ce jour-là pour la première fois, en demi-groupe dans une salle différente de leur salle de classe et sans l’enseignante titulaire de la classe. Deux garçons (5 ans) ont répondu par un refus à ma proposition de fabriquer des marionnettes. Je leur ai demandé ce qu’ils voulaient faire : «  Rien  »... « Oui, on veut faire RIEN ! » Ont-ils répondu manifestement très contents du pouvoir qu’ils prenaient. Contrainte par la réalité de leur refus à aller plus loin, j’ai discuté avec eux leur rappelant le conte qu’on venait de raconter, et qu’ils avaient manifestement aimé. Puis, acceptant qu’ils ne fassent pas de marionnettes, je leur ai demandé ce qu’ils voulaient faire d’autre, parmi une liste d’activités très riches comme en propose l’école maternelle (peinture, modelage, dessin bibliothèque, etc...) leur réponse : « On préfère lire : les marionnettes c’est pour les bébés ! et puis c’est trop difficile à faire, et puis on n’en a jamais fait...  »

Dans cet échange, au-delà de l’expérience du refus en tant que tel les enfants ont pu extérioriser plusieurs idées : l’activité proposée n’est pas très claire pour eux et doit être pour les « petits » (eux, sont « grands » : cinq ans). En même temps, elle est peut-être difficile. D’autre part, elle ne correspond pas à ce qu’ils viennent faire à l’école, c’est à dire apprendre à lire. Exprimant leur point de vue sur l’activité, ils ont pu après un temps de discussion et d’échange, (pendant lequel je commençais avec les autres à installer le matériel nécessaire à la fabrication simple de marionnettes silhouettes) accepter d’essayer. Ils auraient encore pu dire non, d’autres activités étant possibles, mais après cette discussion et en ayant vu les autres commencer l’activité, ils ont pu décider eux-mêmes de faire les marionnettes ; c’est-à-dire réfléchir et voir si mes arguments étaient recevables. Ce n’est pas qu’ils avaient fait ce qu’ils avaient voulu, mais bien qu’ils avaient voulu ce qu’ils avaient fait, pour reprendre une formule de Claparède (1964). À la fin de la séance, l’un d’eux m’a dit : « C’est bien les marionnettes, on pourra en refaire !  » Ce n’était pas une demande, mais une décision, presque une autorisation, (sûrement même une autorisation, qu’adulte, j’ai eu un peu de mal à recevoir en tant que telle...).

Ce travail autour de la proposition se mène aussi avec des étudiants : Lors de plusieurs bilans, des étudiants de l’Institut d’études Théâtrales avaient constaté qu’ils ne changeaient jamais de partenaires et qu’il n’y avait aucune mobilité des groupes. «  Vous devriez nous imposer de faire des groupes plus petits parce que des groupes de sept, huit, neuf, c’est difficilement gérable, et puis on joue toujours avec les mêmes.  » Un jour, m’appuyant (naïvement ?) sur ces bilans, je leur ai proposé d’essayer de jouer avec des personnes avec qui ils n’avaient jamais joué. Demande à laquelle ils ont accédé sans discuter. Mais, lors du bilan, après avoir constaté que les improvisations « s’étaient moins bien passées  », « qu’aujourd’hui ça n’avait pas fonctionné », ils ont déclaré avec une certaine candeur : « C’est parce que vous nous avez dit qu’il fallait jouer avec des gens avec qui on n’avait jamais joué ». Sans la discuter, ils avaient accepté ma proposition les invitant à modifier leur comportement, leur manière de constituer les groupes d’improvisation et donc leur manière de travailler. Mais, ils n’ont pas réussi à surmonter les nouvelles difficultés ainsi posées. Ils se sont bloqués dans le jeu. Puis ils se sont arrêtés à cette « obligation » que je leur avais « imposée » sans remettre en question les dysfonctionnements de l’improvisation qui pouvaient avoir d’autres sources que l’obligation qu’ils s’étaient fabriquée. Ils ont ainsi tourné ce qui était une proposition ouverte, en consigne non discutable. Bien qu’ayant pris conscience du fait que les groupes restaient les mêmes, ils n’étaient pas prêts à envisager les problèmes réels sous-tendus. Ils n’étaient pas encore, à ce moment là, capables d’essayer de jouer le mieux possible, avec des partenaires différents qu’ils n’avaient jusque-là pas choisis (pour des raisons diverses, mais réelles). Il n’y en avait peut-être pas encore la nécessité réelle. Ils se considéraient comme non responsables de ce qui était advenu dans le jeu.

On retrouve là le comportement traditionnel de l’élève qui, exécutant les consignes, s’en désolidarise et du même coup ne prend pas en charge le champ d’expérimentation offert. Ce comportement est mis au travail dans l’atelier, mais cela prend du temps. L’atelier de jeu dramatique doit se concevoir sur une durée pour permettre une réelle évolution des joueurs, du groupe. Dans ce travail, ce qui est en cause, c’est la position de l’élève et du maître par rapport au parcours qu’ils vont faire. Le refus d’un élève est une remise en question que l’enseignant prend souvent au niveau de sa personne et non de sa démarche ou de son contenu. Quand, au contraire, il situe le refus au niveau de sa démarche, il l’attribue invariablement à la résistance à l’œuvre dans le travail de formation, ce qui est parfois exact, mais peut aussi parfois être une protection, évitant de remettre en question un type de fonctionnement, le contenu d’une proposition ou son opportunité, un objectif inadéquat à la situation...

 

Bibliographie

Richard MONOD, (sous la direction), Jeux dramatiques et pédagogie : “Français, encore un effort”, Paris, Édilig, 1983

Dominique OBERLÉ, Jeu Dramatique et développement personnel, Paris, Retz, 1989 

Créativité et Jeu Dramatique, Paris, Méridiens Klincksieck, 1989

Christiane PAGE, Éduquer par le jeu dramatique, Paris, ESF, 1997

Jean-Pierre RYNGAERT, Le jeu dramatique en milieu scolaire, Paris, Cedic, 1977

 

Notes

Cet article a été publié dans La Revue Française de Pédagogie, n° 130, Paris, 2000, pp. 133-141.

1 Les Instructions Officielles sur l’éducation artistique parues depuis 1987 définissent les objectifs de l’éducation artistique et les modalités de fonctionnement des différentes formes de pratiques artistiques.

2 Cette étude ne prétend pas englober toutes les formes de jeu dramatique, mais une forme spécifique née de la rencontre des mouvements d'Éducation Nouvelle ouverts aux recherches de la psychanalyse et de la volonté de rénover l’art de l’acteur. Voir la bibliographie en fin d'article.

3 Travail sur les formes de discours, la structuration du récit, les différentes situations langagières…

4 Le jeu dramatique est une pratique moins connue des comédiens professionnels intervenant dans les classes et qui optent souvent pour d’autres pratiques, notamment le travail de textes, mais aussi d’autres formes de pratiques théâtrales telles que les marionnettes, le théâtre de mouvement, le théâtre forum (Christiane Page, Pratiques de théâtre, Paris, Hachette C.N.D.P., 1998).

5 Les formateurs ont par rapport à la consigne des attitudes variables, la définissant comme une injonction prêtant soit à l’exécution soit à l’interprétation et au détournement. Elle est posée comme un ordre par rapport auquel les participants peuvent avoir des attitudes différentes allant de son respect le plus strict à sa négation pure et simple. Dans ce cas, le problème semble se poser différemment : en effet, la consigne met en place des obligations et désigne par-là même des interdits, se surajoutant aux règles de base et qu’on peut bien sûr transgresser, mais n’est-ce pas alors “permettre de faire” en développant la culpabilité ? Que gagne l’individu quand il paye cette liberté de faire ce qu’il pense juste, intéressant, valable (malgré la consigne et parfois contre elle) par une culpabilité même minime (dans le cas d’un atelier de jeu) qui ne peut le conduire à une réelle autonomie.

 

Répondre à cet article



|
# robots.txt # @url: http://sens-public.org # @generator: SPIP 2.1.26 [21262] # @template: squelettes-dist/robots.txt.html User-agent: * Disallow: /local/ Disallow: /ecrire/ Disallow: /extensions/ Disallow: /lib/ Disallow: /plugins/ Disallow: /prive/ Disallow: /squelettes-dist/ Disallow: /squelettes/ Sitemap: http://sens-public.org/sitemap.xml Sens Public

Revue Web - Home

Dernières Publications

ESSAIS
Beth Kearney

«  Traversé de fantômes  »



Résumé : En prenant l’exemple d’Y penser sans cesse de Marie NDiaye et de Denis Cointe, l’auteure démontre l’influence mutuelle du visuel et du textuel, ainsi que les divers échanges possibles entre les supports artistiques. Tentant de comprendre les échanges intermédiaux au sein de cette collaboration artistique qui a donné lieu à un objet livresque et filmique, l’auteure décèle trois moments fantomatiques, mettant en lumière une présence-absence oscillant entre les supports : l’effacement identitaire (...) lire la suite...

CHRONIQUES
Jessé Souza

Bolsonaro, raciste en chef du Ku Klux Klan et des petits blancs du brésil


Résumé : Six mois après sa prise de fonction, le gouvernement Bolsonaro est confronté au dégoût d’un certain nombre de ses électeurs. Les preuves du complot pour écarter Lula de la vie politique viennent d’être publiées par The Intercept. Elles encouragent les opposants au gouvernement, mais obligent aussi (...) lire la suite...




