×

Ce site est un chantier à ciel ouvert habité par les éditeurs, lecteurs, auteurs, techniciens, designers de Sens public. Il s'agence et s'aménage au fil de l'eau. Explorez et prenez vos marques (mode d'emploi ici) !

Mot-clésFR Auteur

Impudeur

Informations
Articles (19)
  • nom
  • date
L'autre logique de l'hymen Une lecture de Mémoire de fille d'Annie Ernaux
Que reste-t-il dans la littérature contemporaine de l’ancienne tension entre pudeur féminine et création ? A-t-elle disparu ? Continue-t-elle de hanter les textes publiés ? S’est-elle déplacée ? N’a-t-elle été que momentanément mise de côté ? L’article examine le cas d’Annie Ernaux dans Mémoire de fille.
À rebours de l’image encore aujourd’hui prégnante d’une Colette impudique, cette étude s’attache à esquisser les contours d’une pudeur colettienne. Pudeur non pas dans la vie, pudeur non pas du corps, mais pudeur dès lors que l’on pénètre dans l’espace de la littérature : pudeur de l’écrivain quant à son …
Écrire pour séduire Les débuts de Violette Leduc
Quelles sont les raisons et les motivations qui poussent Violette Leduc à la littérature ? En 1965, elle répond : « On écrit pour quelqu’un qu’on aime ». En plus du plaisir du texte destiné à l’autre, il existe une volonté de séduire par l’écriture chez l’autrice. Ce mécanisme de …
À partir des photographies d’Antoine Poupel, l'écrivain, essayiste, philosophe de l'art et critique d’art français Gilbert Lascault déploie une rêverie poétique autour du féminin et de ses voiles.
Mireille Calle-Gruber est écrivaine et professeure émérite de littérature française et d’esthétique à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 où elle a créé en 2007 le Centre de Recherches en Études Féminines et de Genres/Littératures francophones. Dans cet échange avec Anaïs Frantz elle explore l’impudeur de l’écriture littéraire.
As Eve Said to the Serpent Comme Ève le dit au Serpent
Maël Baussand est artiste photographe et universitaire. Elle travaille sur les fluides corporels. Dans ce texte elle revisite poétiquement la rencontre originelle entre Ève et le Serpent.
Folle, le second récit de l’auteure québécoise Nelly Arcan, est une longue lettre d’amour et de suicide que la narratrice, Nelly, adresse à l’amant français qui l’a quittée. Si Folle est une autofiction impudique qui détaille la folie amoureuse qui habite Nelly, il s’agit également d’une autofiction pudique où le …
Sexe et transgression L’écriture obscène de Calixthe Beyala
S’il y a une écrivaine francophone connue pour son impudeur littéraire, c’est bien Calixthe Beyala. Sa propension à écrire sur la sexualité et le désir des femmes africaines a amené les critiques à souligner l’originalité de son œuvre et à parler d’une « poétique de l’obscène ». Ses romans lui …
Comment penser l’injonction à la parole que les mouvements comme #metoo créent? N’y a-t-il pas dans le récit de tout trauma un silence nécessaire au sujet qui n’a pas envie de tout dire? Comment articuler le politique basé sur une solidarité de la prise de parole et le besoin individuel, …
Trouver le moyen de vivre avec soi-même Entretien avec Marie-Sissi Labrèche
Marie-Sissi Labrèche, auteure québécoise, explore dans ses autofictions les limites entre la fiction et la réalité, la pudeur et l’impudeur, la littérature et la vulgarité. Elle examine également, dans le cadre de cette entrevue, son rapport au genre romanesque et à la maternité, thème central dans l’ensemble de son œuvre.
Chambre de S. est une réécriture contemporaine du thème de l’amitié érotico-romantique exploré par Violette Leduc. Toute sa vie durant, l’autrice a voué un amour passionnel à sa mentore et amie, la philosophe Simone de Beauvoir, amour qu’elle a été contrainte de vivre dans l’ombre (dans ses fantasmes et dans …
« Le crime n'est pas de faire mais d'être. Et surtout d' avoir l'air » Dire l’homosexualité dans En finir avec Eddy Bellegueule
En finir avec Eddy Bellegueule est un livre où la parole de l’autre condamne. L’écriture autobiographique, impudique, en ce qu’elle narre l’intime à travers la mise en avant d’une hypersexualisation du discours de la société, donne ainsi à voir une parole apocalyptique. Dans un monde régi par les apparences, l’enjeu …
Mon désir fou de cinéma Jean Marais et Isabelle Adjani sous la plume de Violette Leduc et Hervé Guibert
Cet article compare deux portraits de comédiens dans la littérature moderne. Violette Leduc et Hervé Guibert transforment le corps de l’acteur en une surface sur laquelle s’inscrit la méthode de création de l’écrivain. En dressant un portrait de Jean Marais inspiré du personnage de la Bête qu’il incarne dans le …
Someone The Pragmatics of Misfit Sexualities from Colette to Hervé Guibert
Michael Lucey s’intéresse à la création d’une communauté appelée « public intime » dans l’œuvre d’Hervé Guibert, notamment ses textes portant sur le sida. En parlant de « misfits » (détraqués, marginaux), Lucey s’attache à une définition de la sexualité « queer » qui ne l’isolerait pas d’autres variables sociales, …
Je n'ai jamais embrassé Laure de Kiev Renaud Transgression des normes et flou identitaire
Je n'ai jamais embrassé Laure est le premier roman de Kiev Renaud. Sa construction frappe par sa rigueur et sa complexité : trois parties soulignent une variation savante de trois points de vue féminins. Laure est d'abord vue par sa compagne de jeux, Florence qui évoque la période trouble de …
Compte rendu critique de l’essai Mines de rien, Chroniques insolentes, par Isabelle Boisclair, Lucie Joubert et Lori Saint-Martin, paru aux Éditions du remue-ménage.
Nelly (film) Procès d'une parole d'auteure sans pudeur
Une lecture biographique de l’œuvre de Nelly Arcan semble difficilement évitable depuis la parution de son premier roman autofictionnel Putain (2001), ce qui est souvent symptomatique du traitement critique et médiatique des écrits de femmes, dont la valeur littéraire est souvent trahie par la curiosité que suscite la vie de …
Le compte-rendu présente le travail de recherche amené au sein des études de Master d’Adelaide Pagano. Son mémoire de recherche analyse la pudeur sous la perspective linguistique, philosophique, artistique et historique, en fournissant aussi une réflexion sur trois textes du début du XX^e^ siècle : Un amour de Swann de …
Quand Hubert Lenoir, lors de son entrevue à Tout le monde en parle, a déclaré : « J’ai un peu le goût de me crisser en feu ces temps-ci », s’attirant les remontrances des animateurs qui jugeaient de mauvais goût le fait de dire une telle chose à la télévision, et …
Dossiers (1)