×

Ce site est un chantier à ciel ouvert habité par les éditeurs, lecteurs, auteurs, techniciens, designers de Sens public. Il s'agence et s'aménage au fil de l'eau. Explorez et prenez vos marques (mode d'emploi ici) !

Dossiers2008/05/07

Tombeau d'Akhnaton. Sur un roman de Mireille Calle-Gruber

Informations
  • Résumé
  • Mots-clés (3)
      • Mot-clésFR Éditeur 258 articles 11 dossiers,  
        258 articles 11 dossiers,  
        Mot-clésFR Éditeur 15 articles 4 dossiers,  
        15 articles 4 dossiers,  
        Mot-clésFR Éditeur 73 articles 3 dossiers,  
        73 articles 3 dossiers,  
      Texte

      C’est dans le cadre d’un séminaire en Sorbonne intitulé « Hospitalité de la littérature, Passage des arts » que les textes ci-après ont été présentés. Quatre lectures, chacune singulière, d’un même livre Tombeau d’Akhnaton, roman que j’ai publié à La Différence en 2006.

      L’ensemble constitue une sorte de mobile critique qui met en œuvre le processus, rare, d’une hospitalité littéraire.

      Il n’y va pas seulement d’une réception mais d’un réceptacle de l’écrit, pas seulement d’un commentaire mais d’un texte, lequel s’attache à la lettre du roman étudié mais pas sans le souffle de l’interprétation.

      Chacun parle dans ses langues, sa culture, sa bibliothèque et depuis un certain état sensible du monde.

      Il n’y a pas d’hospitalité sans réciprocité ; ici, roman et critiques se donnent lieu, se donnent le mot. À l’écoute généreuse des scansions romanesques, la critique trouve des accents propres. Et le roman reçoit de ces lectures un rayonnement étrange, comme si, ce sont les paroles de Jean Roudaut à propos de Butor, comme si l’œuvre « était dans le demi-jour de ce vers quoi elle va ».

      S’esquisse le mouvement d’une chaîne de textes. Elle forme les passages où se fait la littérature. 

      Sommaire

      Présentation du dossier Mireille Calle-Gruber

      Tombeau d’Akhnaton : une pudeur impressionnante Anaïs Frantz

      Un temps pour la mort. Lecture du Tombeau d’Akhnaton Arafat Sadallah

      A l’ombre de quel Tombeau écrire ? Sofiane Laghouati

      Quand l’œil n’aura pas vu : Tombeau d’Akhnaton Joana Masó

      Articles (4)
      Dans son article intitulé « Le cheval de Troie », Monique Wittig définit le travail de l’écrivain comme la recréation d’une vision, « mais il ne s’agit pas de celle des choses mais plutôt de la première vision des mots, dans sa puissance. […] Il faut en passer par un …
      Une lecture « politique » de Tombeau d’Akhnaton serait-elle possible ? Comme toute œuvre d’art, ce roman ne se laisse pas réduire à une lecture réductrice, et ne se laisse surtout pas déterminer par une analyse qui provient d’une discipline aussi hégémonique comme la science politique. Et pourtant. Tombeau d’Akhnaton, …
      Comment lire l’histoire face à l’absence de traces ? Tombeau d’Akhnaton de Mireille Calle-Gruber fait le récit de cette illisibilité où littérature et cinéma tournent autour d’une même et impossible représentation du regard. Ici, la lettre, le dessin et la photographie seront des inscriptions qui rendront problématique toute tentative de …
      La lecture suivante présente le dernier roman de Mireille Calle-Gruber Tombeau d’Akhnaton. Il s’agit d’y exhausser les fils de trame qui composent le texte. La narratrice à filer le temps le recompose, le reconsidère, interrogeant tour à tour : son histoire personnelle par sa généalogie féminine, l’histoire du film impossible …