ACTES DE COLLOQUE



|
%PDF-1.4 %äüöß 2 0 obj <> stream xXK6y^$64~BrhaiL%?laܶ%OeԿJ0S3;q vQ|Z: x=g}Z:? ۲Z9~ǯZM(Cj-iA ïx+c{cK?~`#ltƠtnQtԖt[~4t9ig^+{ޫN%znql rD@kwp8Qt'%Eش@e/`gb'plZMm~JԆM#&js/3s YpH`e,"&\ym\3~Vn4TdU94M?6+tͳ䪓 1M<,~m #%Y&/ q!e9҅1-wNp[n h7?WkjuB 2T+ȡ:C:ԓY 00#P}a |z2Ӥ;&.GbBcP(_'PHm;F:ÎK8G_Dmt.|Ҙ#]&☡f)"EjeEZ9,Whc]Պ82+vՅ2G%^Jχ\ҕD<[Iߵ GLѳg sfnl!&^&:n"6ackw\wQOA1i ֈ4UCϡSj+"_iR{eS9j AלjƇ-}i+<4묑|pR[AfUVX0vJ6XV&̲+S$_񤢕Cf+@nzQfa\,1uvbr{UlVzclsVPt?{^^Ee#68Q1 'I^V7$#81cu'kfny0[l0q3I.O%9ISFUuږ";cžr:UZ=T*O 1淊WD]Mnޕ/n?Āʺ8K<:͜q7i7t&rlJ X rȘj-g$<^6C9|[1SSޜ%o'1[#/2fP~dϸo3lyI:x z˫S  endstream endobj 3 0 obj 1529 endobj 4 0 obj <> stream xOgGVJa0NCvAWA34 '<\$ L6 .xd`$@VV@@C O4L "0E.wSNsZt~nT B!B!B!B!B!$/ŧ??:O?~xs/[@m9ћҋƟn/]"l{_|Iɑ&vqN֯K0u I9ZL'gA/wjւ-BȘ~4jnh` sg)Z!Ug5W!MYE~ SjHuBqV> ў'g n]mz@r"0-+++ LAv NP3HUN!]a)z/.sb%d0MqAWR3oXor&S!5cVT 9JU|5>ۧӉ'4 9JuC !UT|@BΓTGD,Bv:>9XBT+BHQR%S !!0'Qn|tw-yOxCIJV[ol](53W+2g˵.!z '`.Iƭ;g[k@??PK wǐP{٦XQ6Bt:9w?޺PhjCĺx0fyНlgYCWFUx#zPa^x?^Aa <Qյ-IW"1TMPoȳq)՗_9͇A7,kF+ҽ ժIVj) RP?j,IB5&U]?9DB=@{}Բި}'}^J{OӮB/2!>M+5Pվ:lAR*UȰ3N0}JCt\9VT?ha5'XVh/JSF[E!OE{:i[&7uJ*̓ XGFXS*Ce:jU7` ыWrU[y J$)A49SC@|D+ieJS-_ɮ>/#hz^ILÇ/շ KwɈfTMkenpj+$r2gtpBX0ɯ:e*_&| TBWDN R sR=>4Tв~iZA6KAJM +(%ui? C[¸3pnpZ 9ӆ^wdTx廠 o[Vz1EIݦewhWʩAC 'wbu[!Jم|"iw?G?[XcQ)]6v]sE%VA(FR>Z9 TUlRB˖f7ڛ` O-%x0Ь7n/ UG@1Elg9檛jsVji PT4 X-aElM+R"Ňuܝ7ik:s 2QtL9QbؗWnb~Q c:&6KPc+rAtC||= y!!9N/TEhIzTX^97x` w%j1Js'}bpsJsor&U9IBoԉ캎MTҡrQcUHLu>Iy r)C*>װ !DpJvu~qsl:nx^B9UR(^K1l&hiZ38wC!IW+T9B^ęKGUAQڸSw*a4Aj%hxm| M?^s/^g*)];@7z\o J:4lfՆlɥ3 ̺r)Iyy!½*G8ZCM.JU."OdKN02~9 }0n|tÍV=x4˩BrYيRe{m0 ߓRmokԃRUD5SS&|Ko>mP{ >ߙ8_Ÿ^A ߄hH dAaTV :[gmR8=tKM˹"T%IA8 oN8VRcEJ`4nT(:$PplE2'}N`W9Q+])C2uc*z~"<*o4/{6Nq`и/>@'+URC2織-E9OFRm庴|2몚ѡR]8]G;[TNCꪹ}*UwQroVp *]9߲JuѱXu lWI%xO&'T^B8>pQ=$RU(':Lo$F!ޙ2rβgTeh+p15_ DϷcp7ҕC q~~s|͵kJ<%Gћo}}ԕ+WB/_ YU髜 P P~O}q 8hԄ7T<@߷h8=X36NMӹFuT&eS5Z)z㍏6\L=/6OM|zz&S͕}<#kKz(H)p%?ٮR +0lxqzhy$ ǫ+8B/_o}t+) jjLejdE ԾWtjxmTR ̈́/rxx;Tc*7G4䃥}87z6KR^꥗N0wC%Ra Mt=sԪvhD͛7~b>yȣWGF~)J$3<_B\pGH!7M*ioA.liSzB2̥_tI3]?p9rnPɟ4]aAx\VQ6r'+W󽿤gi[īJf[L+ZE! P? 5fe)ͪRsrrr4q*_ٮ^QU!չFhO+͕>T>#m-Ju6d[z bRo={G@nJʙĈƟzJ%/,s٪y$6h)?:gP4d*˚#fY9v2Iݮ%S*+l<_$RZⱫ+r)ܗ;jztíJ|JʔX5#^=*lLu[,4R&e:z0h*cSFV7єP'DR)joHE\7~w%Ԙ9Wz?Ka?-uH8SkM% z`SXJR)CJ4~aތ7ZFxM?y$٭Raxd' ޒ\*Y~p Lz]jH6zעFA&;T\X a^-Tx_!QE<`/>a Nsz4Q|xqtM } :8zaĿE/\J(IiQ*ɱNJIO k|J`dk?u<$ޤ4QvnY?a8ђRC(Db[lYE!1G+jkw~)CMxj1Bt+Mq)'k6٤DiB5V,UBOQ++U֬)h,thB.h?=Xz1BՕ7\0sNCUE~5J(&e%<@ 7JЦTkrRj[}yj23/a#ϴ^ S9gRt|4g~_ԛ}Jvj`z)U~2!!C#]W)*Y~ˆAX2k(vMC@9j Z&xw} gY\4hve L)=/ Iamo޺) [5KHRGjb5:TdxZ&J&߲zz?~>yVp ܚOlʐ'*`i-'c` (C3ӱKC?q7nK]6(ֈ@RM["?vq!ϤIċFš7Еөu6,Į't-X7|R(T**5.J5AwIYeTloJ 9ѝ gT)j4t0JYxoJ%TĽ>.tT.TrjRVeޔJfQv )UԵlTk~/-9|:P|ِRE3R-ؖRE٤R-C֩TD*fڕRuR-;9jRm+JAs~cRy AeIeRz*]S(U҆BP|%~Tr 5j*U(zBTRe:nWIm-Ju||͡7_$T*_Tzݕ7&DEK917ljT*_6TYCψS)UVTlH^KKea1l_\6Tʳ5g]!Ig P|qOy) S²x{a Tޔ*9| cJ{}:#:-J)@-d/IvT C&]`Q|T6Ke;H́*I (xFwj:T*j~V T*_*+fM|`P W*W &og3{&5nJ  F> stream x\K+ϯ'gw1" YKN @&?Jݞ܄>T*zJݜӔ5鷿o{OmK޹d3}jis8]ؒ?<Ĕ!][y&(]xq}F<^#6+?סpIZ8²(`1BHܢhy8Oi_*I|LK>1daPƉ$)1ŕϴ_1K$/:m!ڶx6-<,1ANbQ"yYJe- [tut5592˥50u~Yc*s ]#meiɸlʬHOhh'"ol dUukS g;g-؈$(?'/͜V(ư|2'ORk)S6"s,¥}wy䩩u-E(b2eߏlUv? c5ʙ/)@VEW>:,.]^$ LJ8;.ʇϠ5Z$ $96Hf N0+:ԫk8q3^Xf=ܒ񖻊͗(j"8ɼH"VYq)Q1:}v:B\+-Uw*jr`C L1җz@rA fɵtLKe:W$M ?lVAlN bKH9p#Am͜D|}VPQ?^ʟuXgc> ;TЭCsgf9*v,.;C|/h&dc$T7ʔN ^q$TQ8hiCQU> & ߕye:*kKeF1I삭{>3#ОEz䡞:#սq'yv. B 0Q8v\q ߝe Q&B?1ˌՏ@mI~<E}yރ}aԑ]$|X4r5ۗkl. uG6X8?uA-e!L_]\d3JGGX NיZz+ڝIf@:'#JXՈc7wڏo HBVeEW2MʢDI͚_ L7GKp772 r}'#jv5$e_s;ipE0ސI^&7aLdov9'FNSe*ejtyr"}hI7@j4rLbd]plj.d0-ǭ`$){)ƴ$VZ_ (FWE #+&6:}f+qҴ8 rRu FrSΊ![?0$껵 =hy\w<|ؤo|n7G3bĚIQSVjfĖ3Z`wsg̷j8sCX>RyBkދ6|3n|!<Z\ !j3@N"؄B:{ȳ[{+b)`=p|:Mbb;uwQi<;!NUyeb*t$"Z>UYQNcH  o\p>_rhVz*{B[<e9%,_wa(iIfDmY "@Ÿ〼йTr:S+4[ reLn8|˯TxcjZݫ@a L_.QLoJvjBJ=*0XaZ - L˯ڌ$5ϫˠ2a.~\=FVf}XͰuo8? Sb# Ϭ!įhH۟ИRHr8 mU٠-Պ(y[#Mx ="nj5db6`Ew+QYu@k*Nᮇ2=Lgya\", ͨX UY0ZMZFΌf e6EHZ̥ C@PgoGZwo%,-+ D!va I)y[AEDSIR(ժqh0/]B 2.tV΃,y=K2l6o̳mߊ]^ڑH4q?ZU؜BދDj-P_Eoc>uxrYonT(h@6kW7xБ_*kـjXʯKID~\% ڀ3[i4.c'h;2SĔ?R endstream endobj 8 0 obj 4283 endobj 10 0 obj <> stream x\K:rޟ_vć( h݋8@eYdƠ-QXOJ\^_q]/_ml۷sb_z쩭\b&|,~M?,~{_~>`w7; )9.fJL*Mg[Zof2]@ƛ~5@ c_cWWaLilcP||5[nIiBgtuv;O; "rsn%љGk,D-fzٖ> /ń˴^ VW|/}L e %6K{Bz1 PWG/I17/86_q+{-˴ y)o(I4[0aY˃>V (|]g9xQEbYO/K٠]MܔDH#|-Am\' *DZ1!)'sYXE Wv+<.oOB6[yjjg4OHtN憒zM*$Q5G *$y^~GHXX\m#Ω`>sR4ouʌAuOr j%aVCt6 B9ݛ t4b:~q]Z@IIM[q3(YK~@\neq\d֢θYfɣN-4Ƀ`9-"uxd:NNm3٭:<`ȴOfE(Z tzDR" կאǽwM&BHQ4?:[C%"٠ nD6TxSرf\YnMZo1pY8g\UhAE2gEօ!҇ѸX&2]w zR\@@iMLTWfSa27CeyGzF9Whs_\mdH vҹ*yE3BMH 7SMIG~FGX1;\q}H9>Bܿ"P@2q9W.k"@]lv DdсRklW:sL]E B9ɮpu~RՆC1;tץFo՛Dgʌ5m&~Pm:_I\.MS)P_SAZZOH!5Gے(%lsXijl 'TZ5D j5rnT4Qrk]+ TxhE xY!fk؉EVJJ?!!C-?P~QƖqI=e({"]bmIW$:X >rNzb:& u5O?#FAWT̈́p傫t-IoeZ@o5}J%$ ;MՍ-sJ">ROvV U-AE/6S*q(h]+:'5Sc/O0w Ogt~fU]0a_ޛT~i pq<4o_fBeI,hỉFyD-T<'7 Uc!j,}/SwlT:_tj3`;6u"3yA.=9&43K MWu^iwgK.t2iVl%e,jmEd.Ԣ)~pѮ)q|5A+Q}91O:## Q#G4S53Bnb ),>яU CsJX9SkTfhBuYt ;ο7L 5UW޴WhؙĶ>6 5{Ag()C-usJ6(෺m(ômeԴ9w9=Lr64׹ 잼3d= C hv+5\gn2ZDfCg85U+$\G85;rH( 0Pw?ݛ`^tTe#8[3>n#ՓVskk*F=g̀viPOR' 4q?S" pX&#eGFY4/iJgo`#';'RwDOKhh4K R$kDF:5Yt8LˆOvD^X0H[e!5>'{u,ز̡ knobYxNxT.ŌM815nI. R0"k5'pnuɅ m|R{ [қk;ǡ[ȜT?<HkRwJy& Q56QH<ރ)(ݽy }[hM?xd|aJbf<k*LwL{Sz|Y?+jΘz/-Udf)/,kGN &ukT8~FM7Q ԩn6 7k-7hb sZ,$>SJgM|~Quh;[hkK&(N$$ŐJݡM,`."mIe/$MM;|ߛ$$v_ȍ&PlvFd -3^e<3VgG2aƕ5)S{:h/b=ZK3 R _C;0CFloӌ U㖶IlF=zwfAVWR^ D4A!ʔC9bUj-d CO#4*'KE/Ҡb9h;VjֻTmPjzCヒI@ } u+qu,պz+tl>xl0{)LD1nm.b))VS xvsWRs@i+G'NC51[ǎw5&s~FS~ +KN蔭¼z^OАw9B fe {7/9/6D-2*$~9G::X$Mi[}B\qkr! 7XYv1Mhg>^P11$q9Iq̦RhxP PٲL)0 Mv&ខc_啎,[E]GI0.ۯf19;xA*&3){nWj~~

