×

Ce site est un chantier à ciel ouvert habité par les éditeurs, lecteurs, auteurs, techniciens, designers de Sens public. Il s'agence et s'aménage au fil de l'eau. Explorez et prenez vos marques (mode d'emploi ici) !

Mot-clésEN Auteur

Homosexuality

Informations
Articles (6)
  • nom
  • date
Écrire pour séduire Les débuts de Violette Leduc
Quelles sont les raisons et les motivations qui poussent Violette Leduc à la littérature ? En 1965, elle répond : « On écrit pour quelqu’un qu’on aime ». En plus du plaisir du texte destiné à l’autre, il existe une volonté de séduire par l’écriture chez l’autrice. Ce mécanisme de …
« Le crime n'est pas de faire mais d'être. Et surtout d' avoir l'air » Dire l’homosexualité dans En finir avec Eddy Bellegueule
En finir avec Eddy Bellegueule est un livre où la parole de l’autre condamne. L’écriture autobiographique, impudique, en ce qu’elle narre l’intime à travers la mise en avant d’une hypersexualisation du discours de la société, donne ainsi à voir une parole apocalyptique. Dans un monde régi par les apparences, l’enjeu …
Someone The Pragmatics of Misfit Sexualities from Colette to Hervé Guibert
Michael Lucey s’intéresse à la création d’une communauté appelée « public intime » dans l’œuvre d’Hervé Guibert, notamment ses textes portant sur le sida. En parlant de « misfits » (détraqués, marginaux), Lucey s’attache à une définition de la sexualité « queer » qui ne l’isolerait pas d’autres variables sociales, …
Je n'ai jamais embrassé Laure de Kiev Renaud Transgression des normes et flou identitaire
Je n'ai jamais embrassé Laure est le premier roman de Kiev Renaud. Sa construction frappe par sa rigueur et sa complexité : trois parties soulignent une variation savante de trois points de vue féminins. Laure est d'abord vue par sa compagne de jeux, Florence qui évoque la période trouble de …
Compte rendu critique de l’essai Mines de rien, Chroniques insolentes, par Isabelle Boisclair, Lucie Joubert et Lori Saint-Martin, paru aux Éditions du remue-ménage.
Sémiologie des insultes Le conflit d’interprétation de termes homophobes
Les insultes homophobes portent dans leurs connotations des significations explicitement négatives. Mais si celles-ci ne sont pas toujours lues comme telles, alors l’homophobie, qui n’est théoriquement (ou juridiquement) pas tolérée socialement, ne peut alors être contrée. Comment le signe annihile-t-il cette lecture tout en produisant un effet d’oppression sur l’entourage …