×

Ce site est un chantier à ciel ouvert habité par les éditeurs, lecteurs, auteurs, techniciens, designers de Sens public. Il s'agence et s'aménage au fil de l'eau. Explorez et prenez vos marques (mode d'emploi ici) !

Mot-clésFR Éditeur

Québec

Informations
  • Rameau
Articles (5)
  • nom
  • date
Trouver le moyen de vivre avec soi-même Entretien avec Marie-Sissi Labrèche
Marie-Sissi Labrèche, auteure québécoise, explore dans ses autofictions les limites entre la fiction et la réalité, la pudeur et l’impudeur, la littérature et la vulgarité. Elle examine également, dans le cadre de cette entrevue, son rapport au genre romanesque et à la maternité, thème central dans l’ensemble de son œuvre.
Nelly (film) Procès d'une parole d'auteure sans pudeur
Une lecture biographique de l’œuvre de Nelly Arcan semble difficilement évitable depuis la parution de son premier roman autofictionnel Putain (2001), ce qui est souvent symptomatique du traitement critique et médiatique des écrits de femmes, dont la valeur littéraire est souvent trahie par la curiosité que suscite la vie de …
Jouer avec les intervalles et avec le récit Usages et significations de l’intervalle en contexte de visionnement connecté
Le contexte de visionnement connecté se caractérise par une plus grande autonomie du spectateur, offrant plus de souplesse quant au rythme et à la durée des séances de visionnement. Il permet un visionnement en mode condensé, le revisionnement des épisodes ou saisons aimés et favorise une narration enrichie par les …
Comme le note Valérie Mailhot dans son article « La “dislocation révolutionnaire” des corps chez Josée Yvon », l’autrice et son œuvre poétique sont « en décalage par rapport aux groupes et aux mouvements idéologiques de son époque. En décalage parce que [Yvon] publie son premier recueil, Filles-commandos bandées, en …
Sémiologie des insultes Le conflit d’interprétation de termes homophobes
Les insultes homophobes portent dans leurs connotations des significations explicitement négatives. Mais si celles-ci ne sont pas toujours lues comme telles, alors l’homophobie, qui n’est théoriquement (ou juridiquement) pas tolérée socialement, ne peut alors être contrée. Comment le signe annihile-t-il cette lecture tout en produisant un effet d’oppression sur l’entourage …