> stream x\k-?r߿s>0!L2ѣTǿ lT*}o7=_n_ռnmsn~b_Z[b{u{7mq۲ޏ%_,e_y8^퀤ݼ-b6'蛑7>nԑ渿B mo?|oϾv#=-=IÄ~c/}˰?˘DnIiӟU\:Pi.0LLRnj޶娋Rb8EHXo+ 2=ٹm[ b6gX'iPܛYG)='qny{qADL)Ĩ>ӗ+ߥ^JGy4<3+lل2lat!,BRdqHzY1[)Nt{[ DC2B{!A$ϡjCȄO5F2Gc\a\(KJU8g`˂v|p(]f4^7D A,Ym[v'01#}Ōw^lcFc* {L\xQ;(Eɪ<VtJA4Iw|ۖvuD> vB_ PE̚:]_pH>9'ԈRfI:ff@qhN vukֻ=RVAɫv-aꞰ_4<"cvֱNځf.SӋC>J[,(# v^O'vh kND|@&B%qa™z}f`s3^d Y+S(F}Gedx VŌҫs4PtlPtnvy'@E[m h v" (Ftoz3V5HժTC҄VAsSk,ꬡ>ԗdL8l6FG}d}|ߓbdȂ<L@uBk:&kv70d;_UтMKe<-̦҅!ݐRL4);kf%OQOP$W]aP!]P2ěvMW'Cڡ6])HfEw**Hr\8;=S/h0ta% 7w+K Q@Xu2 K>]C"Nl[x iU"`y0w0@}Bqd8a2pn0]KOM o.WQq ͬ4 tv`@纇ޓy 4H2UMxy-VQS H]U OVxR*Jm `{;I+;J-Gңn/mXXDq}a䙝_c'ei+`(}x*t~?ľFBl7|y1bz_~pTZaD p j<'gJ#&\TN[,"kZՎL2{&5` BSLmcز2jPk*T·jzkWb.ByT zZE d^Nxe9K5ֽva` ' eP&ثs6ej>͝mŒW`CDRW2k,R13uPAC$uz(2ckVV CÊ,Chٲ>[R5́{EYX&v(.v) RWtu) σsHvdll-HI66M裴d0?rYGƯ!7v]8C*?}.ZVNBO4H7>51anO|`b׮?"+b{.珽7֎,ao̠ ;mU6b'5!`d]?b) W:{7IXi혼7ӯa#^F |LEL } 9M6邨1s%QВ9j93[Dr:Gj{hJhlvcKq!D'j1Վ0&^Nej!ch 1 Iq(۬0RK]M!Y%t@j0@ px6cJxXubzoz 9qV*MR:ݦ밯}E_Z39Pai֤~02oU:pZXmhs/wE'*ez LַG FizM=EN|o V_j/Nl-tieiz?#fpuKUyr5ʵb%N%~{4[6YFFr%`O#x ywimřnT7{ߠ,r7]?Լnl9դ{Swa4l F(> endstream endobj 14 0 obj 4919 endobj 16 0 obj <> stream x\I+_u'n03y]B2@ M~4jm_.5Jf.˒/~.ߗ_[޶Ͽ]pc.?q[~|Ǟڊͥ.{7ᶸ5}-}-~w_m~? 'ݛ1.fJY7Ǵ@f2]@ƛ~5 m_כ髍yߌ)iv+?~m=TIÄ_whyixus6$Tf_$u_룴ufZ2 QW!3n3fmeo^RHG""se { ifYoezX׼2nA&\tK#uuQx-MkVW[ չ4fX0snDu0i@dכ,e!S[z4Ih6kfVݧԵ7>׾~yeldv`<ߘ&1I@uZ;ZiF( {e3, ( $g&G Wq><=贒ki(j \pҒ& M:Ҝ)&kmȩ_x~[xv רCD (e> Ve6~T3>Fqm^~.Yhe$06)4p@>Us7$lFp@y4OghF$Bv5`MؼAk:ߙPpnb#N `кTsAKؙ@:q+_tLշ Q⧊-:ař LFn{E5# L와9WV.0YDN+pKcFH8ؕj9{ gZJ*9*?Q3!$MH0 GzccM Eϑ5b?5ؕTi+#Ehq):d|J%ymS%aݤ-+$7 iZt=v0ɕS4[`%s:5Y;?V4_CBѶwe_ p~Wrn5nڰhQf'Ѩi~{{~[I0vރ;&DVvڗh +06 Ժk$lŹ+[D PĞc[Dm[ 9?/E-0tCbQsGlbgX]p*tt/ocud>Ve#g?8tb~ <2W$0JL+8u8 [!,䶞[ +XRv& fID܋U"> s!tU pSR芸 }J8w,ںȁ.+NhcW8gNE`-X4 {QHa˭XX8jz,OQ. QLiv lYW I;@"q)21T \d%axhB($ rPV3eR4 {f#h:`@aR%L[W!h=A`` B iKKJu%}I 4{T+$c +s@D)EpPYCL0ª6ItX,D! #k>*,E&w?ZX<)锭EiOmDž0̣f_'mm7sP@Q$H\Nh̹hÞ0ӈ.S āM~dQCA'A"&sq椁#m3]ƒ ϽMFne5Ԧ!?#m$Ȣ_;A k\jsI4Fio}`;"P({;bZ_(VӴO*1oE̖fa gSK O0W ᆼaA !&-\ȇU..ՃYܓEETt:Nϙ7rHre4 E #ǕQ[=JdP6Y5eiTnJ]eFPYٷ,ROtG3$1H{pcA$LgC0G8{cnc+sغ< F*#hHʄhJ駱GJaa1NkԮq`tЫB r[oOX>JA dYܤxqGCa$/씷a0}8g|yXZIIȡ~EL X}%(NdƱA2)b~/[hu\,7Ȇ0Fsfh6.m^11TXB,6!Dҥ'c']g2hu)fv9<4W" :]LW_(r5M4n* ؛e7/9M<u!j0.km-7\^LQhMԊ imi,'\LXwc {:"Rges/t`awlǸT_#FF7HhB m1787Ã|; U A)Ze^{LicIl/^(z9:<_ oI>3VMn]z[h *nv^kݯYQ痧sIjOGm=Wx^Dx|Gf_yBu:y Ģd X (-jWH(E yPʕRĵbfqu~ž&MA z ճ|"Ψw&uZ:Vj(}jD%>˞K'l591X;(`+3<ß/#^ endstream endobj 17 0 obj 4596 endobj 19 0 obj <> stream x]Ks'zۆa^{-Ò[H K~,I*lXuRUR}ϷoVgnE{yܖži}W?Ƿ?n2^}^l*<JO1$3`}8ǁ3B&J%>7o;/^koǃ9skE*f(uJviE#ĵ2R3%1WՋϴ\n:bGegŶ D P~$)?K3Vz@k#q4=xܗzOW -옆%oZe|?P;:/گq{hjKxY7, z6`"MZ!rcq ąWO2c B FVY~C{wݨ8nI D/֥7#޿xFFFj.WҤwۼY)ih۬,JV')mVBV50l /W6q1?k0t.q`w\Ib<Dy6)$CZ'@rR/_˓)ɹ.JgS KJZmfaO/IВmhcb9VuHZ) %GΩy0DQ%8Y38‰V:cM5O|j& Q5ꆘqKDVBL 7Uzf,)1fQ6״Z.N 0-*/L&r= մ+kȉ2C#ذ  e҇e&2Ut4K_Tt¢vXԐ l\zA,.@J隃X8YNF bkKTڽՉ7bl4) X┦C$V \o#2ؚBF!1B9da@i"匤]f2w&9+`%0DoNs,t=G +5Z l'zE]͖)>S(\} z>_͛*u{UbwHΛigG86$H&)Kb .k0,G<@.42_SBx`XU„n~Ű bDQpK65 Uk* r<"Ur1hS5Y5KX;SS7ni>;9-El {љ7X YE BW)+w XJxL-{V\AgWvZ96^.^]$s+έ0ceX*@f W75߆.Ql3/˖ Z$ہ 1={X ԗ8gV.#&%ST\d4])s|iGKqlԾ2Ƹ4/kua0UzyjK*@ly{ޥ" !HwqeLkeT[nXpƢyqz(U  -j_*י]YU#Ƹ\HC{0\ p 7-Id924djh"ߓyz^ A " sݴCRۯPRA9$76oAfS k_ncdLV OVO |%9e2`415r`syvsa9c@pV -Ry#V> j-,H\M&%3YCrV5ÜhhLSǖ-<Q\t$jv f@'4#Oj;+r-}GSۛ&wy0:#H`9 ruƃl"ÖD+[H'?#ÿ]FjFG┳(: bY5GFđ4k(.ХS7:h+3vESza3?;1j_m ͂i >K[gH*sWmힺE4#N_CS-#檸j.{%L E(WVA\ &|5nksǶ1yZ:Eb]%*k\]]/@ig-%v}u)S!Gws(%o€`?tA;YpY '".3[8輶Y;‰.&x5֕;y(u#|5,;rMEl[zt~jvJMuSHB 7pޜ sq.vH%ͿXQ0XX t)rbڕ9~]e6UYd&͌z؉rQ#JeԲsrȲD]7c"9$D+RNP'0nkbo`sŽܯ!>Ii,>psvBGRzT`oKŠhk7˓Ww"\x\;~H!xx $0A7x?"t:J7D]lYR}~ybsl~[[ɁQ֞ /w_huPt:JkQ_~:/͡4UMl4Gcck}ͨFͦq/$ƿ| /ÅY}~ӝSecOw Ѽ}@3YPn487E՟;CH p\MgLM$.|\QY_85(Z Nbi9ت3;M}O6k(Qr$ޝ/l/߃;n֪#(qb]k?ve;+`g-p}aBh13 xr٩?"SM[1Ve{]E-Z?+ji]N=m2oOꚶ\2*tv)5=+*Fz|4W5<6rCX* AH`h4[qC6둮Ӽ̢[}`tg߼`x=|.JGB@nLS*^~p1c踿`T<0\x/Rw_ endstream endobj 20 0 obj 5638 endobj 22 0 obj <> stream x]I:篸s5Xr $"]W7TAM/BOwEBҌm^^RLp/_X\Ef9Ĭ3lX]bxe0G<۴]ix+18De{tIV3\Y PoǾ7[baOi~,}@i❟NS_t#v}\V^7<|{)q$섘WNJ30V. )F EY5ٳ&=Y\㗤#?akxn LL%&|=t WL[Vpྦgdō@ *p0<1kV 㯛H\l6/{&ۦ}Tg*_>ҙ񫣚q~'5wiV&@WzemBr#/_jPa$X*@YLcڎO9N؋Up#w{dzmI#fꈞoac7{偱br 7Sb5)Yd>VLhΉYB*vz+tF]N\vFfdZ^ˋN[l1(qkk} [ЛcXT><)>$'1hS&FRu_0moڎ"GZ7cdW;ȴ%!΃ǎ6RGKU`hK8TY;/fDA.d4\Ie\r'AW*v]MPNz쮛઻qD F)sNl0 y3g$V{d-p^v_R""ystmT%l,l$U[<[gFl:ܩľX1CQDOX,=!@*2Tzr 5-*Ҽ.-&QDKCE~Dڲ@jD\*Zӭ)At)HRF=DV]o'[ !cwf=qۀ; URUS MmqI DZr{K5U֌UZ"`7v%\j8 慣-⮬ry5&休 ,YzBCUH2 ٮ (SHGb2WpiN:Yz.ٟ@TavFhߟ㬀epXߵ^WQ'ԉ$c)tHi:wT۰;U+h)8Qq쉻dCxQL $]s{d+v?5T!bA^΀/1iqSKejm"s1TM%!Q<\l?LS7`4!|d_[p^&B;|b>}9lhOy0nIvpJI"7u5R;׍>,cv7Є!Ýv>&0H eWĖyBg*z=Q f>(J*Ms11VɇaRE֠gǏgmdYJ"FBgxsg܅z"lj.+-4ZʢgaCrxC^j'^ԻT龟ۆ+12AcENe]}\T0 ݅<əBu?cBmXOp,pwg,2) 0֤F0ER ͵#c\Õ ^Yz %Ղ~}RE*źR0?57\cRL?^ +c7 p}c \v^t|xvbKSi~{!嬅?nf\ ]J%f[YU*iߠ\%)3xZʝu([MP~`/ٓ-#PrI";)AQ#8z$܄_q+ԁe7"W0(  vn˟ C=[?IY/Ѡ6wKHKMGdcYÛdcHgZCh.ri(٧u LS*7 (pEJ2TfB*TdAA2R.)rW_gYeBy% X+;Ҡ%GޑK*oZg"U865$gAl]TGκIUxv><X+W`[ϷSHFSOlknC'1UPVpGLՓ9#6篍^_=781Yѭ&@s0HxTqt\SC[` ҡܬ]E0l]?P-˂2u%]z0AAi'zMKnw:RybI^Jڸm%wgA#4)QM`(X4AQM58MUgV/* &'u =fЄiZqfXS5J9Z;g` SXԩLESXed&ޝw z rTރFEM7ž[$775ph(=wuWtD4>$Pv²tFVrε>uQ+a}hkNIqIRnv.) Onm#xP58>HW"U$ѪI-TNN%e!t+H]Լs#;<í̻\>һ@QGn[q}`tK}[w]gxcf0]ĤꤏZqb$zp2PyWعvӫ0յ:`zr_9YcG\hvv ӐSMFyZ>=LmVQu:IGTT2MB¼,`t㢭IwG`Njە;zč7Qj0Wq섻vBJDD#2`uuԄ^|<xۡZ%2//WPu$TP/zpSڀM[Ά GT| >[$$k J'a; R+Ō   A`i2:5|j~uVhG+sUea RJ`"\R }a=)o_r>i%*Dͩ~9leS8a}{;}݆{׬д͞@YZ(4 R" 6J;Ūs26U J:h+|g]4nі1퉞,ȑJNKxS=B7.K7+~hG*xuiπgex ?D],wC`(lrncdIk=w G]JpJ_#FT%;;f{ĝ\p}ب (]d2-< gCLIXnkMJ+"FcZ2 ax\0^ԉ$QB;;܉_LT>S o3C?bE{ @ ]/( $mE>|zz]`9erNcJ^֧|$]8eHAs#v]hN1> <Ąk"VvnpJaע?aJzIKIuRQ"*iiM$-u7&#G g`D)r?Zx[aps("S܇cBW\ [.lGhJ3QltфƖ WpFzYȷaB*w׉]o+k8 si.6,Jv: n>jm˓TQ_T\Vy[y9Bb QcփB}m@P@1_0ϝ\K?sR35ON߬˓k;גx$'ݎ1yrV#~APe U__ͩgDHbzg7[vz7R-N[W6/s/?H~׭6is ;t8W.?鏯٭X^3n;Nw։);oҒazN;my>?災lg\qKӵ!]ݓi%6"F\Y`?jZ]ŕEyW&4[a!u> stream x\Ik$Arƞ "ARK|h|<}ֈҌi.e{ܞspg۽۟pw~Ƿ|0閒{o?z㧻s͜?Ƿ_T#e=ҳ]~l4esSyl|t>m?Npg;YR4/۪crem6> z1m(oɴx| /6OŘ3oA7;ʣդܾf"7 >ӖU׵бb+|ݘ+*$;kcGomb/ 2XS!j,w_aMyaYL>-ڭn#.m —eE"44oi|k%Nz(t||ϯm+n719 䪈҅#2o~'uiMlc:ܲtuc}CEN*e(ɴIr6瞏ɚכ4.e>eQ3]#357L}%vLbJgVa$q YS%# q6Yl w5ˍvgG׸\U2ߕ ݽۻ@[ܓ|Ef&Wj3_Mn;+&ܱs~AƠ?t J!^ Ϯ>"P2@6>|?qHTQ 74ww6dD(&M1j8L%QBs_ؙ k'8)3y"3.fS5MQ !QclYtU 7[fYfvg="h3|BN TA{xpxep? : &zlt8I] 2viwTёi0ɔ"M R.M+`:pProٛdYV%]C\ܻru2Zkw`ީYl2VlcAVZٳɏqpͪl%=Igb)ZUsAmnɭa$ [("fw HWȳFsL2E鲩m*I7Pz{ޥQ;El8"`]gt @%&dAJV|6nݟ3=rUl;lo@8Tx敹JD٣39NU)(_{kN(tںN^1Sf,uļGe۱Y @ZBa:p&FQrMNGIqC6RG>a6-2=3[SZtw}6-vR\HU: W`.i]\ǵLL(cGJ QMS&BfD 25''b8ig~Dm>Yu}<"r1:(VA- v`K2v(1`_N `y`|J0WXq8e\@ 6HS^3IU ĵ@Bq NttI%2vE2p1@N9W3,$q=8ACasp*4u>[v!31ug/,2?v}̎i4bz/uzpzN> : ~:x.H"p cG"6U}C@ۃgiT$u&Ș.w%rǀw~nRhX\%t>bxrR 8B*Βj n1uug67Rl>M 8`ȜeZqm#\8y`cT?#@-άdӰ F>eENsd@]DI.bm6T<ƋOzظq?EE/ji]:_Ici_DEBH62?kֵHkY"6Y4MCKLaS#pLbzjD팘kkjwFˌc親 hCgdr*M WVte+]@n^I &Hھ"|u%X0Pix'zp< ϔpQ1$147 VY.CyZ)i)HUvCRWȝ-̖u|'&f_5caJ$m,bc{2i~"d=.hp%zuF~ʵL|[{-{%0n SPF2jXk6ND_:S3r*,Xs"ă4kF$ـY2`*YUc3|5U &>qm2 9F==A6({C xXAy _+!(X{KU$LmӫAh& #=Su">! w*"GH˅/BHx'z-ң. +fCZ45He2W-C2V UdIjNq \1ty/ 9BO.\*dĻe$C;H`D {@+ɐjY#v$/$r ճFm fIgjM"kR)|E0 xocJ"9 s ]7Gs$|6 j-c sW uY&ѝTuB٨==z-1ٗFeIv;NƠcct㳅N±3ׅ\^8"g~ߝRvUlGs:~ǚL$"E3>H@jvmtRF$)V_i;dxDIa)\",\7 *FtT/d)Y7\oAwĭHk7iy/Cb4ǡ<4q)]UK^^ #e ץ-fjUˠ7}ehw 5Rbx.o'5qW EZ\nz^EME*1zߢ]eIH(ԠBn#o^ii}hrDހHESlF==zU"(!Hbjܙ鍤Vnu! qɲVa"!АxP) EKC +gڹ =|W:-/FMi{aKp52q?!&yj`c(~ :܉Tg;3ˏs\"fX-_R8>$® v{p,' Z0DPPq-HC3qJԚ/G_3j5٦3,K 3=Ԭ6^@Pj5zf<&tZNm7㈎曷T%>ĥdb=%*c-ʪ^vK/""Biq_r>F&wxD o"d/$dIj[9E+:\"!%Ą3*_OtF4A^Zegė~FkoN{{G6NBBU?[wx% yЯ^U7Nnf/Vk_ܪ%ۂkX6?82ڀ&um }~alEЅ?_o/} J'^u(6TM{: ^r L-KV> stream x\ˊ-;q?Ɇ|zVpU߆.;/ے%;mI^dG,_?>ǧ=?|y~W=m[xޟ~?“sO?YC#5=琻K/Kx/z?^ty{˲o?s:D<ݽ,ogŝJFWNg)[V0v3bݯe q9ȧ|oW}\m{k5ɽo:m/Bw>E(N.w_D*zοWy#]@*Q,m1y}ږ-䖶 #ZliX w[ VUS2;y4{Ys= GU[_buu( iFkjRdc&r(鱖A\VΪNp W5$L0^T"H74KL،*7rTI 5e>~jTw5gUz&?.eg7}UXgUnnǏ;B[|hEp^ ^ƢQd`y&vsA#hm_\gk qX]3dvl,8q_U𫍢uZ 8ty{ 11D;MYAIA3cyRYKz-> ` HvV_ǮI>\tH8nbhk[ٺdm.A7|ɊE m*UJ }+6#t5Z8qo2S<j5c^co#F!{f (Ϊlfԋ|!ut~A "r|}3IMdOy衣'`1Gg*n5t3E+90-H-kּ\G «-d zWD"-Uݪ5/[A*~Ps߈]a1T Vy I=4a6@kKGDݏPiv4vҾ%\ּ2uM'GRteKC(oqK"QdG?>2C%_p7E[CY^9\f=~BǰN^AB)Jqc6``XZj/hL&,?3$?,yoN2qW&. h9wqmc^G?VM\kMurXI ^-S0qe!8uk.@/L{KTpH3AKyD^ e]hqą8<yb焺h &E) gvY0m~OH.NqRdwCEQe'߱N]ҽ^#sdʉKCE^| $_-چ㚀IDi@4#msn$lOC9fce85G50xN8E޹LUF/`>#s[g5Qp;8 ~7W3CD34VTTw0r66Tۅ3!@%森DŽĝ'vx Dt2<6Mo;?|8ki5*=B ίڕ*V[4yn3xī9#3y4ϧPJkmy k:(vcrz 3˝,vp?SYBz$vyE&> 3,zPδϵ:].B:@*.8&Gzױ+\(W(uZp]m>o=n+:1&£i}ohwz<45WL?qy'QS$5D=ǃ mG|rO~ Hl dȶKމ @/W&X[O=l{%-ZGg+](sV8>Kj:GF;ۘu<*|jm9ƈpGȞ׭z t|EMnZ*#<a`me=GLlܟ_hk 4zo2MgH=casADcMҭNeMpO=\8H8ҕ> Ȝt5G4u?cRRO y.(\ц\Ƭ]M&f o;0X5IY{Fot}u_sLwBj!`4uaUc4k4iAUZC ZAuiD#8$/nV+xntzbyגtK.LPzk4oGy0knmzy't=uK 8Uk mE]?z)i}R|lIYA~+qmHF%TZ/ 7~vg:x_qt>Y_f qlskLRCk[1<]\2 @qk-IrROxLpNhyZ)ݍv|&&X'$vO/_τ%v ]W a:~h캨,Gd=vf JuLڶPZ XĖ٤p2F@L%( I!xu= |3”wԓwߵ<{qM`s{(ow9V"Oߵ[5> 7K/ h癞Qz)>ew|eWzI?kr߄(OQOnoPYo"5VKF ;o6oЈrR>  "HNX׮@v(Q3K,yAҡ5 ٚᡰNx^oIdݵnT_McxZW)H+٥f' eH ̌(_+DOl!zE[ = *3LU,f-0)%&'W.pPJZ=:#+55{L>p ƀwW@:l&Eق]}Nϐh^uB&fNMRzܝګS[D23+`l@5 QfdbCńMIbz$bx]|ߕ }u;m~et^)HbMҁ \$0hc?͗K$dip$ATGCָm; v6l ^WW/+Ri[._pPb:+311s\;q| |XNE6zzqYz*]q1a@#/XzQ`A;AtϩAf3pzI}NzxX. ۭ|]j?+߅ K{e պ磹B3=ٟ@/Y/Zb'+ĭjx~]ITpi7pxkyQa9|v1f@/z8N1u^]ʣ [' ~8b9'I˚]_ xX endstream endobj 29 0 obj 5196 endobj 31 0 obj <> stream x=Ɋ$\?thIEB״Eݳ  PͅՑ!̓C߷%nނշ>_n_?yۯܔˢ׏? #.&zYS<>˲>=?e ˯? l?ey \5,ᛮAۭyuU @=חy__jkq:y\lKʧgDzU.Ocee| /k*˟S'>3?Wtj3mf fz{!o旭cbK l{iX&>p.:jiTl8gz5}Blyd^/ʃ}ȣmװt񶴙'M[ y/| c*wzS!R >cJ umÞ"PmҮ?NЮo_7yGZq9D&R1bLxAٞ%!DkVJTFϬ0Tf=UN*LWsÃEb2HG82X&s.廈{N( \'IY@ B36J+X"a@zG*9 o抒v(yg NF ~[EhGLnto 3T7.&y:2EҿR-י錜h0/DgjFl(%SOIjY+MsGOAdnEo0?ґ_M ΐ\f#=7O2m C#"}Pse0U0aߪWX{i?32_zI'˖ズV.DlfJ&jX6 4+!4妑.."PBnr*L=W-UOS-xom= S{? O7uW(ۊy4X@i /RQEŠ6֌ LQx7%g 0QV|Vy`lěmlu`ְcU }Z:t>@*mfF"4"hgyFK$+'l6Iw擘jH– [?@ܳIC{鳍3+ 0A_XPq1!Җ^;;!lI܇ng\<`dtW7?"4:P6fU `}$I;Ig *4FKwm"MԵx#n(gy](FU^Q)~M0ʎ* VDiؿ\QMυKۛK 㧚*+NLE[HjMX.S]XQQk6kyHf@$ W ZiuE9Ⱥ:BX@Z-x5Φ5jҴs0>Ê=UPܼHgTv/ Ѿm6/% zM\NnϷ{f́ $w\L|>U_e^iV9#6dꡁlwt}ţT&2jAXC7_qꑠ&U;+DJ{vĞZ *fh5 P& ph?2е =)9IГUr/Єq%Y?]3}#H*_ā8qc+!5gA۰uh%9UIfTlBڭMfKlÇ>^rVL38k]&L]rT}ի?HYCMذ] 5`ˋ*0t$==ĝ6cq9IJvîݖ-`A.}HHp ZO}Jk(jF: &7J g`Snh1%=wR٬ :N]ٍEyቺ:'ɹ\l%v2: q='^ _t WH5+$]f蘰]r)̑-"'a}l: >() ]@@U1ZD#ѓyѵa=/ui/ EvW ~o(Pn̮ckkP;yRNFȶqN>淁}YdAR=+VQ"o.$UVa"az猼 gӱ篜i%%!UOPWi azYkU=xb\)ΐ۬VMu# Ťř5^sPGQ{I/rwi 4ڴԭI;EUJA%z? C aS\y[r n iUCpR0’1tpJia;`X:%<N4j VJ'a#vϿ6{4PseID+}&]Gf'<]"Cdh o9ٕTեdq9ȊuHUuGljKg U,˃1SK靈~\oڡ"YN @f t!\K iu#' @o/6;KƠR&K݈= )UwYkyvO APW_e"$tB,MN#fh&"J( mZ%dhCGd?v;O:lXу `cj1sWOӈT8 PԎӣׄ7#bm/z /}2&IYwd+0dA8/{+̬w)JҪGd%7Z|NwNSNSfܧŽK(30) *]0v' REjLZܫfdrt& :H IBy4-ASJU⭍л.n='zHyk T*wuﰖyDž2ٶY]q6P7v1$јkE]ZPT>h6Q,X;:!XBH,tHYZCB2SAAkLtB\AfRelA)Ed_huk[β]1!trԐ /dk8;~^'fz5)JgšMsU˅o29##JVL`4;'0B-}~|0`BEdŢaam7WW~ t ް @*_+1?U"vV״p4L~bzf\M6H>{%X -Hn)%%D-g{̎p'pr1A^ ) Wޕb).֏3m -zeYrHc }o®Uܮ#u4Jz33(tBAK^רD@5B闝CyxsھFK ]ֻ>9N6Dޙʓۏ{/ty-,_ʿ~˪>=kh_;6}C*}Yµ[sW2>?O ;e[@hxqV-}F?ku,=\;M\B, 2GoɢZTӔ_>xJ6cʄWe$Z7>+iW'Ixݕg1tBdqqـBJ/pG9p-\lUgℭY| ;YAi]Ï endstream endobj 32 0 obj 5462 endobj 34 0 obj <> stream x]I%xgCSkfBP<6l\%-"!% {x?}y^oꞷnܾe1}헮Ş-gėO%' Ǔ{Y#=ߏ}p=RyYf b3MGѥ״@F2 #~<:!|O]zӯOŘWZ]l_͚?HþO;~а?Ϛ1NvTF.S0GufZ2ˤ2.4{sݟm]ƌp3K< Ri.q${-L[b'emE*Y][PW~}drПx%KKheCm Ǚwni!lq&=>NJzz\G[&K $ul$ 0y4~Gtr4:? |泦#TiJ?^ĮdrQd^\=DJO]ۜqT5V:b%&.MBV}>2?苴fMIz"V-1Z.uF zE\nƗ8KTc%8&'ڶUOh/೼s5ڦ%lg ($:Acva mלE -xW(VV(Vlfk+=ىم\-w8&͂Ix W,c〆O-Yp+;.Ƞ:mSdb{̩h2$x g}hDqlϮ7F">2R>P@ܱ5e#wh`)Dd~M/i@[^^m{^G탻n!eh{-7E=MU]1%Vwm2qh&bu=,xz†EPx2b0GmXZb[۵ttƑ8P\YU<7/ N/OTԨi`Ҝ6_J!DeL Ihmnop<^"lgXrRrWɏ"3>C/*¸o$h63=f:Es5bq}"#Q ,ڿ385QxRPq̛Nv }|Q)&.2#W^Z:()a蜹Jxƾ9ublɈyjgM~[xoD%cHZЮݼs Jt8ؖg0?)REY`E1 m,|E(Բ++< <\8֐Av"CE.L`jlw5 vBu!~T B<ΡGdhi}U)ۉR ȑ= 95  Tq!qG3lDU+...,WDXwۏӾh qF,Tc xm)W)TՅ:KPy$" &ưD{rաQ I`d0[#4\xi!579GU c]7W7msv g-Mycy-y'iÓDma tkkс4 N"j%Hm"8Kb0YX,5L]" aOjvD qUpH(v`HȰj,ЪzO 8e͠ #Ⱦ X%O6sjBQX03Nr3cMt8&7\zRG}=9%`EX3f`,y(u%vUe: h?+#d!Tɚ7 ot[u1Q~㫬eXAaRW,K0U :J,1TYra!gZ޺7VFMbP.:Nd,}[ I>ƽ S˴D@Ųի=(:lEBscqEYwhaӈuLq˚f+-GlK h=`՞?ENJ.$dUיJ3w%1.F-f- 3r[R̷(;=4642ǸT%;Q*xuQ)8N`^6AMxeOj{߭cF?f{{ x>ks֣V 9#/W\eUe8<6.oC@LA1]ɬ@o?5hz?52km4uLbv8&_wz~ٵ  ׆6*V~(ի(^s„JJS-*pd9ųm.<v$0+z)Z+b3^'i1GR7DX{2"d١lƉH]~jTR+`B㏐:_H V2nUr=^uW}jxYե].FE] 1Y/`WqThfXP4 aԊQO #~nHrvB4l>8Q9K%o;v5 KheT:~Iq=";'_;냸txO%];nG7f3a' g{Mb<ӮN}2 0oC:_X6]읟m5] ܁0ħYζ6yq~ D'>-zAxI+mЄ1QZ拒LKrz+=@5q6K-.s&n4X^掻Fͽߝ1gWx7aw/~81>; w!QFw?kDy-e9f6r OqԇNrbsy8~%V_s)A~„Sv2HM9o3]~X90BԇnRVí#q77bON|*0XeJ6aW%>te1+S4]Ʈ `^Rr𣽢?nIdάr CIgy2SakJ MߞLJB `:w%oڝK_'Nf*VNsԯț)BN= 6U+[}Ǘe_ϋ;~=DuT>/0m%3nM?nu83lJΊJ 1W9o'pWȹ]WhkȾFYJ.߬:>5_qCWͪ4#5"tA(!}}J.g \r",H)"=9.e+F+9:ҝMu̱ endstream endobj 35 0 obj 5065 endobj 37 0 obj <> stream xZɊ37S%%5v-0OnY @rGH*uK aVZZTtÿo7/3~=/vxs3!{_?y㏷ۏ;%m(&oɬϓ]ӭ S@aI(hc!Vf4X3sCRO ɻđhHd2v2(呇0U#wBJt4Ӥv@65 bgO1mq"ŤHҢOȆS8lVpIiӖAdfڢʕH^9%'uYiqshs?0y%ox4P^"Me!K(1D%U6Qn O>3}EbD x9zN~ F$i6IQ0p@ \Y;7<D4z5.khsP F*וL Gر]vvS˕[vYa"5Ft!=ZoO=^!n[u%؄Tc3e%Aw!eQj 7]gӪUT;k(5zp]lhW>xZ ~T"t,ؽV 5UEl"iZ9@7x{O[ PѦtr6y ЊkyҙxU FS3*$q\4dٍ*r*%`MBQuf&'_-)Tڟ h'{K[FU吱j ^T%vZ9wzBJ{Ey90T%EW)r&lіے?`QTYz!:tY+A#hp]D_mW`<"`S^5güd%@N HPzSiL@i-u9 *QG:CVK=|ѣ|J2$)$wp 6ǑRT)UQqSFy d>%p6[z_O5+[t^-,ϫb.jcl#j P{۩O 2ki`S`[+lj ș1*3[]OV*vUG:۪B\R{iŝš E4r ;-IPp45p6~^fPoӓNu:(mD喞u9\J  GB#=.SrZ7̉!G>~Uۖ87Ad_W?=Н&h\]q !ir#Ҟ!cpaЍdm;e;;;LY]x 5WO~H*[:ܼگ=4;٘=e|K!ujnAtlSnԊkׄc|X1wR ӈ$*DF>"$_"ezM87v*1RZߒ{˕q֙c'c;o Bnq*$WLJQ StTvxW`4uX],l~/-яG({ 7 :7 >v/0N6lnm:<$dDOg:Q~<_ endstream endobj 38 0 obj 2161 endobj 64 0 obj <> stream xW}l%uJA֯k4)!5kiiShQ9 D.Kb}N05mpK?cqq4 uliVMt[}8L;==wDJb xQ)nWByO;_\{c< `9@&{#=sWH䯜)C[CBf^j@h[#jPraʼnp Ƥ/,B󖖸0<.O# ~*\/xO{3יo)<ix&2;420 W1x ^d{^>/ga&rpk9q*]8V%b A1yOH ' $< GPC6Id'JE8179veq< }x@]lzq̷o0ThUk 3ܔg>g|J^$urZK;l^i(_RR\ j[>JS_M]M_XMnE}zs_hE*=օrS1>a+pTOAwWU얥E¹FńL;BT1dL݄YyyG]>}I #v=g%[LR@ܕN7is+- vi;=.þ. ?y̡7˺BVlhp`{l hMۑomUNg:Y?tAF֟405Por [͘5!{SaG9ژW,"fk%BN֟)ZL \߸Լ5 Z)2Ea]1MTC{/ids~.W0këh\w8KW4֢1bRwKQ8ef6+Z 3op=ž3S\~˼R'= Y։ыEVUFw򝝿Scyk{rda\g2}e`C!rq|k⧟jjxfc4u{cd]$aw3+Ἰj}+Ԍ`@-o.q;[/r}ΰ/ʏ-Ə7瘀i:OYf}xf0s&gfeOggG|$8{; jbk2uxVy=un=fg|27^?-yVF룣5ta[Ee[™ އ=@BO.-tutF" KjʾE`ۗN*EEj&'V:vmbN\q(^).3n[' %~iς)S> endobj 67 0 obj <> stream x]AO 96О&f&=?´؁L)VM<@x7kQ13.qe0HU5fߖsGcl_[2opzqwȁ&8_{'Hj[8=O6=u.;"_mKuw=.:dKƘۭUHw>,K1)t~ڀ[ITߓbک}Ymu endstream endobj 68 0 obj <> endobj 69 0 obj <> stream x|{|Tܻ{w7}'{lHȃ $$y AEPZ_TlB hIj}h+Pdgf7!X=3gfμΜsM:#BkԴ65-G6׮tƟ@pE57GH敫7xn#vOE; 8|_Bװ]:RHtښm߇P 557FHK5kX7@Aį[[::Aia7.y !< U4xRP5Z`MKfw8]nGq 9Ǒ#;BOx1|Ә| ġ( t=Sz_ZPEC6TDO6DK g^Yz ft Y=7m^Z[%b4;5h)zkP3j]]/P"'g w8Stz߭>d (\+z'h}x#7 Zy4 *7B ~t $A4\@Vh>ԃBϢNq!?|9P:Ӌ~-ET%-Et{oHBRȊï# h_̽OOEˏ(o؉3׎TxP#^h=GU `EsJ߂idy|?QY_֠;ѓKlƓ<|n6#|9RLU.q5O|/(*^Q|((oW& S<>mJ#.;A:x;ل{Oqr2g xK.\9. PiMiៀ ~-ߠy`Dr|{Ža66aNaA*~y5=0SW\9A17lBAQD^3`6rY|ě,v؁br 9׀\, q?T$^i$;+sj9$ DQ*'#x0Qtu!D>4x[SYOH |GHF!WIKh %#%hIHhj/Hr/sc*(ZcJ #e eTH;-[xE*R>i,cUp.ňc KGiBdB]T ,KӃbHXIH_V /Z,\-:`A+W OVYpΝ+@"^@ŠiZ-Lo(?B+(˦QHV4y+W‡J`vY w-Jwgyd_Mz=Y$(iX _‡d-L.RkYAA1N)(ҨANӑE:&ཙ44a ͛2*ٖ?!dтT et3IzL/E = 9;.9GMSO{|9RQGRTfpri >$+&JJY(Wigf37T+7 >1Qo)ZS J'R $g^]u/39}LwU3S9E7jVIGcB ,4w+.țI%cAXߔZ"=Ii%Fњi!?_ԴڴѴӤ1ixa*l2g.—ų%[8(AhTZN#LPPjyh7 *I0`Q(s` *Ш,P)Y0*yѤ3zNBl4 Hc$qUߥ!hpfhBdc-&b)ՊVES|) {`xQ~>T_c𿢢BHH:|M,V>>mmTn3'XHʂzI'g`^i xRSYY 21HXPg)kx 5JmU(|GȤ-IXGX=SaKTNİ^?jG10JqUmRkU 8;61/BKpc}{s:zh?Κ^&C2@V|xS`iن&%vR4p7!KUUhpBfvnv챁jn~ lM|%@=K][XQ}6c1O?6ݖYM"ƾTTTTTTߤjR7iM&}7٘%R'h*uNoc̓S~GoM /28xGht( E#o ߓKTI: v|3DZ-Yq9899N9Fx{,XP'`e %Oc [|b͡,L9_:ĹcV䯽 _0xlj>cb&h$HHmJMC5V:G\#Ҡw4F{59KaȧGi4'*!9-:?eue,cCO$R2$EL1"BE:+#}FhFШc5}GcBN3 Um#[ Ql-pf63L)g!E%]6rx’7f1F䔉zɅ) +AodB^NqdF]#ƹ0( J-[hpU{[UL՚517'ٟ5(*J:06SYό<;\,PA&T$Vm-.9[X :Y".w7l?ݴozl O>=ܨxvy>: }8'* tsڵX[b9FfKN T1VjHcrsZmMۨ9ۘ̔96Z !ۨژBtC6zʥ ۰mT,U['iusa'%ڦH-OϨy5= )"ԬgP3Uڷzc\J2=0 Z8tѕ(g?SO'/F=sTJBJ\H2UѴ-`P7!X\S VR)m|G^y޼&>;s͜r;'̘`v[a^QC"]X3R'ѝn( b k8TU czgjlmv{{Ø('qH c%SQd*V(ފFԉ^I&T;I.-a*Q2 ziGKKO4SA`F6bE$B~XGӍQ>ΔQcwױ|_Mc/ ,qw/?&3H΢/֮~c?Xt+_ ˡ*&ҙ(/7)98sB$NLbjTx{+9\Ppv +x؄4c{kOٹ9{G@F7a[ܿlz(G]nfk(5 _HS!x`Ĩ_Έtk7ޱ^.z5>uPݯ~_}A- GݪRfQh>x©)J^|?Wxx? ))?l<)fS.z*ΑrTp  FN-gR溽S~PfX`kat%{49ǰوZ,xZ'6 *:PIc#j :_R:(ʢ0!%P=-fmA[uLw~ߩS&5)%c#꣚#:Uw#[#LDU ڃ\@jd4j1a>]G%`~>mau0BLg2t2;%`D݄ Q6F]sMbYR5r1ӭrhC5+;lێrl^5݅ڞ>旘l9k_{[N5#^u4NCϦH=vefAPT-VVV*U\`͵e2k}bzXeηQQ׉kku8VT*jӭ: &Vku1GY(=Q0v5 a, Ɨ)`$G ﻰ_M/|HgƑ!73 l͐3 Vfdh҃ae0U.gUiK+drr5*ٹ5F̃C(۷`_϶{oCbp]?-8_}?A*2+hB/ɓ3bc/O+N^6*>Ƥ#N̽DuV%J18$"5zuШJ. Qz1%!%4jILY>wCxs'~HȄ7c+Nv6?'i isع.o:s*F D9QLDXoNᰠ*UV BGX}BPN J&d!3^͏b#wMO)&<H&vApOij@Jl%*@MrM^<%^O輦pn;|HL %GH.,sЏӝԚ̂] $qrZNsi|8|Ga|V_z]#kiw>֑:ِ,#C~E>{ <ʐ 4O};?J3KdOPRHI:S%s(&RQ2SM]n&9U Ll,op\qjKb&/7g"XCh%O!,l^? $WXt3sWgn߼!.ho>csE-mɖYkݺh[gom1蝾$M*mw5pۭWM隸Ŕ͹j=HtG&@JAMran*S0;ۘB ԇ޵F~8}1*776~k=_]7ѽ9N̯z$p-7oZ|- Jք\}p$ao3/4ܘj&b:-Ο뜘?-i2ũ\\oOZyc\o6箸;qq B丬1&gjjV'34TFN+4(}K (?1g"Fq332VA"MJyCZŹkwE`WA/Q(cp*1qQAE(WA*o97.!u}ٳWlPŒE?/Fd6z{L { zdbgʩ>ޢnxJ♩NG46MH5>@DTx[:+zEF;ԙ=EYm4~Zs Yoyh:^FBz "XgɊ‹պJXU:Ícv1u;}:D'Ƌ_/ !| V׈*eD9T9ݜ>^ "b0bt^ 98*It,#-d31C&\D{v4E~df0G85핕I <|M+3Vz"#G?ྛny|.|G?Tqam'?^9Oxk&ԀX#=j '/QjN43 :}:9lbqU꿣9x^F"Zfc!煉e(,Hσ`mʩ9S&?}+D0z'y5ܑ]Ãe}-]?6z))~AOX8DcîxYz1"1ޢă$Pqm"`/ l̛Qw #0ۑ*z7KEk*.GļPZ u&sԩZުuI`?TL} 8]ޙd+%\=e  DdȘMHRHٝ)b$чY\xtqOz/[ll-6زٽ 1v|/UTaș9Nd<|0IX`3D3<+XǸe_jqCOٟ8ԻCysݾn|_`h,Ϝ;_q͸ osޭz2н_X+w2} K㑏.GԧCHF#alp+>N%d)^DJ `yVV@3%PPw>]@Uځ*Gq`6$(82-QFq%R*dWDq5*U/R7./[Sd0\` W1|jC>U8P%U8P5Ł/8PmCu\Ł!5?bS?Z:6 X 70"1na4qƲv`?p4]&·8F= #Mc Gq Vl g}E3N AP&<[P=5t LT;4FF1Jjx$4VBNR:뀲FDkU0Rmhm#ڿrL4hBi b꘶]0}7tYA k8VAcfb"H5BHB aH͐ZX l̲xȨ__b%r=JHρ`ܥغѹf% CWC\S;+id<\Z6:H|4 FbZ&9E`k'k已6rJv6(/#R+} ח6FVdutͣGV&mu0ZGٸ)G~x421]>'h KT.nF׾ZH`l_9cֈ$2N߈\#sl-L$\QMPvZVvݨ4Gڡ?RVfDiaCTҹ^^<^*^Z߸C_Q߾n|q{c+׮iU2hn/Ϝ 7ֶtLeTc YFHFl_SӾJjYo&56KPNZYY2Zڥ(ij[6w7ww-AI{Ҝ+kqچ5hFZP MȟUٲVZSAZQ#hi:[ƎPZ!J!Z4vҡ/&lM@m嶶ԭ]č͵H#hi^AJiL,P7y}{}%e"܎5(z_Cyֵo^RSw%j"S]k;u@PJ 4փ6BՐ[w?=˝q3_g:g {a2Ce\AkE7m c|Ya !&'cAX 2#s>0G8 sGo*֐09C>#2x`[<|ȇ|@>@s8p@I><28p@ B(w= )^@;m[Eނ֓ǐ@F$E+Y!ǞSA QǹD4es=IFMOpSaHJ;ix8(_R<<ex=b<4<4``@?y0aYh0`fJ6Dx ,#:94ES ljn1 v1ωǓhtj5JbtIj51t|&FaҼ4IIڅ^f4/[(Mp #q$H;$Q$;XOLόMÓ+kDU-ޱZ.IݵP^^@`$X-'/⥴x--]XѽT/,O.֔T17'v3Kˡ}-!䝊k;"{icI\K eA`ڂ`Ѽ%݂tJ<4dq4Q]ј7.r0q'e t |)=tT;pwv俅Јy:F(/:q&Ta2+0ʱNh8 endstream endobj 70 0 obj 14040 endobj 71 0 obj <> endobj 72 0 obj <> stream x]Mn0Ft !R$Qi@!E*Vlc?yչA04ܝq[gf B_[/ }e!˂ͯM[d+<3:{>_ЃE0}!mer7/[_x_FƒU`` 7(EVy[S.q>*}4ܳ"Vc8!)r||` \ ?2 f:\"_x-y=eD`^ 2HOȫ?? dW ?&f}$qJ,^= }wη;Y}c0b}l endstream endobj 73 0 obj <> endobj 74 0 obj <> stream xzytיwުE-ԫZZH  ,0`cVZ2X`_7d6!ad%0s.UߥnUm{[mAqdž΍=%d!>~Onm˭{0i|mM> Ϊm㫩4}?mx&fm7|8(m_mydžcy G6ؼt̹Xk{ߧBr=ֶ9?Zh[W>D壣UNi35 Fb;.'˛o|^g9L$' v 3u$N@;QFr8`Ipqpq>3}pDЉD xOf'FR t|>~WpٰlA|?@7<2v2K0H2 3HҔL4 {7^dkY0jIL?).jE~.hZUZQ[g`Kj?P#=4!PzD9.O\(c财*XL/N\QĮ6[dC$ֲZTy-`ף.8w 1~Tq"jWOjx +S/jzyeիO|%,T,A ,(חV9ZT4>UltA-e` )r~줒*r&0}LD^cFҪK`4|%@! LPpjհ5?բb:'l}Pi㰗FC$;5Q}+*VիgfQmv%w$ nǟEWBFRvGx>Ug/2֗ƞ?mQUrArh4\IcR_ asq>?-џT+q %PvQF)v}5-Bk!o?ܿ|eЪ؎G£Os&P0>jmnK}]<ޠ/ z1[vUSjb8ᴜf7 a=B4:pf: 4C]LaS|t^&pSr hSmGRWi+r6,nA]Ѕ:qSi3q/Ǵqa}o7[x\7jp(0A%=4kx9{ c{r/aM`jŮu{3U{MD|+Yv%ZQK)D7;?-!7Ttކ{5sJsB8%Ҏ1Hu[ kfZ?~Ȟvg]G3|#ө]ҿO-0Ր/{vc! - !S:ܤjfE?UHHb$,-KF$%dl]rHNKrK/`yUCj7,w1{cp8k7s|Yhͺf}a9ۜݜӜ,55C1&c$ƌ1SĬv{s1OG^,  :Oxsp%N1aJg:g;k?8FεOۂl!Cu&l2;-Xg [VF-6eu/ @dg ʭ6r a8Ypc>O'}K}zYƬ# vz4-qhܣY^w+k `+Kj)YD ]+u d9K|خ+ \@%Ln NKۍJrI>/dFz el-UZ]OY*Lvݞk_=̍t;<}Y}޾쾜'sP9. P,G' m'aK(ؙp%| P%ps͐+%>WFGa>RM[} [CȏnSG38N͡ʛgE C-ߞ9,TAHUG -d(# 2MiMvnku: Czch0b8FاoJߗ'u2{2Kd\OjBRLj~̐4\cqW2+Mf'sI)%sT6vC[owh֙V˛<;[nhM.MG $v-]Zw::D~24b:PW(BmNijYlNPk5֚jfbYՍlx̎z^m NnR \nriT*3*L?g~_/,kߒB8"t"0FħqA>^L_|).HSlyG]1OM\65";\L4MA5ϵTZˬ嶨]c]`ci[d+n,V=P2$orJ7P;Muil$#Y2΢Qg !,؀MF5NQrkq/n.=jn^Q/TVن< ڋ?Uh;_a6Zm|T~۹`q[`-)vYN@,]ۈ({}GX<+7-d(pi`H;3X(O|xONgYii<3P $ ?>~nϯZ*X'_lAӇF9Im$w\G q ˤ C:d4>#NT?W )ť-R>"J bKmRGs z[] YE6|}25 B5ǭ j'|L3ߒޙ8s.M{<|&osܑEas30~Wi!W|,c H!Añ1b03Af޿LD)I*Ր.#f. jZÚP d[k4ՂOJqu7EQyjiuMmf=bA1aȏ :XH=פ:p'e۹^M Fa׌ L5'-S-R wI7o%3W>NgV EԓgWNo$ `35::;TuCAV7"R/)T$:bw%f"GȌeǙ83c1 8e9aD Hu v ?ڇW "aipAD FZV ,jI8 sSYQyC~=5~1T֩&S< y(W4[?mTZ7-f, Ԇh"!8)Ulԋbm0lmAʡZ=CZza젋ŴN=qujb::ZHGow-ʹߛzG=s7?JVzRxQMoa9z Oy5ypb<-<;R2gp[8t哸x/[6KKrI\I\X-Eq{qn8"Oʿġ^64C B :܋Ibq@&Mm 5-)lf6Il2XS mXºIMaq?֤0\ dNb c:Oo&1п7Цg~ ;w_do"3 endstream endobj 75 0 obj 6442 endobj 76 0 obj <> endobj 77 0 obj <> stream x]n0 r}3 B%[gzA&ҺM75f[!=nmlPE7S endstream endobj 78 0 obj <> endobj 79 0 obj <> stream xY{xTյ_L&dLfBޓɋ $`!Bb!ZJ)a-(WN4tn[g{ikKG8&'w3>_9{>{[Iw60V h }k#mn p{hMǹ? ُkoiOmk]ݓVHk㓱"휵50`UW8a1lh/cj'V羧mЛ8%06tuGζP DZ'S}zW e9^tzdXmI4Gz+3˝ )a"4H|HvABɾŻ{q{Xl^dLaA^ =/PDOn!&~W`a@B û`lmp+8kqM`KnkX= O5=[܃㋚tn1@}niQ{`ŜĬsVbXU[؍sjbЮe۹h-8e| 9Bh)XGGIl/ۚhMW0]c's`P"@H@HWJAla(%-G(Qd*4n6!s:pGs~pLxNS=Ş"vyA$HLIDŽQdJ5 +riE(~E͢bDmJŠΦ8yH1r9xt|r01DSDIf㯰Y)Z^;{ʮ!?;&c{zhqTp\DzXeZ͂d6aQ*ʵKeko?IY ,8^9ePGI#ʼμFD"Y!NJm$ped+LP]&eQhtѸk*dh߈ƴd{ed >M ^aL1X$H\)I*qx' WPhaF,eNiIMZ^@A}*AuJjdmWby_?4~uԇkӍ+l$#s*h詽NjU' zX$X:V" ,GFJJ4ƅ~nn132-x+1e$zp}J4UԷ# 2*oXaf` K%R^TT}ѓo_reܓ(D*Z R`qkQoDE%9M9Ć2B~P\(q]ŐE :lxR+qdࠫN=I5SS65d9ݙnhnkH-1dF ;v`PEO4VU9\* [OK K&Me2ZC_;44TLk!/WãO1G\N-YC9lBnq 饆JP2YO' hSaooHޛ!Y+ x$N qX狳0m9]rXpQIs:D 6tcRlW)ĩR%szZq bJ6{ٍf>~G 9>?/|O|y?-[&Qq.eR?[Y2 Gy +>y&.D6侙TT Q/,A7fH! Ke8]Lg ڥK8=*-]#i5q`t1hpɸ/Vlt۟dY"41" >`S3JwxJsd;Kvٲ&'!bB4BH I!]H2[RC3B;lٟ3ɣs>"DĈEƈ#⌤G2"Hf$mw$;Sӎ?5Keм_Y;8Fo<柟`T!nk>q IS""ن^Ҳ-le0B䴣p0 3g(ST3T˳s؞FvkZN"<\BYF/*a_5|ci©M\8̽7_LZّKDE6%ưlh9HD'elDBHS.ư)Nuʂ,ʒBBBK}TXRsHL"dx1~V6׻M\yCC9VTo4eg&burFjuo(39吮tHcwp?١9$|=%s.ǙcJ) I0"ûWES%]d2j&$KL͗ 1řux|d^MZ_#g9hga7Ef~ Wxn2E΍n6(bK`#N ԓ*| 3~a} +ε8uC~<_`kdyig1WJfF"G{K/%+zĥ )}qPק;֤2{hǖz/^łz!,Huܒ`-::OHJz$l.Qg@u SD'y2Q砘 QG *={ChK5kݥhE@ u}ku͆.wm[׺5;7l k֯wkOu;ۺ:7.Խ=6uL4FmCG[wU`iM:ׄVuwm./.wotWUXyaPKZƾRJ!7Ѕg'A+t@ u=!<<]8vis݃z6blx.>цGxvn};밯3wo)؆on=/:±Xp帊rmT+wC6K\*ƴC~%i1[./j;ctҽܲ]6Q5/$[OeBoݮۜtB%kZM~i)mF?msc>FbtBk:R|;s3N[- VRhB+Nr`h hIq?W0[.[٢B?WBdO -y-\~?Msy-4Ofinv O~/QX~x\N ͑YzpfPw b4b45ԩPBӠKMZJ&\r4 ;bHN5-F;gUNMgR1F '^*Byr4q(4Fcbl[Ñej( v|_1<\q endstream endobj 80 0 obj 5081 endobj 81 0 obj <> endobj 82 0 obj <> stream x]Mn0Ft DBH)ET3H CܾJ]gT_W;0wA\O*zFC3yPnLSskbW;<Ŷ`{sv>M_0YDehs<5s3O}պ~Y.WN %豅yj4K iYfZ8rgc]tApPcEC$Fi@䘸8!'͑!z9g./̴gydGX#7y%GgdML/_%@YRa+7#O =u[o }ֵ;}8aoL endstream endobj 83 0 obj <> endobj 84 0 obj <> stream xͽ |E0^U}LdfL&$ܓ@ Mp` @%G8E_kUWu]uu X"(ⱻ+H&SI@v}IꪧzzndF[+w=S΅օWݱ{" I:Bguo\$ !S6Bs[1]0\Ϯ{ 03"'/I6t=4  G9yxiYyEeUuvкa M#G3e ']2yigl5{Nr [J8okȎPߧ}.OZ{Pd=c/BϰԍzKx= .?.t5h@WEx3>EAAXq=KX_kPq=m-_>2'$T Zý &:|C^?%WZϭ_* ݃v^]p?/i?z]?ס)bV8_(BB1Mk_s^8@..Nx,ǣ6m<,B-#@YWoF7}П{7]Mz^ B|Z߇>B=>MZvאfC~'~VqPM:&Q]UYQ^V/).dG"PfFz0Oy=naY-fQ s"ܕ8s F"b>p}c{ 9 3.쿟Ѕ]#M]h']Յ]~×ۗEv=5VV.1a,.B&MA]xp2y.$KqQ3Er鱬K hO\O4tȥBKl2v)Ѝ]E=ooG bh9P]i^2ⱙmK]<NAH 7/ oRt4/is ޺h:$ˍ3Ez]N6w9b] ǨM津az}pKf~4(5/kŋ6iho[Fl>g;X]obu`Y@rmmnޠإLe4uL@@]Se'<{Q2yf#Xt~SP6-aZ1P@Wxa M5Q/ai֤{4ԅۢ???e"ؿAٶ}hxm] ۣwllnN o;xckM]%xR3G~;IE@R@X&.e4uf$ 65xIWJH@5(:jӨ+htmdzF HǠ?g}Uz[&.)f C}jI G!c Fz]/p~l;t«.{Kk hM\2kfy{?)ZK)G/ٮ %JOm#R, [,7Qnm$:õqZU8u Nî(] ~ʬ@G _?uf7uW6gg8+][\ T:Iqqn%2Jfw˙ 8M&qhII ۪BUJ" {.5P1l2kjp OE}ʼn*gbOt,tTc:T"dҤK*ry qӴjx47 n=Ҏ2{`f{L9V&&le3X\0>:[]ܾLk'-?{ؖphs_ Gfb8KxcuV+&4w#;`hMH1bANɤYy /q n{O8ᬍ3量XdheA%\.ʱ*mͶ֬4%/5/y%tZ,6c?0;m"C@qj_8/}L Ydղ7V j Z0rؑO}AGH}zg~dg]r'_VZ1g,KE™Z .urE>당[L6;yn¢Xѥ`,yJCA_PhpX6%$747>!6q&崗@W)h~dq`(6,M a\}= g`hwĺ̺ݕdXM.H9hP~栴?Cn79Xv F[a5EbtaJJv 2rKxW2VUP5K1fj,ꚄoC4q>kЫ=㨾~S2; 6@$$ (nvD ZHa!ڞt2db!.,AVhȚ2_ άb_%҂VV{o )3l~'L|l 2A;**th㥬f} R[U #';QUhQ=(x}˂KZo.ONm/^l.Fwgg/Ii|fpqMk[01HlkYXDnegKn[St=|9}JY얰›eB[o2YBT zUlr l@D`7Pdn8:2@# 24 M"G,P1%VG5vOYi>gQL L%0k<{ei`$b`?F[WDڜn(\Z~wBbG W1>`K`ń~8E@Hh]&m%bQID}:W5hN{£&@-C>n/Cyج:nWo2‘deeD'S7W7zD |Fej+5=0'k')Ce~%J,JF R`Fl$ ln)4b$֎>͕3Py8pLUb]d2R׆;StXP+ * eF:U=&64>jWz[M&w jh4DQ@J;:W` 0ȘLhITԫ/oÏno~R$uvS/>}y7ntj|2G @H MÑvX)eT](-v24QѲi)gpGux(pبؤ*o5ib< ՆXj%iSCKIGxa|#&tMw}PPJܱX؍KXͣ["xpS0Mb,cϛ(I{*Bӎ+3jA)Z= 0.䀓 =иiha<$mqr$f~ֆUWT |,MbLQ]vx"44&lSO')ѻf%Zv󕵉]%~olli֜{V8\}ađ^eJ+)M݌ UJN!*TKh2 v q#x}3qJG]LۺpFjקZM /2 _cU ^rx|78GVl$=dsQsh!dO8I$U?ݽ'HJ =X ~\[HB?N fА} }6D1Q`jLBM7{a͏21$Kbr~;KxS&[d4 %(( XԂfQ8' Y\,;;Q#[Y9jsa6g<Ƽ=IƏꘙ=R.jTUW!#OM].…/b\(8O~_$L#DNtݓJ"L(0|Mik[0L2 @1 gL& ^sRYAqR %);OzjBA2zb(WËGw 7?*Թx2Nr03Qp3̈́FUVES=&oUZ4E|~EA^9^qfuPӪN T#81HaBS ``]0 4ǂJH1_>. |݅"Xz1D@heʞBM6)$ťy*IЗ: Rn0)%/zzZ5M~45%\|_srs5mBS?8fZfĘ54y"y|OiR 9KU=v=4M x uSx(uм6S1 rl h J 2$HhVH}e Kzw<Rđ 's9T"DBOS- yL!. [P*f<8~;)-~h1;6:H"tk6zm]g \@PE&1)f 2>2@6-lelxtK)a]UFguulp7 i#a[?Q;a:4 ?y7_;FqC:Y-(.kmoa8= 9LXHe@Lp<;MJo/d#_)%R:wc}U+Ϥ3E,ҦNvЉTs#?~'2̌*p6>.\#2 .%n) 1s2@GBTuUUYyv\az^FT;) J\'6KcW+dӬĘ |1T_e XDU6;4"*/7L1 3300=e]J'cyx*NG^6']yӘ{z+gVؘm呏&4?>gŴ뻾ɿ#+㵣,{IA 8o|esYSoޣ*ECLh&U *$!.EN$"gҴb`Av#r FhݬDS7oy9У7ԉ{7J~;/J-}"6ͦzˊ9-AN( }h$m uCEed4!9L+5f3Zi'Q鞊x1%GAAԟ.;ܵnoBc8d[V()mTw5+UJ[\.J 47)9i͹'Rڲ噽B{s7Lx!?UZ[;|WppׂU'$z,PAAD m q `帨9gQWPM<JWEh`VRkh5,5p?M @[ _ry_pO$8q#[*m2!9.ϓW—%JY~;7q||[㔑+ݱX-TW%Ʊ1MytcmVڴ2rϢEmEKJ7o'1Z&U< xL.332@VEDdSBP4[%Ly)a;Q1Vˠhӱrڐ`2WPqT$-v|>~ƳvCn4SX-  #ä*x"5f̪]{iM3U NGpdߛ!չƀ7) {i"Tȡ`aPtzzvzz<;Ȃj)azG x!#1U4RF6UU9qmrGe΄甚YWVZۖPH`k1|ſ6~ڔK׮YyFln6Iw,ME!Oq쾵6+mGL.Ϯ[J -cod7L7lh-`$GZal(,aΊ0פt?/,2&iH+am^Wâ tѓƺԓà 鄃t¡ ~G呝311qafSfkfDc'30 P85(̜^ O,8 %hHT64>3&MGʧG!?uգ&Oz:oakBfW]Sόhx {׮[h:bh\v{ B.>A\sYǤG:y\\Wg\bvb緀XM!u XA LT;* 0TcO~9hx&=e1D("IE`@"ד2 aq[AUbFs̍LbAe$ & 9IMdD(";kk* K4$؍s>KD_М̘~kiyy klݫJCjw%Mu/6Ip8@~}01E3sF' u;!̈9QM A-[2iWt4#`99coE]w+㬾C [S+]9ʸ[Gfo؉&s_w\_hä"!=Z󹉚GM9(/S3(+nb2I/#;ɲl'@=5H+Alm<`dFqXn`6\\@XLr&,V#1FqaY 3!sy'ff(5ד dOOz.V:"fߞߞ |L0TCҘ$3/4YEȕcg2LLỸg{{z( L;n켅uq`J2S9965C Y$ iH.=M@S%RUA=0& ?p]S;zR)nɘdj].+nh 9ɒy3x^Vl,h"ܲe-aNV%+Tq&5.?N!ŒJ?'il697\spԔ_|hwO 7 DQYW_ >W^N_}:1]Xt"ɀ4GLX]oL G_3h 𛿂CJך+x rsHjHm*n2MV4lʐruݿ4^mfxUjpMMd0&Sp0bʐ<e#AdyPNAfH)(elhIdH%{:LQן90~'sZWTp_Q1KKJ4׏ؿkeî(/mְѢ9Bc.r-^?~\m舦չL+*Zv%K23}oTsIZM7]E4Ns tYGf- ·[ygN7ҩL&@*»{7A;v*d=Ic*7>;H}:DfrQriQWIT?&#HҴQ2֜A؏4 cݳp5R̽_fmS6%!PIʛ*E c`Y 9Yd-laX,va^_nsnABL#}TZ}miʠU݁Zx}So 6A`!NiAHK?:n}b„dQIia産v}iLNW߷#:g 6hUg2` e=ʺpC=MoҔr'Ұ:M㝽-%Ǹ+HjNWo"L.]w6[VX(l5JH ?[. jsP,8T]U cklFlؼatZwG2&~3*+e.vV.?i?(Ci F{eO;M3~BX'AJ0DDd^9 謫"NsɴYI>à0ܼ={?ֶdV~}p{l暶?j0IjE(J<Ԍǚ69!XOsg O9gL"8-bG[XepN)Ri<)Dd_d>;DDRIl*H~_1u6NӉr'>!13o?GHK\:uʥL+q)Vn?ԏ?eĉ}v۽M?e"YL>.ȸlaU"q6 X!7L*I^@XC߇b>TS"FYdg<#fVzH^lLcKrz//m"= qcX(Vm1*S\f6(1mc 6gMjF갳-*0ٞj`7+\Ϻ3mmgL>;:S %>W^F].Yc!zN_pwj?eOnM!Ndw0yfeA: SBRZ//W$Ū[,a4197?5cJd[i]Xzif熢 f9?Y&WQ;U07ZL6 k/:'>EZCcTe6bVM0&(nA;GPP,L @q-2Omex!h#딙M,D F.5Ab (n7N%,Ġb2U_Џw^~5S} ϛ`~^Z#b'̘(IffM2o/bڵS)rP`c_y0WZ:$g{}6UgVQ42?>H棎y>AX> {HTϧ7%+ G# Ic|?!gsH1I6Qp 3[.qG'(7,Lޒv{;yq|s J=8o7W%1MS]?. ,z[l,=[h<>Qy(lfw~wIG ǵ av9hū@P ̤LQu^S%T'_=;11Nopw?M`7t4;3:4ڳK ijH;_m j]1UQ%/}+ v%Q*]b]MMqVa(>bܙgLhЅ" -P7  [ `(} s] b1M Yhf.dB]k*CZ+X``ZO&h: MeXUXky;0QmغS_m~~[#15Q^i[lկ(_'!w^yA3-m_|)5+;:VE{2E|,e1)ь|i8 pA)39(2K\d?;a0n$@@}5ek{K*"*zp[t%2UٻLKsݹc"1V;QRd$aFt~i cm"YfwCe'ÌM8Bel2_|x9 QLX#,,Nn7n7{!,VEng+ut#!5BqY%-BQfZyRh<8m`$Lx'_WMTRIPm*X?gE hK=G0IikVa^q\} 5p'Q旣^7Ed_DagP{@iENh}p坂/f)6D8 fXlfy:EF`32^@DS42Vަ1PTZ ]Yt47_~T=G=c>B`l~˗_"R)u3c"H(6TC 4~a7.Q_8ŀHT<NSTVV 0d]4/l;*PS GCWJHGd}ϮL,ˢ/{=tLP3 lΦsC/4?Qav4>U`eeE/UC_[]X^}_0Z_O֧NQ!ߘ<-{o/dQs>5P<ώ@/v%J%W0z12ؔ65m#mqmt(KR :+Mg8 M˔22B!PWt$>[lMU*ytfF6NV$iU:aOԡG Y(nQ]}ø5?-yM?O?2dA)\5bի_NuoQ)Bi*W7|DGzʢQt㥞K}*V73]L DW I![qHiIB=LP;fk*2 mJ9' sS˩q9 _7Kj )beJ'ޗ:;wn{x_+r9G;?F6({WO}6Iݒ!mB}xXU OJ}}_MGK;>&ohz^FCA Մ Z*OSl 6_6 ;.-o\;`L\}mj1LM#Hwauɸ`}Π}Mv7hmFR86sAvXY͐q%:!tjU mj3h;V A#*#e:'۳Ys5po{_ڵۀi0.ȄQJIl3b#-3--@f' e?i[˴-".eV'U .S%44~:󧟦>,W:$+>Oo2*YU$L㗧92/c% ۲hęO qU1xl;L zc lMȻיD4SDFupy>GwBڬi!ku ~h@$Yolꍥ=l.F)VDsT_3 ^_w zx ywυqdC4_ Fi(2#]3ZV[&u-D)/^$ж. >yAd$d)ƣFA5Ma[vP55s vVw2f鄆,Y$'5]tUؿ VYj;@ihߚ۽RJƀW$W|#5oC_SU$8:U,ϭoA#(Т~s`lU2wdXdXk A[ D 'pb0&L݂Hw)ƫN<|xQ^eb$[q&+@+7ٿ|.o'Vє|,%@yw7w0m"/_\6V J_l`; 2'T/$j4<<|B>Bh Mrt=?rFy;H|~ rw}ϐ@2azx0=_ WݛPV4h9'Z Րp1 EFWrpc.̿-9RD_C|8v>F(gSgh(b.Xw}}vE(ԣkhʸѺ}/P4$<\5ZCA`Dhy܋hԯI_.7:x]HK)-.*Pic[k S-fIVkm}>ێt1sη}++ݿ<=xx*^_O.~-Mgʼ#B+COFgG]Ѿigr~#ϹMGmk/ŅDZQ2n(i OA)ҹ[ɳH`T'0Ό`3,12h Ɛq &Ȋk0:1 !Ϸ,4L4XDfy*l@\ P!`[&4kEcYh`S`3K`+1N)l` `p ,ϝ rdw3= 23Xbg f0¢b),6f5-Hl@*,h9@ FlAhZ)h\WB?͇vnn4wAq(`CȏGKBȷ cFNv)KZJ(9\@bewp8CΩxh2-F=Z}op?ξVOUJQyy/k)_\A*};װoЧX*u`v[})OpHkEkMs6ZƵԂpc@s/0ji\5*'h|7Oo ²KXV@uh#bN(a#je 3j5OCϾe6SrGvQv96Tve>y%^|=t_1rg"p B&Q`.r<="tB8:XqhF"azL7z/q6zPg zA/Q2DFly>7[j#N~xقZ6t0\4c-]躓˺%3 8ͭ]j Dv]5wKwѦJo&lEpyI;[ehc_g5u1oV=S]$)kP l8ACXn67% endstream endobj 85 0 obj 19146 endobj 86 0 obj <> endobj 87 0 obj <> stream x]͎@<aZ,$xR }I"尫bwR_o؞_c[_].If5|,~v%we~/nOQuGy^iŝy>7ӗz=u~y! F3cSn>ڦ..C߻Mΐ˵̫5[ijݪjVuEu!Ўts]|Fy6%~uy ]\GR] 3iZ pf+MJ/?F~W@=4Fk_?<e#҃ p;Đh,hTߢ/C~yo17C~uz5?ߠC~K~A6Z[n/`C~k?fn?z ?N_У Gc@-!U?~r ${h$sTLw!:cB~ Ǒp7#̝ZVa G cqݞZ8 4HukɿƂ  ۏy^ן.\{xiPM endstream endobj 88 0 obj <> endobj 89 0 obj <> stream xZ{x[ŕ/ߒ%KdI~ɶ[~NtmIl?b$Vb٤q|v)(m)%@Blm ixlY(,-hfw k'6iv%ߜsf3gΝ{;{D,vu] !{װ]7~ !Nߴ[.B։~ Bg{z·^!$F`~ N1jh)1A vw=Rv֮=애ֵwt]j#@Cwg|ph944P? ?7~A2 ]@%=@^P5Z`4-Vݑt=GGY>M=FjO'~ :܉7]>x=D ߀wpz =^CBMaq:_c:@{CDocc vc]QO2*h{h>%Cg k`81mW-w?a|܄WxȔ:#OذDwy`56f91N(o0k,~܏.^Cq H7F&.clvYE@#KmGu??Ÿ|{@us{$CP\ϡk1ԍnt_M0F_:%v/!Xhƒu4rg?ýPGA<_FC_Ij]_{vn'ؠ195^@D?@GMI [̂ma&Scf@"= =fo飰 {\cڢB48nZ)`3Hm(*LXC &HtF2+YM#pB%Tt^@BJ#ӣc'hcgH<:#6JHJg7w4wBo^WYkwړµ1a %Ģ}xF׀4GGo&j#u{{ mÀ0Xz0.*mRӹ̹ٸ;z:Fu0]hc^=Z^F 5+$E8t6dg7n] yg( L/` v{huDH[Fh 6+~Pw/MR(B'D`stm:9upk77;a֕mԓG<ߓhZ,͕M!DQk Z? X@5VF|[5㞘}>GNJh#4Wm/I")$Z98͙Y udN5Oി [02b<,Aڄ38/4 ?a%Ӟvkۼ3Q SKI@GD5' [x4#7jN4]y|[n9 Қ9kY4iIuV30$c~|xո[ے fb൝"$Q*3C%-/if{<$R.G }#JSO0>43V!˫Bp0g)CPJV-7~P+Y| T|G+8 c8d9)ƚliƵxi aͶe*w$ʴ , # ^cDȗd,VW;.hm k|y4@>4g5-eǩTסs+VzCuҁVl _gyeQ|jUI+L.18!!gy%y ePG9,D$11-\aM`P `N qvFs%J]e&=]tkrqPf9 ( U(Apa^I"v҈ɕeAP ܐ-gR?L}$$櫊,Zk^h3Zzo&7$dũS_1 OВzӒi2Y Ze1I)N~`dYLV1M`^a,Y3$w#FHns|GYiCic{{GC^<9[+REΐ1¡A߈qs#U2H:5iH ˆxHs޾ͷ4b ­"{`i3bEيӝG9N Zνk z RX #S weqKr.S{nWA}BՓ%2k z}Q(\$uq PRKEz>KD25,`2EVUVݹaׯ ykv>wyy>y޿dƮ_3]~b;&3OJg^8ëgp/fq -1lTL(|`^5|нyyG3,W!F G* sv#U#JFLw1[7 T h9w<)\_ߜ>ޑ@sr 8pmRoȰ剁p`$p4hWFmLT. 8 {L0rŋA&!Fr%\Nl #'$Ȯ T."y9xʋ֮) TW~n[PKV]8kR\WRSp8t={灻ZcQLO$8A4Q&Z'Yqyfn\k6 L ޗ^o4ը.*z[B,$;l4#?1gŲ]ysmD"m3!Q+>K1xN^Y:|ʚ^bpu?X!>;#d+5rXirNFForD0,ɸZN!V yN![IXTg%{2ˊ+V \k9E Rifcc}v) 6ɡ#wE*C"v鈺^_ˌfd2VQ𲬀X3{eY2dӄe( 0 0x&yUU&ʙC଱*u15d\gͪ>x1\u.vԴ.,A;5]%<߀XށJ5Ya,|!$Jr:z8I"u4=8 %UpYC`Ad<9I7rZ㙜&(7}/u6ԅ xܧ$U_4̛d\?һx lX]dm0l&`IL=jg@k+F4L8HRu樅WtuYZ,%ZT~ͦF^L.Ő}wf;xW_99Mu=yw&wL^i ft_di.YC} ՕJx_Owrf:tΓt]'gɓ-O s4QBtڹ`). ę|.U";Db1}̸_ї1zjd"aR8-_>-C"ǚY|jVMǿڷE/sph6G/3y ?1jy"u1XN^3gV@SퟐGM3Ta d5`~jj6xq2@_@wqQx-jxPݏ132mb@YfE@*Qm `~;iChImu7Ls/c</ryA.bWBSUjꫪ[ԷiLjA&\ brx$/d>׈9-&C.X)CvbըOdmG7+Cntb كV0FzlT0SƠ?V0)G.Q)XOFakPT51?SS%~Q0bЭ+ 搗b=SP+ts(KLZ lğ!?[4x' R]x^~IqW!Jg:W(U )Uu*WLF>*ه"[D!d}U?P0J֭G?qԌa`5:`_]J1KB~=zY~ POE9mB;F]J?D[F;"9R} 3+Ӛsx =~%fq=JQ |+-GtDCP`/ځ&چS xC ^ZϚ[zf1-yu::Ð<%h,颿0ճ@%x)}]T=Y bwH :%hhㅼ&ϿF^uzPX` t=tߡrvS)b~ʉCvw7s.:laΰvi/\w(Wj2L$8}+Ŵ76ҾӞj_-8,tDû\P_}^Md!nvuc`ʏG@^ yene^Z]2nBQʧ욞jZm.CG4GH鞉~96gUs%-t"˶e7|[*kO{Hī$*wҞD]Ԛޙq+4Jy]'s?_D04Gn} dK=㳹ӽ?F_Gl)*y+]bHs&q9ljBq\'q fz_]2*ɴfbRtsuo~ϒ.gSuͿcha8zjM6޺œP¢(@%"n4%S |}2И+8/vSBބ@&zM^&= p)dQVOAv27WYY2j0z=&&N*&?Ďd[z%׬U46* S@~ &9ddz:!-Eyd0QXH:'ERuk%kMXE (@:y1)0MQdĤͦEQb,aJ!iR̓Oe xZ@R\}l< OJs0/&5Z*M;K.Pҥ2Ȇu:qSIJ1N( @{ؓrre0Uꌸ B · YSĦ$R$j!IԹ*K~߳ϛK%AuI:я|SYf{yC3--Jg__KW+y{Y&:y[{?/oVky؏T\y"@ySP~P,ⓧÇBH) endstream endobj 90 0 obj 7459 endobj 91 0 obj <> endobj 92 0 obj <> stream x]Kn0@t$BJIXCT 2dI[ г'Eu\7ǯ~05̢0 7o@\ڹH*a;3O7}3FqireQb:Q-]꣨ùfDy.,S3>7=Tlw% BY,Lcc7 Q$21ҚƇTRd|@6)yKOȚxsDs$X%GCL)k\"2AF7%k)_dGfCfE?EOZ_wgtܼcEy:4#V "{1 endstream endobj 93 0 obj <> endobj 94 0 obj <> stream x{y`ǕwUW_sw\:F ͠[PsH iin`/@@Zuml킲/m-|3uomz{qMoE)m" k^nY||3>NۛqۿykˮΜMGp{?n޷mOU}ֵbo mnM;ߌmѲ @}X󆘯_ .J@$E3F&h;\yEȬRٯ G^PH`xX@RK&T,a4)tAg G`9to{lpms3@'@ʹo2NI=.`'KxJ/fD߭r?pmM7ǸO ׯ/_ENSYQ=M|ool\}:Z(گ.Ǿ W>.**6ɍQl pJzrA2$\kc"f'6@!`xY KÚ XP(t^HVI1*Fǘ6vj6>fYcfP;,: ȗ}Ч XZhr W9oۿӿpķ&$M.hmO0B37 ) SYu5>RX߂0(>IklSZ$IbzcA4H2#&H|ȃ|on~yr[8J8|pLq4 +VsHa$ cI,$nf0L%I,Sb]O P+_ {4U4KkI+aZ @q gc DBX= =8"^]nU6m|irFZU<3͒W3y=H g M4PGKaMh1|a+il2A6qVhJىAh8sRiCO0˗8^?Z ?O>h"58G#xV^`q_Kzం4m N:f/daM>R 7A7ֺun6MnvD@% El{qF\͠vT;vZ-6[}(j+3/C 3|zN|\<  7? LA|,?*oZew?my< &7x6aI’?"YY`ty?ճ@bXT2H-A>#zTCVҕ.\QQ"d#|T D8B&nS P濌.73Qq: qc4uC[oYIiP>AНM[;)PC_\EpO*c33mJq]\4B..!0Jj\c|oSy#άNm TfV L@Ihan K&+#4i'~7M-5{nLZ!4rj9Mq~0#*)65fy3 &>FRϋE}A1s>`3 NiUC{Pl.D,% OS`#2GmVyaVª&D A\9%Uj|g_zbVw,.Ź.U▸5.mq{w]xv<'w=q_܏M{?f;=%Gˎ<TP|x+}sPK B/vyZL|f>nG$]88җQ}R_3bǂ+;Wsvƿwu<EwiZ֟;fe~њ;`]X~gaMʺyM9yv_:đ@Į;0s6'l*鸁T 6T4"~^,W(6 A҇u(V`/'{x5MEM+Al5M| kdKvSDF; h`V Xeɱ0!(n("T˵ }CҊ1L.Q'3;5u 渹`r]#݆nnn'[fC {m]bwΈyT".y (+ɖ=>0xMMҏ:s߸ƻonZ m;;x6̘)aoc7˳s=JEM @#P#>c4}>]g3q}|gBV2VӠբX2tz-Xot5_|[ĺr  \N)dԹ Ѯ`ei k0J2M]H ĪJeJKFI 窴TY *JG(;0߸4k0/Iee6VԢi302\VL:(y꣒cD?ʏO3>+YRch-ٶrg4(\F, j Z,fSb)ɱĹաi526s]#SǝCp0`؆UV<*HUئ}Uso>g@3GZF'QHo#+_ٸ9tԿ _Rl{ՌmI)ϡAl>-)!3tС;1u~WPħ|<5lv@ BpCdր)cVQăx)?,6 k/ ֑!ej- 9 VCbii  KwywbdzRA:s_EW~{bGߚ`ۗN*/_%8>CL8'n)Pf ߂u S#l2ByUƦQOu.6ZעVfls{-@QQAUҘp 8XNL0 mRw<;gxEenS Хı ||铋{T} |k/%"jW* ֋Bt{?,& =8/%i!rcOqK*Pc1)CԘfV5MrToW7#:3w?;a6?O]A]V2Th65}?721c?;Op,cYb*7ei$K*3b(!rstn[l04koGvtav[ÈqeOȷ:`q <~' 4iGRSSO?/^x^ϼ&vYݽ~>~=wn5]VAڍu%D$?; i.j$.is( 屲7|8A2l`d0Y5Hz vŅ,N7Q?Ԯ>ԎKhgunODݶJ)*EҤL).ŧ9eIY9Ӄi?P:_()QT@Υqߕ,I:I+͒ACbpOg&c7QJ˘26F4mDWʹ B$"VIj$5H:NIJ6;L+cp{=il ab 9[e sQ5S L>- ]QqTARmpfQE2_E,4at\ATr? ޘXNg{+ZW]'7/MDy{^u l=)$ UcŦDH_IH҆ c9d :`;FP;ӮuVs*TF<ώhEU d q1ƴx#(ofEP*ؖ)9hYcu/?P~GC4\ [|QͰA~T^ O^+<1g#&ڑUDV2rљ#Z6ZM9jJڙ Az#RK6hJBJm[ŹR{yvU1[}bF]8XlٞЏ2yȚM2U*Rf-eCQ(7CTgZ^mP@&ΜPu#;z;a94}nkr zwM#` W^-wKzr /4 t rj bk@؎b$&^lhZ$p;ApA_:^QƜ܏sfI&FV`Vy4w-r(PDbPC4]w^ĉ6t#R0E{=!jue2Ī;ъm4TP)91z0h<]M,ab> H 31 \>*kehx`"*Li\\ؐ&faSSP l[֐ l|?+?; Cp(\. á|,i E1l ¦<&d+p@z' >fccB,7ybޘ/o: }*b\2`~-k6NcvNSQbVs zGcBw].oQ~cQC2;F0FSoq#Y'"H?`VâF]!jjPۥe%jEƜhRwԃ>/Z-5NcDvw0םOH&"ݑĬYiVҧ )-%l){ʑr\TN*7NyRޔ/ORTѽ?s#)_~oJȯʿW#0aU~:x|N}緧e9"eLz\7K\RW~Ni9̝~QV2 w9ŒMtʝʚ5kdͬ)JZe9`xQUQc:N+ybrF~tdJG-ܭRn쯥H/K%V5t3I:?r|\՗ҩv]_Ѐ,-`1Xy`Vԥ9csƊy[  Ä*Tb kڰ.;ΰ+@k7'Ӌ1T7tCuF|p`+u0od.H x#kzں٦j[Yɪɮɩ]"I$H l=1,`7;]I2iBm)4JCi7bX=fK٨ܦunlj-MM^9olgb [o+WZ/B>-9gj?KĬ+P b+likh!(R!q6)$!qh07ZDŰb9P+v3*X g^.K <~x?'; {s`MBנi %>S@τL|6gJ|Ơ xllYf)>RJ#5 Ӑzb š5(ETaa?ʕ`DhUb]`i[Us52K gSUrs\n)lllt>/lk"Q`l:KmPzrM8&Yj`ipPoBye =ISI>On,}֜i_hUȷ+]Kw8q\4XzD* QBYel&% I1ǹqsv{jV==⦅HZ uE 8Nw)Лzf滋ov3@IK#ִ4 /+VqA7A(T!B`2]"6#c u:K> >MX6}ZLzAvQ]:0}vi;u(A=a0Kť(B%T@\ch{]:]vzsR]>!OPIuGӇ)Is`e4L0Ci)nMw^ rA9,1y9[Uh@h0.g{|;C%CDz <~٬FB3oevH)zצ|0+a+WՁId:t{]]]az_'0h5LW|WWCAW_Mڙ{:LfOfa%/K> ɁdL>~ܵsvW~x;\rO\sb}m{VEggqE5r6Vu+ϾzW4`޳'_e>"Uzl~z{%!Yp4^0 Dc"7`$%;Ar;ɇpE <R9~+wO>m=T.fOF"@ǛMU&e>Y= ,'0k5E…KD'F e7'ymהiz4S:.[/VRii-n3U}S/T cYd9moxu&voJ`FRY1wܘ{4Xc>SGG,wf2u@YׄL.1:ŽҚLvLEXf:z{X{M[ܳ1G"--;Z7^p/ڰc˦7okw[kyÎ m.kmim^^ڲT91R3݋7lۺyzwYOmݸ)Խlm­t!}Iz AB @;h[&c@Z L"jq| ؁f[A,&EY_ím@I^||}x];ԖroW;Z֌Kq};n?7u| m[b>g|>{뗍e?pB9 endstream endobj 95 0 obj 9878 endobj 96 0 obj <> endobj 97 0 obj <> stream x]͎0=Ot1ۉ"4?Rӎ8)RcCyJ]̽u)7! sguBmΫ FC7;vv*{|f=Z6LJzZ)qksL4WfUMzNӷKz>0?S˿+#nmj;pŪ‡gˊ-sTҪZ&el%/ KKc^ ׬/;W%ZW55VNr-=aa0h ~wx> 25lZzwhw߮RC}.eC#o1x~w[9w0|.q&q&&e9X-mlOKZ5 endstream endobj 98 0 obj <> endobj 99 0 obj <> endobj 100 0 obj <> /ProcSet[/PDF/Text/ImageC/ImageI/ImageB] >> endobj 1 0 obj <>/Contents 2 0 R>> endobj 6 0 obj <>/Contents 7 0 R>> endobj 9 0 obj <>/Contents 10 0 R>> endobj 12 0 obj <>/Contents 13 0 R>> endobj 15 0 obj <>/Contents 16 0 R>> endobj 18 0 obj <>/Contents 19 0 R>> endobj 21 0 obj <>/Contents 22 0 R>> endobj 24 0 obj <>/Contents 25 0 R>> endobj 27 0 obj <>/Contents 28 0 R>> endobj 30 0 obj <>/Contents 31 0 R>> endobj 33 0 obj <>/Contents 34 0 R>> endobj 36 0 obj <>/Contents 37 0 R>> endobj 63 0 obj <> endobj 39 0 obj <> >> endobj 40 0 obj <> >> endobj 41 0 obj <> >> endobj 42 0 obj <> >> endobj 43 0 obj <> >> endobj 44 0 obj <> >> endobj 45 0 obj <> >> endobj 46 0 obj <> >> endobj 47 0 obj <> >> endobj 48 0 obj <> >> endobj 49 0 obj <> endobj 50 0 obj <> endobj 51 0 obj <> endobj 52 0 obj <> endobj 53 0 obj <> endobj 54 0 obj <> >> endobj 55 0 obj <> >> endobj 56 0 obj <> >> endobj 57 0 obj <> endobj 58 0 obj <> endobj 59 0 obj <> endobj 60 0 obj <> endobj 61 0 obj <> endobj 62 0 obj <> endobj 101 0 obj <> /Lang(fr-FR) >> endobj 102 0 obj < /Author /Creator /Producer /CreationDate(D:20110331165942+02'00')>> endobj xref 0 103 0000000000 65535 f 0000134882 00000 n 0000000019 00000 n 0000001619 00000 n 0000001640 00000 n 0000009125 00000 n 0000135052 00000 n 0000009146 00000 n 0000013500 00000 n 0000135264 00000 n 0000013521 00000 n 0000018293 00000 n 0000135442 00000 n 0000018315 00000 n 0000023307 00000 n 0000135607 00000 n 0000023329 00000 n 0000027998 00000 n 0000135772 00000 n 0000028020 00000 n 0000033731 00000 n 0000135937 00000 n 0000033753 00000 n 0000039442 00000 n 0000136102 00000 n 0000039464 00000 n 0000044005 00000 n 0000136267 00000 n 0000044027 00000 n 0000049296 00000 n 0000136446 00000 n 0000049318 00000 n 0000054853 00000 n 0000136611 00000 n 0000054875 00000 n 0000060013 00000 n 0000136776 00000 n 0000060035 00000 n 0000062269 00000 n 0000137118 00000 n 0000137282 00000 n 0000137446 00000 n 0000137610 00000 n 0000137774 00000 n 0000137938 00000 n 0000138102 00000 n 0000138266 00000 n 0000138430 00000 n 0000138594 00000 n 0000138758 00000 n 0000138876 00000 n 0000138993 00000 n 0000139113 00000 n 0000139233 00000 n 0000139351 00000 n 0000139497 00000 n 0000139661 00000 n 0000139812 00000 n 0000139929 00000 n 0000140046 00000 n 0000140163 00000 n 0000140282 00000 n 0000140401 00000 n 0000136941 00000 n 0000062291 00000 n 0000065266 00000 n 0000065288 00000 n 0000065478 00000 n 0000065769 00000 n 0000065928 00000 n 0000080055 00000 n 0000080078 00000 n 0000080267 00000 n 0000080682 00000 n 0000080950 00000 n 0000087479 00000 n 0000087501 00000 n 0000087704 00000 n 0000088120 00000 n 0000088393 00000 n 0000093560 00000 n 0000093582 00000 n 0000093778 00000 n 0000094212 00000 n 0000094502 00000 n 0000113735 00000 n 0000113758 00000 n 0000113947 00000 n 0000114656 00000 n 0000115195 00000 n 0000122741 00000 n 0000122763 00000 n 0000122957 00000 n 0000123369 00000 n 0000123633 00000 n 0000133598 00000 n 0000133620 00000 n 0000133815 00000 n 0000134329 00000 n 0000134689 00000 n 0000134782 00000 n 0000140519 00000 n 0000140663 00000 n trailer < ] /DocChecksum /5ADBA4FFCC2DEB1B50C29668F36C951E >> startxref 141146 %%EOF